Google Analytics Alternative

cigognes

  • Nature. Retour de la cigogne blanche en Wallonie 100 ans après sa disparition

    cigognes 3.jpgC’est une bonne nouvelle pour la biodiversité : la cigogne blanche (celle dont le bout des ailes est paré de noir) fait son grand retour en Wallonie après plus d’un siècle d’absence. « Sa dernière nidification en Wallonie datait de la fin du XIX e siècle », explique Jessica Nibelle, porte-parole du WWF. « Elle avait été réintroduite au Zwin en 1957 puis à Planckendael en 1990. On compte déjà six couples en Wallonie. »

    Quatre d’entre eux ont été identifiés en Gaume et deux autres nichent en Entre-Sambre et Meuse. L’un à la réserve naturelle de Virelles (Aquascope). « C’est l’une des conséquences positives des nouveaux hectares établis en réserve naturelle par la ministre Tellier », se réjouit Jessica Nibelle. Et l’autre couple au sommet de l’impressionnante cheminée industrielle du Liénaux à Couvin.

    La cigogne blanche est un oiseau migrateur qui redescend généralement vers le sud en hiver, mais qui a désormais tendance à rester chez nous toute l’année. « C’est une amie des agriculteurs », insiste la porte-parole du WWF, « parce qu’elle mange des gros insectes et des rongeurs ». Actuellement, c’est la période des naissances. Au Zwin, des cigogneaux sont déjà nés. Et à Planckendael, 25 cigogneaux avaient vu le jour il y a un mois parmi les 77 nids (un record) construits par les grands volatiles dans le parc. Avec un peu de chance, on comptera également des oisillons en Wallonie cet été. (Source La Meuse) (Photo bandeau Wikipedia)

    On se souvient que la cigogne blanche avait fait une halte en Vallée du Geer a différentes reprises. Nous y avions consacré plusieurs reportages. Une très bonne chose, donc...

    R.W.