Google Analytics Alternative

cannabis bassenge

  • Bassenge interdit les shops de cannabis légal

    magasin cannabis roclenge.jpgAppelé aussi « cannabis légal », le CBD contient moins de 0,2 % de THC. L’effet psychotrope ne serait donc pas présent dans ce cannabis qui n’aurait alors que des vertus relaxantes et antidouleurs. Si certains magasins ne vendent presque exclusivement que du CBD, on peut également en trouver dans certains night-shops. C’est le cas à Bassenge où le seul night-shop de la commune en vend depuis plusieurs mois et un magasin CBD « Vert Ô Naturel » vient tout juste d’ouvrir ses portes. Et si sa vente est légale tant qu’elle n’est pas vendue comme denrée alimentaire, ce n’est pas pour autant qu’elle est vue d’un très bon œil par la majorité Bassenge Demain.

    Jeudi prochain, elle va proposer au conseil communal d’adopter un règlement anti cannabis-shop. Une première en région liégeoise. « On sait très bien qu’il y a un flou juridique par rapport à cette vente, notamment en ce qui concerne la vente aux mineurs », précise Valérie Hiance. « Légalement, rien n’empêche un mineur d’en acheter. Je suis donc très inquiète sur les effets et les conséquences de la vente de ce produit, mais aussi sur les problèmes sécuritaires qui peuvent en découler. »

    L’article complet en suivant ce lien ou dans votre journal La Meuse de ce vendredi :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-03,BASSE-MEUSE,1|4

  • Bassenge – Commerce. Un magasin de « cannabis légal » va ouvrir à Wonck !

    magasin cannabis wonck photo.pngIl s’installera près du réseau du TEC

    Après une première ouverture à Herstal au début de ce mois, la Basse-Meuse va bientôt comprendre un second magasin de « cannabis légal ».

    Cette fois c’est à Bassenge, et plus précisément à Wonck, sur la Grand’ Route que ce magasin un peu particulier va ouvrir. Il devrait être accessible dès le début du mois d’avril, dans un bâtiment qui se trouve tout près du dépôt du TEC. « Comme c’est le cas pour les autres partenariats que nous avons, nous avons été contactés par une dame de la commune qui souhaite se lancer dans ce genre d’activité, explique Benito Marinaro, de chez Kristal Canna Shop, qui n’a pas su nous donner l’adresse exacte. Comme pour les autres, c’est notre partenaire qui se charge de prendre son registre de commerce et nous, nous nous chargeons du reste. De la fourniture en CBD, mais aussi des analyses qui doivent être faites à la demande de la police. »

    L’article complet avec tous les détails à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 21 mars 2019 ou en suivant le lien ci-dessous !

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-03-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-03-21,BASSE-MEUSE,1|36