Google Analytics Alternative

fermeture pont lanaye

  • Fermeture prolongée du pont de Lanaye

    logo bassenge sudinfo.pngLe pont de Lanaye qui surplombe le Canal Albert est fermé depuis le 17 juin dernier et devait être rouvert ce mercredi. Mais suite à un problème technique, la fermeture du pont est prolongée d’une semaine jusqu’au 8 juillet prochain. La circulation des véhicules est totalement interdite, ce qui oblige les automobilistes à suivre une déviation et un détour d’une dizaine de kilomètres ! À Emael, il faut se diriger vers Eben puis emprunter la côte d’Hallembaye pour se rendre à Haccourt et se retrouver près du pont. L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 3 juillet 2020

  • Travaux à proximité. Le pont de Lanaye fermé 15 jours

    pont lanaye.pngUn des haubans du pont, défectueux, sera remplacé dès le 17 février

    Pour réparer un hauban défectueux, le pont de Lanaye sera totalement fermé à la circulation du 17 février au 2 mars. La circulation sera déjà réduite, en passant en sens alterné, dès ce lundi 3 février. 

    Des travaux vont être réalisés sur le pont de Lanaye qui surplombe le Canal Albert, près du site éclusier.

    Le pont de Lanaye est un pont haubané en béton à double nappe de haubans avec un seul pylône en Y renversé. Il date de 1986. La portée principale au-dessus du Canal Albert est de 177 m pour une longueur totale de l’ouvrage de 232 m.

    A partir de ce lundi 3 février et jusqu’au 17 février prochain, ce sera la mise en place des éléments de signalisation et de préparation pour le futur chantier. Un passage alterné de la circulation sera organisé par des feux tricolores sur l’espace compris entre le carrefour formé par la rue du Quai de Caster et le début de la rue du Garage.

    Ensuite, du 17 février au 2 mars inclus, la circulation sera totalement interdite sur le pont de Lanaye pour effectuer les travaux. « Il s’agira de remplacer un hauban du pont de Lanaye qui a été détecté comme étant défectueux lors d’une inspection que nous procédons régulièrement sur le pont », précise Christophe Blérot, porte-parole du SPW, Service Public de Wallonie, Mobilité et Infrastructures.

    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce vendredi 31 janvier 2020