Google Analytics Alternative

vin de liège production 2015

  • Raz de marée sur les cuvées Vin de Liège. Sur les 13.000 bouteilles, il en reste moins de 1.000

    vin de liège ventes.pngQuatre ans après son lancement, la coopérative citoyenne « Vin de Liège » commence depuis deux mois à vendre ses premières bouteilles. Issues de 12 hectares de vignes cultivées uniquement en Basse-Meuse (Oupeye et Bassenge), les cinq cuvées de vin connaissent un énorme succès. Sur les 13.000 bouteilles mises en vente, il n’en reste même pas 1.000 ! 

    Le dernier week-end de mai, des centaines de personnes se sont précipitées au chai flambant neuf de la coopérative « Vin de Liège », histoire de goûter les cinq cuvées. Environ 13.000 bouteilles seront vendues cette année. Mais, à terme, ce sont 100.000 bouteilles qui sortiront du « QG » de la coopérative. D’ici 2017, si tout se passe bien.

    En attendant, à peine deux mois après le lancement des ventes, le succès vins de liège bouteilles.jpgest total. Le mot n’est pas exagéré. « Dès la deuxième journée du week-end portes ouvertes, nous avions vendu toutes les bouteilles de deux de nos cinq cuvées, à savoir le rosé et le blanc ‘Notes blanches’. Soit 2.500 bouteilles de chaque », se réjouit Fabrice Collignon, président de la coopérative.

    Ce dernier renchérit : « Il nous restait encore quelques bouteilles du vin « Les éolides », mais elles sont toutes parties après quelques journées de vente au chai. Au final, il ne reste que « Ô de Craie », notre blanc plus haut de gamme, et le mousseux. »

    Et les chiffres sont impressionnants. Jugez plutôt : 13.000 vin de liège chai.jpgbouteilles ont donc été mises en ventes cette année. Et ce week-end, au chai situé sur l’entité d’Oupeye, on dénombrait moins de mille bouteilles restantes.

    « C’est vraiment l’idéal, car on libère ainsi toutes les cuves pour la prochaine saison », se projette déjà Fabrice Collignon. La coopérative a déjà des projets pour la fin de l’année 2015 : « Dans l’optique des fêtes, nous allons remettre du nouveau mousseux à disposition. Soit l’équivalent de 12.000 bouteilles. »

    DES DEMANDES DE CAVISTES ET DE MAGASINS

    Face à une telle demande, « Vin de Liège » a choisi de privilégier ses coopérateurs, logiquement, et les acheteurs particuliers. « Nous avons eu des demandes de magasins, mousseux vin de liège.jpgde grandes surfaces et de cavistes. Mais nous avons dit « non » pour cette première fois, car nous aurions été incapables d’assumer ces commandes. Il aurait alors fallu en accepter certaines, d’autres pas… Or, nous ne voulons pas privilégier l’un par rapport à l’autre. C’est pourquoi nous vendons uniquement en magasin. »

    Quant aux amateurs qui n’ont pas (ou pas assez) acheté de vin, ils devront patienter jusqu’en avril-mai de l’année prochaine.

    Rappelons que la particularité de « Vin de Liège » est son mode de fonctionnement. Des citoyens, 1.200, ont en effet pris des parts, ce qui a permis de réunir 1,86 million d’euros pour lancer la coopérative. Le projet se veut aussi alternatif : sept personnes y travaillent, dont quatre sont en réinsertion. Il s’agit également d’un bel exemple de circuit court, qui produit du vin de qualité. (Source La Meuse mercredi 29 juillet 2015)