Google Analytics Alternative

communiqué zone police basse-meuse

  • Communiqué de la zone Police Basse-Meuse

    logo police basse meuse 2.pngInformation importante

    Chers habitants de la zone de police de la Basse-Meuse,

    En ces temps difficiles pour tous, les Autorités sont bien conscientes de l’effort considérable qui est demandé à chacun d’entre nous.

    Les mesures strictes en vigueur ont pour but de museler ce virus qui n’épargne personne.

    Pour qu’elles soient efficaces, ces mesures doivent être respectées par tous. Les quelques inconscients qui refusent de comprendre et mettent en danger le reste de la population seront inlassablement recherchés et poursuivis.

    Il en va de la santé de tous nos concitoyens !

    Je voudrais donc clarifier certaines choses à propos de la procédure de poursuite.

    Depuis le début du confinement, la Zone de police de la Basse-Meuse a dressé 304 procès-verbaux.

    Ces procès-verbaux seront traités par le Parquet et la sanction prévue est une transaction immédiate de 250 euros pour les particuliers et 750 pour les commerçants.

    Les contrevenants recevront donc un virement à payer par banque. En cas de non-paiement, une citation est alors l’étape suivante.

    Dans cette optique, la Zone de police de la Basse-Meuse va continuer ses contrôles. Il y aura également de plus en plus de contrôles routiers afin de vérifier la légitimité des déplacements.

    Il s’agit évidemment d’une priorité. N’espérez donc aucune clémence.

    Je vous demande de ne plus signaler ces contrôles via les réseaux sociaux afin de permettre aux policiers d’être plus efficaces dans la recherche de ces inciviques dont l’attitude pourrait mener à un prolongement des mesures de confinement.

    Merci de votre compréhension.

    Prenez soin de vous et de vos proches.

    JF DUCHESNE

    Chef de zone adjoint

    Source Page Facebook Police Basse-Meuse

  • Communiqué de la Zone de Police Basse-Meuse. Rappel des règles de vie en société

    logo police basse meuse 2.pngPolice Locale

    Hôtel de Police

    Cabinet du Chef de Corps

    Zone de Police Basse-Meuse (5281)

    OBJET : Rappel de règles de vie en société.

    La vie en société impose des règles.

    Elle impose ses règles par ce qu’un certain nombre de citoyens oublient que pour vivre en société il faut respecter autrui autant que se respecter soi-même.

    Cela sous-entend que l’une des règles vise à préserver un environnement propre et agréable, bref un endroit où il fait bon vivre.

    Les services publics aident le citoyen à préserver un cadre de vie agréable.

    Est-ce à dire que les services publics doivent faire tout et partout ? Non, c’est impossible.

    Une partie des tâches incombent aux citoyens eux-mêmes.

    Ainsi l’entretien des trottoirs et des accotements qui bordent un immeuble est le fait de la personne qui occupe l’immeuble ou la propriété.

    La lecture de l’article 25 du Règlement Général de Police (RGP) me semble suffisamment explicite :

    " Section IX : Des trottoirs et des coulants d'eau.

    1. Les riverains doivent maintenir le trottoir ou accotement bordant leur immeuble bâti et non bâti en parfait état de conservation et de propreté et prendre toutes mesures propres à assurer la sécurité et la commodité de passage des usagers. La destruction de végétation présente sur le trottoir ne peut pas se faire par l’utilisation de produits phytopharmaceutiques.
    2. Il est défendu d’y établir des obstacles ou des entraves à la circulation des piétons.
    3. Il est défendu de stationner en groupe sur le trottoir de manière telle que les passants soient obligés d’emprunter la chaussée pour contourner ledit groupe.
    4. Pour les voiries communales, sauf autorisation spéciale du Bourgmestre, sous quelque motif que ce soit, il est défendu d’établir des ponceaux sur ou au-dessus des coulants d’eau. Pour les voiries régionales, il est fait application de l’Arrêté Royal du 7 septembre 1973 qui requiert l’autorisation de la Direction générale opérationnelle des routes et des bâtiments du SPW. "

    Il convient donc de ne pas se tromper et de ne pas exiger d’autrui (ici les services techniques d’une administration communale) ce que nous devons faire nous-mêmes.

    Je veillerai prochainement à rappeler un certain nombre d’articles du RGP qui doivent être compris comme un fil conducteur d’une vie de qualité dans les quartiers de notre agréable région bassi-mosane.

    Le CDP A. LAMBERT

    Chef de Corps

    Zone de police Basse-Meuse

    (Source Facebook page Zone Police Basse-Meuse)

  • Communiqué de la Zone Police Basse-Meuse. Démarrage d’un chantier de réhabilitation…

    logo info.jpgDémarrage d’un chantier de réhabilitation entre la frontière avec les Pays-Bas et Cheratte.

    A partir du mercredi 24 août, un chantier de réhabilitation et de sécurisation sera réalisé sur l'autoroute E25/A25, entre la frontière avec les Pays-Bas et Cheratte, soit sur plus de 7 kilomètres, en direction de Liège.

    Ces travaux visent à remplacer la couche d'usure sur l'ensemble du tronçon, à réparer le béton armé continu et à sécuriser la berme centrale.

    Ils sont prévus pour une durée de 60 jours ouvrables et devraient donc se clôturer fin du mois d'octobre 2016.

    logo police basse meuse 2.pngCe chantier, programmé dans le cadre du Plan Infrastructures 2016-2019, représente un budget de 4.850.000 € HTVA financé par la SOFICO en ce qui concerne le tronçon allant de Visé nord à Cheratte. Les 450 premiers mètres du chantier, situés en Région flamande, sont financés par cette dernière.

    Ce chantier est réalisé en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : la Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments du Service Public de Wallonie.

    Conséquences du chantier pour la circulation

    Des travaux préparatoires se tiendront dès ce mercredi 17 août impactant le trafic dans le sens Liège vers Maastricht :

    Dès ce mercredi 17 août, la voie de gauche sera soustraite au trafic depuis Argenteau, jusqu'à la frontière avec les Pays-Bas.

    à partir du 22 août, la voie de gauche sera fermée depuis Cheratte jusqu'à la frontière.

    dès le mercredi 24 août et jusqu'à la fin du chantier, la circulation s'effectuera sur une seule bande dans chaque sens, entre la frontière avec les Pays-Bas et Cheratte (la voie vers Liège sera basculée à contre-sens).

    dans le sens Liège vers Maastricht, toutes les sorties et tous les accès d'autoroute seront ouverts et la vitesse sera limitée à 90 km/h dans le chantier.

    dans le sens Maastricht vers Liège, la vitesse sera limitée à 50 km/h dans le chantier. Divers accès et sorties devront être successivement fermés afin de réaliser des réhabilitations de bretelles. Le principe sera de conserver toujours deux accès et une sortie accessibles. Des déviations seront mises en place.

    Dans un premier temps, seront fermés :

    l'accès N°1 « Visé Nord – Mouland-Moelingen » et celui du Quai des Fermettes ;

    la sortie N°1 « « Visé Nord – Mouland-Moelingen » »;

    le parking de Mouland ;

    la sortie N°2 « Visé » ;

    l'accès N°2a « Trilogiport » (il sera rouvert pour les festivités à Hermalle-sous-

    Argenteau du 26 au 31 août);

    la sortie N°4 « Cheratte ».

    Dans un premier temps, resteront ouverts :

    l'accès N°2 « Visé » ;

    la sortie et l'accès N°3 « Hermalle-sous-Argenteau ».

    L'accès N°4 « Cheratte » restera ouvert pendant tout le chantier.

    Un itinéraire de délestage à grande distance est recommandé aux usagers venant des Pays-Bas et se rendant vers le sud (France / Luxembourg) ou inversement :

    Il consiste, à partir de l'échangeur de Kerensheide (A2 >< A76) aux Pays-Bas, à emprunter l'E314 jusqu'à Lummen, puis l'E313/A13 jusqu'à Vottem, pour reprendre enfin l'E40/A3 vers Loncin.