Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 4

  • Région liégeoise. Grâce aux aides communales, 1.400 chats errants stérilisés chaque année

    Pour la SRPA de Liège, ces conventions sont presque indispensables. Elles permettent à la SRPA d’élargir son champ d’action. « Plus on a de moyens financiers, plus on sait fournir des soins vétérinaires », confie Fabrice Renard, inspecteur général à la SRPA de Liège.

    Depuis deux ans, certaines communes signent une convention avec la SRPA. « La commune en question débloque un budget pour qu’on stérilise des chats sur leur territoire. On fixe plusieurs dates de passages (trois par an) et on s’occupe des chats errants en les stérilisant et les identifiant », ajoute-t-il. Le but ? Éviter la prolifération des chats en milieu naturel.

    Et on peut dire que ces collaborations fonctionnent bien. « Cela fait 20 ans qu’on s’occupe des chats errants. Au début, on était à environ 700 chats stérilisés par an. Depuis deux ans, on a lancé ces conventions et maintenant on stérilise 1.400 chats errants chaque année », affirme Fabrice Renard.

    Les chats sont ensuite relâchés où ils ont été attrapés, sauf s’ils s’avèrent être sociables. Dans ce cas, la SRPA tente de leur trouver une nouvelle famille.

    Pour l’instant, sept communes ou villes travaillent avec la SRPA : Ans, Liège, Verlaine, Juprelle, Engis, Donceel et Lierneux. À cette liste s’ajoutera bientôt Sprimont.

    Et la SRPA de Liège ne peut qu’encourager les communes à signer ces conventions. « Quand un chat est stérilisé, il cause moins de désagrément comme la prolifération, les odeurs des mâles non castrés, etc. », termine l’inspecteur général.

    Le dossier complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.257133583.528188037.1572603099-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-11-02,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-11-02,BASSE-MEUSE,1|6

  • Toussaint. Le chrysanthème, une fleur joyeuse à la symbolique funèbre

    Rose, jaune, ocre, violet, plein ou moucheté, le chrysanthème, avec ses couleurs vives, est d’allure joyeuse. Mais pourtant, la réputation qui lui colle à la tige est tout sauf heureuse. Fleur des défunts par excellence, elle orne les cimetières à l’arrivée de la Toussaint. Une tradition qui remonte à la première guerre mondiale, où se développe la coutume d’orner les tombes avec des fleurs. Mais la fête des morts se déroulant en automne, il était nécessaire de trouver une plante en pleine floraison à cette période de l’année. C’est ainsi que le chrysanthème, rare fleur à se déployer en automne, eut les faveurs de la population. Néanmoins, il est bon de souligner que la coutume est surtout d’actualité en France et en Belgique. Si chez nous, il est associé à la mort, au-delà des frontières, le chrysanthème a une tout autre signification. En Asie par exemple, la fleur est vénérée. Elle symbolise l’optimisme et la joie, et paradoxalement, la vie éternelle.

  • Conso. Déjà des bûches de Noël dans les grandes surfaces

    bûche noël.jpgVous cherchez un gâteau célébrer pour Halloween ? Déjà dépassé ! Les bûches de Noël débarquent dans le rayon. Comme au Carrefour de Boncelles où nous avons découvert, dans le rayon frais… des bûchettes de Noël. Et elles étaient là depuis quelques jours puisque certaines d’entre elles étaient démarquées vu la date de péremption toute proche.

    Étonnant ? « Non » nous dit la porte-parole, Siryn Stambouli, « les produits de fêtes sont toujours là plus tôt. Sans doute parce qu’ils sont très prisés ». Mais des bûches fraîches, fin octobre ? « C’est pour répondre à la demande des consommateurs », poursuit la porte-parole, « sans doute que la grande surface réagit par rapport à son action de l’année dernière ».

    Est-ce lié à un seul Carrefour ? « Non, je ne pense pas, les Hyper, vu leur capacité, peuvent commencer les produits de fêtes plus tôt dans la saison. Mais nul doute qu’il y aura des bûches un peu partout très rapidement ». Et visiblement, les bûches ont leur succès chez Carrefour : « C’est un produit phare. Ainsi, cette année, nous allons introduire quatre nouvelles variétés de bûches surgelées dans notre assortiment dont une noix de pécan-vanille ».

    Et ailleurs aussi…  A lire dans la Meuse de ce jeudi

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.34832993.1523847047.1572180835-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-10-31,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-10-31,BASSE-MEUSE,1|18

  • Nouvelle fresque à Boirs : une représentation de Coluche en couleurs

    Début de cette semaine, le jeune artiste qui excelle dans le graffiti a remis le couvert. Cette fois c’est sur une paroi du pont du chemin de fer situé rue des crameux à Boirs qu’il a jeté son dévolu pour y réaliser le portrait de Coluche en couleurs.

    En un peu plus d’une semaine c’est la cinquième réalisation de l’artiste dont le nom est aujourd’hui connu. En effet, s’il s’abstient de signer ses œuvres qui se veulent donc anonymes, il a donné son accord à une de ses amies pour  faire connaître son nom sur Facebook dans le groupe local « Le Geer dans la Vallée du Geer ». Ainsi, a-t-on appris que le jeune artiste talentueux, qui est de la région, s’appelle Antonin Lefèvre. Incontestablement, sur les réseaux sociaux, ses graffitis suscitent beaucoup d’admiration parmi la jeunesse de Bassenge.

  • Tchantchès dans « La Meuse » : un intérêt certain pour ce qui se passe à Bassenge….

    tchantchès.pngSi Tchantchès ne manque pas d’aborder Bassenge en fonction des sujets, l’actualité de la semaine dernière semble l’avoir particulièrement inspiré car il lui consacre deux notes successives dans La Meuse. L’une avait trait à la découverte d’un tas important de canettes et l’autre concernait celle de graffitis sur des murs.

    Voici les notes de Tchantchès.  

    Samedi 26 octobre 2019

    « Dites les camas, vous savez bien que je ne crache jamais sur un bon p’tit verre de frisse péket...

    crasses tchantchès.pngMais bon, si boire un godet entre camas, c’est sympa pour relâcher la pression, faut pas rire avec la propreté et l’environnement hein! Regardez-moi cette photo de « canettes de Cara » prises le long du Geer à Bassenge !

    Faut arrêter de rire là! Vos déchets, à la poubelle et c’est tout. À bon entendeur... »

    street art Pont de Roclenge.jpgMardi 28 octobre 2019

    « Des tagueurs-artistes qui font « causer »...

    Ça « cause » comme on dit, du côté de Bassenge... Des p’tits camas, artistes-tagueurs, se lancent dans la décoration du dessous du pont d’autoroute de Boirs. De beaux portraits en noir et blanc qui viennent recouvrir les tags et injures jusqu’ici présents en masse... Beaucoup adorent, d’autres rappellent que c’est illégal. Mais, face à la démarche, le collège communal s’est montré ouvert: rencontrer mes camas et en discuter... autour d’un bon frisse pékèt ? »

  • A proximité. Incroyable : Dany Danubio et son potiron de 545 kgs à Rocourt !

    Comme chaque année, pour la 13e année consécutive, le chanteur et restaurateur italo-liégeois, Dany Danubio, a présenté pour Halloween son célèbre potiron qu’il a cultivé dans un jardin depuis le mois de mars dernier.

    « Il y a 13 ans, mon potiron pesait 180 kgs. Les suivants ont dépassé les 200 puis les 300 puis les 400 puis les 500 kgs. Et cette année, je n’ai pas battu le record mais c’est de loin le plus beau d’entre tous : 545 kgs ! », se félicite Dany Danubio. Tout s’est déroulé naturellement, sans aucun pesticide.

    « Je cultive le potiron et d’autres légumes dans le jardin. Quand le potiron arrive à 50 kgs, je place une palette en dessous, pour ensuite pouvoir le soulever à l’aide d’un clark vu son énorme poids. Je l’arrose et je place du fumier. »

    Et comme chaque année, Dany Danubio en fera profiter le Resto du Cœur de Bressoux qui en recevra 300 kgs pour de la bonne soupe.

    Et devant son restaurant, vers la mi-novembre, il découpera son énorme potiron puis il distribuera avec plaisir de petits sachets d’1,5 kg de potiron au public. « Chaque année, en quelques heures, tout est parti », prévient-il.

    L’article à découvrir dans La Meuse de ce jour :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.195094124.1523847047.1572180835-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-10-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-10-28,BASSE-MEUSE,1|10

  • Les prévisions pour les prochains jours : 0 degré annoncé pour la nuit de lundi à mardi

    Voici les prévisions météo pour les jours à venir.

    Ce dimanche 27 octobre 2019 soir

    Ce soir et cette nuit, le temps restera sec avec de larges éclaircies et parfois quelques passages nuageux. Dans le courant de la nuit, nous prévoyons la formation de bancs de brouillard par endroits. Les minima se situeront entre 0 et 4 degrés en beaucoup d'endroits. Ils seront localement légèrement négatifs en Haute-Fagne et de l'ordre de 7 degrés en bord de mer. Le vent deviendra généralement faible de direction variable, mais sera encore modéré de secteur nord à nord-ouest à la côte.

    Lundi

    La journée de lundi débutera sous des éclaircies temporairement encore larges sur la plupart des régions, avec aussi un peu de brume ou de brouillard par endroits le matin. Mais ensuite, les champs nuageux deviendront progressivement plus nombreux, sauf sur l'extrême sud-est du pays qui pourrait encore bénéficier d'éclaircies. Quelques ondées locales ne seront pas exclues dans le nord du pays et à la côte. Les maxima seront compris entre 7 ou 8 degrés en Haute Fagne et 12 ou 13 degrés en Flandre. Le vent sera faible à modéré de secteur nord à nord-est.

    Dans le courant de la nuit de lundi à mardi, le ciel deviendra peu à partiellement nuageux mais le temps restera généralement sec. Les minima se situeront entre 0 et 5 degrés dans l'intérieur du pays, et autour de 6 degrés à la côte, sous un vent faible à modéré de secteur nord-est. En fin de nuit, de la brume ou du brouillard pourraient à nouveau se former par endroits.

    Mardi

    Mardi matin, après la dissipation de la grisaille matinale, le temps restera sec avec des éclaircies et quelques passages nuageux. Toutefois, au littoral, il y aura encore temporairement le risque d'une faible averse. Les maxima atteindront des valeurs comprises entre 6 degrés en Hautes-Fagnes et 11 degrés sur l'ouest. Le vent sera généralement modéré de secteur nord-est, avant de faiblir plus tard dans la journée.

    Mercredi

    Mercredi, le temps restera sec et ensoleillé. Des gelées nocturnes seront possibles dans certaines régions, et surtout au sud du sillon Sambre et Meuse. Les maxima seront compris entre 5 degrés en Ardenne  et 10 degrés en plaine, sous un vent faible à modéré de secteur est.

    Jeudi

    Jeudi, au petit matin, des gelées seront possibles dans l'est mais aussi le centre du pays. En cours de journée, la nébulosité augmentera à partir de l'ouest avec, plus tard, un risque de faibles pluies. Les maxima seront proches de 9 degrés dans le centre.

    (Source IRM)

  • Glons. La brocante/Bourse aux jouets de l’école du Sacré-Cœur est annulée

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngLes organisateurs nous demandent de vous informer de l’annulation de la brocante/bourse aux jouets qui était prévue ce dimanche 27 octobre 2019.

  • Bassenge. Communiqué du Collège communal.

    street art boirs.jpgCe vendredi 25 octobre 2019 à 16h20, le Collège communal a publié sur sa page Facebook, le communiqué suivant:

    Ces derniers jours, de jeunes artistes Bassengeois ont pris la liberté d’exercer leur art sur des infrastructures publiques. Si cette démarche cavalière n’est évidemment pas légale, plutôt que d’opter pour une sanction trop lourde, le Collège communal a pris la décision de rencontrer ces artistes afin d’appréhender leurs motivations quant à leurs réalisations.

    Source :

    https://www.facebook.com/notes/commune-de-bassenge/communiqu%C3%A9-du-coll%C3%A8ge-communal/2699329500106895/

    (Photo R.W.)

  • De pire en pire au TEC Liège: 167 parcours supprimés ce vendredi !

    tec.jpgLa situation devient vraiment très, très inquiétante au TEC Liège. Alors qu’une centaine de trajets de bus liégeois ont encore été supprimés ce jeudi, quelque 167 voyages seront annulés ce vendredi !

    Et parmi les itinéraires concernés par ces suppressions, des lignes très « importantes » du réseau liégeois, d’où l’inquiétude.

    Des dizaines de parcours vers les hôpitaux supprimés

    Notez par exemple que 25 trajets du bus 29 seront annulés ce vendredi. Cette ligne, qui relie Liège à Chênée en passant par Grivegnée, emmène surtout les usagers vers le centre hospitalier des Bruyères. Vers le CHU sur son site du Sart-Tilman, 25 parcours (lignes 48 et 58) sont également supprimés ce vendredi !

    Bus TEC annulés: le SOS de Liège à la Région

    Dans le centre-ville de Liège, les deux lignes les plus importantes, à savoir les 1 et 4, sont également particulièrement impactées avec respectivement 18 et 13 suppressions.

    Bref, il va falloir trouver une solution rapidement afin de remédier aux « problèmes logistiques » que connaît le groupe TEC Liège-Verviers depuis maintenant plusieurs semaines.

    Voici les parcours supprimés ce vendredi

    Ligne 1

     

    Voyages nº 122, 131, 133, 138, 141, 149, 183, 193, 203, 231, 233, 243, 248, 251, 259, 293, 304 et 314

     

    Ligne 4

     

    Voyages nº 19, 21, 28, 35, 39, 64, 70, 76, 78, 85, 86, 92 et 94

     

    Ligne 5

     

    Voyages nº 65, 98, 116, 162 et 170

     

    Ligne 6

     

    Voyages nº 6, 35, 40, 46, 155, 182, 183 et 193

     

    Ligne 7

     

    Voyages nº 13, 28, 32, 33, 36, 45, 83, 91 et 101

     

    Ligne 10

     

    Voyages nº 38, 42, 88 et 96

     

    Ligne 16

     

    Voyage nº 58

     

    Ligne 17

     

    Voyages nº 41, 45, 46, 50, 51, 54, 55, 58, 61, 63, 65, 67, 108, 112, 113, 117, 118, 122, 123, 126, 129, 131, 133 et 135

     

    Ligne 22

     

    Voyages nº 121 et 238

     

    Ligne 23

     

    Voyages nº 103, 113, 126, 191 et 196

     

    Ligne 24

     

    Voyages nº 12, 16, 20, 38, 43, 49, 56, 78, 95, 101, 117, 119 et 132

     

    Ligne 27

     

    Voyages nº 14, 34, 43, 58, 78, 85 et 99

     

    Ligne 29

     

    Voyages nº 50, 56, 58, 61, 63, 64, 67, 68, 71, 72, 74, 140, 152, 154, 160, 164, 168, 174, 178, 180, 186, 188, 192, 194 et 198

     

    Ligne 30

     

    Voyages nº 13, 19, 78 et 84

     

    Ligne 31

     

    Voyage nº 24

     

    Ligne 33

     

    Voyages nº 11, 130, 143, 151, 213, 233, 238 et 241

     

    Ligne 48

     

    Voyages nº 19, 32, 36, 42, 55, 100, 108, 143, 155, 200, 208, 215 et 222

     

    Ligne 58

     

    Voyages nº 33, 38, 44, 50, 96, 101, 107 et 113

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/462076/article/2019-10-24/de-pire-en-pire-au-tec-liege-167-parcours-supprimes-ce-vendredi

  • Région liégeoise. Impensable : du bois de chauffage radioactif vendu dans des magasins de bricolage !

    bois chauffage blog esneux.jpgDans son émission « On n’est pas des pigeons » publié le mardi 22 novembre 2019, la RTBF consacre un dossier à la découverte de bûches de bois de chauffage radioactives vendues dans un brico de la région liégeoise. Les bois, en provenance de Russie, transiteraient par la Pologne pour approvisionner une centrale d’achats située en Belgique. Ensuite, les bois sont « dispatchés » dans les différents magasins de la chaîne pour être proposés à la vente. Des tests ont été réalisés : ils sont positifs. Les bois sont radioactifs. (photo prétexte)

    Voilà une affaire qui risque de faire grand bruit et qui, certes, est loin d’être terminée. Car, faute d’informations plus pointues, il est inévitable d’imaginer une hypothèse dans laquelle ces bois, issus de Russie, trouveraient d’autres filières pour être transformés en produits proposés à la vente tels des charbons de bois et autres pellets…. ?

    La défiance est désormais de mise.

    L’article de la RTBF en suivant ce lien :

    https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/detail_mefiance-lors-de-l-achat-de-bois-de-chauffage?id=10347977

    Roger Wauters

  • Semaine de l’arbre 2019 : le cornouiller

    cornouiller sanguin pinterest.jpgLe week-end de la Sainte Catherine, les 23 et 24 novembre 2019, se tiendra la traditionnelle distribution de plants au grand public dans 60 communes wallonnes.

    A cette occasion, des animations liées à l’évènement sont organisées partout en Wallonie du 18 au 24 novembre 2019.

    2019 : Année du Cornouiller

    Indigènes en Wallonie, le cornouiller mâle et le cornouiller sanguin sont des espèces parfois difficiles à distinguer l’une de l’autre. Quoique absent de certaines régions comme la Haute-Ardenne, le cornouiller sanguin est cependant beaucoup plus fréquent que le mâle. Ce dernier se développe de préférence sur sol calcaire, du moins à l’état sauvage. Au jardin, l’un et l’autre pourront se contenter de peu.

    Le cornouiller mâle (Cornus mas L.) : Cet arbuste à feuilles caduques de 2 à 6 mètres de haut présente un atout particulier pour l’apiculteur puisque sa floraison précoce (mars-avril) est une source importante de pollen. Ses fruits rouges sont comestibles.

    Le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea L.) : D’une hauteur maximale de 5 mètres, cet arbrisseau à feuilles caduques voit ses rameaux devenir rouges au soleil. Ses fruits noirs regroupés en grappes ne sont pas comestibles.

    Ces deux espèces sont par ailleurs d’un grand intérêt esthétique en automne. Leur feuillage se pare alors de couleurs flamboyantes, se déclinant du rose pâle au rouge pourpre.

    2019 sera l’année du Cornouiller, arbre splendeur d’automne.

    Voir aussi :

    http://environnement.wallonie.be/semaine-arbre/activites.html#main

    cornouiller sanguin pinterest.jpg

     

  • Exclusif ! Le reportage vidéo de l’exposition internationale de photographies « Clic and Shoot » par Ali Aghroum.

    Comme si vous y étiez… Reportage de l’exposition "Clic and Shoot" qui était organisée par l’asbl Bassenge On Move le weekend dernier en partenariat avec Intradel. Avec présentation, interviews, etc…

    Auteur : Ali Aghroum

  • Roclenge : les photos du jour

    Sous le pont du chemin de fer à Roclenge... Cliquez sur les photos pour les agrandir !

     

    street art Pont de Roclenge.jpg

    street art Pont de Roclenge.2 jpg.jpg

    street art Pont de Roclenge.3 jpg.jpg

  • Bassenge On Move asbl. 5ème édition de l’expo internationale de photographies « Clic and Shoot » : encore un tout gros succès !

    clic and shoot 2019 2.jpgPour sa cinquième édition, l’exposition Internationale de photographies Clic and Shoot n’ pas failli à la règle. Elle a encore connu un tout tout gros succès et ce, à tout point de vue. En sortant quelque peu de l’Urbex proprement dit et en s’ouvrant davantage à d’autres domaines – Photos animalières, paysages, charme, natures mortes… –  l’exposition en a gagné en intérêt que le public n’a pas manqué de manifester aux photographes en entretenant de multiples dialogues avec eux.

    Les photographies de reportage parlent d’elles-mêmes. Elles sont à voir sur :

     https://www.facebook.com/bassengeonmove/

    clic and shoot 2019 3.jpg

    clic and shoot 2019 4.jpg

    Photos ci-dessus : accompagnés de leurs amis, les organisateurs étaient comblés !