Google Analytics Alternative

chasse communale

  • Collège communal - Règlement. Bassenge rappelée à l’ordre pour un droit de chasse : il avait été accordé directement et gratuitement

    sangliers bassenge.jpg

    En 2018, l’ancien bourgmestre Josly Piette octroyait un droit de chasse à titre gratuit sur le site de la carrière Sur Heez. Un droit donné sans mise en concurrence et dénoncé par le groupe PS. Après un recours introduit auprès du ministre compétent, ce dernier vient de pointer l’irrégularité et demandé que le collège se remette en ordre. Explications
    Nous sommes en 2018, quelques mois avant les élections communales. Lors d’une commission de l’agriculture, plusieurs agriculteurs font état d’un problème de surpopulation des sangliers aux alentours de la carrière Sur Heez. Des sangliers qui provoquent des dégâts aux cultures.
    Pour remédier à ce problème, Josly Piette, bourgmestre de l’époque, octroie à un chasseur un droit de chasse à titre gratuit sur ce terrain communal.
    « Une manière de faire qui ne respecte pas les règles, explique Christopher Sortino, chef de groupe PS. « C’est le conseil communal qui est compétent pour octroyer ce droit de chasse. Il faut mettre en concurrence des chasseurs et c’est celui qui propose le loyer le plus élevé qui l’obtient. Il devra également respecter tout un cahier des charges ce qui permettra de contrôler ce qui est fait. »
    En février 2019, le groupe PS intervient au conseil communal. Sans vraiment citer ce cas, il propose de louer un droit de chasse sur tous les terrains communaux afin de gérer un problème de surpopulation des sangliers maintes fois relayé par les agriculteurs. Ce qui permettrait, dans le même temps, de régulariser le cas de Sur Heez.
    « Mais ils ont trouvé toute les excuses du monde pour ne pas le faire, prétextant notamment que la surpopulation n’était pas prouvée par des chiffres. Donc, en 2018 on octroie un droit de chasse car on reconnaît une surpopulation et quelques mois plus tard on refuse de régulariser la situation sous prétexte qu’on n’a pas de chiffres. On maintient donc un privilège octroyé à un chasseur en toute illégalité. »
    Recours à la Région
    Face à ce refus, le groupe PS décide d’introduire un recours auprès du ministre wallon des Pouvoirs locaux.
    Et, au début de ce mois, le ministre Collignon a invité le collège à se remettre en ordre.

    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 20 novembre 2020

    (Photo prétexte)