Google Analytics Alternative

Faits de société

  • Arnaque en région liégeoise : un faux cabinet d’avocats leur réclame 470 euros

    arnaque région liégeoise.jpgCette semaine, plusieurs Liégeois ont été victimes d’une arnaque téléphonique. Un faux cabinet d’avocats leur  envoyait un coup de téléphone pour un abonnement qu’ils auraient souscrit avec une agence de voyages. Deux d’entre eux ont décidé d’expliquer la supercherie. 

    « Van den Brink », si ce nom vous dit quelque chose, c’est que vous avez été victime d’une arnaque. Ces derniers jours, plusieurs Liégeois nous ont alertés concernant des coups de téléphone suspects. Parmi eux, on retrouve Sébastien. Cet habitant de Slins raconte le moment où son téléphone a sonné : « C’est arrivé ce vendredi. À l’autre bout, j’ai entendu une voix d’une femme. Elle avait un accent flamand quand elle parlait ». Et le plus intéressant arrive : « Elle s’est présentée comme membre du cabinet d’avocats Van den Brink. Ça avait l’air sérieux ».

    « Ils étaient très agressifs »

    À Seraing, Eric, 38 ans, est victime de la même mésaventure : « Oui, moi aussi j’ai reçu le même coup de téléphone et je peux vous dire que ça avait l’air plus que sérieux ». Et pour cause, à l’autre bout de la ligne, des arnaqueurs avaient préparé tout un stratagème pour piéger leurs victimes.

    « Ils m’ont expliqué que j’avais parlé avec une agence de voyages l’année dernière. Apparemment, à ce moment-là, j’aurais souscrit à un abonnement pour recevoir un catalogue. J’avais alors 14 jours pour renoncer, mais je ne l’aurais pas fait », explique Sébastien. « Je vous avoue que ça m’a un peu inquiété. Elle avait beaucoup d’informations sur moi. Et en plus, on ne se souvient pas toujours des gens qu’on appelle pendant l’année. Il se passe tellement de choses ! Du coup, je me suis mis à lui poser des questions. Ça ne lui a pas plu ».

    Effectivement, le ton monte très rapidement et le cabinet d’avocats commence à menacer nos deux Liégeois : « Ils étaient très virulents et agressifs. Ils m’ont dit que si je ne payais pas 470 euros immédiatement, ils enverraient les huissiers chez moi. Et que je devrais alors payer 1200 euros ».

    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce lundi 16 septembre 2019

  • Bassenge : un élève et une éducatrice victime de coups

    Un suspect a été déféré au Parquet de Liège.

    La DH du 10 septembre dernier rapporte que le lundi 9 vers midi, la police s’est rendue au CEFA de Glons, à Bassenge. Un élève et une éducatrice avaient été victimes de coups portés par des anciens élèves de l’établissement.

    Le jeune homme victime de l’agression se trouvait avec des amis sur le trottoir devant l’établissement. Il a été pris à partie par trois individus. L’éducatrice a ouvert la barrière pour permettre à l’élève de rentrer dans l’enceinte de l’établissement, mais la scène de coups s’est poursuivie et l’éducatrice a reçu un coup de poing. Un suspect a été déféré au Parquet de Liège ce mardi.

    Source : la DH.

    Photo prétexte Google maps.

  • Des centaines d’objets volés à récupérer à la police de Liège

    Suite à une opération d’envergure, la police de Liège est parvenue à mettre la main sur des centaines d’objets volés dans des véhicules et des habitations en région liégeoise. Ceux-ci ont été entièrement répertoriés et la police vous permet désormais de les récupérer.

    Après une première session d’identification et de restitution d’objets volés au mois d’août, la Police locale de Liège permet à nouveau à la population de récupérer des objets volés retrouvés lors d’une opération policière d’envergure.

    Vous pouvez les récupérer

    La Zone de Police de Liège a tout répertorié et souhaite le faire savoir à la population pour permettre aux victimes de récupérer leur bien.

    Rendez-vous sur le site www.policeliege.be  pour y découvrir les photos des objets retrouvés numérotés et classés par catégories.

    Tous les autres renseignements en suivant ce lien ou dans votre journal La Meuse de ce mercredi 11 septembre 2019

    https://www.lameuse.be/436061/article/2019-09-11/des-centaines-dobjets-voles-recuperer-la-police-de-liege

  • Wonck. Inauguration de la Chapelle Sainte Anne après restauration : un événement convivial et très « rassembleur » (+ Vidéo)

    inauguration chapelle sainte anne, cérémonie chapelle sainte anneChronique de Roger Wauters

    Ils étaient très nombreux ce dimanche 1er septembre 2019 à avoir répondu à l’invitation lancée par Ali Aghroum à l’occasion de l’inauguration de la Chapelle Sainte Anne qui, comme on le sait, a été entièrement restaurée.

    Amis, sympathisants, bénévoles et artisans qui ont mis la main à la pâte, le groupe des Volon’terres et beaucoup d’autres personnes issues de différents horizons composaient un public éclectique venu manifester son enthousiasme devant la qualité des travaux de restauration entrepris - à l’identique et selon les règles de l’Art - pour faire de la Chapelle, qui était à l’abandon depuis des lustres, un véritable petit bijou.

    Mais c’est aussi et surtout à Ali qui en est devenu propriétaire que de nombreuses louanges ont été adressées : « Il l’avait promis. Il l’a fait. La Chapelle est magnifique ! »

    Cerise sur le gâteau, le Collège communal, au grand complet, a rehaussé l’événement de sa présence et une cérémonie liturgique qui fut célébrée par l’abbé Lucien Vanstipelen officialisa l’inauguration par une Bénédiction. (Vidéo)

    Je ne reviendrai pas en détail sur l’histoire abracadabrante de cette chapelle mise en vente aux enchères par le SPF Finances et acquise par mon ami Ali, si ce n’est pour signaler, en toute modestie mais par simple satisfaction que je partage avec toutes et tous, que c’est grâce au blogueur Sudpresse de Bassenge, votre serviteur, que mon ami a pu l’acquérir.

    La Chapelle Sainte Anne a été à la fois sauvegardée devant ses dégradations subies par le temps, gardée dans le patrimoine en devenant la propriété d’un bassengeois (un candidat anversois avait surenchéri) et, de par la magnifique restauration dont elle vient de faire l’objet, est regardée désormais comme un des plus beaux joyaux du petit Patrimoine de Bassenge.

    Une toute belle histoire… et un événement très « rassembleur »

    R.W.

    Une magnifique vidéo de Michel Philippet que nous remercions :

  • Information locale. Depuis 7 ans, Bassenge Sudinfo sur le podium des blogs régionaux les plus visités

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngAprès 7 ans d’existence, avec près de 6.000 articles et ses 32.000 visites mensuelles (août 2019) le blog Bassenge Sudinfo figure toujours dans le peloton de tête des blogs régionaux Sudpresse les plus visités.

    Ce mois d’août, il est devancé de peu par les blogs couvrant l’actualité des villes d’Ath et de Hannut.

    Voilà qui témoigne de la fidélité de ses lecteurs et lectrices auxquels le blogueur de Bassenge dit « Merci ! »

    Roger

  • Patrimoine - Bassenge. Inauguration de la Chapelle Sainte Anne ce dimanche 1er septembre à Wonck !

    porte chapelle sainte anne wonck.jpgAprès avoir fait l’objet d’une magnifique restauration, l’inauguration de la Chapelle Sainte Anne de Wonck aura lieu ce dimanche dès 11h00.

    Ali vous invite cordialement et chacun(e) est le bienvenu(e) !

    Pour représenter le Clergé, Lucien a confirmé sa présence à 13h00.

    Qu’on se le dise !

  • Le dancing Le Real à Tongres rouvre ses portes ce week-end

    Fermé à nouveau la semaine dernière sur ordre de la bourgmestre de Tongres, le dancing Le Real, chaussée de Liège, va rouvrir ses portes dès ce week-end. Il aurait, semble-t-il, été victime d’un quiproquo administratif.

    L’article à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/429715/article/2019-08-28/le-dancing-le-real-tongres-rouvre-ses-portes-ce-week-end

  • Le 15 août, bonne fête aux Marie de Bassenge et dans le monde !

    Jour férié de l'Assomption de Marie dans plusieurs pays de tradition catholique, dont la Belgique, la France, l'Italie, le Liban, etc.

    Bonne fête aux Marie, Myriam, Marie -Louise, Marie-Gabrielle, Marie-Laurence, Marie- Ève, mais Aussi Jean-Marie, André-Marie etc..........

    Bon 15 août à vous toutes et tous !!!!!!

    Le prénom Marie est dérivé de Miryam, un prénom d'origine hébraïque qui signifierait "goutte de mer".

    Avant d'être un dogme, l'Assomption de Marie était donc une croyance reposant sur des traditions et non sur des bases scripturaires reconnues des premiers temps de l'Église.

    L'Église catholique a considéré que cette tradition était conforme au dépôt de la Foi et « longuement mûrie par un siècle de théologie mariale omniprésente » depuis la proclamation du dogme catholique de l'Immaculée Conception, dont il n'existe cependant pas trace dans la Bible.

  • Bassenge – Judiciaire. Sept ans de prison pour l’auteur d’un home-invasion à Wonck

    home invasion wonck.jpgBassenge – Judiciaire. Sept ans de prison pour l’auteur d’un home-invasion

    Un Liégeois âgé de 29 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de sept ans de prison pour avoir attaqué une famille de Bassenge en novembre 2016.

    Le prévenu faisait partie d’un groupe de trois auteurs qui ciblaient la récolte de cannabis d’une plantation illégale.

    Trois individus lourdement armés, dont un avec une Kalachnikov, avaient fait irruption le 4 novembre 2016 au domicile d’une famille de Bassenge, en exigeant d’obtenir de l’argent et du cannabis.

    La famille concernée par l’attaque nocturne était impliquée dans une culture de cannabis d’ampleur modeste. Les agresseurs visaient leur récolte et les bénéfices générés.

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce jeudi 8 août 2019

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-08-08,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-08-08,BASSE-MEUSE,1|6

  • Environnement – Citoyenneté. Les Volon-Terres embellissent Bassenge

    Depuis deux ans, un noyau dur de volontaires nettoie la commune tous les dimanches matins. Le journal La Meuse y consacre un article ce lundi 29 juillet 2019

    Qu’il fasse canicule, qu’il neige ou, comme hier, qu’il pleuve, les Volon-Terres de la Vallée du Geer se retrouvent tous les dimanches matin pour nettoyer un village de la commune. Nous les avons suivis hier, sous une petite pluie plutôt rafraîchissante. 

    Depuis deux ans, vêtus d’un gilet ou d’une veste jaune, équipés de gants, d’une pince et de sacs-poubelles, les Volon-Terres de la Vallée du Geer se retrouvent deux heures tous les dimanches pour nettoyer leur commune.

    Derrière cette belle initiative citoyenne il y a Muriel Bequet, 52 ans. « J’avais vu le fil Demain qui m’a beaucoup fait réfléchir. J’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice et essayer de conscientiser les gens. Dans le même temps, je me promenais beaucoup et j’étais vraiment énervée de voir autant de crasses partout. Alors, plutôt que de râler, je me suis dit qu’on pourrait montrer l’exemple en les ramassant. J’ai lancé un appel sur un groupe Facebook qui rassemble beaucoup de Bassengeois(Le Geer dans la Vallée du Geer). Et début juillet 2017, on organisait une première action de nettoyage. »

    8 à 10 participants

    Des quatre ou cinq des débuts, les Volon-Terres de la Vallée du Geer sont aujourd’hui un noyau dur de huit à dix personnes.

    L'article complet à lire en suivant ce lien : 

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-07-29,LIEGE|SU_QUOTIDIENS,2019-07-29,LIEGE,1|1

  • Dans votre journal La Meuse ce jeudi 25 juillet 2019

    la meuse 25 juillet 2019Dans votre journal La Meuse ce jeudi 25 juillet 2019

  • Insolite. La visite surréaliste de l'AFSCA à la poterie Lardinois à Bouffioulx (Vidéo). Et ça pourrait très bien arriver chez la potière Fabienne Fauvel à Wonck…

    Telesambre rapportait hier, une drôle d’histoire, surréaliste même, qui est arrivée à un fabricant de pots de Bouffioux…

    « Didier Lardinois est l'un des derniers potiers de Bouffioulx. Il nous raconte avec une certaine gouaille une visite récente de l’AFSCA dans son atelier. Ecoutez bien, ça vaut son pesant de cacahuettes, et ça confirme aussi qu’on est on est bien dans la Ville où a grandi Magritte, un des maîtres du surréalisme. »

    Bientôt une visite de l’AFSCA à la poterie de Fabienne Fauvel à Wonck ?

     

  • Wonck. Honteux ! Des sacs de détritus jetés à quelques mètres de la chapelle Sainte-Anne

    chapelle sainte anne détritus.jpgAlors qu'elle est en cours de restauration, la chapelle Sainte Anne à Wonck a reçu hier une offrande d'un très mauvais goût. Des sacs de nourritures diverses, dont des œufs, ont été jetés à quelques mètres du bâtiment. C’est un acte tout simplement abject.

    chapelle sainte anne détritus 3.jpg

    chapelle sainte anne détritus 2.jpg

    chapelle sainte anne détritus 4.jpg

  • La carte des 167 nouveaux radars !

    Ne manquez pas la carte des 167 nouveaux radars dans votre journal La Meuse de ce mercredi. Toutes les explications avec l’interview du ministre wallon Carlo Di Antonio en page 4 de notre dossier spécial dans La Meuse de ce mercredi 26 juin 2019

  • Friands de produits frais bio, les Wallons ont augmenté leurs dépenses de 40% !

    fromages bios wallons.jpgSigne que les habitudes des consommateurs changent petit à petit, chaque Belge a consacré 46 € aux produits frais bio en 2018, soit 6,50 € de plus qu’en 2017. C’est néanmoins sur les tables du sud du pays que l’on retrouve le plus ce type de produit, en témoigne l’incroyable hausse des dépenses des ménages wallons.

    Un article à lire dans Le sillon belge :

    https://www.sillonbelge.be/4403/article/2019-06-15/friands-de-produits-frais-bio-les-wallons-ont-augmente-leurs-depenses-de-40

    Quant au site Biowallonie, il avance des chiffres assez éloquents, eux-aussi…

    Quelques chiffres clés en consommation :

    Le consommateur belge accorde de plus en plus de confiance au bio puisque les dépenses en bio ne cessent d’augmenter depuis 2008. En 2018, on observe une progression record de 18% des dépenses pour les aliments frais et les boissons bio en Belgique. Les légumes, les fruits et les pommes de terre continuent de susciter le plus d’intérêt de la part des consommateurs. Ces denrées représentent 40% des dépenses en produit bio.

    Côté part de marché du bio en Belgique, ils atteignent 3,2% en 2018. En Wallonie, cette part de marché atteint même 4,8%, soit le triple comparé à 2009, ce qui confirme l’attrait grandissant des wallons pour le bio. En 2018, au total, les ménages belges ont dépensé 760 millions d’euros en produits bio (alimentaires et non alimentaires).

    https://www.biowallonie.com/