Google Analytics Alternative

vieux cimetière glons

  • Glons. Le mystérieux puits : un spéléologue creuse à 21 mètres sous terre dans un boyau de 1,10 m de diamètre seulement !

    puits glons, mystérieux puitsAu vieux cimetière de Glons l’exploration du puits mystérieux se poursuit. Début mai, les travaux de fouilles avaient dû être suspendus mais, depuis peu, grâce à de nouveaux moyens et l’aide de bénévoles venus en renfort, les fouilles ont repris. Au fil des seaux ramenés à la surface, apparaissent progressivement des déblais de construction, des briques, des blocs et morceaux de tuffeau et, en moindre quantité, des moellons et du silex. Il se révèle assez rapidement que ces débris ont sans doute appartenu à un bâtiment d’église. Certains éléments en tuffeau sont moulurés et sculptés, quelques-uns enduits à la chaux ; l’un ou l’autre se trouve parfois recouvert d’une couche de suie, comme s’il avait été exposé longtemps à la fumée de bougies ; d’autres sont peints en noir, avec une peinture qui ressemble à du goudron. Quelques mètres sont dégagés du puits, puis cinq, neuf… nous voilà aujourd’hui à 21 mètres !

    l'équipe.jpghttps://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/05/07/mysterieuse-decouverte-au-vieux-cimetiere-de-glons-reportage.html

    Puis, enfin, une datation !

    morceau verre bouteille.jpgDimanche après-midi, trouvaille ! Un morceau de verre, verdâtre, épais. Un bout de fond de bouteille, sans indication aucune. D’autres débris suivent, épars. Enfin un morceau plus important et une inscription en relief, moderne : « bière belge », avec la tête couronnée de Charlemagne. Un autre suivra qui va compléter l’information : « Brasserie Louis Palante - Glons ». Cette bouteille brisée révèle que les déblais sont bien ceux de la dernière église, démolie en 1901-1902. D’autres morceaux de verres apparaissent dans les gravats. Ils permettront de reconstituer d’autres flacons de bières issues de Brasseries liégeoises établies à la même époque.

    bouchon bouteille.jpg

     

    21 mètres sous terre… et le puits cache encore bien des mystères ! Alors, on creuse…

    léon et jef.jpgLes fouilles qui se poursuivent permettront une compréhension meilleure de cette énigme d’histoire locale de la communauté villageoise de Brus. Tandis que les fouilles se déroulent à un rythme soutenu, un professionnel est actuellement occupé à tourner un film vidéo destiné à la réalisation d’un DVD. Le public, lui aussi, se fait de plus en plus nombreux à se rendre au vieux cimetière de Glons afin de rendre une petite visite de sympathie et pour manifester son soutien aux intrépides chercheurs. Il faut avouer que ce travail de spéléologie est impressionnant ! Chacun se prend vite au jeu… Mais il faut tout de même avoir le cœur bien accroché !

    Un appel : des bénévoles sont bienvenus pour renforcer l’équipe..!

    L’équipe actuelle – des habitants de l’entité de Bassenge - est à pied d’œuvre tous les jours de 16h00 à 18h00. Le samedi et le dimanche, de 14h30 à 18h00. Elle est composée d’Eugène Devue, Jef Nijs, Léon Verjans, Michel Philippet. Ali Aghroum vient souvent donner un sérieux coup de main. Freddy Close est actuellement en vacances. Le film destiné au DVD est réalisé par Marc Durieux de Heure le Romain, réalisateur professionnel.

    Le dossier complet ici : Le puits du vieux cimetière Glons.pdf

    Pour tout renseignement : Eugène Devue 0496/26.36.68 ou par mail : edevue@skynet.be

    drapeau belge.jpg

    jef nijs.jpg

    film tourné avec caméra.jpg

    Bientôt la vidéo Bassenge Sudinfo !

  • Mystérieuse découverte au vieux cimetière de Glons… - reportage et vidéo -

    vieux cimetière glonsDepuis 2010, le vieux cimetière de Glons, abandonné depuis les années cinquante, fait l’objet de réhabilitations et de restaurations.

    L’occasion pour Freddy Close et Eugène Devue, attentifs au patrimoine local, d’explorer l’aire de l’église démolie en 1901 et de remettre à jour une partie des anciennes fondations de bâtiments antérieurs. On savait déjà qu’une très ancienne chapelle castrale avait existé à Glons depuis l’année 650 environ. Des pierres d’un arc mérovingien, récupérées lors de la démolition de la dernière église, se trouvent aujourd’hui exposée au Grand Curtius à Liège.

    Dans un premier temps à la recherche de la sépulture du curé Ramoux, nos deux chercheurs ont buté ce premier mai sur une structure étonnante et mystérieuse : une excavation de forme circulaire, qu’on a prise d’abord pour un puits.

     « En dégageant des ossements et des déblais, on a progressivement vidé une partie de cette structure cylindrique, mais sans pouvoir en atteindre le fond. C’est finalement plusieurs mètres cubes de blocs de tuffeau et de pierres de diverses formes, parfois taillées et moulurées qui ont été extraites de l’excavation. Ce weekend, on atteignait la profondeur de 8 mètres, mais toujours pas de fond en vue.

    vieux cimetière glons

    S’agit-il d’un puits ? Est-ce le départ d’un mystérieux souterrain ou tout simplement un projet abandonné avant son exécution par nos ancêtres, il y a quelques siècles ?

    Le mystère reste total pour l’instant…

    vieux cimetière glons, puits vieux cimetière glons, patrimoine bassengeLes interrogations sont d’autant plus grandes que cette cavité se situe à l’intérieur même du périmètre de l’église du Moyen-Âge. Or, il n’entrait pas dans les habitudes de creuser des puits à l’intérieur même d’un édifice de culte. Le puits est-il plus ancien encore ? A-t-il précédé l’église médiévale, construite par-dessus ?

    Beaucoup de matériaux d’origine romaine (moellons et tuiles) sont dispersés sur le cimetière. Certains ont été réutilisés dans les constructions qui se sont succédées : chapelle et église, mais ils ne donnent aucune indication quant au puits lui-même qui, pour l’heure, reste un mystère…

    Il faudra encore beaucoup d’huile de bras pour le dégager complètement… Si on y arrive. S’il descend encore beaucoup plus bas, il faudra malheureusement sans doute abandonner les travaux car nous ne sommes pas équipés pour une telle prospection.»

    Les bénévoles locaux en référeront à la Commune de Bassenge.

    Le cimetière millénaire de l'ancien quartier de Brus, situé à flanc de colline, dans un des sites les plus beaux de Glons, pourrait nous en conter beaucoup sur l'histoire de nos ancêtres. Il a vu défiler Romains et Gallo-Romains, Mérovingiens et Carolingiens, le long d'un diverticulum (voie romaine secondaire) qui reliait entre elles les villas romaines de la Vallée du Geer.

    Nos archéologues locaux ont l'intention, avec l'aide d'un vidéaste professionnel, de réaliser un DVD qui sera proposé pour financer de nouvelles recherches et datations chronologiques.

    Pour tous renseignements complémentaires : Eugène Devue edevue@skynet.be