Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 8

  • Travaux à proximité. Le pont de Lanaye fermé 15 jours

    pont lanaye.pngUn des haubans du pont, défectueux, sera remplacé dès le 17 février

    Pour réparer un hauban défectueux, le pont de Lanaye sera totalement fermé à la circulation du 17 février au 2 mars. La circulation sera déjà réduite, en passant en sens alterné, dès ce lundi 3 février. 

    Des travaux vont être réalisés sur le pont de Lanaye qui surplombe le Canal Albert, près du site éclusier.

    Le pont de Lanaye est un pont haubané en béton à double nappe de haubans avec un seul pylône en Y renversé. Il date de 1986. La portée principale au-dessus du Canal Albert est de 177 m pour une longueur totale de l’ouvrage de 232 m.

    A partir de ce lundi 3 février et jusqu’au 17 février prochain, ce sera la mise en place des éléments de signalisation et de préparation pour le futur chantier. Un passage alterné de la circulation sera organisé par des feux tricolores sur l’espace compris entre le carrefour formé par la rue du Quai de Caster et le début de la rue du Garage.

    Ensuite, du 17 février au 2 mars inclus, la circulation sera totalement interdite sur le pont de Lanaye pour effectuer les travaux. « Il s’agira de remplacer un hauban du pont de Lanaye qui a été détecté comme étant défectueux lors d’une inspection que nous procédons régulièrement sur le pont », précise Christophe Blérot, porte-parole du SPW, Service Public de Wallonie, Mobilité et Infrastructures.

    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce vendredi 31 janvier 2020

  • Restauration - Bassenge. 7 euros pour une délicieuse pizza ? Oui, le dernier jeudi du mois chez Cè Fuoco

    pizza 7 euros.jpgC'est en effet une nouveauté que propose le restaurant Cè Fuoco à Glons. Et elle va en ravir plus d'un(e) ! Dès ce mois de janvier 2020, le restaurant propose les pizzas à 7 euros seulement le dernier jeudi du mois.

    Et comme nous sommes le dernier jeudi du mois de janvier, c'est aujourd'hui qu'il faut en profiter...

    Roger Wauters

     

  • Exclusif. Vos amendes routières envoyées… par mail !

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngUniquement sur la boîte aux lettres électronique sécurisée « eBox » 

    C’est nouveau et ça démarre ce mercredi ! Le SPF Justice enverra désormais les amendes routières par mail à tous les utilisateurs de l’eBox, une boîte aux lettres électronique sécurisée. Le papier disparaît donc encore un peu plus… 

    Depuis ce mercredi 29 janvier, les citoyens peuvent recevoir leurs amendes routières… par mail ! Mais pas sur n’importe quelle boîte mail : seulement sur l’eBox. Utilisée par quelque 830.000 utilisateurs selon le SPF Justice, cette boîte aux lettres électronique est « un point central où vous pouvez recevoir, conserver et gérer tous vos documents officiels de manière digitale et en toute sécurité ».

    Concrètement, toutes les infractions de roulage qui font l’objet d’une perception immédiate pourront passer par le biais de cette messagerie sécurisée. Il s’agit donc notamment des excès de vitesse sur autoroute, de l’usage du téléphone au volant, du non-port de la ceinture, etc.

    « Nous commençons par une période transitoire pendant laquelle le contrevenant recevra son amende aux formats papier et numérique », indique le SPF Justice. Les versions papier disparaîtront ensuite. « Toutefois, si le contrevenant ne réagit pas à l’envoi du procès-verbal et de la perception immédiate, il recevra le rappel dans les deux formats. »

    Plus rapide

    Avec l’eBox, les amendes arriveront encore plus vite chez les citoyens. « Il n’y a plus de délai d’impression et d’envoi. Une fois le procès-verbal encodé, l’envoi et la réception de l’amende sont instantanés », souligne la porte-parole. Cette alternative offre deux autres avantages : la réduction de la charge de travail et de la consommation de papier.

    L'article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.61849964.1744430570.1580296302-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2020-01-29,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-01-29,BASSE-MEUSE,1|13

  • Document rare ! Un film de 1922 sur le tressage de la paille dans la Vallée du Geer (film)

    Une enquête du Musée de la Vie wallonne montre les différentes étapes du tressage de la paille à Glons et Roclenge, en 1922 (film 8000032, muet).

    Plus d’infos et d'autres photos ? Consultez le catalogue en ligne des collections du Musée : www.viewallonne.be

  • Communiqué Intradel. Mardi 28/01 - Manifestation nationale - Perturbations dans les recyparcs

    intradel.jpgEn raison de l’organisation d'une manifestation nationale sur le thème de la sécurité sociale, certains recyparcs seront exceptionnellement fermés ce mardi 28/01.

    Le nombre de recyparcs inacessibles peut connaître des modifications et nous mettons tout en oeuvre pour vos informer de l'évolution de la situation.

    A l'heure actuelle, nous pouvons préciser que les recyparcs suivants seront fermés :

     

    Ans

    Grâce-Hollogne

    Flémalle 1

    Flémalle 2

    Huy

    Herstal

    Juprelle

    Verviers 1

    Trooz

    La Calamine

    Plombières

    A suivre donc sur :

    https://www.intradel.be/actualites/communication-officielle/mardi-28-01-manifestation-nationale-perturbations-dans-les-recyparcs.htm?lng=fr&fbclid=IwAR0Aki_TYZ10NTFPxOYs37T4ICYnVbvAYaIn09ZIbSWSSOscnoZClzUNrZU

  • 1er mai – Même pour les particuliers. Vous allez devoir faire contrôler vos terres excavées

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngL’entrée en vigueur de l’arrêté du Gouvernement wallon relatif à la gestion et à la traçabilité des terres, c’est pour le 1er mai 2020. Et cela concernera tous les mouvements de terre à partir de cette date, même pour ceux ayant lieu dans des chantiers en cours ! Cela signifie donc que, sauf exception, tous les mouvements de terres devront être accompagnés d’un certificat de contrôle qualité des terres, et faire l’objet d’une notification de mouvement.

    Certes, c’est l’Union des Villes et Communes qui prévient les administrations de la mesure mais même le particulier est concerné.

    Du cas par cas

    Vous aussi, si vous creusez un trou pour une piscine, si vous vous lancez dans un projet de nouvelle cave, vous aurez des règles à suivre. Comment faire ? La Région a confié la gestion de cette matière à l’association Walterre, une ASBL spécialement créée par le secteur de la construction, les entrepreneurs de voirie et une série d’autres partenaires pour mener à bien la gestion des terres excavées conformément à la législation wallonne en vigueur. Elle répondra, via son site, à toutes les questions.

    Autant prendre les renseignements tout de suite auprès de Walterre. C’est très clair.

    La suite de l’article et tous les renseignements nécessaires dans votre journal La Meuse de ce lundi 27 janvier 2020.

  • A proximité. Avis de disparition inquiétante

    disparu milmort.jpgLe jeudi 23 janvier 2020 vers 09h00, Angel GAFRI, un jeune homme âgé de 16 ans, a quitté l’établissement d’enseignement spécialisé « Henri RIKIR » situé rue de Fexhe à Milmort. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Angel mesure 1m70 et est de corpulence normale. Il a les cheveux noirs et de l’acné sur le visage. Il porte des lunettes à monture noire.

    Au moment de sa disparition, il portait un training gris clair avec des bandes blanches, un gilet gris, une veste bleu foncé avec une capuche bordée de fourrure et des chaussures foncées.

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu

     Diffusé à la demande du Parquet de Liège le 24/01/2020.

  • Juprelle et Bassenge. Les 1ères éoliennes arrivent en Basse-Meuse

    éoliennes basse meuse.pngSix éoliennes vont apparaître dans le paysage dès la fin de cette année

    C'est désormais une certitude, les six premières éoliennes bassis-mosannes vont apparaître dans le paysage dès la fin de cette année. Et ce sont les campagnes de Glons et Paifve ainsi que le zoning des Hauts-Sarts qui accueilleront les premiers mâts. Deux projets menés par Luminus.

    Avec, tout d'abord, le projet le plus important, celui de cinq éoliennes construites dans les campagnes de Glons et Paifve. Celles-ci devraient produire près de 35.000 Mwh soit de quoi couvrir la production de 8.750 ménages. Les travaux devraient démarrer cet été et la mise en exploitation se faire dans le courant 2021.

    L’article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 24 janvier 2020

  • A proximité – Circuits-courts. A Dalhem, en partenariat avec la commune, une ASBL a été créée en faveur des petits producteurs

    petits producteurs dalhem.png« Le Panier des Petits Producteurs » a été créé par trois Dalhemois 

    Soucieux d’augmenter la visibilité et la vente de produits locaux, trois amis, à savoir Laurent Pierre, François Brancatto et Simon Collard, ont créé une ASBL en partenariat avec la commune de Dalhem. « Le Panier des Petits Producteurs » est un formidable intermédiaire car, au final, tout le monde y gagne. 

    Notre région regorge de petits producteurs. Le hic, c’est que les consommateurs n’ont pas toujours le temps de partir à leur rencontre afin d’effectuer leurs achats. Un sort cruel par rapport à la qualité des produits. « Eh bien, nous avons décidé de les aider », lance Laurent Pierre.

    Cet objectif était partagé par François Brancatto et Simon Collard, deux autres Dalhemois. Ensemble, ils ont créé l’ASBL « Le Panier des Petits Producteurs ». « Nous avons noué un partenariat avec notre commune. Elle met à notre disposition un local. En effet, les clients peuvent venir retirer leur panier rempli de produits au presbytère à Mortroux », ajoute Laurent Pierre, au nom du trio.

    Pour les consommateurs, c’est un sacré gain de temps. « Tout fonctionne par internet. Les consommateurs découvrent les produits. Puis, ils passent une commande. Nous prenons ensuite contact avec les petits producteurs. Ensuite, nous allons chercher les produits et nous préparons un panier. Il s’agit de produits frais, raison pour laquelle nous clôturons les commandes le mercredi après-midi. Cela nous donne aussi du temps pour effectuer nos différentes tâches ».

    La suite de l’article avec toutes les explications dans votre journal La Meuse de ce jeudi 23 janvier 2020

  • Bassenge – Social. Quatre logements de transit inaugurés

    logements transit bassenge.pngAprès des années d’attente, la commune et le CPAS de Bassenge disposent enfin de logements de transit. Ces logements sont pourtant essentiels. Ils servent à reloger, en urgence, des familles dans le besoin.

    Des ménages en état de précarité, expulsés de leur logement ou dont l’habitation a été détruite par un incendie peuvent ainsi être relogés temporairement dans un logement de transit.

    Mais jusqu’ici, quand le cas se présentait à Bassenge, la commune ou le CPAS devaient demander à Juprelle ou à la Régionale visétoise d’habitation de mettre un logement à disposition. Mais dès ce mois de février, ces complications seront de l’histoire ancienne.

    Depuis une dizaine d’années, la commune occupe l’ancien couvent de Glons, via un bail emphytéotique. Plusieurs services occupent déjà les lieux mais il restait une aile vide. Et c’est là que quatre logements de transit viennent d’être aménagés.

    Retenons qu’une partie de la somme (520.000 euros) a été subsidiée par la Région et quant au reste c’est Ecetia qui a avancé les fonds et le CPAS devra rembourser l’intercommunale durant 20 ans.

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce jeudi 23 janvier 2020

  • Communiqué d’Intradel. Jeudi 23 janvier, fermeture exceptionnelle de nos sites

    recypark fermé parc à containers.jpgCommuniqué d’Intradel. En raison de l’organisation d’une journée de formation destinée à l’ensemble du personnel d’Intradel, nous vous informons que les recyparcs, le Biocentre de Soumagne, le Biocentre de Lixhe ainsi que le siège administratif de l’intercommunale seront exceptionnellement fermés ce jeudi 23 janvier 2020.

    Nos sites seront ouverts normalement dès le lendemain et aux heures habituelles, de 09h00 à 12h30 et de 13h00 à 17h00.

    Nous vous remercions pour votre compréhension.

  • A proximité – Kanne. Un chien errant a pu finalement être attrapé après un mois de tentatives : son propriétaire est toujours recherché

    Het Nieuwsblad rapporte dans ses colonnes aujourd’hui qu’un chien errant a été attrapé à Kanne ce lundi 20 janvier 2020. Il errait dans un quartier depuis un bon mois. La police cherche maintenant le propriétaire car la chienne n'a pas de puce.

    Au cours des dernières semaines, plusieurs tentatives avaient déjà été entreprises pour attraper ce terrier mais en vain.

    Contact : Police Bilzen, Hoeselt, Riemst ci-dessous :

    https://www.politie.be/5381/

    PHOTO: POLICE BILZEN / HOESELT / RIEMST

  • Le Bassengeois qui murmure à l’oreille des chevaux. Arnaud Straet travaille depuis 20 ans avec une méthode particulière

    bassengeois murmure oreilles chevaux 2.pngRespect, confiance, écoute et observation 

    Il y a une vingtaine d’années, Arnaud Straet est tombé dans l’univers de l’équitation en sauvant un cheval de l’abattoir. Depuis, il n’a jamais quitté ces animaux qu’il chérit tant. Nous l’avons suivi lors d’une séance de travail. 

    « Le chuchoteur », voilà comment se fait appeler Arnaud Straet, un Bassengeois d’une cinquantaine d’années. L’homme travaille les chevaux, même les plus difficiles, avec une méthode qui lui est sienne. Confiance, respect, observation sont ses maîtres-mots. L’équitation, il ne l’a jamais apprise. Arnaud Straet jure n’avoir pris qu’une dizaine de cours dans sa vie. « Ce sont les chevaux qui m’ont appris à monter à cheval. C’est comme ça, on apprend à s’adapter à eux. Les chevaux nous montrent beaucoup, il faut arriver à comprendre leurs comportements », confie l’homme.

    Nous rencontrons Arnaud Straet dans une petite écurie privée, du côté de Haccourt, aux côtés de Flicka, une jument d’à peine trois ans. Une bâche, installée récemment près de la piste de travail, effraie le jeune cheval. Mais Arnaud Straet reste calme et prend le temps de rassurer Flicka. « Le cheval doit apprendre à avoir confiance en nous, conseille-t-il. Tout se rapporte à la douceur et à la patience ».

    L’article complet (Une page entière avec photos !) est à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 21 janvier 2020

  • A proximité. Riemst : une éolienne en panne après seulement deux ans de fonctionnement

    Le Nieuwsblad rapporte aujourd’hui dans ses colonnes qu’une éolienne de Membruggen (Riemst), le long de l'E313, est tombée en panne après seulement deux ans de fonctionnement.

    Selon le journal, la société énergétique Aspiravi confirme que l'usine est confrontée à des problèmes techniques et que ce problème devrait être résolus dans les prochains jours pour autant que le temps le permette aussi.

    Source Het Nieuwsblad.

  • Roclenge. Coup de projecteur sur la boutique artisanale des « Ateliers du Geer »

    Aux Ateliers du Geer à Roclenge, ce sont 20 créateurs de « chez nous » qui vous proposent des idées de cadeaux originaux. Alors, autant en profiter !

    Tous les renseignements sur l’illustration ci-dessous :

    ateliers du geer 2.jpg