Google Analytics Alternative

bonbons périmés carnaval wonck

  • Polémique. Carnaval : des bonbons périmés lancés aux enfants à Haccourt et à Wonck ? Des comités ou des sponsors irresponsables ?

    Mauvaise surprise pour les participants au carnaval à Haccourt. En rentrant à leur domicile, ils ont constaté que les sucreries lancées depuis différents chars étaient périmées. En cause, l’irresponsabilité de certains comités ou de plusieurs sponsors. 

    Claudio Brun-Friz est hors de lui. Samedi, en revenant du carnaval à Haccourt, il a contemplé la moisson de sa fille de 9 ans. Le hic, c’est que son sachet était rempli de bonbons périmés. « Dans l’excitation, au moment de ramasser les chiques et les biscuits lancés depuis tous les chars, nous n’avions rien remarqué. Mais nous avons l’habitude de vérifier les dates de péremption à notre domicile. Et c’est là que nous avons constaté que notre butin était constitué d’éléments périmés ».

    Des chiques, des biscuits… Tout était périmé ! « Et certains produits, depuis cinq ou six mois », reprend cet habitué des cortèges carnavalesques. « Je participe à trois ou quatre carnavals par an. Avec mes parents, nous en faisions de même. Mais je n’avais jamais connu pareille situation. Raison pour laquelle j’ai pris quelques photos puis je les ai publiées sur le groupe des Haccourtois sur Facebook ».

    Confiance rompue

    Le moins qu’on puisse dire, c’est que certaines réactions l’ont énervé. « Je ne peux pas concevoir qu’on lance des bonbons périmés à des enfants. Une dame m’a signalé avoir connu le même problème cette année au carnaval à Wonck. Je suis offusqué de constater que certains internautes trouvent ça normal. Je suis dégoûté ! Mais, comme ma fille s’amuse en participant à ce genre d’événements, je continuerai à prendre part à des carnavals. Tout en continuant à surveiller la date de péremption des produits qu’elle aura su ramasser durant les cortèges. En effet, la confiance est rompue ». (Source article publié dans La Meuse ce mardi 26 mars 2019)

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-03-26,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-03-26,BASSE-MEUSE,1|8