Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 7

  • Bassenge - Mobilité - Projet. Rues cyclables à Roclenge : quelques précisions

    logo bassenge sudinfo.pngNous avons publié, hier, une partie d'un article paru dans La Meuse en vous invitant à en lire l'entièreté dans le journal.
    Il me paraît nécessaire d'apporter quelques précisions afin d'anticiper la nouvelle situation et de savoir exactement à quoi on doit s'attendre. En effet, à Roclenge, comme l'annonce l'échevin de la mobilité, ces "rues cyclables" seront rendues effectives dès cet automne.
    Une "rue cyclable" : c'est quoi ?
    Une "rue cyclable" est la dénomination donnée à une voirie où le cycliste a priorité sur les voitures. Le cycliste peut utiliser toute la largeur de la route et les véhicules à moteur ont interdiction de le dépasser. Sur une rue cyclable la vitesse est limitée à 30 km/h.
    Il faut donc distinguer "Rue cyclable" et "Piste cyclable". Cette dernière se différencie de la précédente par ses aménagements, son tracé spécifique, sa sécurisation, et son indépendance par rapport à la route, ce qui n'est pas le cas pour le projet dont question ici où sur toute la route (commune aux vélos et véhicules moteurs) les cyclistes seront prioritaires. Somme toute, la route rues cyclables,mobilité douce bassenge,rues cyclables roclenge,rues cyclables bassenge,rues cyclables vallée du geerest donnée aux vélos. Aux autres usagers de s'y adapter.
    Selon le projet de mobilité douce, les cinq premières "rues cyclables" de la Vallée du Geer seront situées à Roclenge. Il s'agit des rues Bettonville, du Pont, des peupliers, Gadiot et du Grand Brou.

    Roger Wauters

  • Vient de sortir. "Les jours et saints de chez nous - Lès djoûs èt lès Sints d’amon nos-ôtes: la mémoire intime des Wallons". Un ouvrage signé José-Louis Thomsin

    Saviez-vous que pour soigner "li djênihe", (jaunisse), le malade devait uriner sur un balai - ce qui a donné le dicton "aller pihî so l’ramon"(aller pisser sur le balai) - ou prendre une infusion de "porcès d’cåve", - cochons de cave -, les succulents cloportes, que la pluie est annoncée par les poulets qui se grattent sous l'aile ? Qu'un mariage sera heureux si le cortège nuptiale rencontre un crapaud ou une araignée sur son trajet ?
    Que saint Gorgon était invoqué pour les maladies de la peau et surtout po l' måva pi (pour le pied d’athlète) qui est une infection à champignons qui touche la peau entre les orteils, et qu'on laissait tremper les pieds dans du purin d’ortie qui est aussi un excellent fongicide que l’on utilise dans le potager. De plus, si vous sentez des pieds, vous avez une excuse.
    Et que, si une jeune fille hésite entre plusieurs prétendants, elle allumera le 20 novembre jour de la Saint André, des bouts de chandelle à qui elle aura attribué les noms et constatera celui qui fait le plus long feu...
    Vous trouverez tout cela et bien d'autres choses, parfois pleines de sagesse parfois étranges, dans les 744 pages que José-Louis Thomsin consacre dans "Les jours et les saints de chez nous" - Lès djoûs èt lès sints d'amon nos-ôtes - et dans lesquelles vous trouverez des dictons météorologiques en wallon mais avec la traduction française, des coutumes familiales, comment se protéger de la sorcellerie et des croyances relatives aux jours de la semaine. Et chaque jour la présentation du "Sint ou Sinte" avec ses remèdes, ses croyances et ses proverbes.
    Cet ouvrage vous révélera l'âme cachée du peuple wallon, ses superstitions et ses craintes.
    Il est vendu au prix de 19 euros plus mais malheureusement, vu son poids et les 744 pages et Bpost ne faisant pas de cadeau, 6,90 de port. Mais vous pouvez l’acquérir au domicile de l’auteur, 136 Chaussée Brunehaut à Juprelle.
    Versement à effectuer à EdItions ALMI BE85 3400 4151 2806

  • Bassenge - Mobilité. Des « rues cyclables » à Bassenge : les cyclistes auront la priorité dans cinq rues

    Cinq rues qui se trouvent à proximité de l’école Saint-Joseph, à Roclenge, vont devenir des « rues cyclables ». Les cyclistes auront donc la priorité et pourront occuper tout l’espace disponible. Un premier pas pour inciter l’usage du vélo à l’école, mais pas seulement.
    Après Liège voici quelques mois, Bassenge va accueillir ses premières rues cyclables dans le courant de cet automne. Avec le confinement et surtout le déconfinement, on a vu de plus en plus de cyclistes sur les routes. Et Bassenge, comme d’autres communes, a décidé de prendre des mesures pour pérenniser et intensifier cet usage. Un projet qu’elle a dans ses cartons va ainsi devenir une réalité tout prochainement. Celui de transformer cinq rues de Roclenge en « rues cyclables ».
    Dès cet automne
    Ces cinq « rues cyclables » seront les rues Bettonville, du Pont, des Peupliers, Gadiot et du Grand Brou. « C’est quelque chose que l’on commence à voir en ville mais qui, à ma connaissance, n’a encore jamais été fait en Basse-Meuse », explique Audun Brouns, échevin en charge de la Mobilité. « Nous nous sommes engagés dans une série de projets pour privilégier les modes doux au maximum. Ce projet de « rues cyclables » démontre d’ailleurs notre volonté à ce sujet puisque nous devons engager la dépense, 10.000 euros, pour réaliser des aménagements temporaires."
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce Jeudi 1er octobre 2.020

  • Bientôt la Saint-Nicolas. Des jouets « made in China » manqueront dans les rayons

    Encore et toujours la faute au corona, il y aura des retards dans l’approvisionnement du grand Saint. Mais rassurez-vous, les joujoux préférés des bambins devraient être dans les rayons… Cela dit, saint Nicolas va-t-il pouvoir honorer toutes les commandes ? Nos confrères du Figaro écrivaient il y a peu, en faisant référence au Père Noël, « C’est un secret encore moins bien gardé que celui de l’existence du Père Noël : le lieu de son atelier, où sont fabriqués les jouets. Celui-ci n’est pas en Laponie mais bien en Chine qui concentre environ 80 % de la production mondiale du secteur. Et face à la crise sanitaire, nombreux sont ceux qui, petits ou grands, s’inquiètent d’éventuelles pénuries ».
    Nos confrères du quotidien L’Ardennais allaient dans le même sens évoquant l’hypermarché Cora, Villers-Semeuse, dans les Ardennes françaises. « Ah oui, le secteur se porte bien, surtout quand on arrive à avoir les produits ! » confiait ainsi Maïté Husiack, responsable de l’Univers Saisonniere. « L’approvisionnement va être un vrai problème cette année, on annonce déjà beaucoup de ruptures de stock. Cela concerne les produits d’import, sans marque, les petits prix venus de Chine. » Maïté Husiack promet ainsi qu’il manquera au moins la moitié des références prévues. Il faudra donc préférer les produits renommés, Mattel, VTech, Playmobil et ne pas compter sur des garages factices ou des imitations de poupées bradées. « C’est surtout embêtant pour les consommateurs qui vont devoir dépenser plus. »
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 30 septembre 2020

  • Bassenge - Travaux. Trois nouvelles rues rénovées

    Trois nouvelles rues de la commune de Bassenge devraient être rénovées au plus tard pour l’année 2021.
    Il s’agit des rues de la Montagne, Guizette et Joseph Mélotte. Ces trois projets s’inscrivent dans le Plan d’investissement communal 2019-2021, qui vient d’être modifié lors du dernier conseil communal. Initialement, ce PIC comprenait trois projets.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 29 septembre 2020

  • Commune de Bassenge : appel à candidature

    candidatures bassenge, emploi bassenge, offre d'emploi bassengeAppel à candidature
    Un (e) employé (e)
    pour le syndicat d’initiative « Bassenge en Vallée du Geer » A.S.B.L.
    CONDITIONS GÉNÉRALES
    - Être belge ou citoyen de l’union européenne,
    - Jouir des droits civils et politiques,
    - Être de bonnes conduite, vie et mœurs,
    - Être âgé de 18 ans au moins,
    - Disposer d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type court (bachelier ou graduat) à orientation tourisme, communication, animation ou utile à la fonction. Toute formation ou expérience dans le secteur du tourisme est un atout.
    MISSIONS
    L’employé (e) est chargé de la prise en charge globale du Syndicat d’Initiative (dont les missions sont non seulement liées au tourisme mais aussi au développement économique et à l'organisation de fêtes et d'attractions folkloriques, culturelles et sportives), la trésorerie la gestion de stocks et la vente de produits touristiques (livres et cartes).
    Il/elle développe le secteur du tourisme et de la culture au niveau communal.
    Il/elle propose, conceptualise et organise les projets pour développer et soutenir le commerce local et en particulier les producteurs locaux.
    Il/elle effectue la prise en charge de l’accueil du touriste (publics variés d'adultes, d’enfants, d’adolescents).
    Il/elle conseille, oriente et gère le touriste/demandeur pour toutes sollicitations concernant son domaine d’activité.
    Il/elle propose, conceptualise et organise les projets culturels et touristiques pour le compte de l’institution.
    Il/elle dispose d’une bonne connaissance de l’environnement géographique dans lequel il/elle évolue, afin de proposer des activités adéquates.
    Il/elle travaille sous la responsabilité de l’échevin du tourisme et évolue au sein d’une équipe et en collaboration avec divers services communaux et d’autres institutions partenaires.
    Il/elle exerce son métier selon un horaire flexible selon les activités du service.
    Il/elle participe aux réunions d’équipe (Assemblée Générale, …) et, s’agissant d’un travail d’équipe, il/elle veille à échanger les informations utiles au bon fonctionnement du service.
    Il/elle dispose de préférence une expérience dans ce domaine.
    Il/elle est au service de l’Institution, Il/elle doit la représenter dignement dans l’exercice de ses missions et être soucieux de rendre un service public de qualité aux citoyens.
    ACTIVITES
    Animation et gestion
    - Assurer l’accueil proactif du touriste/demandeur,
    - Organiser des événements et visites guidées,
    - Participer aux événements et visites guidées,
    - Répondre aux questions du touriste/demandeur,
    - Proposer des activités adaptées aux capacités et au rythme du touriste/demandeur,
    - Participer aux réunions d’équipe,
    - Gérer la trésorerie,
    - Gérer le stock,
    - Echanger de manière optimale les informations au sein de l’équipe,
    Administration
    - Rédiger le rapport annuel d’activité et budgétaire,
    - Rédiger des rapports réguliers à sa hiérarchie,
    - Traiter les différents courriers (papier et électronique),
    - Assurer les tâches annexes nécessitées par la mise en œuvre des événements/activités,
    - Suivre des formations éventuelles utiles à la fonction,
    - Effectuer toutes autres missions confiées à l’agent par l’administration communal.
    COMPÉTENCES REQUISES
    Il/elle doit connaître :
    - L’Institution communale,
    - Le fonctionnement de son secteur et de son service,
    - Les missions et objectifs du service,
    - La langue française orale et écrite (une langue supplémentaire est un atout),
    - Les outils de bureautique (Suite office, Outlook, …) et réseaux sociaux.
    Il/elle est capable de (d’) :
    - Gérer l’organisation intégrale d’évènements divers,
    - S’adapter à un public varié,
    - Utiliser les différents moyens de communication mis à sa disposition,
    - Organiser ses tâches en concertation avec les membres de son équipe,
    - Planifier ses activités,
    - Travailler en équipe.
    Il/elle doit faire preuve de (d’) :
    - Organisation, méthode et rigueur,
    - Polyvalence, adaptabilité.
    - Sens des responsabilités, engagement,
    - Proactivité (initiative, créativité, dynamisme),
    - Professionnalisme et exemplarité,
    - Aisance relationnelle et communication aisée/adaptée à tout public,
    - Devoir de réserve, discrétion, confidentialité,
    - Sociabilité (écoute, ouverture d’esprit, aisance relationnelle, disponibilité) et esprit d’équipe,
    - Ponctualité, politesse, respect.
    MODALITES
    Conditions de travail
    - Régime de travail : Temps plein (38h/semaine),
    - Type : CDD jusqu’au 31/01/2021 renouvelable comme suit : CDD 3 mois – CDD 6 mois – CDI,
    - Horaire : à convenir selon l’organisation, du lundi au dimanche (prestations 1 week-end sur 2 en période estivale, outre lors des évènements organisés),
    - Salaire : Selon le diplôme mais ne peut être supérieur à un D6 (2323.35€ brut par mois sur base d’un temps plein sans ancienneté), valorisation de l’ancienneté possible, prime de fin d’année et pécule de vacances),
    - Avantages : minimum 26 jours de congés par an sur base d’un temps plein,
    - Date d’entrée en fonction : 03/11/2020,
    - Régime : être dans les conditions pour l’obtention du passeport APE (être inscrit auprès du Forem comme demandeur d’emploi inoccupé à temps plein la veille de l’embauche).
    Candidatures
    Votre candidature complète doit être envoyée par e-mail à Monsieur Joel Tobias, directeur général, à l’adresse suivante : joel.tobias@bassenge.be pour le 11 octobre 2020 au plus tard.
    Votre candidature doit répondre aux conditions suivantes :
    1. Curriculum vitae,
    2. Lettre de motivation manuscrite,
    3. Extrait de casier judiciaire datant de moins de 6 mois,
    4. Une copie du diplôme requis.
    Votre candidature sera admissible uniquement sous la condition d’avoir annexé les documents justificatifs repris au n°1, 2 et 3.
    Les candidatures ne répondant pas à l’ensemble des conditions requises ne seront pas prises en compte.
    Sélection
    Une réponse à votre candidature vous sera transmise par e-mail pour le 16 octobre 2020 au plus tard.
    Un examen écrit de sélection aura lieu le vendredi 23 octobre 2020.
    Un jury rencontrera les candidats lauréats de l’examen écrit le vendredi 30 octobre 2020 pour un entretien oral de connaissance générale et de motivation.
    Pour toutes informations complémentaires sur la fonction, prière de prendre contact avec Madame Katrijn Lekens, employée administrative au sein du syndicat d’initiative, soit par e-mail : katrijn.lekens@bassenge.be ou par téléphone au 04 286 91 46.
    (Source page Facebook commune de Bassenge)

  • Indétrônable, la bassengeoise Martine Detrez une nouvelle fois championne de Belgique du 10.000 m Master !

    martine detrez 1.jpgHier, à Braine l'Alleud, Martine Detrez a encore remporté le titre de championne de Belgique de Master sur 10.000 m. Dans les rubriques spécialisées, la presse en fait un large écho et nous vous y renvoyons pour en savoir plus.
    Quant à nous, nous lui adressons nos plus sincères félicitations !

  • Bassenge - Conseil communal. Ecolo frileux sur la liaison Houtain-Bassenge

    michel malherbe.jpgIl plaide pour une liaison cyclable plus en adéquation avec les besoins des cyclistes uniquement
    Il y a un mois, nous vous présentions le projet de liaison cyclable entre Houtain et Bassenge. Un projet initié par Oupeye qui a reçu un premier aval de Bassenge. Le dossier est maintenant envoyé à Liège Métropole en vue d'obtenir des subsides. Mais à Bassenge, Ecolo se montre plus que frileux.
    Permettre aux nombreux cyclistes qui traversent Houtain pour rejoindre Bassenge d'éviter la nationale en empruntant une nouvelle liaison cyclo-pédestre, voici dans les grandes lignes ce qui a germé dans la tête des autorités communales oupeyennes.
    Pour y parvenir, l'idée serait d'utiliser l'ancien chemin vicinal qui part du fond de la rue de Wonck à Houtain pour rejoindre la rue du Bâton blanc à Bassenge. Le chemin serait asphalté sur près d'un kilomètre pour le rendre praticable. Evidemment, pour qu'il puisse voir le jour, Bassenge devait également marquer son accord de principe. Ce qui est le cas et un dossier a été envoyé à Liège Métropole en vue d'obtenir 50% de subsides dans le cadre de la supracommunalité. Ainsi, sur le montant total du projet qui est de 171.000 euros, Bassenge aurait à sa charge 22.000 euros et Oupeye 63.000 euros. Et ce jeudi soir, le conseil communal de Bassenge a reçu une information relative à ce projet. Et de manière plutôt surprenante, Ecolo s'est montré frileux ! « D'abord parce que nous avons appris le projet par voie de presse et qu'il n'y a eu aucune concertation, explique Michel Malherbe (photo), chef de groupe Ecolo. « Il y avait déjà eu, en son temps, un projet de liaison de ce type mais le projet n'a jamais abouti à cause de l'opposition qu'il y a eu autour. Les habitants de la rue Neuve vont se retrouver avec une liaison cycliste qui passe derrière chez eux.

    Autre projet
    Bassenge veut devenir pilote « Wallonie cyclable »
    Durant ce conseil, on a également appris que Bassenge allait répondre à l'appel à projets lancé par la Région wallonne en vue de devenir une commune pilote « Wallonie cyclable ».

    L'article complet à lire dans votre journal la Meuse de ce samedi 26 septembre 2020

  • Rebond du coronavirus: voici la situation dans la commune de Bassenge ce vendredi

    situation covid bassenge,covid bassenge septembre 2020On a dénombré en Belgique, entre le 15 et le 21 septembre, une moyenne de 1.476 nouveaux cas de contaminations au coronavirus par jour, soit une hausse de 48%, ont annoncé vendredi le SPF Santé publique, le Centre de crise national et Sciensano.
    Le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 8 au 21 septembre, a quant à lui bondi à 150 (+144%).
    Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 108.768.


    La situation à Bassenge aux 21 et 25 septembre

    cas covid bassenge 21 septembre 2020.png

    covid bassenge 25 septembre.png

    Source La Meuse

     

  • Eben-Emael - Economie et écologie. Mobilisation contre l’extension de la carrière du Romont + L'interview (VTL Télé) de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

    Une pétition a déjà récolté plus de 700 signatures
    À la mi-août, on apprenait que CBR souhaitait pouvoir étendre la carrière du Romont sur 110 hectares. Une extension dont ne veulent pas des habitants du village qui vivent déjà avec les nuisances engendrées par la carrière. Ils se mobilisent avec notamment une pétition qui a déjà récolté plus de 700 signatures.
    Une pétition en ligne
    Face à l’ampleur du projet, Olivier Letihon, agriculteur et éleveur de porc, a décidé de mobiliser des habitants et de créer un comité. « On essaye de faire bouger les choses et le temps presse. Les opposants, qu’ils soient de Bassenge ou des communes avoisinantes, ont jusqu’à ce vendredi pour envoyer leurs remarques et avis. On a donc décidé de lancer une pétition en ligne. Elle est ouverte depuis dimanche et elle a déjà récolté près de 800 signatures. » Mais il n’y a pas que les nuisances supplémentaires qui posent problèmes. « On va exproprier, pour cause d’utilité publique, des terres agricoles qui vont servir à 100 % à une société privée. Alors c’est vrai qu’une fois l’exploitation terminée, les zones sont réhabilitées pour redevenir des terres agricoles. Mais ça pose aussi question. D’abord, elles sont relouées suivant un système de points, sans laisser la priorité aux agriculteurs qui ont été lésés. Ensuite, qualitativement, cette réhabilitation n’est pas faite correctement. Elles ne produisent plus que 65 % du rendement qu’il y avait avant. Et puis, en 2020, est-ce encore d’actualité de détruire une centaine d’hectares agricoles pour une carrière ? »
    Si vous désirez vous aussi signer la pétition :
    https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/petition-contre-projet-extension-carriere-romont/105993

    L'article complet à lire dans La Meuse

    Du côté du Limbourg proche, les habitants de Riemst craignent un nouvel affaissement dû à l'extraction de marnes wallonnes
    Le reportage TVL avec l'avis de Mark Vos Bourgmestre de Riemst

  • Emploi. Une fonction Google pour trouver un job

    Face au contexte économique difficile, Google a décidé de donner davantage de visibilité aux offres d’emploi disponibles sur Internet, via une nouvelle fonction de recherche dans Google Search. Celle-ci sera mise progressivement à disposition des Belges. Tous devraient pouvoir en profiter « à très court terme », assure Thierry Geerts, le directeur de Google Belgique.
    Déjà aujourd’hui, Google est un canal très utilisé par les chercheurs d’emploi. D’après Actiris, un sur trois arrive sur son site Internet via une recherche Google. Du côté du Forem, on monterait même à 40 %. « Cette nouvelle fonction va générer un trafic supplémentaire sur notre site », se réjouit Caroline Mancel, directrice adjointe chez Actiris. « Cette mobilisation de tous les acteurs est indispensable pour sauvegarder l’emploi en cette période de crise. »
    Et concrètement ?
    Concrètement, lorsque vous taperez par exemple dans le moteur de recherche « vendeur », vous aurez accès à toutes les offres d’emploi référencées. Vous pourrez ensuite affiner vos critères de recherche, notamment selon la localisation. En cliquant sur l’un des résultats, vous aurez accès à une description plus détaillée avant d’être renvoyé sur le site où l’offre est effectivement publiée pour pouvoir y postuler.
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 23 septembre 2020

  • A proximité de Bassenge. A Lixhe, la construction d'une centrale de biomasse soulève une vive opposition auprès de la population. Le dégagement de fumées cancérigènes est craint (Reportage RTC Vidéo)

    La télévision RTC Liège rapporte que l'entreprise Bee Green Wallonia a déposé une demande de permis pour construire à Loën-Lixhe sur le terrain de la cimenterie CBR une centrale de biomasse. Mais des groupements citoyens et de protection de l'environnement se mobilisent contre ce projet.
    Pour eux, il s'agit d'un incinérateur de déchets de bois traités, 170 000 tonnes de bois par an, dont une partie importante est contaminée par de la peinture, la laque, du vernis et d'autres substances cancérigènes.
    Plusieurs agglomérations sont concernées dont Lanaye, Visé en Belgique ainsi qu' Eijsden et Maastricht en Hollande. Sans parler, évidemment de la proximité de la Vallée du Geer.

  • Bassenge - Projet. Deux éoliennes le long de l'E313

    éoliennes boirs.jpgEt une de plus ! Une nouvelle demande de permis unique pour implanter des éoliennes vient d'être déposée sur la table du collège communal bassengeois ! (Cliquer sur illustration pour agrandir)
    Après Elicio, NewWind ou encore Luminus, cette fois le promoteur est Aspari. Basée à Harelbeke, la société exploite déjà 318 éoliennes, sur terre et en mer, que ça soit en Belgique ou à l'étranger. Et elle pourrait donc prochainement en compter deux de plus avec son projet bassengeois.
    Ces deux éoliennes prendraient place le long de l'E313, au milieu des champs, à proximité du Thier Bégot et à un jet de pierre de la frontière flamande.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 22 septembre 2020

  • CBR - Carrière de Romont à Eben-Emael. Pour tout savoir sur la future extension

    CBR Lixhe introduit une demande conjointe de modification de plan de secteur et de permis unique pour pouvoir poursuivre l’exploitation de la carrière du Romont au-delà de 2026. Cette demande porte sur une superficie d’environ 110 hectares de zone agricole à affecter en zone d’extraction.
    S’ils sont accordés, la révision du plan de secteur et le permis unique permettront à CBR Lixhe d’exploiter la carrière jusqu’en 2043 environ.
    Du 11 au 25 septembre inclus, les riverains du site peuvent émettre leurs éventuelles remarques sur le projet.
    Pour être officiellement prises en compte, ces remarques doivent être formulées par écrit et en français. Elles doivent être transmises par courrier postal (éventuellement recommandé) ou par mail au Collège Communal de Bassenge, pour le 25 septembre au plus tard, date de la poste faisant foi.
    Une copie de ces courriers est également adressée à CBR, le demandeur.
    Indiquez clairement vos coordonnées complètes (nom et adresse) sur tout courrier !
    Où adresser les courriers ?
    Courrier original
    A l’attention du Collège Communal de Bassenge : Rue Royale, 4 - 4690 Bassenge – joel.tobias@bassenge.be (Directeur général)
    Copie au demandeur
    A l’attention de Monsieur Benoit Gastout - CBR Lixhe : Rue des Trois Fermes - 4600 Lixhe-lez-Visé – ou par mail à philippe.delporte@cbr.be
    Ci-dessous le lien, vous trouverez la présentation projetée lors de la réunion d’information du public qui s’est tenue le jeudi 10 septembre.
    Exploitation future de la carrière du Romont (PDF, 1.98 Mo)
    Le dossier de base et l’annexe sont disponibles auprès de l’Administration Communale de Bassenge où ils peuvent y être consultés durant les heures d’ouverture.
    Durant la période du 11 au 25 septembre inclus, toute demande d’information complémentaire relative au projet peut être obtenue uniquement en transmettant un mail à Monsieur Philippe Delporte : philippe.delporte@cbr.be

    (Sources Bassenge.be et CBR)

  • Glons/Juprelle. Un dépôt sauvage composé de jouets encore utilisables !

    dépôt sauvage juprelle septembre 2020.jpgBillet de Roger Wauters
    C'est un blogueur choqué et révolté qui écrit cet article suite à sa découverte inopinée, dimanche en fin de journée, d'un amas d'objets divers jonchant un bord de route de campagne entre Glons et Juprelle à hauteur du radar. A l'analyser de plus près ce dépôt sauvage était composé majoritairement de nombreux jouets encore utilisables.
    Si les jouets représentent la majeure partie du dépôt sauvage, on dépôt sauvage juprelle septembre 2 2020.jpgdénombre également des vêtements d'enfants et divers accessoires de ménage et de cuisine qui, eux aussi, sont intacts. Pour le reste, des morceaux de panneaux et autres débris viennent compléter le triste tableau. 
    Honte et indignation !
    Roger Wauters

    dépôt sauvage juprelle septembre 4 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 3 2020.jpg

    dépôt sauvage juprelle septembre 5 2020.jpg