Google Analytics Alternative

Sports

  • Motocross - Coup d’arrêt pour la Bassengeoise Amandine Verstappen

    Décidément, 2020 n’est pas l’année de la Bassengeoise Amandine Verstappen. Après avoir connu des problèmes de mécaniques, elle était prête à remonter en selle pour se relancer dans la course aux Championnats du monde. Mais le Covid en a décidé autrement…
    C’est donc remontée à bloc que la jeune Liégeoise a repris les entraînements il y a quelques semaines. Elle est même partie s’entraîner en France, au sein de son team. Mais, ce mercredi, tout ne s’est pas passé comme prévu… « C’était en fin de journée », explique la Championne de France en titre. « J’étais en montée, donc en pleine accélération, lorsque la moto a décroché. Ce qui m’a valu une grosse chute… »
    Fracture du radius
    Résultats des courses : Amandine Verstappen souffre d’une fracture du radius et en a pour au moins un mois dans le plâtre. « J’en saurai plus en début de semaine prochaine, quand j’aurais été voir le chirurgien », poursuit-elle. « Je devrais peut-être mettre une attelle, je ne sais pas encore. De toute façon, avant de rentrer en Belgique, je dois attendre que la moto soit retapée, parce qu’elle a pris un fameux coup aussi… »
    Toutefois, la pilote, qui devrait en avoir pour quatre à six semaines d’indisponibilité, pourrait ne manquer aucune course officielle ! À cause de la crise actuelle, la date de la prochaine manche des Championnats du monde n’est pas encore connue… On ne sait d’ailleurs même pas si elle aura lieu ! « C’est très compliqué à organiser, puisque les mesures sont très différentes dans chaque pays actuellement », explique la Bassi-mosane.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 2 juillet 2020

  • Dans La Meuse de ce jeudi : une page entière consacrée à la glontoise Martine Detrez

    Ne manquez pas aujourd’hui de vous procurer La Meuse de ce jeudi 26 décembre 2019 pour lire la page entière consacrée à l'athlète Martine Detrez de Glons.

  • Glons. Athlète-institutrice, Martine Detrez a mis Venise et l’Europe à ses pieds

    martine detrez glons.jpgChampionne d’Europe chez les dames de + 45 ans sur 10 km et deux fois championne de Belgique en 2019, Martine Detrez (49 ans, Glons) pratique l’athlétisme en continuant à mordre dans la vie avec passion et envie.

    En 2019, vous avez récolté 6 belles médailles, deux européennes et quatre nationales, dans votre catégorie des + 45 ans. Votre meilleure année ?

    Oui, sans doute. Une des plus difficiles aussi, parce que je m’étais fixé trois ou quatre gros objectifs sur l’année. Cela a été un casse-tête pour mon martine Detrez 2.jpgentraîneur Edgar Salvé, mais il est arrivé à ce que je me présente chaque fois en grande forme sur mes échéances.

    Comment expliquez-vous votre longévité, vous qui couriez encore le 10 km en 37’04 voici deux ans ?

    Le fait d’avoir commencé l’athlétisme tard, à 38 ans, y est pour beaucoup. Mon corps a été épargné, alors qu’il aurait beaucoup souffert si j’avais eu une carrière de piste plus traditionnelle, commençant à 9 ou 10 ans. En plus, j’aime cela et je privilégie la qualité à la quantité avec « seulement » 5 entraînements hebdomadaires. Depuis que je suis petite, je suis comme une pile électrique. Très hyperactive. Je rêvais depuis toute petite de faire de l’athlétisme, mais comme je faisais déjà du football (mon père était entraîneur à Glons) et de la gymnastique, je n’avais plus le temps pour en faire toute l’année. À l’époque, je me contentais de stages pendant les congés. Puis il y a eu les études, le lancement dans la vie professionnelle, le mariage, les enfants…

    Quelles ont été les réactions autour de vous pendant vos exploits sur les championnats d’Europe Masters à Venise, en septembre dernier ?

    Je suis institutrice, ici à Glons, pour les 3e et 4e années primaires. Une intérimaire m’a remplacée durant mon séjour en Italie. Elle tenait informés les enfants, qui étaient très enthousiastes, paraît-il. Certains parents m’ont envoyé des sms de félicitations et lorsque je suis revenue, les enfants m’ont donné des dessins qu’ils avaient fait de moi, en course. Enfin, j’ai été reçue par ma commune de Bassenge, qui m’a décerné le Mérite sportif 2019. Toutes ces petites attentions font beaucoup de bien…

    La suite de l’interview dans votre journal La Meuse

    https://www.lameuse.be/494232/article/2019-12-24/athlete-institutricedetrez-mis-venise-et-leurope-ses-pieds

  • Emploi – Motocross - Bassenge. La réinsertion sociale par le motocross : coup de projecteur sur l’Asbl En Vies d’Avenir de Bressoux (+ Vidéo)

    asbl eva motocross.2jpg.jpgChronique de Roger Wauters

    On le sait, Bassenge compte de nombreux adeptes du motocross. Et, ce sport a fait beaucoup parler de lui ces derniers temps en Vallée du Geer.

    En effet, que ce soit la jeune pilote bassengeoise Amandine Verstappen qui s’illustre régulièrement dans les compétitions internationales ; que ce soit une épreuve de motocross organisée en 2017 à Wonck à un jet de pierre du site « Sur Heez » qui redonna espoir aux amateurs du genre de pouvoir disposer d’un circuit permanent ou motocross wonck sur heez.jpgqu’il s’agisse encore des autorités communales de Bassenge qui viennent de décider de mettre ce site en vente pour permettre d’y pratiquer le motocross en toute légalité, force est de reconnaître que le motocross a la part belle en notre région.

    Il nous a donc paru utile de jeter un coup de projecteur sur l’abl En Vies d’Avenir de Bressoux, peut-être pas assez connue à Bassenge, qui offre des possibilités aux demandeurs d’emploi de suivre, dans le cadre d’un programme de réinsertion sociale, différentes formations dont l’une est précisément articulée autour du Motocross.

    Extrait du site internet de EVA asbl : « Formation en orientation professionnelle via le SPORT MOTO

    Cette formation vise l’orientation professionnelle tout secteur et la redynamisation. Par le sport moto, nous voulons déclencher un processus de motivation et de reprise de confiance en soi. Autour de cette activité attractive, nous développons des modules et des cours d’orientation professionnelle ce qui reste l’objectif principal de cette formation. »

    Source :

    http://www.asbleva.be/

    louis smal.pngL’asbl EVA qui a son siège à Bressoux doit sa fondation à Louis Smal, ancien syndicaliste de la CSC comme le furent d’ailleurs Josly Piette et feu Ghislain Hiance qui se sont échangés l’écharpe maïorale à Bassenge.

    Coup de projecteur sur l’asbl EVA

    En vies d’avenir (Les copains d’Eric)

    En fait de jeter un coup de projecteur, on ne pourrait trouver mieux que de publier ce reportage réalisé par la télévision RTC le 27 janvier 2015 à l’occasion de l’anniversaire des 20 ans de l’asbl dans lequel Louis Smal explique les buts poursuivis et retrace son évolution.

    Course du Touquet : l'article du motocross magazine !

    https://fr.motocrossmag.be/index.php/2019/02/tim-louis-et-daymond-martens-ont-fait-briller-les-couleurs-de-lasbl-en-vies-davenir-sur-la-plage-du-touquet/#.XftMk2RKiM8

    Pour des demandeurs d’emploi bassengeois(es) qui souhaiteraient suivre des formations à Bressoux et qui voudraient plus spécialement y pratiquer le motocross, deux possibilités se présentent : soit prendre rendez-vous au 04.3552347 ou envoyer MOTO au 0499.101101

    La page Facebook de l'asbl EVA :

    https://www.facebook.com/asbleva/

    Sources :

    http://www.asbleva.be/

    Et articles :

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/07/25/wonck-c-est-bien-parti-pour-le-terrain-permanent-de-motocros-230565.html  

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2019/12/09/bassenge-environnement-la-carriere-de-heez-mise-en-vente-fin-293018.html  

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2019/12/11/environnement-bassenge-vente-du-site-sur-heez-a-wonck-comple-293171.html

  • Glons – La photo du jour. Axel Witsel et le blogueur Sudinfo de Bassenge

    Axel Witzel et Roger Wauters Blogueur Bassenge Sudinfo.jpgCette photo a été prise hier, le dimanche 10 novembre 2019 devant l’église de Glons où le footballeur Axel Witsel assistait à une cérémonie de mariage. (Photo Axel Witsel et Roger Wauters blogueur régional Sudinfo)

    Bientôt le reportage sur cette cérémonie haute en couleur avec des photos exclusives. 

    Axel Witzel et Roger Wauters Blogueur Bassenge Sudinfo.jpg

    (Photo Copyright Bassenge Sudinfo R.W.)

  • Alcool au volant. Clubs de Foot : un label pour moins arroser la 3ème mi-temps

    alcool football.pngLe label Backsafe va inciter les parents de 7.200 jeunes footballeurs à moins boire lors des matches

    Le foot, c’est la fête autour du terrain, mais aussi à la buvette avec parfois trop d’alcool. L’Agence wallonne pour la sécurité routière et l’Association des clubs francophones de football signent ce mercredi une convention pour favoriser les retours à la maison en toute sécurité. 

    « Les clubs de football drainent énormément de monde. Ce sont des endroits où il y a de l’alcool lors des matches du week-end, mais aussi en semaine après les entraînements. Pour nous, c’était très important d’y étendre le label Backsafe déjà présent dans d’autres événements festifs », souligne Pierre-Laurent Fassin, porte-parole de l’Agence wallonne pour la sécurité routière. Ce mercredi, l’AWSR signe avec l’ACFF, l’Association des clubs francophones de football, une convention pour labelliser une première série de 23 clubs en Wallonie. « Nous avons pris des clubs disposant d’écoles de jeunes assez importantes », précise notre interlocuteur. Toutes les régions de Wallonie sont représentées (notre infographie).

    « En tout, ce projet va concerner 7.216 jeunes formés dans nos clubs, et leurs familles », chiffre Antoine Rustin, responsable des projets sociaux au sein de l’ACFF. Et de constater : « La troisième mi-temps fait partie du folklore. En matière d’alcool, c’est l’un des lieux de sortie les plus complexes à gérer. L’objectif est d’enrayer la consommation excessive. Nous visons particulièrement les parents qui viennent assister au match ».

    Une bière à la mi-temps, une autre après le coup de sifflet final et une troisième pour fêter la victoire et encore une autre… Certains dépassent bien le taux légal d’alcoolémie au moment de reprendre le volant pour rentrer à la maison, voire de reconduire chez eux les copains pris en covoiturage. « Au-delà de l’entourage des jeunes qui évoluent dans nos clubs, nous comptons bien dans la foulée sensibiliser les joueurs des équipes premières », assure Antoine Rustin.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.243073090.1944059041.1572952339-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-11-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-11-06,BASSE-MEUSE,1|12

  • 2ème Médaille européenne. La bassengeoise Martine Detrez : l’argent sur 10.000 mètres

    Déjà sacrée championne de Belgique masters W45 sur 10.000 mètres, la bassengeoise Martine Detrez (RFCL, 49 ans) a enlevé ce lundi la médaille d’argent sur la même distance aux championnats d’Europe Masters. Une course disputée devant le peloton pendant 8 bornes, avant qu’une Autrichienne, avec de meilleures références qu’elle, ne la dépasse pour s’imposer sans problème (38.45 contre 39.07). « J’ai essayé de la faire passer, puis de la distancer, mais pas moyen : elle est restée derrière pendant 20 tours », nous expliquait l’institutrice primaire. « Rageant, mais bon, c’est une course de championnat. Je suis juste un peu déçue parce que j’avais un bien meilleur chrono dans les jambes. »

    En attendant, après l’argent des 10 km routes conquis l’an dernier à Malaga, voici une deuxième médaille internationale. Dimanche, veille de ses 50 ans, l’athlète d’Edgar Salvé disputera la course (open) des 10 kilomètres sur routes. « D’ici là, plus de stress, un peu de tourisme, puis concentration. »

    Source La Meuse :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-09-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-09-11,BASSE-MEUSE,1|32

  • Sports - Bassenge. Communiqué du Royal Gymclub « Les écureuils de Gons »: c'est la rentrée du Club

    écureuils de glons logo.pngCommuniqué. Dans quelques jours, ce sera la 54 ème rentrée du club.

    Inscriptions : possibles "en ligne"(Déjà plusieurs dizaines de candidats inscrits). Mais rassurez-vous : il y aura toujours la traditionnelle formule papier pour s'inscrire.

    N'hésitez pas à demander le programme des activités sur gymglons@hotmail.com  ou 0494327694. Il y en a pour tous les goûts : babygym - psychomotricité - gym générale - gym compétition - acrogym - abdofessiers- yoga - danse - badminton -...

    Le club Les Ecureuils : toujours en recherche de nouveautés et de projets

    Danse : une nouvelle monitrice passionnée et dynamique démarre des cours dès le 19 sept.

    Projets : après de bons moments magiques à Liège en juillet  2018 (5000 gymnastes européens) et en Autriche juillet 2019 (25000 gymnastes des 5 continents), un groupe de 20 jeunes Ecureuils de Glons est sélectionné pour une démo à Disney Paris en cette fin sept. ( 3 jours et 2 nuits)

    Le site web :

    https://gymglons.weebly.com/

    Bienvenue à tous et toutes chez Les Ecureuils de Glons

  • Motocross. La bassengeoise Amandine Verstappen fait la première page de La Meuse : « Verstappen écrase la concurrence »

    amandine verstappen article la meuse juillet 2019 photo.pngQue tout le monde se rassure, l’affront de la dernière Coupe du Monde de football est lavé ! En effet, la prochaine fois qu’un Français vous rappellera la victoire des Bleus face à nos Diables, vous aurez une réponse pour les faire taire : Amandine Verstappen, une petite Belge, a dominé le Championnat de France de motocross et a été sacrée avant même la fin de la compétition !

    « Ça fait vraiment plaisir de s’imposer là-bas parce que, on ne va pas se mentir, les Français ont tout de même une fâcheuse tendance à être chauvins. Après chaque défaite, mes concurrentes françaises trouvaient des excuses pour se justifier. Mais les spectateurs ont compris que si elles perdaient à chaque fois, ce n’était pas à cause de ces excuses… » En quelques mots, Amandine Verstappen a résumé l’entièreté de son parcours au championnat de France.

    Une compétition que la Bassengeoise a littéralement survolée, de la première motte de terre au dernier mètre de boue. Pourtant, la Bassi-mosane ne semblait pas accorder plus d’importance que ça à ce championnat. « Je suis contente, mais je ne m’emballe pas non plus, car ce n’était pas l’objectif principal », explique-t-elle. « J’avais déjà participé plusieurs fois à la compétition il y a quelques saisons, mais j’avais été souvent freinée par les blessures. La seule saison complète que j’avais réalisée, j’avais fini deuxième (en 2016). Cette saison, je trouvais que je n’avais pas assez de courses avec le championnat du monde, donc je me suis inscrite au championnat de France, pour garder le rythme et me préparer pour mon réel objectif : décrocher le titre mondial. À la base, je ne devais faire que quelques courses en France. Mais ça s’est bien passé, donc j’ai continué et, au final, j’ai remporté toutes les manches ! Je reconnais que dominer une telle compétition, ça fait quand même beaucoup de bien au moral. Donc je compte bien me réinscrire l’année prochaine pour défendre mon titre ! »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-07-31,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-07-31,BASSE-MEUSE,1|26

  • Moto-cross. La bassengeoise Amandine Verstappen Championne de France 2019

    Avec 76 points d’avance sur sa poursuivante directe, Amandine Verstappen (YZ250F) est la nouvelle Championne de France 2019. Le titre de Vice-Championne se jouera entre Mathilde Denis (YZ250F) et Justine Charroux (YZ250F) pour un triple podium Yamaha possible.

    Vainqueur de toutes les courses depuis le début de saison, Amandine Verstappen (Yamaha YZ250F-Yamaha Racing) a fait parler la poudre ce week-end à Iffendic en signant deux victoires magistrales. Mais dans deux registres différents.

    En première manche, elle « holeshote » le pack et s’en va en solitaire à raison de temps au tour inférieur de 5 secondes à ceux de sa plus dangereuse rivale. Dans la seconde, elle doit revenir d’un mauvais départ qui l’obligera à pointer à mi-peloton. Il lui faudra cinq boucles pour récupérer la tête. Seulement ! C’est dire si elle évolue sur une autre planète. Sa plus sérieuse rivale fut aujourd’hui Virginie Germond qui, très à l’aise sur la piste bretonne, a pris nettement l’ascendant sur Mathilde Denis (Yamaha YZ250F-Yamaha Racing) qui, blessée, ne pourra que subir la domination de la protégée de Sébastien Tortelli. Enfin dans la catégorie – de 20 ans, c’est Camille Viaud (Yamaha YZ250F-Yamaha Racing) qui poursuit sa domination.

    4e overall, Justine Charroux (Yamaha YZ250F-MotoLand Amiens-Yamaha Racing) a terminé au pied du podium dans les deux manches.

    Au provisoire, Amandine Verstappen signe un compte rond avec 300 points et 76 unités d’avance sur Mathilde Denis qui lui assure ainsi le titre. Justine Charroux perd une place (3e) mais reste à deux points derrière pour le titre de Vice-Championne de France 2019.

    La dernière épreuve de la saison se jouera les 24 et 25 août à Motherne-67 (7/7).

    Source Yamaha motor

    https://www2.yamaha-motor.fr/actu/spip.php?article5984

  • Cyclisme – GP Color code ce dimanche. Detilloux veut sa revanche à Bassenge

    Chaque année, fin juin, Christophe Detilloux et ses ouailles sont impatients comme un étudiant un jour de proclamation des résultats des examens. Le directeur sportif mosan n’a pourtant dû s’affranchir d’aucune épreuve de passage, si ce n’est finaliser les derniers détails pour le GP Color Code à Bassenge qu’il organisera pour la 4e année consécutive, ce dimanche.

    « Le circuit reste similaire aux précédentes éditions, avec une section usante dans le vent », prévient-il. L’interclubs intègre cette année la nouvelle-née U23 Road Series, un challenge néerlando-belge réservé aux Espoirs, avec une seule manche en Wallonie cette année. « Nous proposons la manche la plus usante, avec toujours l’ascension de la côte de la Rose, et l’ajout de la Côte de Roclenge dans les quatre dernières boucles ; afin de durcir la course. Le plateau sera cette année plus relevé, avec 25 équipes dont les Continentales SEG Racing et Metec TKH qui proposent un effectif solide, mais aussi Lotto-Soudal avec un Ilan Van Wilder en forme. »

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce vendredi 21 juin 2019

  • 15ème édition du jogging de Bassenge ce dimanche 09 juin 2019

    Comme les années précédentes, la convivialité et la sportivité seront au rendez-vous.

    Cette course fait partie du challenge « Cours la Province ».

    Petits et grands, amateurs et professionnels auront l'occasion de sillonner notre belle Vallée du Geer via différents parcours à difficultés variées.

    10.00 : départ juniors A (6-8 ans) +/- 800m

    10.15: départ juniors B (9-15 ans) +/- 1800m

    10.30: départs 5 km et 10 km

    Tout le monde est bienvenu, que ce soit pour participer, encourager ses amis, ou simplement pour passer un bon moment festif en famille ou entre amis!

    http://www.joggingdebassenge.be/

  • Moto cross - Championnat de France féminin. La Belge Amandine Verstappen (bassengeoise) était la grande favorite, elle a gagné ! (+ vidéo)

    amandine.jpgMoto cross - Championnat de France féminin. La Belge Amandine Verstappen (bassengeoise)  était la grande favorite, elle a gagné ! (+ vidéo)

    Le journal du Centre : « Le Motocross de Forges était le théâtre, dimanche 12 mai, de la quatrième journée du championnat de France féminin. Une compétition outrageusement dominée par une pilote... belge »

    L’article à lire en suivant ce lien ( + vidéo):

    https://www.lejdc.fr/saint-eloi-58000/sports/amandine-verstappen-poursuit-son-sans-faute-au-motocross-de-forges-lors-du-championnat-de-france-feminin-video_13559426/?fbclid=IwAR3BL02kriaQy43anNiRUynQZZ2bqnKFECbXg0ND2FzFV07qtH_hbCQ0ue0

    (Photo prétexte)

  • Glons ce dimanche : Jogging et marche au profit du Télévie

    Ce dimanche, grand événement autour du Télévie à Glons : tous les renseignements dans l'illustration.

    televie 2019 glons.jpg

  • Motocross – Dames. La bassengeoise Amandine Verstappen sur le toit du monde : première place sur le podium en Hollande !

    Ce week-end, lors de la première manche du championnat du monde féminin qui se déroulait aux Pays-Bas, elle a réussi à se hisser en première position. 2019 est décidément une bonne année pour la Bassengeoise Amandine Verstappen. Après avoir récemment décroché son premier contrat Adeps, la jeune Bassi-mosane continue de gravir les échelons !

    La manche se déroulait en deux épreuves, et c’est notre compatriote qui a été la plus régulière, terminant deuxième de chaque épreuve. Une régularité qui lui a permis de récolter 44 points, soit un de plus que sa poursuivante, Van De Ven. Amandine Verstappen est donc repartie avec la fameuse plaque rouge ! Un exploit à la hauteur du talent de la Bassengeoise, qui garde toutefois les pieds sur terre. « Je ne réalise toujours pas pour tout vous dire ! On a travaillé tout l’hiver pour ces championnats, et ça paye. Je visais le podium en réalité, je ne m’attendais vraiment pas à être en tête à la fin du week-end ! Mais c’est loin d’être fini, je dois maintenant tout faire pour conserver cette première place. Ce ne sera pas une tâche facile mais, objectivement, je pense que c’est réalisable. »

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce mardi 2 avril 2019

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-02,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-02,BASSE-MEUSE,1|26