Google Analytics Alternative

moi ministre visé mai 2019

  • A proximité. Second rendez-vous de l’opération « Dans la peau d’un Ministre » ! Ce lundi, les citoyens de la Basse-Meuse se sont exprimé

    Trenysia moi ministre visé Sudpresse.pngTrenysia 19 ans Glons : «  Moi, ministre de l’Enseignement, je prendrais en main la problématique du harcèlement scolaire, qui est énorme aujourd’hui! Je donnerais les moyens au personnel de pouvoir agir plus vite quand un élève vient les trouver, et de punir. Mais aussi de sensibiliser les élèves, même dès la maternelle. »

    On y arrive à grandes enjambées… Les prochaines élections (régionales, fédérales et européennes), c’est maintenant dans moins de trois semaines ! Jusque-là, votre rédaction de La Meuse part à votre rencontre. Avec « Moi, ministre », on vous donne la parole. 

    moi ministre visé Sudpresse visé 2.pngLe 26 mai prochain, chaque citoyen se rendra aux urnes en vue d’élire les nouveaux gouvernements régionaux, fédéraux et européens. Ce jour-là, c’est vous qui déciderez de nos futurs décisionnaires. En attendant, avec notre opération spéciale « Moi, ministre », les rédactions du groupe Sudpresse et de vos Meuse Liège/Basse-Meuse vous donnent l’occasion de vous glisser dans la peau de nos dirigeants.

    Ce lundi matin, c’est à Visé que nous nous sommes rendus, place Reine Astrid. Le temps d’un échange, vous avez accepté d’endosser ce costume et de tirer au sort une compétence qui vous a été attribuée. Environnement, mobilité, santé, fonction publique, sport, enseignement, affaires étrangères, économie… Toutes les matières y sont passées !

    Un dossier à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 7 mai 2019

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-07,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-07,BASSE-MEUSE,1|8