Google Analytics Alternative

Santé

  • Coronavirus : voici la situation dans votre commune de Bassenge ce mercredi

    Il y a désormais moins de 4.000 patients hospitalisés pour le Covid-19 en Belgique. Parmi les 3.707 patients actuellement traités, 854 sont traités aux soins intensifs, ressort-il des données de Sciensano publiées mercredi matin. En moyenne, 204,3 admissions à l’hôpital ont été enregistrées du 25 novembre au 1er décembre (-28 %).
    Depuis le début de l’épidémie, la Belgique a enregistré 579.212 cas d’infections avérés au nouveau coronavirus.
    Voici la situation à Bassenge ce mercredi 2 décembre 2020 (Sources La Meuse)

    covid bassenge 2 décembre 2020.jpg

  • Coronavirus. Voici la situation dans votre commune de Bassenge ce lundi 16 novembre

    Alors que les admissions à l’hôpital et les contaminations continuent de baisser en Belgique, qu’en est-il dans votre commune ? Voici la situation.
    Le bilan du jour
    Le nombre d’admissions à l’hôpital pour cause de Covid-19 continue de diminuer, de -22 %, et s’établit désormais à 463 par jour en moyenne (entre le 9 novembre et le 16 novembre), selon le bilan provisoire de l’Institut de santé publique Sciensano publié lundi. Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 6.518, dont 1.439 patients traités aux soins intensifs.
    Le nombre de contaminations confirmées baisse aussi. En moyenne, du 6 au 12 novembre, il y a eu 5.056,9 contaminations quotidiennes soit une baisse de 47 % par rapport aux 7 jours précédents.
    Les chiffres à Bassenge

    chiffres covid bassenge 16 novembre 2020.png

     

  • Covid 19 - Bassenge. La situation dans les 24 communes de l’arrondissement de Liège selon le taux d'incidence

    coronavirus.jpg

    A lire dans La Meuse aujourd'hui... Nous avons classé les communes liégeoises selon le taux d’incidence, à savoir le nombre de personnes contaminées ces 14 derniers jours sur 100.000 habitants. Ce qui donne une meilleure idée de la propagation du virus proportionnellement à la population. Deux communes de la Basse-Meuse, Blegny et Juprelle, se trouvent donc sur ce triste podium. Sprimont, à la porte des Ardennes, est deuxième.
    On constate que ce sont dans nos deux grosses villes que sont Liège et Seraing qu’il y a en réalité… le moins d’infections par rapport au nombre d’habitants. Seule la commune de Comblain-au-Pont se retrouve derrière la Cité ardente et celle du Fer.
    1. Blegny : 642 cas (population : 13387, taux d’incidence : 4796)
    2. Sprimont : 700 cas (population : 14909, taux d’incidence : 4695)
    3. Juprelle : 406 cas (population : 9435, taux d’incidence : 4303)
    4. Dalhem : 321 cas (population : 7517, taux d’incidence : 4270)
    5. Soumagne : 722 cas (population : 17040, taux d’incidence : 4237)
    6. Aywaille : 522 cas (population : 12394, taux d’incidence : 4212)
    7. Neupré : 407 cas (population : 9977, taux d’incidence : 4079)
    8. Trooz : 333 cas (population : 8297, taux d’incidence : 4013)
    9. Visé : 705 cas (population : 17926, taux d’incidence : 3933)
    10. Esneux : 489 cas (population : 13015, taux d’incidence : 3757)
    11. Herstal : 1492 cas, (population : 40190, taux d’incidence : 3712)
    12. Awans : 342 cas (population : 9243, taux d’incidence : 3700)
    13. Flémalle : 973 cas (population : 26389, taux d’incidence : 3687)
    14. Ans : 1031 cas (population : 28598, taux d’incidence : 3605)
    15. Grâce-Hollogne : 816 cas (population : 22823, taux d’incidence : 3575)
    16. Saint-Nicolas : 869 cas (population : 24329, taux d’incidence : 3572)
    17. Chaudfontaine : 739 cas (population : 20855, taux d’incidence : 3544)
    18. Fléron : 573 cas (population : 16370, taux d’incidence : 3500)
    19. Oupeye : 881 cas (population : 25444, taux d’incidence : 3463)
    20. Beyne-Heusay : 388 cas (population : 11891, taux d’incidence : 3263)
    21. Bassenge : 290 cas (population : 8931, taux d’incidence : 3247)
    22. Liège : 5934 cas (population : 197217, taux d’incidence : 3009)
    23. Seraing : 1767 cas (population : 64192, taux d’incidence : 2753)
    24. Comblain-au-Pont : 144 cas (population : 5396, taux d’incidence : 2669)

    L'article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mercredi 4 novembre 2020

  • Santé. Les bienfaits du zinc pour lutter contre le coronavirus

    zinc aliments.pngIl y a quelques semaines, nous avions rencontré le docteur Vincenzo Castronovo dans son bureau à Liège. Ce spécialiste en nutrition nous avait convaincus en établissant une liste d’aliments incontournables pour le bien de notre système immunitaire. En en mangeant certains parfois oubliés, on se donne de meilleures armes pour lutter contre les attaques de l’extérieur. Et notamment cette « saleté » de coronavirus.
    Cette fois, c’est Vincenzo Castronovo qui nous contacte. « Il serait grand temps de parler du zinc, de ses bienfaits et surtout des méfaits de sa carence », lâche le spécialiste. « Le zinc est un nutriment qui devrait avoir une place importante dans la prévention et de traitement du Covid-19 ». Il ne suce pas cela de son pouce. « De nombreuses études sérieuses le démontrent. 80 % des personnes âgées souffrent d’une carence en zinc. Or il a été récemment constaté que les patients hospitalisés pour Covid19 ont 2,5 plus de risque de décéder s’ils sont carencés en zinc ».
    Ce métal inhibe la réplication du virus, poursuit le professeur. « Une carence en zinc entraîne une modification du nombre et un dysfonctionnement de toutes les cellules immunitaires. Les sujets dont l’état de zinc n’est pas optimal courent un risque accru de maladies infectieuses, de maladies auto-immunes et de cancers ».
    Ce zinc, dit-il, est fondamental pour avoir une barrière respiratoire efficace. « Je vais imager. Au niveau des bronches, on a une sorte d’escalator avec un tapis roulant formé de mucus (une substance collante) animé par des cils microscopiques qui battent à l’unisson. Ce tapis roulant a besoin de zinc pour bien fonctionner et emmener les particules inhalées comme des virus vers l’oropharynx où il sera dégluti ».
    L'article complet en suivant ce lien :
    https://journal.lameuse.be/?_ga=2.98008859.501602814.1602934399-927525259.1588866424#Sudpresse/web,2020-10-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-10-21,BASSE-MEUSE,1|16

    Les aliments les plus riches en zinc : le classement :

    https://sante.journaldesfemmes.fr/calories/classement/aliments/zinc

  • Coronavirus Bassenge: voici la situation dans votre commune ce samedi

    Coronavirus Bassenge: voici la situation dans votre commune ce samedi 17 octobre 2020

    covid bassenge 17 octobre 2020.png

     

  • Province de Liège - Crise sanitaire. Nouvelles mesures : les buvettes ferment

    La consommation d’alcool est aussi interdite (23-6h) sur l’espace public
    Face à l’augmentation constante des chiffres - interpellants - liés aux cas de personnes infectées par le Covid-19, des hospitalisations et des soins intensifs, il fallait clairement s’attendre à ce que de nouvelles mesures soient prises au niveau local, en renfort déjà de celles du fédéral. Vendredi soir, le Gouverneur de la Province ff a communiqué à ce niveau : les buvettes et cafétérias sportives sont notamment fermées,mais toute consommation d’alcool est également interdite sur l’espace public entre 23h et 6h du matin.
    Très concrètement, qu’en retenir ?
    1. Les buvettes, cafétérias et autres débits de boissons des infrastructures sportives sont fermés. Aucune vente et distribution de boissons ne peuvent avoir lieu durant un événement sportif (en ce compris les entraînements) ;
    2. Les vestiaires et douches ne sont accessibles qu’aux pratiquants de l’activité sportive et aux encadrants (entraîneurs, kinés, délégués). Ils doivent être fermés 45 minutes après l’activité sportive. Aucune boisson alcoolisée n’est autorisée ;
    3. La consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite entre 23h et 6h ;
    4. Les activités commerciales, ludiques ou caritatives en porte-à-porte sont interdites.

    L'article complet en suivant ce lien :
    https://journal.lameuse.be/?_ga=2.67387218.2113268001.1602330873-927525259.1588866424#Sudpresse/web,2020-10-10,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-10-10,BASSE-MEUSE,1|12

  • COVID19 : la situation dans votre commune de Bassenge ce 10 octobre 2020

    logo bassenge sudinfo.pngEntre le 30 septembre et le 6 octobre, il y a eu en moyenne 3.274,6 nouvelles infections au coronavirus dépistées par jour, ressort-il des chiffres publiés samedi matin par l’Institut de santé publique Sciensano.
    Il s’agit d’une hausse de 80 % par rapport à la période précédente de sept jours. Les hospitalisations, elles, ont franchi le cap de la centaine, avec 106,7 admissions quotidiennes en moyenne (+56 %).
    Du 30 septembre au 6 octobre toujours, plus de 13 personnes sont décédées chaque jour du virus. Et le taux de positivité des tests est passé de 7,4 % à 9 %.
    Depuis le début de l’épidémie en Belgique, 148.981 personnes ont été testées positives au Covid-19 et 10.151 en sont décédées.

    Voici la situation à Bassenge ce 10 octobre 2020

    covid 19 Bassenge 10 octobre 2020.png

  • A proximité. Covid à l´école de Slins : une 1ère primaire fermée

    école de slins covid19.pngL’institutrice des enfants a été testée positive au coronavirus : quinze élèves sont en quarantaine
    Une quinzaine d’élèves de première primaire de l’école communale de Slins viennent d’être mis en quarantaine. Ce mardi, les parents ont en effet reçu un mail les informant que l’institutrice des enfants avait été testée positive au coronavirus.
    Suivant les recommandations du Service de Promotion de la Santé à l’École, la classe est fermée jusqu’à vendredi inclus. Les élèves doivent rester en quarantaine durant sept jours à partir du dernier contact à risque à savoir vendredi dernier.
    Il est également demandé de faire tester les enfants si possible ce mercredi.


    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mercredi 7 octobre 2020

  • Bassenge. Covid 19: port du masque : 01/10/2020 - Arrêté de police du Gouverneur de la province de Liège

    logo bassenge sudinfo.pngEn vigueur sur tout le territoire de la Province de Liège et donc sur le territoire de la commune de Bassenge à partir du 1er octobre 2020. (Source Bassenge.be)

    Arrêté de police port du masque bassenge.pdf

  • Les cas de coronavirus toujours plus nombreux: voici la situation dans votre commune de Bassenge

    Dans la grande majorité des communes, le nombre de cas de coronavirus continue de grimper. Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez trouver le nombre de cas recensés hier à Bassenge, depuis la rentrée scolaire le 1er septembre et depuis le début de l’épidémie.

    covid 19 Bassenge 6 octobre 2020.png

     

  • Coronavirus : voici la situation dans votre commune de Bassenge

    Vous pouvez découvrir, ci-dessous, le nombre de cas signalés dans votre commune hier, depuis le 1er septembre (date de la rentrée des classes) et depuis le début de l’épidémie.

    covid 19 Bassenge 3 octobre 2020.png

     

  • Rebond du coronavirus: voici la situation dans la commune de Bassenge ce vendredi

    situation covid bassenge,covid bassenge septembre 2020On a dénombré en Belgique, entre le 15 et le 21 septembre, une moyenne de 1.476 nouveaux cas de contaminations au coronavirus par jour, soit une hausse de 48%, ont annoncé vendredi le SPF Santé publique, le Centre de crise national et Sciensano.
    Le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 8 au 21 septembre, a quant à lui bondi à 150 (+144%).
    Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 108.768.


    La situation à Bassenge aux 21 et 25 septembre

    cas covid bassenge 21 septembre 2020.png

    covid bassenge 25 septembre.png

    Source La Meuse

     

  • Bassenge: les services Population et Finances fermés, suite à un cas de Covid positif

    valérie hiance.jpgDepuis ce mardi matin, une partie de l’administration communale de Bassenge a fermé ses portes : à savoir les services Population et Finances. Une permanence est néanmoins assurée. En cause, une personne détectée positive au coronavirus et qui, dès lors, a entraîné la mise en quarantaine de l’ensemble du personnel. La bourgmestre Valérie Hiance est elle aussi concernée.
    Lundi matin, un membre du personnel du service Population au sein de l’administration communale de Bassenge, a été contactée par le tracing afin de l’avertir d’un contact avec une personne venant d’être détectée positive au Covid-19. Ni une ni deux, cette personne a donc été renvoyée chez elle et a pris contact avec son médecin d’autant, qu’au fil de la journée, elle a commencé à ressentir quelques courbatures. « Elle a immédiatement contacté son médecin et été placée en quarantaine », explique la bourgmestre Valérie Hiance. « Et c’est donc bien finalement un résultat positif qui est tombé le soir-même. Je n’ai voulu prendre aucun risque, que ce soit pour le personnel de notre commune mais aussi pour les citoyens. Toutes les personnes ayant été en contact avec le membre infecté ont été placées en quarantaine. On en compte au total une bonne dizaine. »
    En ce compris la bourgmestre elle-même. « Moi-même, comme tous les autres, avons contacté nos médecins et passé un test dont nous attendons les résultats. Pour l’heure (ce mercredi après-midi, NDLR), un seul résultat m’est parvenu, et il est négatif. Nous sommes encore dans l’attente pour les autres. J’ai aussi pris contact avec les services du Gouverneur pour m’assurer de toutes les bonnes mesures à prendre. Nous voilà donc tous en télétravail. Tel sera le cas encore, même si tous les tests nous reviennent négatifs », détaille-t-elle. « Il y aura alors ensuite, début de semaine prochaine, la possibilité d’en réaliser un second qui s’il s’avère encore négatif, pourrait nous permettre un retour. Mais attention, toujours sur avis médical. Au pire, le homeworking sera d’office maintenu jusqu’au 18 septembre, après une attente de 14 jours. »
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 10 septembre 2020

  • Communiqué du Collège de la commune de Bassenge suite à un cas de Covid au sein du personnel communal

    coronavirus.jpgCommuniqué sur Facebook.
    Suite à un cas de COVID déclaré au sein de notre personnel communal, le Collège communal a décidé de prendre toutes les mesures de précautions nécessaires afin de protéger le personnel et les Bassengeois venant à l’Administration.
    Tout notre personnel communal a été testé et se trouve en quarantaine en attendant les résultats.
    Toutefois, deux employés, non concernés par l’exposition au COVID, assurent des permanences au service population afin de pouvoir répondre aux demandes urgentes.
    Nous vous remercions donc de prendre rendez-vous, uniquement si votre demande ne peut attendre. Dès que nous aurons l’autorisation des médecins, qui assurent le suivi, les services réouvriront, sur rendez-vous, comme auparavant.
    Nous vous remercions de votre compréhension.
    (Source Facebook)

  • Covid19. Cueillette des pommes et des poires: la venue des saisonniers inquiète à Oupeye

    Le Bourgmestre Fillot ne veut prendre aucun risque sanitaire. Un protocole a été établi.
    La récolte de poires démarre la semaine prochaine. Avec elle, la commune d’Oupeye va accueillir plusieurs dizaines de saisonniers venus de l’étranger, parfois de zones orange voire rouges. Pour limiter les risques de contamination, le bourgmestre vient de soumettre un protocole d’arrivée aux fruiticulteurs de sa commune.
    L’épidémie de coronavirus a des impacts dans tous les secteurs d’activité, même la fruiticulture. Car les travailleurs saisonniers qui sont en train d’arriver pour récolter nos pommes et poires proviennent en majorité de Pologne ou de Roumanie. Avec l’épidémie de coronavirus, des mesures sanitaires sont appliquées aux voyageurs provenant des zones rouges (très haut risque de contamination) ou orange (haut risque). Et actuellement, certaines régions de Pologne et Roumanie sont rouges ou orange. Cette année, la venue de saisonniers inquiète donc particulièrement le bourgmestre d’Oupeye, Serge Fillot, qui ne veut prendre aucun risque sanitaire. « Oupeye étant la capitale wallonne de la fruiticulture, je suis confronté à cette réalité. On pourrait avoir des travailleurs saisonniers issus de zones rouges ou orange. Et pour la santé des Oupeyens mais aussi de ces travailleurs, je ne peux pas rester sans rien faire. Je ne peux pas les laisser déambuler comme ça dans la commune alors qu’on sait qu’ils viennent de ces zones à risque. On a donc décidé de mettre en place un protocole d’accueil qui a été envoyé à tous nos fruiticulteurs. Eux-mêmes se posaient d’ailleurs pas mal de questions sur l’accueil de leurs saisonniers. »
    Le protocole reprend trois cas de figure.
    L'article complet en suivant ce lien :
    https://www.lameuse.be/624444/article/2020-08-21/cueillette-des-pommes-et-des-poires-la-venue-des-saisonniers-inquiete-oupeye


    Et à Bassenge ? Quid ?
    Jusqu'à présent, la Bourgmestre de Bassenge n'a fait aucune déclaration.