Google Analytics Alternative

Journal La Meuse

  • Tchantchès dans « La Meuse » : un intérêt certain pour ce qui se passe à Bassenge….

    tchantchès.pngSi Tchantchès ne manque pas d’aborder Bassenge en fonction des sujets, l’actualité de la semaine dernière semble l’avoir particulièrement inspiré car il lui consacre deux notes successives dans La Meuse. L’une avait trait à la découverte d’un tas important de canettes et l’autre concernait celle de graffitis sur des murs.

    Voici les notes de Tchantchès.  

    Samedi 26 octobre 2019

    « Dites les camas, vous savez bien que je ne crache jamais sur un bon p’tit verre de frisse péket...

    crasses tchantchès.pngMais bon, si boire un godet entre camas, c’est sympa pour relâcher la pression, faut pas rire avec la propreté et l’environnement hein! Regardez-moi cette photo de « canettes de Cara » prises le long du Geer à Bassenge !

    Faut arrêter de rire là! Vos déchets, à la poubelle et c’est tout. À bon entendeur... »

    street art Pont de Roclenge.jpgMardi 28 octobre 2019

    « Des tagueurs-artistes qui font « causer »...

    Ça « cause » comme on dit, du côté de Bassenge... Des p’tits camas, artistes-tagueurs, se lancent dans la décoration du dessous du pont d’autoroute de Boirs. De beaux portraits en noir et blanc qui viennent recouvrir les tags et injures jusqu’ici présents en masse... Beaucoup adorent, d’autres rappellent que c’est illégal. Mais, face à la démarche, le collège communal s’est montré ouvert: rencontrer mes camas et en discuter... autour d’un bon frisse pékèt ? »

  • Dans votre journal La Meuse de ce lundi 29 juillet 2019

    meuse 29 juillet 2019.pngDans votre journal La Meuse de ce lundi 29 juillet 2019