Google Analytics Alternative

mails

  • Exclusif. Vos amendes routières envoyées… par mail !

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngUniquement sur la boîte aux lettres électronique sécurisée « eBox » 

    C’est nouveau et ça démarre ce mercredi ! Le SPF Justice enverra désormais les amendes routières par mail à tous les utilisateurs de l’eBox, une boîte aux lettres électronique sécurisée. Le papier disparaît donc encore un peu plus… 

    Depuis ce mercredi 29 janvier, les citoyens peuvent recevoir leurs amendes routières… par mail ! Mais pas sur n’importe quelle boîte mail : seulement sur l’eBox. Utilisée par quelque 830.000 utilisateurs selon le SPF Justice, cette boîte aux lettres électronique est « un point central où vous pouvez recevoir, conserver et gérer tous vos documents officiels de manière digitale et en toute sécurité ».

    Concrètement, toutes les infractions de roulage qui font l’objet d’une perception immédiate pourront passer par le biais de cette messagerie sécurisée. Il s’agit donc notamment des excès de vitesse sur autoroute, de l’usage du téléphone au volant, du non-port de la ceinture, etc.

    « Nous commençons par une période transitoire pendant laquelle le contrevenant recevra son amende aux formats papier et numérique », indique le SPF Justice. Les versions papier disparaîtront ensuite. « Toutefois, si le contrevenant ne réagit pas à l’envoi du procès-verbal et de la perception immédiate, il recevra le rappel dans les deux formats. »

    Plus rapide

    Avec l’eBox, les amendes arriveront encore plus vite chez les citoyens. « Il n’y a plus de délai d’impression et d’envoi. Une fois le procès-verbal encodé, l’envoi et la réception de l’amende sont instantanés », souligne la porte-parole. Cette alternative offre deux autres avantages : la réduction de la charge de travail et de la consommation de papier.

    L'article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.61849964.1744430570.1580296302-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2020-01-29,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-01-29,BASSE-MEUSE,1|13