Google Analytics Alternative

vin de liège

  • Participez aux vendanges de Vin de Liège. D’énormes quantités de raisin sont à récupérer

    vin de liège 2017 vendanges.jpgDurant une quinzaine de jours répartis entre mi-septembre et mi-novembre, la coopérative Vin de Liège recherche activement des bénévoles pour vendanger ses 16 hectares de vignes répartis en six parcelles, quatre à Oupeye et deux à Bassenge. Tout un chacun peut participer. Explications. 

    Amateurs et amatrices de vin, soyez prêt(e)s à retrousser vos manches ! Comme de coutume à pareille époque, la coopérative Vin de Liège s’apprête à faire ses vendanges sur les 16 hectares de vignes qu’elle possède. Pour l’occasion, celle-ci lance un appel aux volontaires. Non pas pour déguster les différents vins principautaires – du moins pas de suite – mais pour venir travailler !

    De 7 à 16h

    Comment se déroule une journée de vendange type ? « La journée débute à 7 heures et se termine à 16 heures. On offre du café aux bénévoles, de la soupe et on leur prépare un barbecue à midi », explique Camille Lardinois, la responsable commerciale de Vin de Liège. Elle précise : « A la fin, on leur offre également une bouteille de vin issue de nos vignobles et on leur propose de visiter le chai. »

    « Par jour, nous avons besoin d’environ 30 bénévoles », précise-t-elle. Le job consiste à couper les raisins et les mettre dans des caisses. Ça s’adresse à toutes les personnes qui veulent découvrir l’univers viticole. Il y a souvent beaucoup de personnes intéressées. « Aucun critère n’est requis pour participer et l’ambiance est vraiment très agréable », ajoute Camille.

    C’est en 2012 que la coopérative Vin de Liège a vu le jour. Derrière cette idée, deux hommes, Fabrice Collignon, président du conseil d’administration, et Alec Bol, administrateur-délégué. Avant de créer leur projet, ils travaillaient tous les deux à La Bourrache, un centre d’insertion socioprofessionnelle. « Ils étaient à la recherche d’une activité praticable en hiver et la vigne c’était l’idéal. Toutes les saisons, il y a du travail, c’est un entretien annuel », explique Camille Lardinois, la responsable commerciale. Ils ont fait appel à des coopérateurs pour mettre le projet sur pied.

    Chaque personne qui souhaitait intégrer Vin de Liège devait débourser 500 euros, ce qui équivaut à une part. Il était également possible d’en acheter plusieurs d’un coup.

    Si l’aventure vous tente, n’hésitez donc pas à envoyer un mail à cette adresse : vendanges@vindeliege. N’oubliez pas de préciser votre nom, prénom et adresse mail (de chaque personne qui souhaite s’inscrire). Vous recevrez un mail concernant la date de vendange d’une parcelle et il vous suffira alors de donner vos disponibilités.

    (Source Sudinfo)

  • Eben-Emael et Houtain. «Vin de Liège» a allumé 750 bougies pour sauver les vignes!

    Les températures nocturnes de ces derniers jours ont donné des sueurs froides à Vin de Liège. Pendant cinq nuits, ils ont surveillé les thermomètres afin d'être prêts à réagir en cas de gelées nocturnes. Et dans la nuit de dimanche à lundi, ils ont dû allumer des bougies dans deux parcelles afin d'éviter des dégâts aux bourgeons.

    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce jour :

    https://www.lameuse.be/375597/article/2019-04-15/vin-de-liege-allume-750-bougies-pour-sauver-les-vignes

  • Vin de Liège se lance officiellement dans le vin rouge : les premiers tests ont été plus que concluants

    Après le blanc, le rosé et l’effervescent, le vin rouge va venir compléter la gamme de Vin de Liège. La coopérative vient de lancer une augmentation de capital pour planter deux hectares supplémentaires.

    La success story entamée voici quelques années à peine par Vin de Liège se poursuit. Aujourd’hui, la coopérative souhaite en effet augmenter son capital de 700.000 euros pour se lancer officiellement dans la production de vin rouge.

    « L’année dernière, nous avions fait les vendanges pour un vin rouge, mais c’était juste un essai, explique Alec Bol, l’administrateur délégué de Vin de Liège. Vu le climat qu’on a en Belgique, on n’était pas du tout certain du résultat. Mais ce premier essai a vraiment été concluant. Comme on sait qu’il y a un marché pour le vin rouge belge, on l’a donc fait goûter à des professionnels qui ont été très surpris par sa qualité. » Tout comme les coopérateurs qui ont évidemment eu aussi le privilège de tremper leurs lèvres dans cette première cuvée grenat.

    D’où le projet maintenant de planter deux hectares supplémentaires de Pinotin, un cépage qui, comme son nom l’indique, n’est pas très éloigné du Pinot. « Il donne un vin pas trop rond ni trop tannique, un peu fruité », détaille Alec Bol. Les coopérateurs ont d’ores et déjà donné leur aval. Il ne reste donc plus qu’à trouver le financement.

    « Il nous faut 435.000 euros pour les pieds de vignes, continue l’administrateur délégué. Mais comme on espère agrandir dans un futur pas très lointain, on a prévu un peu plus large pour pouvoir acheter de nouvelles terres. »

    Dans un premier temps, cette augmentation de capital ne sera ouverte qu’aux seuls coopérateurs, primauté oblige. Mais il est plus que probable que l’appel aux fonds soit lancé ultérieurement vers l’extérieur, permettant ainsi à ceux qui le souhaitent de rejoindre les quelque 1.200 coopérateurs actuels.

    « Nous clôturerons l’appel en interne à la mi-novembre. Et le cas échéant, nous l’ouvrirons alors aux personnes extérieures. » Qui pourraient ainsi, en investissant quelques centaines d’euros, participer à un projet qui vole jusqu’à présent de succès en succès.

    Vin de Liège produit en effet actuellement trois vins blancs, un rosé et un effervescent. Et tous semblent avoir la cote auprès des Liégeois.

    « L’effervescent, un des blancs et le rosé sont en rupture de stock, termine Alec Bol. Il reste un peu des deux autres blancs, parce qu’ils avaient été produits en plus grande quantité, mais on arrive à la fin également. »

    Une « pénurie » que connaîtra sans doute un jour le rouge de Vin de Liège, l’objectif dans un premier temps étant de ne produire que 25.000 bouteilles par an pour en garantir la qualité.

  • A proximité... Le bâtiment du chai de Vin de Liège est terminé !

    vin de liège chai.jpgLa construction du gros œuvre du chai de vinification de la coopérative Vin de Liège, à Oupeye, est terminée depuis quelques jours. « Nous avons réceptionné le chantier, nous allons maintenant faire les finitions, le chauffage, l’électricité, aménager le magasin… », explique Alec Bol, administrateur-délégué. « L’inauguration officielle du chai est prévue à la fin du mois de mai, avec la sortie de nos premiers vins ». (Source La Meuse 27 déc. 14)

    vin de liège chai.jpg

  • Vin de Liège à Eben-Emael. Gelées nocturnes sur les vignobles : « On a frôlé la catastrophe » !

    vin de liègeGrâce à une fin d’hiver clément et à un printemps particulièrement doux, le départ de végétation des vignes a été très précoce cette année. Bonne nouvelle dans l’ensemble, car cela est très prometteur pour le millésime 2014. Mais, en contrepartie, tant que le risque de gelée n’est pas écarté, il subsiste un danger important pour les vignes.

    A Eben-Emael, durant la nuit de mardi (15/4) à mercredi, les gelées ont pointé le bout de leur (sale) nez. Même si une telle circonstance est tout à fait exceptionnelle, Vin de Liège avait prévu le coup ! Vin de Liège est en vin de liège réchaud 1.JPGeffet équipé de petites chaufferettes (en gros, des grosses bougies de paraffine). Durant cette fameuse nuit de tous les risques, il a donc fallu réveiller toute l’équipe pour venir allumer les 300 bougies placées sur la parcelle d’Eben-Emael ! Et ça, ce n’est pas une mince affaire !

    Il n’empêche cette opération a permis de sauver quasiment l’entièreté des 2 hectares de vigne de la parcelle. En effet, la petite zone non protégée a été complètement grillée (90% de pertes) alors que la partie équipée de bougie n’a enregistré qu’au grand maximum des pertes de 10% !!!

    vin de liège réchaud 2.JPGLes bougies réchauffent très légèrement l’atmosphère, mais c’est aussi le nuage de fumée qu’elles produisent qui vient agir comme une couverture au-dessus de la parcelle !

    Après ça, un petit bilan environnemental s'impose : 300 bougies x 0,9litres/bougie = 270 litres (en équivalant pétrole) … environ 5 pleins d’essence ! Ce qui a permis de sauver presque 15.000 bouteilles. Ça en valait le coût ... écologique bien sûr…

    Quoi qu’il en soit, Vin de Liège espère n’avoir recours à ce système que de façon tout à fait exceptionnelle (tous les 3 à 6 ans) !

    vin de liège réchaud 6.JPGPour déclencher, il faut évidemment être averti du risque. Vin de Liège a investi et dispose d’un système qui les prévient par SMS des risques encourus…

    Sources :

    http://vindeliege.blogspot.be/2014/04/on-eu-chaud.html

    vin de liège réchaud 4.JPG

  • A proximité. Vin de Liège va avoir ses bâtiments. Et ce, dès cette fin d’année.

    vendanges vin de liège 2.jpgAprès la plantation des vignes en 2012 et les premières vendanges réalisées à l’automne dernier, Vin de Liège va maintenant s’attaquer à la construction de ses propres bâtiments à Heure le Romain. Les travaux pourraient commencer durant le mois de mars prochain. (sources La Meuse et Belga)

    vin de liège va avoir ses bâtiments.png

    vin de liège article janvier 2014.png

  • Vin de Liège : premières fermentations…

    vin de liège,heure le romain,vin heure le romainAprès la fin des vendanges, chez « Vin de Liège » le travail au chai reste intense. Les premières fermentations ont été menées de main de maître par Romain Bevillard. Les premières années, les raisins sont encore légers, mais les premières dégustations sont plutôt prometteuses. Il faut dire aussi qu’avec le travail méticuleux des coopérateurs, Vin de Liège bénéficie vraiment d’un bon potentiel. A découvrir sur :

    http://vindeliege.blogspot.be/2013/11/premieres-fermentations.html

  • Emael. Vin de Liège : vendanges de Cabernet Cortis ce samedi 5 octobre à partir de 9h00…

    grappes raisin vin de liège emael 6.jpgMoins de trois ans après sa création, la coopérative à finalité sociale Vin de Liège achève ses  premières vendanges. Les premières bouteilles de vin sont attendues pour le printemps 2014.

    Les premières vendanges de Vin de Liège

    Après la récolte du Solaris (cépage très aromatique, vendangé mi-septembre) puis du cépage blanc Johanniter (proche du Riesling) prévue pour le mercredi 2 octobre, Vin de Liège terminera ses premières vendanges le samedi 5 octobre avec le cépage rouge Cabernet Cortis à Emael. Un moment historique pour la viticulture liégeoise! Romain Bevillard: " Nous sommes très satisfaits de cette première récolte. Vu la vigueur de nos vignes, nous avions décidé de laisser quatre grappes sur chaque pied de vigne dès la deuxième feuille, pour pouvoir réaliser des vendanges vin de Liège 2013.pngpremières vinifications à faible rendement ".

    " Pour le Solaris, nous avons ainsi pu récolter 650 kg de raisins pour 470 litres de jus. Le mout après pressurage laissait apparaitre de beaux arômes fruités que nous essayerons de préserver au cours de la fermentation."  Grâce à ces premières vendanges, Romain Bévillard pourra tester différentes élaborations avec le  matériel de vinification récemment acquis et ainsi affiner les choix techniques de production.

    Ces vendanges permettront l'élaboration d'un vin blanc en assemblage Solaris - Johanniter, d'un vin rosé à partir du Cabernet Cortis et d'un mousseux avec du Johanniter. La production est estimée à 8.000 bouteilles qui seront prioritairement distribuées auprès des coopérateurs.

    grappe raisin vin de liège 2.JPGLa concrétisation du projet

    "C'est l'aboutissement d'une idée un peu folle qui a démarré en 2007 et qui s'est concrétisé en  décembre 2010 par la création de la coopérative avec 26 autres personnes qui croyaient, eux aussi, dans ce projet" se réjouit Fabrice Collignon, l'initiateur du projet.  "Maintenant, nous sommes 814 coopérateurs, nous avons planté 10 ha de vignes et nous travaillons  sur la construction de notre chai. Nous avons par ailleurs obtenu les accords de nos préteurs pour l'ensemble de nos besoins de financement. Aujourd'hui, nous vendangeons et dans quelques mois,  nous aurons nos premiers vins! On peut être fier du travail que nous avons accompli!"

    invitation vin de liège 2.jpgNous vous invitons à rencontrer les acteurs de ce projet lors de cette journée de vendange.  Alec Bol et Fabrice Collignon vous accueilleront sur la parcelle d’Eben-Emael, (rue Joseph Mélotte,  4690 Eben-Emael - https://www.google.com/maps?q=50.797757,5.661839&num=1&t=m&z=16 ) le samedi 5 octobre à partir de 9h00, où se dérouleront les dernières vendanges de Cabernet Cortis.  Romain Bévillard sera présent au chai (Rue St Quirin,1 – 4682 Heure-le-Romain) et répondra à toutes  vos questions dès 11h00.

    Contact : Alec Bol – alec.bol@vindeliege.be  – 0472/525.003

  • Vin de Liège. Plantation de pieds de vigne supplémentaires dans la région : le reportage vidéo de RTC…

    vin de liège plantation basse meuse RTC.pngLa coopérative « Vin de Liège » ambitionne de devenir un des plus grands vignobles de Wallonie. Plus de vingt mille nouveaux pieds de vigne ont été plantés en début de semaine dans la Basse-Meuse. C'est un retour à une tradition séculaire : la production de vins sur les coteaux de la Meuse a été florissante jusqu'au XVe siècle.

    L’unité de production, dont la surface est évaluée à 2000 m2 et qui comprendra, entre autres, les chais,  sera établie à Heure Le Romain. Le montage du dossier a reçu l’aide de la commune d’Oupeye.

    http://www.rtc.be/reportages/economie/1455161-vin-de-liege-plantations-en-basse-meuse

     vin de liège plantation basse meuse RTC.png

  • Le Ministre Jean-Claude Marcourt était à Bassenge pour inaugurer les vignobles Vin de Liège…

    jean claude marcourt, ministre MarcourtSamedi dernier à Emael, la coopérative “ Vin de Liège ” inaugurait ses vignobles installés en Basse-Meuse. Placée sous le signe de la convivialité, le public était convié à une première grande fête des plantations et la journée s’articulait autour de la plantation de jeunes plants de vignes par les coopérateurs, de balades et de visites commentées du vignoble.

    Un grand repas, des animations et un concert figuraient également au programme. Dès 11h00, c’est devant une foule nombreuse et un parterre de personnalités et d’élus locaux que le Ministre de l’économie Jean-Claude Marcourt prenait la parole pour louer cette initiative, de rappeler jean claude marcourt, ministre Marcourtqu’elle s’inscrivait en droite ligne dans la grande tradition des produits liégeois de qualité et, se tournant vers l’initiateur du projet Fabrice Collignon de lui confirmer, s’il le fallait encore, son plus grand soutien. Après quelques mots de bienvenue prononcés par Fabrice Collignon, Administrateur de Vin de Liège,  le public était invité ensuite à se rendre sur la parcelle afin de procéder à la plantation d’un jeune pied de vigne. Pour concrétiser l’ouverture officielle de la première fête des plantations, c’est sous des applaudissements nourris que le Ministre Marcourt se munissait d’une pelle, et procédait à la première plantation de la journée. Ensuite, ce sont plusieurs dizaines de sympathisants et de coopérateurs qui, prenant modèle sur le Ministre, se sont attelés à la tâche durant plusieurs heures…

    marcourt collignon foule.jpg

    jean claude marcourt, ministre Marcourt

    jean claude marcourt, ministre Marcourt, bénédicte bodson

    Tout au long de la journée, le public a répondu en nombre et celui de 350 personnes a été recensé en fin d’après-midi.

    LA VIDEO :


    foule 5.jpg

    Le projet est à suivre de près car, d’ici peu, les chais et l’unité de production seront installés en Basse Meuse. Un choix du lieu devra être opéré. A ce jour et quoique bon nombre de coopérateurs seront encore appelés à la rejoindre, 391 personnes ont déjà apporté leur contribution à la coopérative Vin de Liège dont le capital atteint aujourd’hui les 435.000€. Chez nous, il y a certainement des emplois et de la sous-traitance à la clé.

    S’agissant de rechercher la proximité avec les vignobles (Heure Le Romain et Emael), la question reste de savoir qui de Oupeye ou de Bassenge voudra ou pourra les accueillir ?

    ARTICLE PARU DANS LA MEUSE ce MARDI 15 MAI !

    vin de liège,jean-claude marcourt,ministre marcourt

    Voir l'ALBUM avec toutes les PHOTOS

  • Le Ministre Jean Claude Marcourt à Bassenge ce samedi pour la première fête des plantations de Vin de Liège !

    jean claude marcourt, ministre MarcourtA Emael, ce samedi 12 mai de 10h à 18h, la coopérative Vin de Liège inaugure ses vignobles à l’occasion de la plantation des vignes sur ses terrains de 7ha en basse Meuse (4ha à Heure-Le-Romain, 3ha à Eben-Emael). Le Ministre wallon de l’économie a confirmé sa présence. Cette fête des 1ères plantations vous permettra de planter votre pied de vigne, de partager connaissances, impressions et plaisirs. Une belle journée que Vin de Liège propose de partager entre coopérateurs, famille et amis. A ce jour, la coopérative a déjà noté plus de 150 inscriptions rien que pour le repas. Retardataires ne trainez plus…

    vin liège invitation.jpg

    Où ?

    Vignoble d’Eben-Emael.

    Rue Joseph Mélotte, 4590 Eben-Emael (Bassenge)

    Dans Eben Emael, rouler vers la Hollande, 1ère à gauche après l’église

    Coordonnées GPS du terrain : Nord /50.797649 Est/5.66168

    Au programme

    10h – verre de bienvenue, inauguration officielle du vignoble et discours en présence du Ministre de l’économie

    12h – repas convivial, dégustation de fromages et vins belges

    13h – début des activités :

    •             Plantation des vignes

    •             Promenade découverte par Natagora

    •             Animation pour enfants, château gonflable…

    •             Concert

    •             Visite commentée du vignoble

    Pour la plantation, une bêche est nécessaire. Prévoir également des bottes.

    Chapiteau prévu en cas de pluie

    Participation

    Participation libre, prix du repas (buffet fromage et charcuterie) fixé à 10 € pour les adultes et 5 euros pour les enfants.

    Afin de garantir une bonne organisation de l’évènement, il vous est demandé de prévenir de votre présence (+ nombre d’invités) et de réserver vos repas AVANT le 9 mai au 04/344.00.14 ou par mail à info@vindeliege.be .

    L'inscription au repas est obligatoire. Vous souhaitez participer ?

    Contactez-nous au 0484/384.865 ou par mail à info@vindeliege.be .

    Pour plus d'informations, visitez www.vindeliege.be

  • Emael. Vin de Liège passe à l’action… ! Un scoop Bassenge Blogs Sudinfo !

    vin de liège emaelSamedi 21 avril dernier, la Coopérative Vin de Liège avait convié le public à une présentation du projet de plantation de vignobles à Emael.

    Et c’est dans le cadre de la salle des Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer à Emael qu’il y fut accueilli. Devant un parterre d’une trentaine de personnes, Jean-Claude Simon, Président de cette Société et hôte pour la circonstance, prit la parole pour tout d’abord souhaiter la bienvenue aux participants et, dans la foulée, remercier la Coopérative Vin de Liège pour l’intérêt manifesté pour le village d’Emael en ayant choisi d’y planter 4 ha de vignobles et ainsi d’y produire un vin de qualité issu du terroir local. Monsieur Alec Bol prit le relais pour présenter le projet en détail devant une assemblée très attentive (le projet complet ici).

    IMG_2142.JPG

    Le mot d'accueil de Monsieur Jean Claude Simon Président des Anciens Chapeliers

    bol.jpg

    L'exposé de Monsieur Alec Bol Administrateur de Vin de Liège

    romain bévillard 2.jpgRomain Bévillard, Viticulteur français engagé pour porter la partie technique du projet survola ensuite toutes les étapes nécessaires à la fabrication du vin tout en précisant qu’en l’occurrence, pour cette parcelle d’Emael, le choix s’est porté sur la plantation d’un cépage rouge (voir projet complet). Pour terminer l’exposé, la parole fut donnée au public pour trouver des réponses aux éventuelles questions. On apprit ainsi que le siège social de  Vin de Liège se situait à Liège, que des pourparlers étaient actuellement en cours pour l’implantation des chais  (le hall et l’unité de production devant se situer idéalement à proximité des vignobles) tant avec la commune de Bassenge qu’avec la commune d’Oupeye et qu’à l’horizon 2015 des emplois allaient être créés ; que ce soit au niveau de la récolte que pour les différentes étapes de fabrication du Vin de Liège. Avant d’inviter le public à prendre le verre de l’amitié (un vin blanc pétillant de la région), monsieur Alec  Bol insista sur le fait que de nouveaux coopérateurs étaient les bienvenus pour rejoindre les 360 actuels, que d’autres parcelles sont recherchées dans la Vallée du Geer et que les premières plantations de vignobles « Vin de Liège » s’opéreront à Emael dès ce lundi 14h00 si les conditions climatiques le permettent.

    Tous les renseignements sur : http://www.vindeliege.be/ 

    Les photos : 

    IMG_2143.JPG

    Jean Claude Simon

    salle1.jpg

    Un public attentif

    IMG_2157.JPG

    Deux viticulteurs dévisent. A gauche, Bart Nyssen du " Chateau de Dalhem " ( http://www.dalhem.eu/ ) et Romain Bévillard de " Vin de Liège "

     

    Reportage Bassenge Blogs Sudinfo dans une note suivante.

  • Samedi à Emael, présentation de la société Vin de Liège. Devenir propriétaire d’un vignoble ? Pourquoi pas !

    vin de liègeL’on se souvient d’un article paru il y a quelques mois en ce même blog relatif à la plantation de vignes à Emael par la société Vin de Liège. Si vous voulez en savoir plus, l’opportunité vous est donnée d’assister le samedi  21 avril prochain dès 11h00 à la présentation de la société vin de Liège. Ce rendez-vous vous est donné à la salle des Anciens chapeliers de la Vallée du Geer où vous y êtes attendus nombreux. Peut être deviendrez-vous coopérateur, vous aussi ? Allez savoir...

    vin de liège emael


  • Vignobles en Vallée du Geer : où en est-on ?

    vignobles en vallée du geer, vin de liège, vignes eben-emaelLe projet de la coopérative “ Vin de Liège ” se concrétise chaque jour un peu plus. En octobre, les 200 membres de la coopérative décidaient de planter un vignoble de 12 hectares en région liégeoise. Un projet d’économie sociale, citoyen et respectueux de l’environnement. La coopérative a choisi des cépages résistants aux maladies. Le but: éviter l’utilisation de produits chimiques et de produire un vin bio. Mais pour que ce vignoble voit le jour, il faut des terrains. Après avoir choisi un terrain de 4 hectares à Heure-le-Romain, au lieu-dit “ Au Fragnay ”, la coopérative a trouvé un second site à Eben-Emael, rue Joseph Mélotte (nous vous relation ce fait, en détail, dans une notre précédente parue en octobre sur Bassenge Blogs Sudinfo). Ces deux terrains seront loués durant 27 ans à leur propriétaire. “ Notre idée est de planter la moitié du vignoble en 2012 et l’autre moitié en 2013. Nous avons donc assez de terrain pour lancer notre projet ”, explique Alec Bol, administrateur-délégué.

    Et les premiers travaux ont déjà débuté. “ Nous avons aéré, en profondeur, le sol du terrain de Heure-le-Romain. Cela doit aider la vigne à bien s’implanter. Nous répéterons l’opération à Eben. À Heure, nous allons aussi planter des haies. Elles protégeront les plants des vents et permettront à certains oiseaux et insectes de s’y nicher ”. Les ceps devraient être plantés en avril 2012 et cela, sous la surveillance d’un vigneron professionnel français. Les premières bouteilles sont attendues en 2015. “ Dans un premier temps, nous ne comptons faire que du rosé, car il est plus facile à produire . Nous proposerons par la suite du blanc et du rouge ”.

    Vin de liège doit encore trouver 6 hectares

    Pour 2013, six hectares de terre doivent encore être trouvés. Pour la vitrine que cela pourrait amener, la coopérative aimerait trouver un demi-hectare à Liège. “ Pas plus, parce que c’est assez difficile d’y trouver le terrain idéal ”. Pour les 5,5 hectares restant, Alec Bol a une préférence pour la Basse-Meuse et si possible en restant à Oupeye et Bassenge. “ Nous avons certaines exigences. Il faut que le terrain soit en légère pente et pas trop exposé aux vents du nord ”. Si vous êtes propriétaires d’un tel bijou, vous pouvez prendre contact avec Alec Bol 0472/52.50.03.

    (Source La Meuse de ce 2/12)

  • Vallée du Geer : le p'tit dessin de la semaine... par Regor

    Bientôt des vignobles en Vallée du Geer..

    La coopérative " Vin de Liège ", toujours en quête de coopérateurs et de nouveaux terrains...

    dessins humoristiques,regor,vallée du geer,vin de liège