Google Analytics Alternative

coiffeurs maastricht

  • Les clients sont demandeurs. Des coiffeurs et esthéticiennes vont travailler à Maastricht

    Puisque les pays voisins appliquent un confinement moins strict, certains coiffeurs et esthéticiennes de la région liégeoise ont décidé d’aller exercer leur activité aux Pays-Bas, à quelques kilomètres de chez eux.
    Michaël Del Bianco est coiffeur (salon XYZ) à Haccourt (Visé), à quelques minutes à peine de la frontière avec les Pays-Bas. Lui, il envisage la création d’un salon éphémère (un pop-up), à Eijsden, une petite commune proche de Maastricht.
    « J’ai pas mal de clientes frontalières qui viennent se faire coiffer ici et on a donc pensé installer un salon éphémère à Eijsden, à 5-6 kilomètres de chez nous. On louerait un rez-de-chaussée commercial à quelqu’un qui, par exemple, aurait du mal à le louer avec la situation actuelle et qui serait peut-être ravi de nous le louer quelques semaines. Quant au matériel, on peut facilement le louer. C’est clair que ça va nous coûter de l’argent mais les clients, eux, continuent à se faire coiffer. Du matin au soir, ils nous demandent : ‘Pouvez-vous venir chez nous ?’. Or, pour moi, travailler au domicile des gens, rien de tel pour transmettre le Covid. Le client prend des risques aussi. Je préfère donc un pop-up. Mon comptable étudie actuellement la faisabilité et, si j’ai son feu vert, en une semaine, on peut tout préparer’, conclut-il.
    L'article complet est à lire dans votre journal la Meuse de ce mardi 1er décembre 2020