Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 9

  • A proximité. Heure le romain - Portes-ouvertes. Vin de Liège a vendu au-delà de la région

    L’ambition de la coopérative est de se faire connaître dans tout le pays

    Une nouvelle fois, les journées portes ouvertes de Vin de Liège, ce week-end, ont été un franc succès. Un quart des bouteilles produites ont déjà été vendues. Et cette année, vu la quantité disponible, les autres régions du pays vont enfin connaître les crus de la coopérative. 

    Véritable success story à la liégeoise, Vin de Liège va enfin se faire un nom au-delà des frontières de notre région. Et ce, grâce à une qualité de plus en plus plébiscitée, et une quantité de bouteilles produites de plus en plus importante. « Cette année, l’un de nos vins a encore reçu une médaille lors d’un concours. Il s’agit de notre pétillant, L’Insoumise, qui vient de décrocher une médaille d’or au mondial de Bruxelles, commente Alec Bol, administrateur-délégué de Vin de Liège. Grâce à ça, on a de plus en plus de revendeurs qui souhaitent commercialiser nos vins. Depuis cette dernière médaille, tous les jours, nous avons au moins une demande d’un revendeur qui souhaite proposer nos vins. Ils viennent de toutes les régions du pays. C’est donc vraiment notre objectif dans les semaines et mois à venir, trouver au moins un revendeur par région afin de se faire connaître dans tout le pays. »

    Et l’avantage indéniable qu’à Vin de Liège, c’est que cette année, la coopérative est vraiment à l’aise avec le nombre de bouteilles produites. Sur un an, la quantité a doublé passant de 45 à 90.000 bouteilles, le résultat d’un été 2018 exceptionnel. « Avant, on devait imposer un nombre maximal de bouteilles à chacun de nos revendeurs. Mais cette année, avec 90.000 bouteilles, on peut se permettre de leur demander le nombre de bouteilles qu’ils veulent. »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-27,BASSE-MEUSE,1|44

  • Élections 2019: retrouvez ici les résultats de Bassenge !

    Ce dimanche 26 mai, les électeurs se sont rendus aux urnes pour les élections fédérales, régionales et européennes. Quels ont été les résultats pour ces trois scrutins chez vous, dans votre commune ? Découvrez ici les votes pour chaque parti et les voix de préférence pour chacune des élections.

    Cliquez sur le lien de votre commune pour retrouver tous les résultats des élections fédérales, régionales et européennes, mais aussi les voix de préférence chez vous.

    Suivez ce lien :

    https://www.lameuse.be/393551/article/2019-05-26/elections-2019-retrouvez-ici-les-resultats-de-votre-commune

  • Slins - Fexhe-Slins - Circuits courts. « L’or rouge » des deux villages suscite un bel engouement

    Fexhe-Slins et Slins comptent quatre fraisiéristes 

    Chaque année, elles sont attendues comme le messie par les habitants de Slins, Fexhe-Slins et des villages alentours. Dès la fin avril, et durant près de deux mois, des flèches indiquent où les trouver. Mais trouver quoi ? Les fraises bien sûr ! Plusieurs tonnes de cet or rouge sont produites chaque année par les quatre producteurs locaux. 

    Ils s'appellent Francis, Jean-Jo, Eric et Jean-François. A eux quatre, durant deux mois, ils attirent un va-et-vient quasi incessant devant leur ferme.

    Dès février, quand les tunnels bâchés de blanc apparaissent dans les campagnes, l'impatience des gourmands se fait déjà sentir. Et plus on se rapproche de la fin avril, plus l'attente est à son paroxysme. On ne cherche qu'une chose quand on passe par la rue Provinciale ou à proximité de la rue Cordémont : des flèches ou des panneaux annonciateurs de la délivrance. Et dès qu'elles sont là, telle une transhumance, ce sont des centaines de clients qui s'arrêtent chaque jour chez eux. Durant près de huit semaines, ces clients sont attirés par de belles pépites rouges, luisantes et sucrées, à la forme ovoïde si particulière: les fraises. Un or rouge autant attendu qu'un épisode de Game of Thrones ! Car depuis plus de trente ans, Slins et Fexhe-Slins ont fait de la culture de ce fruit une spécialité. Et ils sont aujourd'hui quatre à les produire et proposer en vente directe. « Moi, ça fait 21 ans que je cultive des fraises, précise Jean-François Hocks. Comme pour les autres, la conjoncture agricole faisait qu'on a cherché à se diversifier. Et la culture des fraises se fait à un moment où l'activité est un peu moindre pour nous. »

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-24,BASSE-MEUSE,1|14

  • Politique Bassenge. Comptes rendus officiels des Conseils communaux : le silence radio ?

    POINT INTERROGATION.pngAlors qu'à Bassenge ces derniers mois des dossiers importants ont défrayé la chronique dans la presse, depuis février plus aucun compte-rendu officiel des conseils communaux n’a été rendu public sur le site Bassenge. Be

    (Constat dressé ce vendredi 24 mai 2019 à 11h00)

  • A proximité. Oupeye – économie. Weerts va créer 400 emplois ! L'entreprise va exploiter un cinquième du Trilogiport

    Nous vous l'annoncions en exclusivité dans notre édition de samedi dernier. Le groupe Weerts va venir s'installer au Trilogiport. Cinquante millions d'euros vont être investis et surtout, permettre de créer plus de 400 emplois d'ici quatre ans. 

    Le Port autonome de Liège et Weerts Supply Chain viennent de signer un contrat de concession au Trilogiport.

    Un cinquième de la plate-forme multimodale sera exploitée, d'ici quatre ans, par la société Weerts. Avec, à la clé, un investissement de 50 millions d'euros mais surtout, la création de plus de 400 emplois.

    « Avec ce nouveau partenariat qui se concrétise, c'est exactement ce que nous voulions : de l'emploi en valeur ajoutée. Puisqu’ici, il n'y aura pas que de la manutention », se réjouit Willy Demeyer, président du Port autonome.

    Les emplois qui devraient ainsi être créés auront des profils divers : employés, ouvriers, clarckistes...

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-24,BASSE-MEUSE,1|12

  • Humour – Photo du jour. « Le bonheur est dans le p… »

    cordonnerie dehousse bassenge.jpgNous évoquions hier la performance pédestre du Conseiller communal Christopher Sortino (PS) candidat aux prochaines élections avec les 15 kms qu’il réalise tous les jours pour se présenter aux électeurs.

    Or, les circonstances de la vie nous ont amenés, ce même jour, à nous rendre chez le cordonnier Louis Dehousse de Bassenge pour nous procurer des lacets.

    En arrivant, nous avons découvert, écrit sur la vitrine de son magasin, un slogan emprunté à une émission de télévision bien connue et quelque peu adapté avec humour « Le bonheur est dans le pied ». (Cliquez sur la photo pour l'agrandir) 

    Le lien fut vite établi car si l’on considère que « 15 kms à pied, ça use les souliers », les 300 kms parcourus par le jeune Conseiller font de lui un client idéal pour le cordonnier bassengeois.

    Reste à savoir si, comme le dit le slogan, l’état de ses pieds fait son bonheur. A vrai dire, on ne le saura qu’après le dépouillement de dimanche prochain.

    Roger Wauters

  • Elections. Bassenge: un candidat a parcouru plus de 300 km

    Candidat pour la première fois aux régionales, Christopher Sortino a mis toutes ses forces dans cette campagne électorale. Le 7ème candidat suppléant aura marché 300 km pour se faire un nom, au-delà des frontières de sa commune de Bassenge. « Je suis assez sportif. Pour cette année, je m’étais d’ailleurs fixé comme objectif de courir un marathon. » Des plans contrecarrés par les élections régionales. « En janvier, j’ai été choisi pour figurer sur la liste. Préparer un marathon et faire campagne, ce n’était pas possible. Alors, je me suis dit que je pourrais me donner un autre défi sportif. En tant que petit candidat, je n’ai pas beaucoup de moyens qui me sont alloués. Alors, pour me faire connaître, j’ai décidé de distribuer moi-même 80.000 flyers. »

    Septième suppléant sur la liste PS pour les régionales, Christopher Sortino a décidé d’allier sport et campagne. Faute de budget pour envoyer ses flyers par la poste, il a entrepris de les déposer lui-même dans les boîtes aux lettres de communes cibles.

    Depuis près d’un mois, Christopher arpente les rues de certaines communes liégeoises. « J’ai ciblé des communes dans lesquelles on vote généralement socialiste. Depuis le 29 avril, tous les jours ou presque, je distribue des tracts dans les boîtes aux lettres durant de 3 à 5h. Je me suis juste octroyé trois jours de repos pour aider le corps à récupérer. Parce que marcher dans les rues de communes comme Seraing ou Saint-Nicolas, c’est évidemment assez physique. » Et grâce à l’application Santé de son smartphone, Christopher Sortino peut même nous donner des statistiques. Elles sont plutôt impressionnantes. Jusqu’à ce lundi compris, Christopher a passé 84 heures à distribuer ses flyers. Il a marché en moyenne 15 km par jour avec des distances allant de 8 à 25,8 km pour un total de 284 km !

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-22,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge – Eté 2019 : La brochure complète des Plaines de vacances & Stages pour enfants de 2 1/2 à 12 ans vient d’être éditée

    Nouveau ! La brochure des stages et plaines d’été 2019 organisés sur la commune de Bassenge vient de sortir.

    La voici : stages été 2019 bassenge.pdf

  • Vallée du Geer - Gens de chez nous. « Mister burger » explique son projet d’aménagement d’un bus anglais

    Un reportage vidéo d’Ali Aghroum

    Voir aussi la page Facebook :

    https://www.facebook.com/yohanbat/

  • Basse – Meuse. Nouvel exercice militaire à Bassenge, Oupeye et Visé mais aussi à Glons où un exercice d’évacuation de civils aura lieu !

    Décidément, la Défense enchaîne l’organisation d’exercices militaires dans la Basse-Meuse. Alors que le dernier a eu lieu la première semaine de ce mois de mai, de nouvelles manœuvres vont encore avoir lieu cette semaine. Il s’agira (au moins) du cinquième exercice de ce genre dans la région, depuis le début de cette année ! Cette fois-ci, il se déroulera ces mercredi 22 et jeudi 23 mai 2019 et les habitants des communes de Bassenge, Oupeye et Visé pourraient en être témoins. Des troupes de parachutistes seront larguées dans la région et des tirs à blanc seront réalisés. Il y aura également une navigation sur le canal Albert ainsi qu’une simulation d’attaque du fort d’Eben-Emael. Un exercice d’évacuation de civils depuis l’école de Glons clôturera la préparation de nos militaires.

    L’article complet dans La Meuse de ce lundi 20 mai 2019

  • Vallée du Geer. Rallye touristique ce dimanche 19 mai 2019 !

    Communiqué. " Venez nous rejoindre pour un rallye touristique ouvert à tous les véhicules (groupe motard prévu) le dimanche 19 mai.

    Enregistrement dès 8h30 avec un retour prévu vers 13 heures qui se poursuivra par un barbecue géant!

    Voiture: 50 € par équipage de 2 personnes avec road book, petit déjeuner et barbecue

    Moto: 30 € pour les motards avec road book, petit déjeuner et barbecue

    N° de compte pour réservations : BE81 0688 8922 7824

    Renseignements : Luc TILKIN - 0475 / 70 17 59 - luc.tilkin@skynet.be"

  • A proximité. Juprelle – Incivilités. 13 caméras pour lutter contre les dépôts clandestins !

    Un projet prévu pour le mois de septembre

    Face au phénomène perpétuellement en hausse des dépôts sauvages sur son territoire, la commune de Juprelle a décidé d’agir concrètement. Son projet : installer des caméras de surveillance sur les sites sensibles. Pour l’instant, 13 lieux ont été répertoriés. Détails. 

    Le constat est indéniable : ces derniers mois -voire dernières années- les dépôts sauvages ne cessent d’augmenter, tant en fréquence qu’en quantité, sur la commune de Juprelle. « La commune est étendue. Il y a de nombreux lieux isolés, à l’abri des regards et non éclairés, dans les campagnes, en bordure de champs, dans les chemins de remembrement, à côté de bulles à verre… Des dépôts sont signalés chaque semaine », introduit Jonathan Grevesse, échevin de Travaux. « On retrouve de tout. Des gravats, des déchets inertes, des jouets d’enfant, des sacs-poubelles… parfois des maisons vidées jusqu’à atteindre un volume de 8m³! »

    Au-delà du manque de respect évident que représentent ces attitudes, ces actes odieux sont synonymes d’un travail considérable pour les services de la commune. « Une personne se déplace d’abord pour un premier état des lieux, afin notamment d’évaluer le matériel nécessaire à l’évacuation. Puis il faut s’en occuper et trier le tout… Cela a un impact sur les horaires des hommes, ceux des véhicules et le budget. Sans compter que, si l’on retrouve un indice susceptible de pouvoir identifier un potentiel auteur, il est remis à la police par un agent habilité », détaille l’échevin.

    « Ils seront placées des caméras de surveillance sous forme de petits boîtiers rectangulaires dissimulés dans des endroits discrets, sur un poteau d’éclairage, dans un arbre, etc. Ils ne seront pas clairement visibles…

    6.000 euros de budget...

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-16,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-16,BASSE-MEUSE,1|8

  • Vous êtes clients chez VOO ? Vous allez bientôt payer plus cher

    voo illustration.jpgSi vous êtes client VOO, il y a de fortes chances que votre facture augmente dès le 1er juillet prochain.

    Aïe. Voilà une mauvaise nouvelle si vous êtes client VOO ou que vous comptez le devenir. Comme l’expliquent nos confrères de BeMobile, l’opérateur va en effet augmenter presque tous ses tarifs dès le 1er juillet prochain.

    Dans un premier temps, c’est le prix de la télédistribution qui va augmenter : +75 cents par mois. Ensuite, ce sont les prix des différents packs qui partiront à la hausse:

    Tous les prix en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/388786/article/2019-05-15/vous-etes-clients-chez-voo-vous-allez-bientot-payer-plus-cher

  • Un jeudi sous le soleil avant le retour des nuages, de l’air chaud et instable arrive le week-end

    Une dernière journée de ciel bleu avant un changement dès demain vendredi. La pluie reviendra mais les températures auront tendance à remonter pour le week-end.

    Le ciel sera dégagé ce jeudi matin avant que les nuages ne s’invitent dans la danse au cours de l’après-midi. Le temps restera toutefois sec avec des maxima compris entre 11°C sur les hauteurs de l’Ardenne et 18°C dans l’ouest du pays. Le vent soufflera parfois assez fort sur le littoral.

    Le ciel se couvrira en soirée et restera partiellement à parfois très nuageux durant la nuit. Localement, et principalement dans le nord-est du pays, quelques ondées seront possibles en fin de nuit mais, ailleurs, le temps retera sec. Les minima oscilleront entre 6°C et 10°C sous un vent faible.

    Vendredi, la nébulosité sera assez abondante et quelques averses pourraient se développer localement, surtout l’après-midi. Le mercure atteindra 13°C à 17°C.

    Samedi, de l’air plus chaud et instable atteindra nos régions. Des périodes ensoleillées alterneront avec des nuages cumuliformes à l’origine de quelques averses orageuses, principalement l’après-midi. Les maxima seront compris entre 17°C et 21°C sous un vent faible et variable.

    Dimanche, le temps restera assez chaud et instable. En cours de journée, des averses orageuses se développeront. Dans l'intérieur, les maxima seront compris entre 17 et 22 degrés. Le vent sera faible et variable ou de secteur nord.

    Pour la météo plus précise dans la Vallée du Geer suivre ce lien :

    https://www.sudinfo.be/id119139/article/2019-05-16/un-jeudi-sous-le-soleil-avant-le-retour-des-nuages-de-lair-chaud-et-instable

  • Bassenge. Le règlement sur les magasins de cannabis légal reporté au prochain conseil

    magasin cannabis roclenge.jpgLe conseil communal de jeudi dernier 9 mai 2019 n'a finalement pas voté le règlement limitant l'implantation de commerces où l'on vend du CBD, le cannabis légal. Bassenge Demain voulait en effet interdire la vente de ces produits à moins d'un kilomètre d'une école, église ou infrastructure sportive. Première surprise jeudi, la majorité a amendé son texte. La vente de CBD serait interdite dans ces périmètres, sauf si on apporte la preuve que le CBD affiche bien moins de 0,2% de THC. Un revirement qui fait suite au contact positif que la commune a eu avec la gérante du commerce de CBD de Roclenge. « Celle-ci fait contrôler ses produits quand elle passe la frontière, explique Valérie Hiance, bourgmestre de Bassenge. En plus de ça, nous l'avons prévenue que nous effectuerions des analyses aléatoires. »

    L'article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-14,BASSE-MEUSE,1|8

    Le pouls de Facebook

    Christopher Sortino, Chef de groupe PS, a publié un compte rendu sur Facebook par lequel il fait part de son intervention au Conseil sur ce sujet.

    A lire en suivant ce lien :Compte rendu Conseil communal du jeudi 9 mai 2019 Christopher Sortino.pdf