Google Analytics Alternative

motocross amandine verstappen championne de france

  • Motocross. La bassengeoise Amandine Verstappen fait la première page de La Meuse : « Verstappen écrase la concurrence »

    amandine verstappen article la meuse juillet 2019 photo.pngQue tout le monde se rassure, l’affront de la dernière Coupe du Monde de football est lavé ! En effet, la prochaine fois qu’un Français vous rappellera la victoire des Bleus face à nos Diables, vous aurez une réponse pour les faire taire : Amandine Verstappen, une petite Belge, a dominé le Championnat de France de motocross et a été sacrée avant même la fin de la compétition !

    « Ça fait vraiment plaisir de s’imposer là-bas parce que, on ne va pas se mentir, les Français ont tout de même une fâcheuse tendance à être chauvins. Après chaque défaite, mes concurrentes françaises trouvaient des excuses pour se justifier. Mais les spectateurs ont compris que si elles perdaient à chaque fois, ce n’était pas à cause de ces excuses… » En quelques mots, Amandine Verstappen a résumé l’entièreté de son parcours au championnat de France.

    Une compétition que la Bassengeoise a littéralement survolée, de la première motte de terre au dernier mètre de boue. Pourtant, la Bassi-mosane ne semblait pas accorder plus d’importance que ça à ce championnat. « Je suis contente, mais je ne m’emballe pas non plus, car ce n’était pas l’objectif principal », explique-t-elle. « J’avais déjà participé plusieurs fois à la compétition il y a quelques saisons, mais j’avais été souvent freinée par les blessures. La seule saison complète que j’avais réalisée, j’avais fini deuxième (en 2016). Cette saison, je trouvais que je n’avais pas assez de courses avec le championnat du monde, donc je me suis inscrite au championnat de France, pour garder le rythme et me préparer pour mon réel objectif : décrocher le titre mondial. À la base, je ne devais faire que quelques courses en France. Mais ça s’est bien passé, donc j’ai continué et, au final, j’ai remporté toutes les manches ! Je reconnais que dominer une telle compétition, ça fait quand même beaucoup de bien au moral. Donc je compte bien me réinscrire l’année prochaine pour défendre mon titre ! »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-07-31,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-07-31,BASSE-MEUSE,1|26