Google Analytics Alternative

Patrimoine

  • Wonck – Rénovation Chapelle Sainte Anne. Le sablage met à jour de beaux détails architecturaux. Le temps les avait estompés

    financement chapelle Ali.jpgA la Chapelle Sainte Anne de Wonck, comme nous le faisait remarquer Ali, les travaux se succèdent dans un timing inespéré. Après les terrassements, le dallage extérieur, le pavement intérieur, la charpente et la toiture, c’était au tour de l’entreprise Pirard de Roclenge d’intervenir ce mercredi pour le sablage des murs. Arrivé de bonne heure sur le chantier, il n’aura fallu qu’un avant-midi à l’entrepreneur, au demeurant bien sympathique qui  a proposé son concours bénévolement, de venir au bout de la tâche.

    sablage chapelle sainte anne.2 jpg.jpgLe travail de sablage a permis de constater que les briques, plus que centenaires, avaient remarquablement résisté aux effets du temps. Outre cette belle surprise, une autre fut celle de découvrir que cette opération faisait ressortir deux arcs situés en façade et disposés sur deux plans, ce qui ajoute encore au caractère typique de la petite bâtisse au toit à quatre pans.

    A l’heure où ces lignes sont écrites, Jeannot sera occupé à rejointoyer l’ensemble et le ton choisi a été le beige pour rappeler le ton de la chaux, histoire de respecter les matières d’origine.

    Ali s’attellera à la finition du pavement intérieur destiné à être ensuite lustré. La porte est en cours de fabrication chez un menuisier local et la grille qui la surmonte, confiée elle aussi à un spécialiste, est sujette à un traitement adéquat.

    Suite à l’appel aux dons, que cet article permet de rappeler, une somme sablage chapelle sainte anne.3 jpg.jpgd’un peu plus de 1.000 euros a déjà été récoltée. Qu’il s’agisse d’apporter une aide au chantier ou de faire un don, l’élan de solidarité pour la restauration de la chapelle Sainte Anne de Wonck est remarquable et n’est certes pas près de se tarir.

    C’est un Ali particulièrement heureux (photo) que nous avons rencontré ce mercredi à Wonck. Un moment qui réchauffe le cœur.

    Photo Roger Wauters

    sablage chapelle sainte anne.jpg

  • « Sauvons la chapelle sainte Anne ». Ali cherche du soutien : un appel au financement est lancé

    travaux chapelle wonck 2.jpgCette chapelle séculaire a récemment été rachetée par Ali  Aghroum (le « défenseur des hirondelles » bien connu) qui veut « sauver » ce monument du patrimoine bassengeois.

    On pensait, jusqu’il y a peu, que la chapelle appartenait à la fabrique d’église de Wonck et qu’elle se trouvait de ce fait sous la coupe de la commune de Bassenge. Il n’en est rien.

    A l’origine, la chapelle appartenait à une religieuse, Marie Elisabeth Stassinet, née à financement chapelle martin.jpgBoirs le 19 mars 1853. Elle l’avait fait construire par dévotion sans doute et témoignage de sa foi chrétienne. Elle n’eut pas d’héritiers et il ne se trouva pas d’autres successeurs, si bien que le bâtiment atterrit finalement dans l’escarcelle du Service Public Fédéral des finances qui le mit en vente aux enchères car jugé sans intérêt pour la collectivité, voire encombrant et coûteux quant à l’entretien.

    Peu d’amateurs se présentèrent à l’enchère : la Commune de Bassenge, Ali et … surprise, un couple d’Anversois qui avait vraiment décidé d’y mettre le prix. La commune de Bassenge s’était fixé des limites, vite franchies. Ali qui voulait à tout prix que l’antique chapelle reste dans le giron de la communauté wonckoise ne s’attendait pas à ce que des personnes étrangères au pays veuillent à tout prix se l’approprier. La lutte fut épique, mais finalement Ali remporta les enchères et se trouve désormais propriétaire du monument.

    travaux chapelle wonck.jpgFin des problèmes ?  Que nenni ! La chapelle, même si la structure d’ensemble reste solide, a grandement besoin d’une sérieuse restauration. Les travaux ont d’ailleurs déjà débuté et la rénovation est en très bonne voie. Des frais, assurément, il y en aura encore. Ali est prêt à s’investir comme il le fait dans d’autres secteurs, mais il ne peut tout assumer.

    Il cherche donc du soutien.  Une aide financière est bienvenue.

    D’abord l’aide de bénévoles pour les travaux pratiques autour du bâtiment, mais aussi une aide financière. La porte doit être remplacée, les fondations hydrofugées, les murs assainis, le dallage remplacé, etc.  Matériaux, mortiers et produits hydrofuges coûtent leur prix. Beaucoup de matériaux de qualité ont déjà été acquis.

    financement chapelle sainte anne,chapelle sainte anne,sauvons la chapelle sainte anne,ali aghroum chapelle,financement chapelle ali aghroum,compte chapelle sainte anneAli lance un appel aux gens de la Vallée du Geer pour participer à ces travaux et/ou au financement.

     Il est évident que la restauration ne peut se faire n’importe comment et qu’elle doit être programmée dans les « règles de l’art » pour sauver vraiment et mettre en valeur cet élément du patrimoine bassengeois.

    Pour Ali, il importe aussi que la clarté la plus grande soit faite sur les modalités de financement et la programmation des travaux. Il a demandé à être épaulé par un professionnel (bureau fiduciaire) qui supervisera les comptes et garantira la clarté absolue (ceci de manière strictement bénévole). Un suivi sera assuré, par la présentation de documents à la presse et au grand public et un compte-rendu régulier de la situation financière.

    Bref, il faut épauler Ali pour que cette entreprise aboutisse et permette le sauvetage de la chapelle sainte Anne, destinée à redevenir une aire de calme, de sérénité, un lieu de rencontre citoyenne festive ou culturelle, voire religieuse, au-delà des clivages de toute sorte qui entravent les relations entre les personnes.

    Il est remarquable de constater que cette démarche citoyenne s’effectue en dehors de tout contexte philosophique ou religieux. Certains s’étonnent qu’Ali Aghroum puisse s’intéresser à une vieille chapelle catholique… !

    Il faut savoir qu’il s’agit d’abord de patrimoine, de valeurs humaines, de rencontre, de partage. C’est dire le caractère universaliste de la démarche et la volonté d’ouverture. Cela mérite d’être soutenu !

    Concrètement, un compte bancaire a été ouvert (voir ci-dessous). Ceux qui ne peuvent intervenir par un bénévolat actif et un coup de main sur place sont chaleureusement invités à contribuer financièrement à la restauration de la chapelle, en versant leur contribution, aussi modeste soit-elle, sur le compte « Chapelle sainte Anne » :

    BE30 0018 5965 6011  (voir détails ci-dessous)

    financement chapelle Ali compte .jpg

     

    L’état des finances du compte « Chapelle sainte Anne » sera communiqué sur simple demande selon un mode à définir avec le bureau fiduciaire qui supervise désormais  le compte.

    GSM ALI : 0475 822886

    Pour contact : Ali Aghroum sur Facebook :

    https://www.facebook.com/ali.aghroum

  • Wonck. La Chapelle Sainte Anne : une restauration dans les règles de l’Art. Petite visite…

    travaux chapelle wonck 2.jpgDevenu propriétaire de l’ancienne chapelle Sainte Anne de Wonck depuis seulement quelques semaines, Ali Aghroum n’a pas perdu de temps. Il s’est directement attelé à la tâche. Après des travaux de terrassements, d’évacuation des terres et d’élimination de grosses racines qui risquaient d’attaquer les fondations, Ali aidé de Martin ont procédé cette semaine à l’aménagement de la surface extérieure bordant le petit édifice. Elle est destinée à recevoir de grosses dalles de récupération en pierre bleue d’une épaisseur de 8 cm. Pour ce faire, des bordures du même matériau, imposantes elle-aussi en volume et en poids, ont été placées. Ali nous a expliqué que la porte extérieure se trouvait malheureusement dans un état de putréfaction tel qu’il eut été impossible de la restaurer. Décision a donc été de faire réaliser une nouvelle porte à l’identique et le travail a été confié à un artisan menuisier expérimenté. En chêne sur quartier, elle sera du meilleur effet. Tout comme, d’ailleurs, la belle grille à l’aspect de dentelle qui la surmonte et qui sera replacée sur le fronton après avoir été sablée, traitée et revêtue d’une peinture d’un ton vert similaire à celui qu’elle arborait précédemment. A l’intérieur, dans un premier temps, la rénovation de la charpente est prévue, suivront ensuite, des travaux ayant trait à la restauration du plafonnage ainsi que de peinture de l’ensemble.

    La Chapelle devrait ainsi retrouver tout son lustre d’antan. Quant à la surface située à l’extérieur, le choix des matériaux nobles et le soin apporté à leur mise en œuvre permettra ainsi de la mettre idéalement en valeur.

    travaux chapelle wonck.jpgLors de notre reportage, Albert Hendrix, propriétaire des grottes de Wonck est venu rendre une petite visite aux courageux bénévoles qui, à vrai dire, n’ont pas caché leur plaisir devant l’intérêt manifesté par Albert devant leur travail (photo).

    Ajoutons aussi que si même Ali et Martin ne reçoivent pas de visites tous les jours, ils sont pourtant nombreux sur Facebook à les soutenir par leurs multiples encouragements.

    Ali nous a confié « J’ai acheté la Chapelle. Je me suis engagé à la restaurer à l’identique et je tiens aussi à la mettre en valeur. Cela sera fait dans les règles de l’Art. Notre travail est du pur bénévolat. Cela prendra le temps qu’il faudra et cela n’a aucune importance. »

    Pour acquérir la Chapelle, le wonckois a déboursé une somme non négligeable. La restaurer suppose des investissements en matériaux.

    Ce sujet fera l’objet d’un prochain article. Il y sera également question d’un appel.

    Roger Wauters

  • Tongres. Grâce au glontois Eugène Devue, l’aigle d’Ambiorix a retrouvé sa place sur le socle de la statue, aux pieds du chef des Eburons…

    aigle ambiorix 2019 4.jpgLe bourgmestre de Tongres a tenu parole. Comme il l’avait annoncé en mai dernier, Patrick Dewael a fait restaurer l’oiseau symbole du pouvoir romain qu’Ambiorix tenait soumis sous son pied droit. C’est le sculpteur- restaurateur Patrick Beusen qui en a été chargé ainsi que de la reconstitution des ailes à l’identique.

    L’installation officielle a eu lieu ce vendredi 1er mars 2019.

    Cet aigle avait été « kidnappé » il y a un demi-siècle, comme le rapportait la Meuse au printemps dernier, par un groupe de fêtards qui l’avaient enlevé de son socle et ainsi privé Tongres d’une partie de son patrimoine historique.

    Aidé par le hasard, Eugène Devue, un Glontois amateur d’histoire et d’archéologie, avait réussi 50 ans après les faits, à identifier l’un des « kidnappeurs » et avait pu finalement remonter la filière jusqu’à celui qui détenait toujours l’oiseau-roi et le gardait « respectueusement » depuis cinquante ans chez lui, ne sachant trop qu’en faire.

    Dans l’aventure, l’aigle avait perdu ses ailes mais se trouvait pour le reste en excellent état. C’est à un sculpteur limbourgeois que la restauration de l’oiseau avait été confiée. aigle romain statue ambiorix tongeren tongres bureau.jpgL’aigle a été remis dans la position exacte où l’avait placé au siècle dernier Berthin, le sculpteur et concepteur de la statue du roi des Éburons.

    Eugène Devue (à gauche sur photo ci-contre), invité à la petite cérémonie d’inauguration s’est réjoui de voir aboutir le projet et de constater que la discrétion promise a été respectée. Il n’y a pas eu de tentative d’enquête ou autre menace. Seule la presse a tenté d’en savoir plus sur les auteurs, mais le « découvreur » a respecté la parole donnée et n’a révélé aucun nom, malgré la curiosité fébrile de l’un ou l’autre journaliste.

    Tout est bien qui finit bien. Le patrimoine a été préservé. Les kidnappeurs qui ne pouvaient de toute manière plus être inquiétés dormiront mieux désormais. Ils n’étaient tout de même pas très à aigle ambiorix 2019 3.jpgl’aise, et gardaient mauvaise conscience, même après 50 ans. Les sottises de jeunesse laissent parfois des traces…

    Paix à tous, même à César, l'auteur du génocide qui avait pratiquement exterminé toute la population du pays en vengeance au massacre des légions de Sabinus et Cotta.

    aigle ambiorix 2019 2.jpg

    aigle ambiorix 2019.jpg

    Aigle d'ambiorix retouve par Eugène Devue.png

  • Wonck – Patrimoine. Ali Aghroum devient l’heureux propriétaire de la Chapelle Sainte-Anne !

    ali abeilles.pngLa nouvelle est tombée hier en fin d’après-midi. Ali Aghroum de la ferme des hirondelles de Wonck a remporté la vente de la chapelle Sainte Anne qui avait été mise aux enchères par le SPF Finances. On se souvient que début décembre, la vente de cette chapelle figurant dans la liste des biens patrimoniaux bassengeois* avait fait grand bruit, beaucoup pensant qu’elle appartenait à la commune. Or, il n’en était rien. Il faut remonter au siècle passé voire même bien avant pour en connaître l’histoire. Propriété d’une religieuse qui la fit bâtir, la chapelle ne trouva pas d’héritier à chapelle sainte anne origine de propriété.jpgson décès. Ainsi, au fil du temps, la succession a fini par atterrir dans l’escarcelle du Service Public fédéral des finances qui mit le bien en vente aux enchères comme c’est d’ailleurs souvent le cas dans ce type d’héritage qui ne trouve pas de bénéficiaire.

    Proposée à la vente aux enchères publiques en décembre 2018, plusieurs amateurs se sont manifestés avec, parmi eux, la commune de Bassenge.

    Ce 31 janvier marquait la fin de la réception des offres. La vente s’est jouée sur le fil entre la mise d’un enchérisseur d’Anvers et Ali Aghroum bien connu à Wonck (Ferme des hirondelles) que l’on connaît aussi pour l’attache qu’il porte aux éléments du Patrimoine de la Vallée du Geer.

    Contacté, il nous a déclaré « Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis heureux de devenir propriétaire de cette chapelle qui m’a toujours tenu à cœur. Sachez que je m’engage à la restaurer à l’identique en respectant le style et en mettant en valeur tous les éléments architecturaux qui la composent et ceux qu’elle abrite comme les statues, la décoration… Je profite de l’occasion pour lancer un appel à toutes celles et ceux qui voudraient me donner un coup de main, ils sont vraiment les bienvenus ! C’est un véritable bonheur pour moi de pouvoir préserver cet élément du Patrimoine de notre région en en étant devenu propriétaire… »

    En la personne d’Ali Aghroum, la petite Chapelle des hauteurs de Wonck a certainement trouvé un digne successeur à l’œuvre de la religieuse des temps derniers qui avait voulu qu’un lieu de dévotion soit érigé et consacré à Sainte Anne qui selon certaines traditions chrétiennes est la mère de la Vierge Marie.

    Roger Wauters

    *Petit Patrimoine de Bassenge Jean-Pierre Detrez 1992

  • A proximité. Le Mergelland (Pays de la craie) en passe d’entrer au patrimoine mondial de l’Unesco ?

    C’est, en effet, ce que rapportent nos confrères du Belang Van Limburg dans un article publié hier. Les communes néerlandaises du « Heuvelland » et la commune de Riemst qui représente celles qui composent le Mergelland se sont réunies et concertées pour monter un dossier de reconnaissance de la région au Patrimoine mondial de l’Humanité. De Mergelland (en  français pays de la craie) dont la Montagne Saint Pierre fait partie (Sud Limbourg), présente plusieurs intérêts indéniables dont le principal est certainement l’existence de grottes de tuffeau liées directement à l’Histoire de la région dont elles portent les stigmates. Des témoignages du passé qu’il faut absolument préserver et protéger. Le Ministre-Président de la Région flamande, Geert Bourgeois a marqué son accord et a déclaré à nos confrères tenir à apporter son soutien à cette demande de reconnaissance.

    https://nl.wikipedia.org/wiki/Mergelland (photo bandeau Wikipedia)

  • Patrimoine – Bassenge. La Chapelle Sainte Anne de Wonck (rue de Zichen) proposée à la vente !

    chapelle saint anne.2 jpg.jpgDepuis quelques semaines, sur le site Finimmoweb (Service Public fédéral Finances), la petite Chapelle Sainte Anne de Wonck, rue de Zichen est mise en vente. Ce bien figure sur la liste du Petit Patrimoine de Bassenge sous le n° 26 et est repris à l’inventaire du Patrimoine Wallon.

    Un acheteur s’est déjà manifesté et une offre supérieure à 1.101,00 Euros est requise.

    Voici le libellé repris sur ce site :

    « Belle chapelle, sur et avec terrain, construite à la fin du XIXème siècle. Elle est Chapelle sainte anne 6.jpgsituée rue de Zichen (anciennement chemin de l'Arbre) à Wonck : à l'entrée du village de Wonck, sur la droite lorsqu'on vient du village de Zichen-Zussen-Bolder.

    La façade est en briques rouges, avec une double porte de couleur verte. Les pignons sont cimentés. Le toit est en tuiles de terre cuite de couleur rouge. L'intérieur est peint en blanc et bleu ciel. L'autel en bois est peint en bleu ciel. Le bâtiment est adossé à un talus.

    L'état de la chapelle commence à se dégrader (il y a, par exemple, des traces d'infiltrations d'eau depuis le toit). Aussi, elle nécessitera certains travaux de rénovation.

    La chapelle est listée au patrimoine de la Commune de Bassenge : n°26.

    Pour faire offre SUPÉRIEURE à 1.101,00€, merci de bien vouloir imprimer, compléter, dater et signer le formulaire d'offre téléchargeable sous l'onglet "Conditions de vente". »

    Conditions de vente

    Vente de gré à gré

    Type de bien: Autre

    Superficie: 90m²

    Date de clôture de l'offre: 04/01/2019

    Pour faire offre SUPÉRIEURE, merci de bien vouloir télécharger le formulaire d'offre, puis l'imprimer, le compléter, le dater et le signer en vous rendant sur le site en suivant ce lien :

    https://www.finimmoweb.be/fr/offre/bassenge-chapelle?position=0&list=43zxVEQ0fwOFn1FDCM_GCSfFkWDKTqSrMjyIxPER83Q

    Note. Pour en savoir plus sur cette vente, nous avons contacté par mail le nouvel Echevin du Patrimoine de Bassenge Audun Brouns.

    Nous y reviendrons certainement après avoir reçu ces renseignements.

  • Reportage de Jean-Philippe Boulle : les magnifiques photos de l'ancien moulin Debore à Wonck

    moulin deborre wonck.2jpg.jpgUn lieu avec une vraie âme et chargé d'histoire. Photos de Jean-Philippe Boulle. Les photos sont à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    https://www.flickr.com/photos/clic-clacboulle/sets/72157701673802784/

    Voir aussi la page de facebook de Jean-Philippe :

    https://www.facebook.com/jpboullephotos/

  • Fort d’Eben-Emael. Ce weekend, grande reconstitution 1944

    fort eben emael reconstitution 2018.jpgCommuniqué

    Samedi et dimanche, nous vous proposons de vous faire revivre la fin des combats de la libération du Fort d’Eben-Emael en septembre 1944. Le tout avec un grand campement militaire américain des années 40 et la présence de plus de 80 figurants, issus de 10 associations belges, néerlandaises et allemandes

    US Army Camp '44

    Pour maintenir les événements de la Seconde Guerre mondiale en vie, les samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018, l'esplanade du fort se transforme en un grand camp militaire américain, en 1944. Dix associations de reconstituteurs, plus de quatre-vingts figurants fort eben emael reconstitution 2018 2.jpgoriginaires de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, ainsi que de nombreux véhicules militaires seront présents à cet événement d'histoire vivante. L'entrée au camp militaire US '44 est gratuite.

    Simulation de bataille

    Les samedi 29 et dimanche 30 septembre, une simulation de bataille, basée sur les dernières escarmouches pour la libération du fort, aura lieu à proximité de l'entrée du fort, entre 13h00 et 14h00. Les soldats blessés seront soignés à l'hôpital de campagne.

    Affichage et démonstrations

    Entre 10h et 18h (avec une interruption entre 13h et 14h), vous pourrez vous familiariser avec le matériel roulant, la cuisine sur le terrain, l'hôpital de campagne, les connexions radio et téléphoniques, l'aumônier, ... et des démonstrations de déminage.

    Visiter le fort

    Vous pouvez visiter le fort de 10h à 16h (départ dernier tour). Les frais d'admission normaux s'appliquent.

    Associations de "reconstituteurs" actuels

    Remplacements - Etats-Unis et "The Army Nurse Corps"

    Deuxième division blindée - Infanterie américaine

    SuperSixth - Infanterie américaine

    The Black Watch - Véhicules américains

    82ème groupe de reconnaissance - US para

    Der Windhund - La Wehrmacht

    Régiment de Fallschirmjäger 6

    Die Fallschirmpioniere

    Ceux qui Veillent "Mouvement National Belge"

    Heritage Guild - Rijkswacht / Gendarmerie 1935-1945

    www.fort-eben-emael.be

  • Bassenge. Début de l’enquête pour classer la tour d’Eben Ezer

    Le ministre wallon du Patrimoine, René Collin, a demandé à l’Agence wallonne du Patrimoine (AWaP) de procéder à l’ouverture d’une enquête en vue du classement éventuel au patrimoine de Wallonie de la tour d’Eben-Ezer à Bassenge.

    La demande de classement émane de l’ASBL Musée du Silex, qui gère le site. Elle se justifie d’autant plus qu’aucune construction similaire ne peut être identifiée en Wallonie et même hors de nos frontières. « Cette authenticité se traduit par le terme unicum », souligne-t-on au cabinet du ministre Collin.

    En raison de son architecture qualifiée de « naïve » ou de « spontanée », la tour d’Eben-Ezer bénéficie d’une certaine renommée au-delà des frontières belges. Elle a été érigée dans les années 1960, au milieu d’un site isolé dominant la vallée du Geer, en gros moellons de silex provenant de la carrière toute proche.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-14,BASSE-MEUSE,1|10

  • Reportage ce jeudi matin sur une histoire mirobolante…

    Bientôt, sur ce blog.

  • Environnement Bassenge – Gestion des espaces verts. A Boirs, le malheureux sort réservé à un espace naturel est source de nombreuses interrogations… Pourquoi ?

    boirs rue de l'île 1.jpgSur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens bassengeois ont manifesté leur incompréhension devant le sort réservé par le service des travaux de Bassenge à un espace vert situé à l’entrée du chemin qui longe le Geer à hauteur de la rue de l’île à Boirs. Un beau petit coin champêtre parmi beaucoup d’autres dont la végétation a été complètement rasée.

    En effet, bien triste leur fut de constater que toute la végétation composée de taillis, d’arbustes et d’arbres qui agrémentait le lieu de repos - au milieu duquel trône un banc- avait été complètement tronçonnée au ras du sol. Ils ne comprennent pas, à juste titre semble-t-il, la raison qui amène à éradiquer une plantation seulement dix boirs rue de l'île 3.jpgans après que les autorités communales aient décidé de la créer.

    Il est clair qu’aujourd’hui les réseaux sociaux Facebook permettent de constater que les bassengeois(es) sont très attachés à leur région et manifestent beaucoup d’intérêt pour les aménagements dont elle fait l’objet. Parmi ceux-ci, le patrimoine naturel occupe, certes, une place très importante.

    Or, par définition, un patrimoine naturel demande à être respecté. Comme tout patrimoine commun. Aussi, les bassengeois ne comprennent-ils pas le malheureux sort qui, parfois comme dans ce cas, lui est réservé…

    « Planter puis couper tout 10 ans après : quelle incohérence en matière de gestion d’espaces verts ! Pourquoi ? » Ecrit un Bassengeois sur Facebook.

    Et, même si les commentaires affluent,  jusqu’à présent, la question n’a pas trouvé de réponse…

    boirs rue de l'île 4.jpg

    boirs rue de l'île 5.jpg

    boirs rue de l'île 6.jpg

    boirs rue de l'île Pourquoi.jpg

  • Le Centre Culturel de Glons se dote d’un ascenseur pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Cela fait 18 ans qu’on l’attendait…

    centre culturel glons ascenseur PMR 2.jpgÇa bouge à Bassenge en matière d’aménagements des bâtiments publics communaux pour les personnes à mobilité réduite. En effet, au Centre Culturel de Glons, dont on sait que les salles sont situées à l’étage, après 18 ans d’attente et d’organisations culturelles diverses telles les soupers, les expositions, les concerts, les bourses, les tables de conversations et autres cérémonies diverses, les personnes souffrant d’un handicap vont voir enfin leur accès facilité à celles-ci, voire même permis pour la première fois pour certaines d’entre elles.

    Les observateurs attentifs de la politique communale auront tôt fait d’établir un lien centre culturel glons ascenseur PMR.jpgentre les interventions marquées, en Conseil communal, de deux Conseillers de l’opposition (PS) René Deckers et Christopher Sortino lesquels, à diverses reprises, ont souligné la carence d’infrastructures pour PMR devant et dans certains bâtiments communaux bassengeois. L’important aujourd’hui est de constater que « ça bouge » un peu partout à Bassenge et que la mise en conformité est de rigueur.

    Le Centre culturel de la rue Saint Pierre (locaux de l’ONE, Bibliothèque et Centre Culturel proprement dit) dispose désormais de places de parkings pour PMR. Après avoir emprunté une rampe d’accès (déjà existante en 2000) et traversé le hall, ces personnes pourront ensuite rejoindre le nouvel ascenseur situé à l’arrière du bâtiment pour accéder aux salles du Centre Culturel. Cependant, quelques travaux d’aménagements doivent encore être réalisés à l’arrière du bâtiment et, notamment, une dalle de béton qui mettra tous les plans d’accès au même niveau.

    Regor

  • Eben – Rond-point Charlemagne. Saviez-vous que… ?

    charlemagne inscription.jpgSaviez-vous que la statue de Charlemagne trônant au centre du rond-point du même nom à Eben était la réplique exacte d’une statue installée dans le site du Château de Caester en 1888 ? Elle constitue donc un magnifique et rare élément du Patrimoine bassengeois. Autant le savoir...

    Regor

    château de caster.jpg

  • A proximité. La Basilique de Tongres comme vous ne l’avez jamais vue !

    Une production de Aérovision.com

    Sunrise over Tongeren from Aerovision.be on Vimeo.