Google Analytics Alternative

petit patrimoine bassenge

  • Figure locale - Bassenge. Ali Aghroum restaure le patrimoine sacré de sa commune en faisant rimer bénévolat avec mécénat. Coup de projecteur

    restaurations ali 4.jpg

    Billet de Roger Wauters 

    Ces derniers mois, Ali Aghroum, citoyen de Wonck, a mené avec brio différentes opérations de sauvegarde du petit patrimoine sacré de Bassenge. Elles méritent certainement à son auteur d'être salué. Et remercié. 

    D'où ce billet 

    Dans la petite commune de Bassenge, lorsqu'il s'agit de "bénévolat", on retrouve Ali Aghroum, véritable homme orchestre à la personnalité atypique, sur tous les coups. Ali, on ne le présente plus sous peine de prendre le risque de s'engager dans la rédaction d'une longue biographie. De même, citer les actions bénévoles qu'il a menées pour sa commune au fil des années demanderaient, elles aussi, l'établissement d'un long inventaire composé de plusieurs pages. Et donc, nous nous en abstiendrons pour s’en tenir aux interventions qu'il a menées sur le petit patrimoine sacré dernièrement.  

    restaurations ali 13.jpgOutre le caractère totalement bénévole de sa main d'œuvre qu'il apporte à tous les travaux, tout comme d'ailleurs ses propres matériels et outillage dont il se sert, ses entreprises relèvent aussi de celui du mécénat devant les coûts inhérents à l'achat des matériaux nécessaires qu'il prend à sa charge. 

    Extraits de leur emplacement, les croix et les symboles sont confiés à des entreprises spécialisées et passent par différents stades : selon leur état, ils sont soudés, décapés, repeints., etc... Tandis que des matériaux de récupération, destinés à l'aménagement de l'espace, sont acquis et amenés sur place. Le but recherché est l'homogénéité de l'ensemble, et à chaque fois, le défi est relevé. Le travail est apprécié, en témoigne le nombre d’applaudissements des habitants de Bassenge sur le réseau social Facebook. 

    Pour mener ses projets à bien, Ali peut toujours compter sur l’aide précieuse d’un ami. J’ai nommé Martin Neven (photos), qui lui aussi mérite amplement qu’un grand coup de chapeau lui soit tiré.  

    restaurations ali 11.jpgIl me paraissait normal, évident mais aussi nécessaire de leur consacrer un billet afin de mettre à l’honneur ces deux “simples citoyens” dont les implications en faveur du Petit Patrimoine de Bassenge s’ancrent à la fois dans les notions de respect du passé, transmission de la mémoire tout comme celles d’embellissement de Bassenge et de renforcement de son attractivité culturelle. 

    Je vous invite à découvrir un petit aperçu des réalisations dans l’album photos à découvrir ICI 

    L’héritage du passé est une richesse qu’il faut entretenir. 

    Merci Ali et Martin !

    Roger Wauters 

  • Bassenge : petit Patrimoine en péril. Quid de la belle petite Chapelle Sainte Anne à Wonck ?

    Chapelle sainte anne 4.jpgAu sommet du chemin de Zichen à Wonck, une bien jolie petite chapelle s’offre aux regards des passants. Reprise au patrimoine de Bassenge sous le numéro 26, « elle mérite vraiment respect et dévotion » comme l’écrivait l’historien local Jean-Pierre Detrez, en 1992, dans son ouvrage intitulé « Petit Patrimoine populaire de Bassenge ». Son architecture typique, sa belle toiture à quatre pans, sa porte à deux battants et le grillage en dentelle qui la surmonte confèrent un charme indéniable à cet élément du Patrimoine de la Vallée du Geer auquel les villageois sont fort attachés. A l’intérieur, trônent les statues de Sainte Anne, la Vierge de Lourdes ainsi qu’un Sacré cœur… parmi différents objets sacrés, éléments décoratifs et montages floraux.

    Chapelle sainte anne 6.jpgL’examen de son état actuel (11 octobre 2014) permet de constater combien la principale raison de sa dégradation est l’absence, seulement, de quelques tuiles sur la toiture, permettant ainsi aux eaux de s’infiltrer et de causer des dommages à l’intérieur de la Chapelle, des dégradations qui, au fil du temps, deviendront irrémédiables. Bref, si les travaux s’avèrent légers - débroussaillage d’un lierre grimpant et remplacement de quelques tuiles – agir en urgence est indiqué.

    Alors… Abandonnée et livrée à son sort ?

    Quid de la petite Chapelle Sainte Anne à Wonck ?

    Telle une fiche d'état sanitaire, l'album photos en cliquant ICI.

    Chapelle sainte anne 2.jpg

    Chapelle sainte anne 9.jpg

    Chapelle sainte anne 3.jpg

  • Le petit jeu « Qui sait où c’est ? » Voici la réponse…

    passerelle glons détail.jpgIl s’agissait de la très ancienne petite passerelle, située au centre de Glons, qui enjambe le Geer et permet de relier la rue Georges Depaifve à la rue Lulay. Un remarquable ouvrage de ferronnerie d’Art que l’on pourrait rattacher à une période située entre le style « Art nouveau » et « Art déco » (Entre 1900 - 1920). Sur toute sa longueur et de part et d’autre de la passerelle, la balustrade est ornée de symboles représentant des lyres (stylisées) dont la présence se veut une sorte d’ode à la musique. Il est clair que cette ancienne passerelle présente un intérêt architectural et patrimonial certain.

    Aussi, afin de monter un dossier plus complet, tout renseignement sur cette passerelle est bienvenu (Date placement de la passerelle, origine, informations par transmission orale, vieilles photos, etc…). N’hésitez-pas à laisser un commentaire sur ce blog ou nous envoyer un mail. De notre côté, nous prenons contact avec la Direction du Petit Patrimoine populaire wallon (DGO4 SPW. Wallonie).

    passerelle glons 1.jpg

    passerelle glons 2.jpg

    passerelle glons 3.jpg

  • Vallée du Geer. Un Petit Patrimoine populaire à vau-l’eau ?

    christ bas slins 2.jpgLa Bas-Slins, entre Glons et Boirs. A l’angle de la rue de Brus et d’un chemin menant à la campagne de Juprelle, une rare croix, dont la date est estimée à 1860, et qui fut inscrite, en 1992, au Petit Patrimoine populaire de Bassenge sous le n° 123. Dans ces années-là, elle se trouvait dans la prairie en face dénommée « La prairie du Christ ». Mais suite au mauvais état du socle, fissuré, la commune de Bassenge avait alors engagé des frais pour déplacer l’ensemble où il se situe aujourd’hui. Le but étant de la rendre plus visible de la voirie et de la mettre mieux en valeur. Les éléments furent entièrement restaurés par un artisan local. La croix reçu un nouveau socle de pierre bleue spécialement confectionné et taillé aux mesures de l’ancien socle bien que la base de celui-ci fut ronde et non carrée (détruit lors du déplacement). La grande croix fut placée au centre d'une aire qui avait fait l’objet d’aménagements spéciaux dont un ceinturage de bois (aujourd’hui disparu) et le sol fut revêtu de pierrailles.  Elle est à vue directe de la voirie. Cette ancienne croix, rare, figurant en bonne place parmi les éléments du Petit Patrimoine populaire bassengeois, est considérée croix bas slins.jpg(en 1992 par feu l'historien local Jean Pierre Detrez, auteur de l’ouvrage Petit Patrimoine Populaire de Bassenge -photo extraite ci-contre) comme étant la plus grande croix de la région. Elle fait 2,61 m sur 0,91 m. Voici l’aire telle qu’elle se présente aujourd’hui :

    christ bas slins 1.jpg

    christ bas slins 2.jpg

    christ bas slins 4.jpg

    christ bas slins 5.jpg