Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 2

  • Bassenge - Conseil communal. Ouvrir le Bulletin communal aux associations ? La proposition Ecolo et PS rejetée par la Bourgmestre

    POINT INTERROGATION.pngOuvrir le bulletin communal aux associations et à tous les partis politiques à Bassenge était une proposition conjointe du PS et d'ECOLO qui fut débattue au dernier conseil communal du jeudi 11 avril dernier.

    Cette proposition a été rejetée par Bassenge Demain.

    Suite à cette décision, Ecolo et PS ont émis un communiqué de presse. Parallèlement, il a été publié sur Facebook.

    Le voici dans son entièreté.

      « Jeudi soir, c'était conseil communal. Comme prévu, Ecolo et PS ont défendu ensemble la proposition visant l’ouverture du bulletin communal à tous les partis politiques et aux associations locales.

    Voici le compte rendu des discussions.

    La proposition défendue : permettre à tous les partis politiques et aux associations locales de pouvoir s'exprimer sur des sujets locaux et d'intérêt général et non uniquement de le permettre aux membres du Collège Communal, comme c'est le cas pour l'instant (Bourgmestre, échevins).

    Objectif ? Plus de transparence. Plus de participation citoyenne. Plus de démocratie.

    Notre proposition était claire : permettre la liberté d'expression sur des sujets locaux et d'intérêt général et non sur des sujets politiques.

    Nous avons défini ce qu'était, au sens du décret, l'intérêt local : la diffusion d'informations culturelles ; relatives à l'actualité de la commune ; relatives aux services administratifs.

    Nous demandions un accord de principe sur cette proposition ainsi que la mise en place d'une commission permettant de baliser, en accord avec la majorité, cette nouvelle dynamique afin de collaborer tous ensemble.

    Le groupe politique de la majorité, Bassenge demain (CDH, MR), représenté par la Bourgmestre Valérie Hiance, a refusé la proposition.

    L'argument ? Le bulletin communal n'est pas une tribune politique. Un argument étonnant et hors sujet quand on sait que la proposition visait, nous l'avons suffisamment étayé, la publication d'informations d'intérêt local et non politiques.

    Il n'y aura donc pas plus de transparence à Bassenge.

    Il n'y aura pas non plus de participation citoyenne au niveau de l’information.

    Il n'y aura enfin pas plus de démocratie : tous les citoyens, qui financent le bulletin communal, continueront de lire le même son de cloche. Celui d'un seul groupe politique qui expose le seul point de vue et de sa propre réalité.

    Dont acte. »

    Le billet citoyen de Roger Wauters

    Il ne faut pas se leurrer, ce refus est lourd de conséquences.

    Une commune se construit sur le sentiment partagé d’un destin commun*. Chacun contribue au progrès de l’intérêt général à hauteur de ses possibilités. Et, il le fait volontiers parce qu’il sait que l’intérêt général est aussi le sien propre, qu’il sera bénéficiaire de ce bonheur collectif qui se développe. D’autant plus qu’il est partie prenante des décisions délibérées en commun.

    Le citoyen se fait représenter par un parti et il accepte la loi commune puisqu’il en est aussi l’auteur.

    C’est tout cela que la décision de la Bourgmestre de Bassenge, au nom de Bassenge Demain, implique en refusant aux citoyens d’être informés de tout ce qui compose la vie communale à Bassenge et de tout ce qui en fait son identité.

    Et les citoyens se sentent dépossédés car on leur avait seriné "la participation citoyenne".

    Un sentiment partagé d'un destin commun ? Non.

    Et c’est dommage.

    Roger Wauters

    *D'après Natasha Polony

  • Bassenge – Conseil communal. Les gangs de motards interdits

    motards bassenge.pngJeudi dernier, le conseil communal de Bassenge a également voté l’ordonnance de police interdisant les rassemblements de motards sur son territoire. Toutes les communes qui composent la zone de police de la Basse-Meuse (Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé) vont adopter cette ordonnance, si ce n’est déjà fait.

    De fin 2015 à juin 2018, pareil règlement avait déjà été adopté par ces six communes. Il avait été pris à la suite du meurtre de Jeff Nyssen, membre des Hell’s Angels, commis à Haccourt en décembre 2015. Les autorités craignaient alors des représailles. Depuis juin 2018, la situation s’étant apaisée, les motards pouvaient à nouveau se réunir librement en Basse-Meuse. Sauf que, depuis, des faits graves se sont produits, notamment une tentative de meurtre à l’encontre d’un des protagonistes de l’affaire « Nyssen ». Il a donc été décidé de reprendre une ordonnance. Fin février, Oupeye était la première des six communes à l’adopter. Après Juprelle et Dalhem, c’est donc à Bassenge de l’adopter.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-15,BASSE-MEUSE,1|8

  • Wonck concerné. Région wallonne : la part belle aux aménagements pour cyclistes en région liégeoise

    Jeudi, le ministre régional wallon Carlo Di Antonio a dévoilé son plan d’investissement 2019-2024 pour les routes wallonnes. Sur le milliard et demi prévu, 121 millions sont consacrés à des projets situés dans l’arrondissement de Liège. Et 40 millions rien que sur le territoire de la Ville de Liège. L’article de La Meuse fait un petit tour d’horizon des différents chantiers. Signalons qu'à Wonck, des aménagements seront entrepris sur la N619.

    L'article complet à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/374381/article/2019-04-13/la-part-belle-aux-amenagements-pour-cyclistes-en-region-liegeoise

  • Météo. Après un weekend froid, le soleil va faire son retour et les températures vont nettement remonter

    Pour David Dehenauw, ce dimanche, il fera sec et les températures grimperont jusqu’à 9 degrés. Des températures qui laissent présager une amélioration du temps pour toute la semaine prochaine. « Les températures augmenteront chaque jour pour atteindre les 17 degrés ce mardi », annonce notre spécialiste. La pluie fera son retour localement en plein milieu de la semaine, dans la nuit de mardi à mercredi, mais ne durera pas très longtemps.

    Dès jeudi, vous pourriez vous faire tenter par les terrasses : notre spécialiste annonce des températures douces, qui pourraient atteindre les 21 degrés vendredi. Cela promet un week-end de Pâques parfait pour se consacrer aux activités en plein air : même si les précipitations ne peuvent pas encore être exclues, David Dehenauw estime qu’il fera tout de même doux avec des périodes de soleil.

    (Source 7dimanche)

  • Attention ! L’AFSCA procède au rappel massif de fromages fabriqués en France au sein de l’entreprise « la fromagère de la Brie » et distribués dans divers points de vente en Belgique ! La liste est longue !

    Présence possible de la bactérie Listeria monocytogenes

    L’AFSCA a reçu des informations de la part des Autorités françaises selon lesquelles une contamination par la Listeria avait été mise en évidence chez le fabricant français de fromages « la fromagère de la Brie ». Une partie de ces produits a été distribuée en Belgique dans divers points de vente. L’Agence alimentaire a ordonné aux entreprises belges concernées de retirer ces fromages de la vente, et de les informer localement via des affiches en rayon. L’AFSCA informe le consommateur qui aurait acheté un ou plusieurs de ces fromage(s) de ne pas le(s) consommer.

    Une contamination par la bactérie Listeria monocytogenes a eu lieu dans une entreprise de fabrication en France. Certains de leurs produits ont été vendus en Belgique.

    Les produits vendus en Belgique ont été retirés de la vente, et sont rappelés auprès des consommateurs qui en auraient acheté. L’AFSCA suit la situation de très près.

    A la suite de l’enquête de traçabilité qui vient d'être conduite en France, il a été décidé par mesure de précaution de retirer de la vente et de rappeler l’ensemble des fromages au lait cru et au lait pasteurisé fabriqués par la Société Fromagère de la Brie sur son site de St Siméon (FR 77 432 001 CE et FR 77 436 001 CE). Certains de ces produits ont été affinés et transformés par d’autres sociétés, ils sont également retirés du marché et rappelés.

    Description du produit

    Tous les fromages issus du fabricant « fromagère de la Brie » sont concernés par ce rappel de produit. Vous trouverez la liste des produits fabriqués sur place via le website du fabricant français :

    https://www.lesfromagesdelabrie.fr/site-web/

    1. Dénomination : crème en vrac et fromages de type BRIE, COULOMMIERS, CHEVRU, CHATEL,

    MARQUISE, SAINT-SIMEON, VIGNELAITS, BAYARD, JEAN DE BRIE, BRILLAT-SAVARIN,

    CREME DE FRANCE, EXPLORATEUR, MORIN, FROMAGE A LA TRUFFE D'ETE, LE

    COEUR DE LA FROMAGERE, COULOMMIERS 45% REFLET DE FRANCE

    Marque commerciale : SOCIETE FROMAGERE DE LA BRIE

    Présentation : emballé ou à la coupe

    Portant l'estampille : FR 77 432 001 CE et FR 77 436 001 CE

    LOTS concernés : tous

    DLC concernées : toutes à compter du 10/02/2019

    1. Dénomination : BRIE DE MEAUX, BRIE DE MELUN, BRIE LE MONTEREAU, MONTEREAU

    POIVRE, COULOMMIERS, ORVANNAIS

    Marque commerciale : LOISEAU

    Présentation : emballé ou à la coupe

    Portant l'estampille : FR 77 001 001 CE

    LOTS concernés : FB19xxxx

    DLC concernées : toutes DLC

    1. Dénomination : BOULE DE RAISIN, BRIE AUX BRISURES DE TRUFFES, BRIE A LA MOUTARDE,

    BRIE AU POIVRE, BRIE DE CHEVRU, BRIE DE MELUN, CAMEMBERT BLEU D’AUVERGNE,

    CHANTERAINE, COULOMMIERS JEUNE, COULOMMIERS FOURRE AUX NOIX,

    CREMEUX AU POIVRE, FLEURICREME, PLATEAU DU VOYAGEUR

    Marque commerciale : HENNART

    Présentation : emballé ou à la coupe

    Portant l'estampille : FR 62 215 030 CE

    LOTS concernés : tous

    DLC concernées : toutes

    1. Dénomination : BRIE DE MEAUX AOP JEUNE, BRIE DE MEAUX AOP ½ AFFINE

    Marque commerciale : HENNART

    Présentation : emballé ou à la coupe

    Portant l'estampille : FR 62 215 030 CE

    LOTS concernés : tous

    DLC concernées : toutes

    1. Dénomination : BRIE, BRILLAT SAVARIN, BRIE DE NANGIS

    Marque commerciale : BEILLEVAIRE

    Présentation : emballé ou à la coupe

    Portant l'estampille : FR 44 087 045 CE

    LOTS concernés : tous

    DLC concernées : toutes

    1. Dénomination : COULOMMIERS

    Marque commerciale : FROMAGERIE DU DOLLOIR

    Présentation : emballé

    Précision sur l’emballage : Fabriqué en Seine et Marne

    Portant l'estampille : FR 02 186 001 CE

    LOTS concernés : Tous

    DLC concernées : Toutes

    Les crèmes et fromages concernés ont été commercialisés au rayon libre-service et au comptoir de différentes chaînes de distribution et dans des magasins de vente au détail. En cas de doute, il est recommandé aux consommateurs de ne pas manger les produits et de se renseigner auprès de leur fournisseur habituel. Les enseignes ayant distribué ces produits sont tenues d’informer leurs clients via des affichettes qui seront notamment apposées dans les points de vente concernés.

    Les personnes qui détiendraient les crèmes et fromages concernés ne doivent pas les consommer et sont invitées à les rapporter au point de vente où elles les ont achetés.

    Les personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Des formes graves avec des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou foetales chez la femme enceinte peuvent également parfois survenir.

    Les femmes enceintes ainsi que les personnes immuno-déprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. La listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines.

    Plus d’informations sur la Listeria monocytogenes :

    http://www.afsca.be/viepratique/intoxicationsalimentaires/listeriainfo/

  • Herstal: l’autoroute abandonnée A601 va être rouverte

    autoroute vottem a601.pngFermée à la circulation depuis la fin 2014, l'autoroute A601 accueillera à nouveau des véhicules dès la fin 2020 ! Alors qu'on pensait qu'elle ne serait jamais rénovée, la Région wallonne vient de l'inscrire dans le plan infrastructure 2019-2024. Coût du projet : 10 millions €.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/373855/article/2019-04-11/herstal-lautoroute-abandonnee-a601-va-etre-rouverte?fbclid=IwAR1mNuykR7aqrHk2IOnCZVKmXchSwPgQgoPAwtyNIVwPxgoTBgOBo-LTWxk

  • A proximité – Juprelle - Environnement et enseignement. Des gourdes pour tous les écoliers juprellois

    véhicules électriques juprelle.pngMais aussi l'achat de véhicules électriques et l’installation d’une borne

    Les actions en vue de protéger notre environnement se multiplient. Et la commune de Juprelle ne déroge pas à la règle. D’ici la fin de l’année, elle souhaite investir dans l’achat de gourdes réutilisables pour les écoliers, enseignement privé compris. Mais pas seulement... 

    Les préoccupations environnementales sont au coeur des débats citoyens, politiques et décisionnels, mais aussi, à titre plus local, des initiatives et projets développés par nos communes. Tel est le cas également à Juprelle. Récemment, le Collège s’est engagé dans la mise en place de plusieurs actions, visant à la préservation de notre planète.

    Parmi celles-ci, on peut noter l’achat de gourdes pour l’ensemble des écoliers de l’entité, qu’ils fassent partie de l’enseignement libre ou communal. « Nous sommes actuellement en train de nous renseigner sur les diverses possibilités qui existent. L’idéal serait de ne pas partir sur des gourdes en plastique mais, question coût, c’est sans doute dans ce sens que nous devrons partir... In fine, l’objectif est de toute façon d’inciter les enfants et leurs parents à l’utilisation d’un contenant réutilisable », explique Jonathan Grevesse, échevin des Travaux à Juprelle.

    Ce serait, au total, pas loin de 1.500 gourdes qui devront être achetées, « après une modification budgétaire qu’on espère le plus rapidement possible pour une distribution avant la fin de l’année scolaire ».

    L’article complet reprenant les différents projets :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-11,BASSE-MEUSE,1|8

  • Glons. Un vénérable saule pleureur abattu un 9 avril en pleine floraison

    saule pleureur rue lulay glons.5jpg.jpgCe mardi matin 9 avril 2019, un vénérable saule pleureur situé dans un espace boisé de la rue Lulay a succombé aux assauts des tronçonneuses du Service des travaux de Bassenge.

    Il présentait un tronc d’un diamètre de 50 cm et affichait une bonne santé. Photos à l’appui.

    Un ouvrier nous interdit de prendre des photos

    saule pleureur rue lulay glons.2jpg.jpgEn effet, notre reportage fut émaillé d’un fait étonnant. Parmi l’équipe, un ouvrier s’est opposé à ce que nous photographiions la scène de l’arbre jonchant le sol. Pris à partie, des invectives ont été proférées à notre adresse mettant un terme à toute possibilité pour nous d’obtenir des renseignements sur la raison de cet abattage radical préféré à des travaux d’élagage.

    Une attitude qui pose plusieurs questions que nous n’aborderons pas ici. Ce n’est pas le propos.

    saule abattu rue lulay.pngCeci étant, depuis 2013 (photo googlestreetview), c’est le second saule qui, à ce même endroit, est abattu (voir photo en haut à gauche).

    Faisant partie du cadre de vie des habitants, du Patrimoine naturel et environnemental de la Vallée du Geer,  ils conféraient un charme indéniable au lieu. Leur abattage suscite plusieurs interrogations d’autant que la période choisie (floraison et sève montante) fait l’objet d’une loi l’interdisant. A lire ci-dessous :

    saule pleureur rue lulay glons.4jpg.jpgL’interdiction du Ministre Collin

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2018/06/12/pour-les-agriculteurs-la-taille-des-haies-et-arbres-est-deso-257181.html

    Note :

    Cet article est certainement plus proche du billet d’humeur que du récit objectif d’un fait.

    Rappelons que les principes d’un blog reposent sur la possibilité offerte à quiconque, y compris les autorités communales, d’y laisser un commentaire pour apporter des réponses et des explications aux interrogations soulevées par un blogueur.

    Roger Wauters

    saule pleureur rue lulay glons.5jpg.jpg

    abattage saule pleureur glons,saule pleureur abattu glons

  • Bassenge – Judiciaire. Il ramène une fille qui le frappe à coups de marteau

    Lundi, un homme domicilié à Bassenge se promenait dans le quartier Cathédrale nord à Liège ou des jeunes femmes et des moins jeunes d’ailleurs se prostituent régulièrement. Là, il a chargé, dans sa voiture, Virginie, une Verviétoise de 36 ans, qui semblait un peu plus perdue que les autres. Il voulait la ramener chez lui, à Bassenge.

    Selon ses dires, il ne voulait pas de relation tarifée comme les autres « clients » mais simplement la sortir de la spirale négative dans laquelle elle avait été entraînée.

    15 jours d’incapacité

    Le bon Samaritain a donc ramené la brebis égarée chez lui mais c’était sans compter sur un revirement de situation. En effet, le Bassengeois a été attaqué et a reçu des coups de marteau dont plusieurs au visage et sur le crâne. Des blessures graves qui ont entraîné une incapacité de travail de quinze jours mais les jours du Bassengeois n’étaient cependant pas considérés comme en danger.

    « Une des hypothèses serait que la jeune femme voulait de l’argent », expliquait-on, mardi, lors du point presse au parquet de Liège. « Il aurait dit « non » et elle l’aurait frappé avec un marteau. Les circonstances de l’agression ne sont cependant pas très claires car Virginie porte également des traces de coups. Sa version diffère puisqu’elle explique que c’est elle qui a initialement été agressée et qu’elle s’est défendue comme elle a pu. »

    L’article complet :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-10,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-10,BASSE-MEUSE,1|4

  • A proximité. Salon international du chat ce dimanche

    expo chats visé,exposition chats 2019L’asbl « Amicale belge du chat », fondée il y a 39 ans par Madame Gaspard, organise ce dimanche de 10h à 18h le salon international du chat à Visé.

    « C’est l’une des trois expositions que j’organise chaque année, dont celle au Palais des Congrès de Liège avec 600 chats. Ici au hall omnisports de Devant le Pont à Visé, rue de Tongres, il y aura 180 chats venus des quatre coins de la Belgique mais aussi de France, d’Allemagne et des Pays-Bas », précise l’organisatrice.

    « Il y aura une Spéciale British SH avec une soixantaine de chats qui concourront entre eux ainsi qu’une Spéciale Maine Coon avec une cinquantaine de représentants », ajoute Madame Gaspard.

    « Le public pourra découvrir aussi des « Rex Devon (photos)», chats assez rares, frisés et très jolis, avec d’immenses oreilles comme les chauves-souris. Il y aura les concours des plus beaux chats à poils courts, à poils mi-longs et à poils longs ainsi que le meilleur mâle, la meilleure femelle, le mâle neutre (castré), la femelle neutre et les meilleurs chatons (bébés de six semaines à trois mois, de trois à six mois et de six à neuf mois », conclut Mme Gaspard. P.A.F.: 5€ (gratuit pour les -7 ans). (photos Devon rex Wikipedia)

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-09,BASSE-MEUSE,1|8

    expo chats visé,exposition chats 2019

  • Sécurité routière. Trop branchée, l’affiche de l’AWSR n’est pas comprise. Pourtant, le message devrait l'être directement...

    L’agence veut se rapprocher des jeunes avec l’anglicisme « chill » 

    Rouler tranquille, c’est chill. Avec ce slogan, l’Agence wallonne pour la sécurité routière invite les conducteurs à adapter leur vitesse. Problème : cet anglicisme n’est pas compris par tous. 

    Michel, fidèle lecteur, est perplexe quant à l’affiche de la dernière campagne de l’Agence wallonne pour la sécurité routière. Il ne comprend pas le slogan « Rouler tranquille, c’est chill ». Pour lui, c’est du chinois. En réalité, c’est de l’anglais, comme l’a découvert Françoise qui a fait appel à ses enfants. Cet anglicisme qui vient du verbe « to chill » (se détendre) fait référence à une attitude cool, décontractée et reposante. Il est usuel chez les jeunes.

    « En matière de sécurité routière, une affiche le long de la route doit être compréhensible du premier coup, sinon la personne va croire qu’elle a raté quelque chose. À la fois suivante, elle risque de ralentir pour pouvoir tout lire. Dans le cas présent, on peut mieux faire quant à la clarté du message », analyse Lorenzo Stefani, porte-parole de Touring. Avec ce slogan, l’AWSR invite les conducteurs à profiter des bienfaits d’une vitesse adaptée aux circonstances. « chill » devient le nouveau cool.

    Michel et Françoise ne sont pas des cas isolés. « Nous avons reçu quelques remarques d’incompréhension quant au sens du message. Nous nous attendions à ces appels », reconnaît Pierre-Laurent Fassin, porte-parole de l’AWSR.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-09,BASSE-MEUSE,1|12

  • Eben-Emael. Cette famille produit 15 fois moins de déchets que la moyenne des autres ménages. Ils ne produisent que... 10kg d'ordures par an !

    maud blaffart zéro déchets.pngRéduire nos ordures ménagères, c’est possible. Le zéro déchet réunit de plus en plus d’adeptes. Après l’ouverture de magasins du genre dans la région, certaines familles se convertissent à ce mode de vie.

    Maud Blaffart habite une maison à Eben Emael où aucun emballage plastique n’est visible à l’horizon… Des bocaux en verre remplissent ses armoires. Les déchets sont proscrits depuis 2017, quand la jeune maman a découvert ce mode de vie dans un livre. Elle et sa famille ont adopté le zéro déchet. “Cela touche tous les pans de notre vie, explique-t-elle. C’est lié à notre alimentation, mais aussi au vestimentaire, au transport, etc”.

    Un reportage RTC Liège :

  • Météo: des températures très douces mais un risque d’averses important

    La journée de dimanche connaitra d’abord une nébulosité importante, avec de faibles pluies ou averses principalement sur l’ouest et le sud du pays, avant une après-midi variable avec des averses locales tournant parfois à l’orage.

    L’article complet :

    https://www.sudinfo.be/id111853/article/2019-04-07/meteo-des-temperatures-tres-douces-mais-un-risque-daverses-important

  • Prix dans les commerces. L’arrondi aux 5 cent devient obligatoire

    Cette fois, c’est fait : la Chambre a approuvé, dans la nuit de jeudi à vendredi, une proposition de loi qui impose aux commerçants de pratiquer l’arrondi symétrique, c’est-à-dire d’arrondir leur addition à un multiple de 5 cent, lors d’un paiement en liquide.

    « Les pièces de 1 et 2 cent suscitent souvent un embarras pour de nombreux commerçants et consommateurs », commente le ministre Kris Peeters (CD&V). « Ces pièces sont amassées dans des tirelires, au point que cela s’est même traduit par une pénurie il y a quelques mois. Les commerçants pouvaient déjà arrondir les montants depuis 2014, mais ils faisaient très rarement usage de cette possibilité (30 % d’entre eux selon une enquête du Syndicat neutre des indépendants, NDLR). C’est pourquoi nous rendons obligatoire l’arrondi en cas de paiement en espèces. Les organisations des commerçants soutiennent cette mesure. Selon le montant, les arrondis se font vers le haut (prix se terminant par 3, 4, 8 ou 9 cent, NDLR) ou vers le bas (prix se terminant par 1, 2, 6 et 7 cent, NDLR). En moyenne, le consommateur ne payera donc pas plus qu’aujourd’hui. Les pièces de 1 et 2 cent continueront à avoir cours légal. »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-04-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-04-06,BASSE-MEUSE,1|20

  • Un avis de recherche lancé pour retrouver Jennifer: la jeune fille de 12 ans a disparu à Uccle mercredi

    Ce mercredi, Jennifer Schokkaert, âgée de 12 ans, a disparu à Uccle. Child Focus a lancé un avis de recherche.

    Jeudi, au lendemain de la disparition de Jennifer Schokkaert, 12 ans, à Uccle, Child Focus a lancé un avis de recherche. La jeune fille, qui mesure 1,55m, est de corpulence normale. Elle a les cheveux blonds, les yeux bleu-vert. Le jour de sa disparition, elle portait un jeans clair, une veste courte rouge et un t-shirt noir, ainsi que des baskets blanches et roses, un sac noir et un sac à dos de la marque GUESS de couleur brun clair.

    Si vous détenez des informations sur cette disparition, vous pouvez contacter Child Focus uniquement par téléphone, au 116 000 (24h/24, 7j/7).

    Voir aussi l’article complet sur :

    https://www.sudinfo.be/id111515/article/2019-04-04/un-avis-de-recherche-lance-pour-retrouver-jennifer-la-jeune-fille-de-12-ans?fbclid=IwAR1hJb0S8leU_JPaciYHaIO2s5flexIKzXJoBSRMnSYlZ_GxD1PUUHHyBkU