Google Analytics Alternative

programme cdh

  • Bassenge : la Revue de presse de cette semaine... 3. Politique communale. Sur la base du programme : ont-ils tenu leurs promesses ?

    Jeudi 3 novembre (Source Sudpresse)

    La majorité a réussi à tenir la plupart de ses promesses, sans faire de folies, tout en s’attelant à redresser les finances communales. Celles-ci n’étaient pas au top au changement de majorité. L’endettement était conséquent. La majorité a donc été très prudente en début de législature dans l’élaboration de ses budgets. Aujourd’hui, des bonis sont dégagés et le bas de laine a été renfloué grâce à la vente de terrains.

    Environnement. Beaucoup de choses ont été faites: équipe des cantonniers renforcée, curage et balayage régulier des avaloirs, compostage encouragé... Les parterres communaux sont maintenant fleuris de plantes vivaces, ce qui diminue les coûts et l’entretien.

    Des bassins de retenue des eaux ont été aménagés un peu partout afin d’éviter de grosses inondations.

    Jeunesse : “ Place aux enfants ” et le “ Conseil communal des jeunes ”, se poursuivent.

    “ Lieux magiques ”, qui proposait déjà des ateliers, des écoles de devoirs, etc, a été renforcé et propose des activités pour les 16 ans et plus. Des jeunes sont engagés, tous les étés, par la commune et le CPAS dans le cadre de “ Eté solidaire ”.

    Une commission agricole a été créée.

    Un bus communal a vu le jour en 2009 pour améliorer la mobilité entre les villages.

    La bibliothèque Saint-Victor n’a pas été agrandie, la fréquentation n’étant plus ce qu’elle était. Un partenariat avec la Province a été conclu pour que le bibliobus passe régulièrement.

    L’égouttage: le plan d’égouttage collectif a mis du temps à être élaboré puisqu’il a d’abord fallu faire l’inventaire de tout ce qui existait dans les six villages. L’AIDE commencera par Wonck. L’ensemble mettra 10 à 12 ans avant d’être fini.

    Des développements touristiques, notamment sur Emael (presbytère, fort, Guizette...), n’ont pas été faits. Les finances communales ont rendu ces projets impossibles.

    Le conseil consultatif local des jeunes n’a pas été mis sur pied. L’équipe éducative ayant demandé de lui laisser le temps de prendre ses marques.

    Des haltes / garderies occasionnelles ne se font pas. La demande n’est pas vraiment là. Par contre, la crèche de Glons a augmenté sa capacité d’accueil.

    Le schéma de structure communal n’a pas été fait. La majorité a d’abord lancé un plan communal de développement rural. Une fois qu’il sera terminé, elle évaluera la nécessité de faire un schéma de structure.

    Les jeunes conducteurs n’ont pas eu droit à des stages de conduite défensive. A la place, une convention avec les RYD devrait être passée pour ramener les jeunes en sortie chez eux.