Google Analytics Alternative

autoroute abandonnée herstal

  • Basse-Meuse/Bassenge/Mobilité. L’A601 sera finalement réhabilitée. Le rôle joué par le chef de groupe PS Christopher Sortino a été déterminant

    a601.jpgNouveau rebondissement dans ce qu’on peut appeler la saga de l’A601. Le projet est finalement inscrit dans la nouvelle mouture du plan infrastructures. Un incroyable retournement de situation qui s’est joué en coulisses.
    Ce jeudi, le gouvernement wallon vient d’adopter la nouvelle mouture de son plan infrastructures. Et bonne nouvelle pour la mobilité en Basse-Meuse, l’A601 sera finalement réhabilitée pour près de six millions d’euros !
    En coulisses, les négociations sont en effet allées bon train pour faire rouvrir cette portion d'autoroute de 5 km. Car, en parallèle, c’est tout le plan infrastructures qui a été remis sur le métier. Et deux socialistes liégeois ont joué un rôle important pour qu’y soit finalement inscrite la réhabilitation de l’A601 : Christie Morreale, ministre socialiste liégeoise siégeant au gouvernement wallon et nouveau poids lourd de la fédération liégeoise du PS, et Christopher Sortino, chef de groupe PS à Bassenge. « Il me revient que d’autres projets étaient envisagés pour reconvertir l’A601. Il était notamment question de projets de mobilité douce. Or, en toute sincérité, je savais que cela n’intéressait pas les habitants de Bassenge et de la Basse-Meuse », explique Christopher Sortino « Ce que ces derniers voulaient, c’était de pouvoir utiliser cette autoroute avec leur voiture pour rejoindre Herstal, tout simplement. La demande était concrète. La réponse attendue devait l’être tout autant. J’ai donc milité dans ce sens. Le compromis qui a été trouvé est la réouverture à une bande. C’est tout simplement une énorme victoire pour Bassenge et pour la Basse-Meuse : il ne faut pas bouder son plaisir. »


    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 10 juillet 2020

  • Mobilité – Politique. « Comptez les camions sur les petites routes » : Bassenge espère encore la réouverture de l'A601

    autoroute vottem a601.pngSuite à la volonté du gouvernement wallon de ne pas réhabiliter l'A601, les communes se mobilisent. Jeudi dernier, le conseil communal de Bassenge, mais aussi d'Oupeye, ont voté une motion pour tenter de lui faire revoir sa position. 

    Depuis 2014, Bassenge et Oupeye, et dans une moindre mesure Juprelle et Herstal, ont vu augmenter considérablement le nombre de camions sur ses routes. Ici, la raison est double.

    Il y a d'abord la taxe kilométrique sur les camions. Par souci d'économie, de nombreux poids lourds empruntent des nationales. Mais surtout, depuis fin 2014, l'A601 est fermée à la circulation. Et avec les embouteillages quasi quotidiens que connaît l'E40 entre Vottem et Loncin, les camions qui doivent rejoindre l'E313 traversent les villages pour remonter sur cette autoroute à Boirs.

    Alors, lorsqu'en 2018, l'ancien gouvernement wallon a annoncé que cette bretelle d'autoroute allait être réhabilitée, les communes concernées ont été les premières à s'en réjouir.

    Sauf que, depuis, le nouveau gouvernement a décidé d'abandonner ce projet, suscitant la colère de Bassenge et Oupeye.

    Et ces dernières se mobilisent pour tenter de lui faire changer d'avis. Jeudi, le conseil communal de Bassenge a voté une motion à l'unanimité. Motion co-écrite avec le parti Ecolo de la commune, ce qui n'est pas anodin puisque c'est un ministre Ecolo, Philippe Henry, qui porte ce dossier.

    L’article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce lundi 3 février 2020

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.152039932.419697391.1580726994-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2020-02-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-02-03,BASSE-MEUSE,1|8

  • A proximité. L’autoroute abandonnée A601 ne va finalement pas être réhabilitée

    Rappelez-vous, le 12 avril dernier, contre toute attente, l’ex-ministre de la Mobilité wallon, Carlo Di Antonio (cdH) annonçait dans son plan infrastructures la réouverture de l’A601, une bretelle d’autoroute qui relie à double sens, sur 5 kms, la E40, à hauteur des Hauts-Sarts, à l’E313, à Milmort.

    En décembre 2014, la Sofico avait décidé de la fermer car son revêtement était dans un état pitoyable, la rendant bien trop dangereuse à la circulation. Et voici qu’une enveloppe de 10 millions € était prévue pour la réhabiliter.

    C’était une très bonne nouvelle pour les 13.500 usagers qui l’empruntaient quotidiennement et qui devaient depuis faire un détour de quelques kilomètres, via l’échangeur de Vottem.

    Pour rester cohérent

    Mais patatras ce vendredi, le nouveau ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry (Écolo), nous a confirmé l’abandon de ce projet.

    « Oui, c’est vrai, dit-il. Mais ce n’est que la traduction de l’accord de gouvernement qui prévoit un STOP au béton et aux nouvelles routes en Wallonie. Il faut être cohérent et ne pas faire l’inverse de ce qu’on a décidé avec nos partenaires libéraux et socialistes. »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://basse-meuse.lameuse.be/445345/article/2019-09-28/lautoroute-abandonnee-a601-ne-va-finalement-pas-etre-rehabilitee?fbclid=IwAR2PVeYOlxJa_H8uAYe3X_ptEBG7_AkQ9eJO4MhNLUVtAE1GbeWW2EN0cUw