Google Analytics Alternative

covid19 fêtes de village

  • Les fêtes de village, ce sera au cas par cas dès juillet

    journée de l'arbre 10.jpgC’est la bonne nouvelle du jour, les fêtes de village, kermesses, fêtes de quartier, foires et autres qui avaient été annoncées comme interdites jusqu’au 1er août, pourront reprendre à partir de ce 1er juillet. 

    Mais attention, il n’y a rien d’automatique ! Les autorisations seront accordées au cas par cas, par les autorités locales. 

    Pour aider les bourgmestres dans leur prise de décision, les experts du Gees (chargés de la stratégie de sortie de confinement) planchent sur une « matrice », entendez : un outil d’évaluation en ligne, leur permettant de mieux évaluer les risques sanitaires. 

    Le public, dans ces événements ponctuels, ne pourra de toute façon pas dépasser les 400 personnes (à l’extérieur) ou 200 personnes (à l’intérieur). Ces limites seront relevées à 800 et 400 en août. 

    « Le bourgmestre DEVRA se servir de cette matrice à partir de 200 participants, sinon il pourra juste la consulter », nous précise-t-on. « Il pourra toujours déroger à la réponse que lui donnera l’outil en ligne, mais quel bourgmestre osera prendre ce risque ? » 

    Cet outil en ligne posera une série de questions du style : la fête a-t-elle lieu en salle ou à l’extérieur, combien de personnes y sont attendues, sera-t-il possible de gérer la foule, l’identité des participants sera-t-elle connue, sur quelle superficie se déroule la fête, de l’alcool sera-t-il servi aux participants, les participants seront-ils assis ou debout, du gel hydroalcoolique sera-t-il disponible sur place, etc. 

    « En tout cas, ce qui est sûr, c’est que l’on n’autorisera pas un bal de village ! », nous souffle-t-on dans les coulisses du Conseil national de sécurité. « On ne va pas autoriser cela alors que les discothèques n’ont toujours pas reçu l’autorisation de reprendre leurs activités ! » 

    De toute manière, ces fêtes de village devront toujours respecter les règles de base : distance (ou masque), hygiène des mains, etc. 

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce jeudi 25 juin 2020