Google Analytics Alternative

prix mazout

  • La flambée des cours aura été brève. N’achetez pas votre mazout de chauffage ce mercredi

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngLe prix du mazout de chauffage augmente fortement ce mercredi, un supplément de 60 euros pour une commande de 1.000 litres. « Cette hausse était prévisible », analyse Olivier Neirynck de la Brafco, la fédération des distributeurs de combustibles et de carburant. « À la suite de l’attaque d’un site pétrolier saoudien samedi, les prix sont partis à la hausse à la bourse de Rotterdam, passant de 49 dollars le matin à 67 $ à la clôture ».

    La poussée de fièvre a été de courte durée. Ce mardi matin, les prix stagnaient ou reculaient légèrement. Hier soir à une heure de la clôture, la tendance à la baisse était claire. « Le baril, tant de pétrole de la mer du Nord que du Moyen-Orient, avait reculé de 5,45 % par rapport au matin. Pour le mazout de chauffage proprement dit, on est à -3,69 %. Dès lors, les prix devraient diminuer dès ce jeudi, de l’ordre de 25 euros pour une commande de 1.000 litres », chiffre Olivier Neirynck, déconseillant vivement de remplir sa cuve ce mercredi . « Il faudra voir si la tendance se poursuit. Sauf surprise, les consommateurs devraient connaître de nouvelles diminutions vendredi », précise le représentant de la Brafco, tout en mettant en garde : « Attention, cela ne vaut que si la situation reste la même. Il suffirait d’une déclaration de Donald Trump à l’égard de l’Iran pour que les cours repartent à la hausse dans la demi-heure ».

    L’article complet :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-09-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-09-18,BASSE-MEUSE,1|20

  • Mauvaise nouvelle à la pompe: le diesel en hausse ce mardi

    pompe.pngLe prix du diesel sera légèrement plus cher à partir de mardi.

    Le prix maximum à la pompe pour un litre de diesel passe à 1,52 euro le litre, soit une hausse de 1,4 centime, annonce lundi la direction générale Énergie du SPF Économie.

  • Le prix du diesel en hausse jeudi

    Le prix du diesel sera en hausse de 1,5 centime jeudi 17 janvier 2019, à 1,4960 euro le litre à la pompe, a indiqué mercredi l’administration de l’Énergie (SPF Économie).

    Par ailleurs, le prix gasoil de chauffage sera en légère baisse de 0,69 centime pour une commande d’au moins 2.000 litres, à 0,6322 euro le litre.

    L’évolution des prix fait suite aux fluctuations des cotations des produits pétroliers et/ou des biocomposants inhérents à leur composition sur les marchés internationaux. (Source Sudinfo)

  • Chauffage. 1.000 l de mazout : 300 € de moins qu’en 2014

    mazout.jpgLes prix du diesel et du mazout de chauffage baisseront une nouvelle fois aujourd’hui. En fait ils atteignent leur niveau le plus bas depuis 5 ans. En ce qui concerne le mazout de chauffage, le prix maximal pour une commande de plus de 2.000 litres baissera ce jeudi de 4,69 cents le litre, à 0,4922 euro. Celui d’une demande de moins de 2.000 litres sera de 0,5185 euro le litre (- 4,68 cents le litre).

    C’est donc le bon moment pour remplir sa cuve avant l’hiver. Nous avons fait un petit comparatif par rapport à l’an dernier, même époque. Le 28 août 2014, le mazout de chauffage était à 0,8188 euro le litre pour moins de 1.000 litres et à 0,7922 euro pour 2000 litres. Si vous faites le plein aujourd’hui, vous allez donc payer 300 euros de moins pour mille litres de mazout. Et 600 euros de moins pour 2.000 litres.

    Une belle économie ! Encore plus conséquente si on compare avec le prix le plus élevé de ces 5 dernières années : c’était en octobre 2012. Il fallait alors 1.891 euros pour remplir une cuve de 2.000 litres. Par rapport au prix d’aujourd’hui, cela représente un surcoût de plus de 900 euros.

    Conséquence de ces baisses successives : selon la Brafco, la fédération belge des négociants en combustibles et carburants, les commandes ont été exceptionnellement nombreuses au mois d’août.

    LE DIESEL À MOINS D’1 EURO

    Le prix du diesel baisse, lui aussi, aujourd’hui. Il ne faudra plus payer qu’1,148 euro le litre à la pompe soit une baisse de 3,7 cents. Il s’agit du prix officiel, ce qui signifie qu’une majorité de stations vous proposeront dès aujourd’hui, votre carburant à moins d’un euro.

    Selon la Brafco, ce prix plancher n’incite cependant pas les automobilistes à consommer plus de carburant. « Mais les gens font désormais des pleins complets. » La fédération pense que la baisse a bientôt atteint sa limite : profitons-en donc. (Source La Meuse jeudi 27 août 2015)