Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 11

  • Glons - Un visiteur de marque dans un jardin. Le Moro Sphinx, un papillon impressionnant !

    Moro sphinx roger wauters 2.jpgA Glons, ce dimanche après-midi par un temps magnifiquement ensoleillé, un Moro Sphinx a rendu une petite visite à un jardin glontois parsemé de plusieurs ensembles floraux. Le papillon, impressionnant en taille comme en morphologie, s’est particulièrement intéressé aux fleurs de ciboulettes, dans la zone réservée aux plantes condimentaires.

    Un insecte aux allures de Colibri

    En effet, de par son comportement, cet insecte fait irrémédiablement penser à un colibri lorsqu’il stabilise son vol et fait du surplace pour puiser le nectar des fleurs avec sa trompe.

    Pour se rendre compte de la taille du papillon, les fleurs de ciboulettes représentées sur Moro sphinx roger wauters 3.jpgles photos font un peu plus de trois centimètres.

    Une bien belle découverte ce dimanche et un beau moment d’observation…

    Pour en savoir plus sur le Moro sphinx, le lien Wikipedia :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Moro-sphinx

    moro sphinx wikipedia.jpg

    moro sphinx wikipedia 2.jpg

    Photos Roger Wauters et les deux du dessous Wikipedia

     

  • Débarquement du 6 juin 1944 : nos paras sauteront sur Sainte-Mère-Église

    débarquement juin 44.pngPlus de 30.000 personnes, dont près de 500 vétérans, sont attendues aux principales cérémonies de commémoration du 6 juin 1944, date du débarquement allié en Normandie. Cette séquence mémorielle s’ouvrira mercredi matin à Portsmouth, en Angleterre, avec une cérémonie internationale en présence de la reine Elizabeth II et de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, dont la Première ministre britannique sur le départ, Theresa May, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Donald Trump. Les célébrations se poursuivront mercredi après-midi et jeudi de l’autre côté de la Manche.

    Un avion de transport belge C-130 Hercules et une soixantaine de para-commandos du débarquement normandie.jpg«Special Operations Regiment» (SOR) participeront ce 9 juin à un saut de masse près de la localité de Sainte-Mère-Eglise. Ils feront partie d’un dispositif fort de dix-sept avions gros porteurs de sept nationalités qui doivent larguer près de 1.400 parachutistes - un millier de militaires et 400 civils, dont certains en uniforme d’époque - non loin de ce lieu mythique dans l’histoire du Débarquement, situé dans le département de la Manche.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-06-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-06-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • Soleil et jusqu’à 30 degrés... mais profitez-en, car il y a risque d’orages

    Ce dimanche, le temps sera ensoleillé avec des voiles d'altitude. En fin de journée, des nuages cumuliformes se développeront dans l'ouest et pourront dégénérer en averses, éventuellement orageuses. Dans le centre et l'est du pays, le temps restera temporairement sec. Il fera chaud avec des maxima compris entre 25 degrés en Hautes Fagnes et 30 degrés en plaine. Le vent de sud sera généralement modéré, tournant vers l'ouest dans la partie ouest du pays.

    Ce soir, il y aura un risque d'averses orageuses sur la partie ouest du pays. La partie est profitera encore d'éclaircies. Cette nuit, la nébulosité deviendra abondante partout avec quelques périodes de pluie dans la plupart des régions. En Ardenne, le risque d'averses (orageuses) subsistera. Le vent sera d'abord encore modéré de sud dans l'est du pays, avant de devenir partout généralement faible d'ouest ou de direction variable. Au littoral, le vent sera modéré d'ouest-sud-ouest. Minima compris entre 13 et 16 degrés.

  • Circulation routière. Plusieurs nouvelles règles de roulage publiées au Moniteur Belge

    circulation routière,règles de roulage 2019Plusieurs nouvelles règles de roulage ont été publiées ce vendredi au Moniteur Belge.

    Un automobiliste qui roule sur la bande d’arrêt d’urgence risque bientôt d’écoper d’une amende de 174 euros. Actuellement, il s’agit d’une infraction du premier degré qui donne lieu à une amende de 58 euros. Mais, à partir du 1er juillet, elle deviendra une infraction de troisième degré. C’est l’une des adaptations qui découle des nouvelles règles de roulage publiées vendredi au Moniteur Belge.

    Monopoliser la bande du milieu coûtera également plus cher. En effet, tout automobiliste qui ne se range pas à droite après une manœuvre de dépassement, en particulier sur l’autoroute, écopera d’une transaction immédiate de 116 euros. Cette infraction devient une infraction du deuxième degré.

    L’interdiction de dépasser pour les véhicules et les remorques d’une masse maximale autorisée de plus de 7,5 tonnes devient aussi une infraction du deuxième degré tout comme le fait pour les bus, autocars et autres véhicules, d’une masse maximale autorisée de plus de 3,5 tonnes de rouler à gauche sur l’autoroute.

    Non seulement les sanctions pour certaines infractions deviennent plus sévères mais la police pourra aussi prochainement verbaliser plus rapidement. La liste des infractions qui pourront être constatées avec des appareils automatiques -sans présence d’un agent- sera en effet élargie le 1er juillet.

    On y retrouvera des infractions telles que la conduite en sens non autorisé, le blocage d’un rond-point, le non-respect d’un panneau de signalisation, etc. Par ailleurs, toutes les infractions liées aux dépassements et interdictions de dépassement ont été ajoutées à la liste.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/395551/article/2019-05-31/plusieurs-nouvelles-regles-de-roulage-publiees-au-moniteur-belge?utm_source=trck_ENA_HP_LM&utm_medium=trck_ENA_accroche_carrousel&utm_campaign=trck_ENA_lactu_en_videos

  • Prévisions météo. Un bon conseil : profitez de ce week-end !

    Cette fin de semaine se termine plutôt bien, au niveau de la météo. Une fois n’est pas coutume, c’est le week-end qu’il fera le plus beau. Ce samedi, le thermomètre prendra un coup de chaud avec 27 degrés qui sont annoncés par MeteoBelgique.

    Ce ne sera qu’un amuse-bouche à côté des températures prévues pour ce dimanche. Il fera, si tout se passe comme prévu, entre 28 et 31 degrés ! Trente degrés sont prévus pour le centre de la Belgique alors que la température la plus élevée devrait être enregistrée du côté, et ce n’est pas une surprise, du Limbourg.

    Ceux qui ont la chance de ne pas travailler ce week-end ont intérêt à en profiter : ce sera beaucoup moins sympa la semaine prochaine. Dès lundi, la chute des températures sera remarquée avec une baisse de 9 degrés pour les maxima. On n’aura plus en effet que 22 degrés. Avec une autre mauvaise nouvelle : le retour annoncé des précipitations.

    Il ne fera certes pas froid la semaine prochaine mais le temps sera mitigé avec de la pluie et des températures maximales restant la plupart du temps au-dessus des 20 degrés.

    Pas de quoi pavoiser et nous faire oublier le mois de mai mi-figue mi-raisin que nous venons de vivre.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-06-01,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-06-01,BASSE-MEUSE,1|18

  • Écureuils de Glons : stages d’été 2019. Avec un rectificatif au communiqué diffusé parallèlement

    écureuils de glons logo.pngMonsieur Caprace, des Ecureuils de Glons, nous demande de diffuser cette information sur leurs stages d’été 2019 en nous demandant d’insister sur le fait que la commune a commencé cette diffusion, mais avec une erreur d'intitulé quant au stage no 10.

    « Or celui-ci a toujours un beau succès et nous tentons donc de rectifier les choses. » Ecrit-il.

    La liste de tous les stages proposés par les écureuils en suivant le lien :Ecureuils stages d'été 2019 liste .pdf

  • Ce jeudi 30 mai à Glons, grande brocante de l'Ascension !

    C’est ce jeudi que prendra place la grande brocante annuelle de Glons.

    Tous les renseignements en suivant ce lien facebook :

    https://www.facebook.com/events/342777613044125/

  • Basse-Meuse – Nature. A la rencontre du Martin pêcheur (reportage vidéo)

    Cette semaine, Jean-Philippe Boulle nous emmène à la rencontre du Martin pêcheur au Hemlot à Hermalle. Un splendide reportage vidéo à partager.

  • Bassenge – Horeca. Article dans le journal La Meuse de ce mardi : un restaurant à burgers dans un bus à impériale

    Mister burger.jpgA 26 ans, Yohan Battais a de la suite dans les idées. Plus connu dans la Vallée du Geer sous le nom de Mister Burger, il a ouvert voici huit mois son propre food truck. Il y propose une dizaine de burgers différents. « J'adorais faire des burgers pour mes amis et ma famille. Tout le monde me disait qu'ils étaient très bons et je me suis dit que je pourrais en faire mon activité professionnelle. En le faisant dans un food truck parce que j'aime bien le côté itinérant. J'ai suivi une formation pour pouvoir me mettre comme indépendant et réalisé une étude de marché. J'ai fait une période de test durant l'été 2018. Ca a très bien fonctionné et je me suis lancé. »

    Depuis la rentrée 2018, son food truck est donc stationné tous les jours, rue de la Résistance à Bassenge, juste en face du dépôt du TEC. Ouvert du mardi au dimanche, entre 50 et 80 personnes viennent chercher un burger chaque jour. Par tous les temps. Et c'est justement la météo qui a donné une idée très originale à Yohan. « Ce qu'il y a d'embêtant avec le food truck, c'est qu'il n'y a pas d'abri, que ça soit pour manger ou attendre sa commande. J'ai bien mis quelques tables sur le terrain, mais quand il pleut, ça pose problème évidemment. J'ai donc cherché à proposer un abri de manière originale. J'aurais pu construire quelque chose, mais j'avais envie de rester dans le concept food truck. L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-28,BASSE-MEUSE,1|42

    Photos Roger Wauters

  • A proximité. Heure le romain - Portes-ouvertes. Vin de Liège a vendu au-delà de la région

    L’ambition de la coopérative est de se faire connaître dans tout le pays

    Une nouvelle fois, les journées portes ouvertes de Vin de Liège, ce week-end, ont été un franc succès. Un quart des bouteilles produites ont déjà été vendues. Et cette année, vu la quantité disponible, les autres régions du pays vont enfin connaître les crus de la coopérative. 

    Véritable success story à la liégeoise, Vin de Liège va enfin se faire un nom au-delà des frontières de notre région. Et ce, grâce à une qualité de plus en plus plébiscitée, et une quantité de bouteilles produites de plus en plus importante. « Cette année, l’un de nos vins a encore reçu une médaille lors d’un concours. Il s’agit de notre pétillant, L’Insoumise, qui vient de décrocher une médaille d’or au mondial de Bruxelles, commente Alec Bol, administrateur-délégué de Vin de Liège. Grâce à ça, on a de plus en plus de revendeurs qui souhaitent commercialiser nos vins. Depuis cette dernière médaille, tous les jours, nous avons au moins une demande d’un revendeur qui souhaite proposer nos vins. Ils viennent de toutes les régions du pays. C’est donc vraiment notre objectif dans les semaines et mois à venir, trouver au moins un revendeur par région afin de se faire connaître dans tout le pays. »

    Et l’avantage indéniable qu’à Vin de Liège, c’est que cette année, la coopérative est vraiment à l’aise avec le nombre de bouteilles produites. Sur un an, la quantité a doublé passant de 45 à 90.000 bouteilles, le résultat d’un été 2018 exceptionnel. « Avant, on devait imposer un nombre maximal de bouteilles à chacun de nos revendeurs. Mais cette année, avec 90.000 bouteilles, on peut se permettre de leur demander le nombre de bouteilles qu’ils veulent. »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-27,BASSE-MEUSE,1|44

  • Élections 2019: retrouvez ici les résultats de Bassenge !

    Ce dimanche 26 mai, les électeurs se sont rendus aux urnes pour les élections fédérales, régionales et européennes. Quels ont été les résultats pour ces trois scrutins chez vous, dans votre commune ? Découvrez ici les votes pour chaque parti et les voix de préférence pour chacune des élections.

    Cliquez sur le lien de votre commune pour retrouver tous les résultats des élections fédérales, régionales et européennes, mais aussi les voix de préférence chez vous.

    Suivez ce lien :

    https://www.lameuse.be/393551/article/2019-05-26/elections-2019-retrouvez-ici-les-resultats-de-votre-commune

  • Slins - Fexhe-Slins - Circuits courts. « L’or rouge » des deux villages suscite un bel engouement

    Fexhe-Slins et Slins comptent quatre fraisiéristes 

    Chaque année, elles sont attendues comme le messie par les habitants de Slins, Fexhe-Slins et des villages alentours. Dès la fin avril, et durant près de deux mois, des flèches indiquent où les trouver. Mais trouver quoi ? Les fraises bien sûr ! Plusieurs tonnes de cet or rouge sont produites chaque année par les quatre producteurs locaux. 

    Ils s'appellent Francis, Jean-Jo, Eric et Jean-François. A eux quatre, durant deux mois, ils attirent un va-et-vient quasi incessant devant leur ferme.

    Dès février, quand les tunnels bâchés de blanc apparaissent dans les campagnes, l'impatience des gourmands se fait déjà sentir. Et plus on se rapproche de la fin avril, plus l'attente est à son paroxysme. On ne cherche qu'une chose quand on passe par la rue Provinciale ou à proximité de la rue Cordémont : des flèches ou des panneaux annonciateurs de la délivrance. Et dès qu'elles sont là, telle une transhumance, ce sont des centaines de clients qui s'arrêtent chaque jour chez eux. Durant près de huit semaines, ces clients sont attirés par de belles pépites rouges, luisantes et sucrées, à la forme ovoïde si particulière: les fraises. Un or rouge autant attendu qu'un épisode de Game of Thrones ! Car depuis plus de trente ans, Slins et Fexhe-Slins ont fait de la culture de ce fruit une spécialité. Et ils sont aujourd'hui quatre à les produire et proposer en vente directe. « Moi, ça fait 21 ans que je cultive des fraises, précise Jean-François Hocks. Comme pour les autres, la conjoncture agricole faisait qu'on a cherché à se diversifier. Et la culture des fraises se fait à un moment où l'activité est un peu moindre pour nous. »

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-24,BASSE-MEUSE,1|14

  • Politique Bassenge. Comptes rendus officiels des Conseils communaux : le silence radio ?

    POINT INTERROGATION.pngAlors qu'à Bassenge ces derniers mois des dossiers importants ont défrayé la chronique dans la presse, depuis février plus aucun compte-rendu officiel des conseils communaux n’a été rendu public sur le site Bassenge. Be

    (Constat dressé ce vendredi 24 mai 2019 à 11h00)

  • A proximité. Oupeye – économie. Weerts va créer 400 emplois ! L'entreprise va exploiter un cinquième du Trilogiport

    Nous vous l'annoncions en exclusivité dans notre édition de samedi dernier. Le groupe Weerts va venir s'installer au Trilogiport. Cinquante millions d'euros vont être investis et surtout, permettre de créer plus de 400 emplois d'ici quatre ans. 

    Le Port autonome de Liège et Weerts Supply Chain viennent de signer un contrat de concession au Trilogiport.

    Un cinquième de la plate-forme multimodale sera exploitée, d'ici quatre ans, par la société Weerts. Avec, à la clé, un investissement de 50 millions d'euros mais surtout, la création de plus de 400 emplois.

    « Avec ce nouveau partenariat qui se concrétise, c'est exactement ce que nous voulions : de l'emploi en valeur ajoutée. Puisqu’ici, il n'y aura pas que de la manutention », se réjouit Willy Demeyer, président du Port autonome.

    Les emplois qui devraient ainsi être créés auront des profils divers : employés, ouvriers, clarckistes...

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-05-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-05-24,BASSE-MEUSE,1|12

  • Humour – Photo du jour. « Le bonheur est dans le p… »

    cordonnerie dehousse bassenge.jpgNous évoquions hier la performance pédestre du Conseiller communal Christopher Sortino (PS) candidat aux prochaines élections avec les 15 kms qu’il réalise tous les jours pour se présenter aux électeurs.

    Or, les circonstances de la vie nous ont amenés, ce même jour, à nous rendre chez le cordonnier Louis Dehousse de Bassenge pour nous procurer des lacets.

    En arrivant, nous avons découvert, écrit sur la vitrine de son magasin, un slogan emprunté à une émission de télévision bien connue et quelque peu adapté avec humour « Le bonheur est dans le pied ». (Cliquez sur la photo pour l'agrandir) 

    Le lien fut vite établi car si l’on considère que « 15 kms à pied, ça use les souliers », les 300 kms parcourus par le jeune Conseiller font de lui un client idéal pour le cordonnier bassengeois.

    Reste à savoir si, comme le dit le slogan, l’état de ses pieds fait son bonheur. A vrai dire, on ne le saura qu’après le dépouillement de dimanche prochain.

    Roger Wauters