Google Analytics Alternative

cannabis roclenge

  • Le magasin de Roclenge fermé lui aussi. Les CBD shop ferment les uns après les autres en région liégeoise

    magasin cannabis roclenge.jpgEn quelques mois, les CBD shop, ces commerces qui vendent du « cannabis légal », ont fleuri un peu partout en région liégeoise. Mais les clients l’auront sûrement constaté, la plupart de ces magasins n’auront tenu que quelques mois. La faute à une nouvelle réglementation qui les acculent financièrement.

    Accueillis avec enthousiasme par certains, regardés avec beaucoup d’inquiétude par d’autres, les CBD shop ont déchaîné les passions durant ces derniers mois. Et pour cause, c’est dans ces magasins qu’on peut acheter ce qu’on appelle le « cannabis légal ». Entendez par-là du cannabidiol dont le taux de THC ne dépasse pas les 0,2 %, ce qui en enlève les effets psychotropes.

    Arrivés en région liégeoise voici une petite année, les CBD shop se sont rapidement multipliés. Liège, Saint-Nicolas, Seraing, Herstal ou encore Bassenge ont ainsi vu l’ouverture d’un ou plusieurs commerces de ce genre. Mais depuis juillet, ces magasins ferment les uns après les autres, comme nous avons pu le constater avec « Vert Ô Naturel » à Bassenge. Ouvert à la fin avril, il est fermé depuis la mi-juillet !

    31,5 % d’accises

    « Tout ça c’est la faute à la nouvelle réglementation », nous explique Benito Marinaro, gérant de Kristal Canna, propriétaire et fournisseurs de plusieurs CDB Shop.

    L’article complet avec tous les détails en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/456274/article/2019-10-14/les-cbd-shop-ferment-les-uns-apres-les-autres-en-region-liegeoise

  • Fusillade à Roclenge: le cannabis, un business très juteux

    (Photo "La Maison bleue" - La Meuse)

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, une fusillade est survenue à Roclenge, place de l’Union. Plusieurs individus venaient de prendre en otage un couple, quand des tirs ont été entendus à l’extérieur. Ces coups de feu ont mis en fuite les agresseurs des occupants de la maison. Sur place, la police a découvert 804 plants de cannabis.

    Au moins 4 individus ont agressé un couple: ils cherchaient les 804 plants qui se trouvaient à l’étage

    Plusieurs zones d’ombre entourent encore la fusillade qui a éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, place de l’Union à Roclenge. Mais ce vendredi, le parquet de Liège a levé, avec prudence, un coin du voile.

    Vers 4h30 du matin, entre 4 et 6 individus forcent l’entrée d’une maison bleue, divisée en plusieurs appartements, mitoyenne du glacier Michel. Les malfrats font alors irruption dans une chambre, où un couple dort paisiblement. L’homme (né en 1965) et la femme (née en 1984) sont pris en otages par le commando, armé et cagoulé. Les truands réclament à cor et à cri qu’on leur indique l’endroit où se développe la plantation de cannabis.

    C’est à ce moment précis que des coups de feu se font entendre dans la rue. Un autre groupe, dont on ignore encore le nombre exact d’individus, a ouvert le feu. Qui sont-ils? L’enquête devra le déterminer, mais il y a fort à parier que les intrus présents auprès du couple, à l’intérieur de l’habitation, n’étaient pas les bienvenus.

    La suite de l’article avec tous les détails dans votre journal La Meuse de ce samedi !

    Ou en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/424690/article/2019-08-17/fusillade-roclenge-le-cannabis-un-business-tres-juteux

  • Fusillade autour d’une plantation de cannabis à Roclenge

    C’est un fait divers assez mystérieux qui s’est produit à Roclenge ce jeudi. Dans la nuit, vers 4h30, des coups de feu ont été entendus, précisément sur la place de l’Union, aux abords de la maison voisine du glacier Michel. Selon certains témoins, une dizaine de coups de feu ont été tirés par des hommes cagoulés qui auraient ensuite pris la fuite à pied.

    Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur place, ils ont trouvé la porte d’entrée fracturée et deux femmes qui étaient terrorisées à l’étage.

    Hier soir, le parquet de Liège ne voulait encore faire aucun commentaire sur cette affaire car l’enquête est toujours en cours. Deux arrestations auraient déjà été réalisées, mais d’autres personnes sont encore recherchées.

    Plantation de cannabis

    Une forte odeur régnait et, après avoir fouillé tous les étages, les policiers sont tombés sur une plantation de 600 à 700 plants de cannabis.

    L’enquête s’oriente vers un règlement de comptes dans le milieu de la drogue. On devrait en savoir plus ce vendredi.

    L’article complet dans votre journal La Meuse ou en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/424411/article/2019-08-16/fusillade-autour-dune-plantation-de-cannabis-roclenge

  • Bassenge – Cannabis légal. Bassenge veut prendre un règlement anti-cannabis légal L’ouverture d’un magasin de CBD est mal vue…

    D’ici quelques jours « VeRt Ô NatuRel » doit ouvrir ses portes. Il s’agira d’un magasin spécialisé dans la vente de CBD, le cannabis « légal ». Mais la majorité cherche à s’y opposer. 

    A la fin du mois de mars, nous vous annoncions l’ouverture prochaine d’un magasin de CBD à Bassenge.

    C’est ce qu’on appelle du cannabis « légal », qui contient moins de 0,2 % de THC. L’effet psychotrope ne serait pas présent dans ce cannabis qui n’aurait alors que des vertus relaxantes et antidouleurs. Contrairement à ce qu’on nous avait expliqué, ce magasin, « VeRt Ô NatuRel », ne sera pas situé Grand’ Route à Wonck, mais bien rue Marcel de Brogniez, dans les anciens locaux du Syndicat d’initiative de Bassenge. Pour couper directement court aux rumeurs, ces locaux étaient loués par la commune. Celle-ci n’a donc rien à dire sur le choix du futur locataire. Enfin pas tout à fait.

    Car la majorité « Bassenge Demain » ne voit pas ce commerce d’un très bon œil. Et dès l’annonce de cette ouverture, elle a cherché ce qu’elle pourrait faire pour la contrer.

    Toutes les explications à découvrir dans votre journal La Meuse de ce vendredi ou en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-19,BASSE-MEUSE,1|10