Google Analytics Alternative

Faits de société

  • Le magasin de Roclenge fermé lui aussi. Les CBD shop ferment les uns après les autres en région liégeoise

    magasin cannabis roclenge.jpgEn quelques mois, les CBD shop, ces commerces qui vendent du « cannabis légal », ont fleuri un peu partout en région liégeoise. Mais les clients l’auront sûrement constaté, la plupart de ces magasins n’auront tenu que quelques mois. La faute à une nouvelle réglementation qui les acculent financièrement.

    Accueillis avec enthousiasme par certains, regardés avec beaucoup d’inquiétude par d’autres, les CBD shop ont déchaîné les passions durant ces derniers mois. Et pour cause, c’est dans ces magasins qu’on peut acheter ce qu’on appelle le « cannabis légal ». Entendez par-là du cannabidiol dont le taux de THC ne dépasse pas les 0,2 %, ce qui en enlève les effets psychotropes.

    Arrivés en région liégeoise voici une petite année, les CBD shop se sont rapidement multipliés. Liège, Saint-Nicolas, Seraing, Herstal ou encore Bassenge ont ainsi vu l’ouverture d’un ou plusieurs commerces de ce genre. Mais depuis juillet, ces magasins ferment les uns après les autres, comme nous avons pu le constater avec « Vert Ô Naturel » à Bassenge. Ouvert à la fin avril, il est fermé depuis la mi-juillet !

    31,5 % d’accises

    « Tout ça c’est la faute à la nouvelle réglementation », nous explique Benito Marinaro, gérant de Kristal Canna, propriétaire et fournisseurs de plusieurs CDB Shop.

    L’article complet avec tous les détails en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/456274/article/2019-10-14/les-cbd-shop-ferment-les-uns-apres-les-autres-en-region-liegeoise

  • Commandement militaire de la Province de Liège. Avis aux habitants de Bassenge et de la Basse-Meuse !

    militaires exercices.jpgMessage du Commandement militaire de la Province de Liège.

    Du 14 au 18 octobre 2019, la Défense organisera l'exercice "Freedom Guardian". Parcours commando avec escalade, piste de cordes, échelle de corde, "Death-Ride", traversée de plan d’eau à la nage, navigation sur le Canal Albert et bivouac attendent les militaires participants.

    Nous tenons à rassurer la population et à nous excuser pour les éventuels désagréments occasionnés. (Photo prétexte)

  • A partir du 1er décembre, on arrondit. Les 1 et 2 centimes seront vendus, échangés ou détruits

    Plus de 24 millions d’euros circulent toujours 

    Avec l’obligation d’arrondir les montants payés en cash dans les commerces, les pièces de 1 et 2 centimes se feront de plus en plus rares. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs qui les égaraient un peu partout. Elles seront alors vendues, échangées voire détruites. 

    Perdues dans nos poches ou tiroirs, les petites pièces rouges de 1 et 2 cents ont souvent eu tendance à disparaître dans la nature. Et ce, depuis leur création. « Chaque année, il fallait en refrapper parce qu’elles ne circulaient simplement pas », confirme la Banque nationale de Belgique. Résultat ? Bien que la production ait été complètement stoppée, on recense encore aujourd’hui 798.676.390 pièces de 2 cents et 831.243.399 pièces de 1 cent. Soit un total de 24.285.961,8 euros ! À titre de comparaison, les pièces de 2 euros sont bien moins nombreuses avec quelque 411 millions de pièces en circulation.

    Bonne nouvelle cependant : dès le 1 er décembre, tous les montants payés en espèces devront être arrondis. Finis les 10,23 euros. Vous payerez désormais 10,25 euros. Un arrondi qui ne sera pas toujours au désavantage des clients puisqu’il est prévu d’arrondir aux 0 ou 5 cents les plus proches. Une note de 10,12 euros sera, par exemple, revue à la baisse.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.257515912.2027276932.1569846306-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-10-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-10-03,BASSE-MEUSE,1|2

  • Bassenge. Aéroport et nuisances sonores … Mesures en faveur des riverains

    Communiqué (Source Facebook Commune de Bassenge voir en bas de page)

    Le passage régulier d'avions dans le ciel de Bassenge a dernièrement interpellé certains habitants de notre commune.

    L'aéroport de Liège (Bierset) étant tout proche et le fait que Bassenge se situe en zone D, les avions survolent notre territoire aussi bien lors de leurs décollages que de leurs atterrissages et cela peut occasionner des nuisances sonores.

    Dernièrement, le Collège a invité les responsables de la Sowaer à venir présenter les mesures que le gestionnaire des aéroports wallons mets en place en faveur des riverains.

    Ainsi, tout propriétaire au 13 juillet 2004 d’une habitation périphérique à une des zones du PEB a la possibilité de faire vérifier le niveau sonore lié au trafic aérien via la pose d’un sonomètre.

    Si la mesure démontre que l’habitation est soumise à des niveaux sonores plus élevés que prévus, le propriétaire pourra prétendre aux mesures équivalentes aux niveaux sonores enregistrés au droit de son habitation.

    Des mesures d’encadrement ont également été adoptées afin de limiter le bruit à la source :

    En agissant sur les heures d’ouverture des aéroports (comme Charleroi par exemple)

    En imposant des restrictions de décollage et d’atterrissage,

    En imposant des seuils de bruits, exprimés en Lmax, à respecter.

    La Sowaer met également à disposition des riverains, un guichet unique pour répondre à toute demande d’information qui a trait à la gestion des mesures environnementales.

    Pour le contacter :

    Aéroport de Liège

    Bâtiment n°50 – 2ème étage

    4460 GRACE HOLLOGNE

    Tél.: 04/225 83 20N° gratuit: 0800/25 747ent n°50 – 2ème étage

    4460 GRACE HOLLOGNE

    Tél.: 04/225 83 20

    N° gratuit: 0800/25 747

    Fax : 04/225 83 21

    infoliege@sowaer.be

    Sowaer environnement Liège

    Cellule immobilière :

    +32 (0)4 225 8324

    locataireliege@sowaer.be

    Ouvert tous les jours de 9 à 12h et de 14 à 17h

    Fermé le mardi matin et le vendredi à partir de 16h.

    Besoin d'informations complémentaires ?

    N'hésitez pas à consulter le site : https://www.sowaer.be/environnement/

    Sachez aussi que la Sowaer intervient financièrement de diverses manières en fonction de la zone dans laquelle vous habitez (en tant que propriétaire au plus tard au 13 juillet 2004) :

    En zone A & B :

    Acquisition d’immeubles

    Primes de déménagement pour les locataires

    Indemnité pour trouble commercial ou professionnel

    En zone A, B & C :

    Prise en charge à 100% des travaux d’insonorisation

    En zone D :

    Octroi de primes à l’insonorisation

    Pour obtenir plus d’infos sur la localisation de votre bien et les mesures y liées, vous pouvez remplir le questionnaire à l'adresse : https://www.sowaer.be/formulaire-faq-docs-liens-utiles/?formulaire=6

    (Source :

    https://www.facebook.com/notes/commune-de-bassenge/a%C3%A9roport-et-nuisances-sonores-mesures-en-faveur-des-riverains/2636186436421202/ )

  • Les parquets se déchargent. Les communes font toujours plus le travail de la justice

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngCoups, vols… Elles ne sanctionnent pas que les crottes de chien ! 

    Dans les palais de justice du pays, les parquets sont débordés. Alors, plutôt que de classer les dossiers sans suite et de laisser les contrevenants impunis, ils délèguent aux communes. Celles-ci peuvent sanctionner de plus en plus d’infractions. Dans le Borinage, certaines communes commencent à trouver la tâche un peu lourde et hésitent à signer un protocole avec le parquet. 

    Les sanctions administratives communales (SAC), inventées par le législateur en 1999, permettent de sanctionner de plus en plus d’infractions sans passer par la case justice. Cela a commencé en 2006 par les petites incivilités (crottes de chien, uriner en rue…) Puis en 2008, on a ajouté les infractions liées à l’environnement (feu au fond du jardin…). En 2013, toutes les infractions liées au stationnement (sauf le défaut de paiement aux horodateurs) ont été ajoutées. Puis sont arrivées les « infractions mixtes » où l’on trouve des choses graves tout de même comme les vols simples, les injures, les coups et blessures sans incapacité…

    Certaines communes commencent à trouver le panier bien lourd. C’est le cas de cinq municipalités boraines (Boussu, Colfontaine, Frameries, Saint-Ghislain, Quaregnon) qui hésitent à adhérer au protocole d’accord avec le parquet de Mons qui, vu ses maigres moyens, dit ne plus pouvoir traiter que 8.000 dossiers par an (sur les 60.000 qui lui arrivent en correctionnel).

    Au parquet de Namur, toutes les communes de la province ont adhéré au protocole proposé par le procureur du Roi Vincent Macq. La dernière commune y a adhéré en 2018. « J’aurais préféré qu’on me donne les moyens, mais je ne les ai pas », explique le procureur Macq. « Ce protocole est plus qu’un excellent plan B : ça garantit une réponse là où il n’y en a plus depuis un petit temps. Cela met fin à un sentiment d’impunité et d’insécurité pour les gens qui sont victimes de ces faits. » Et toutes les infractions sont reprises dans le protocole.

    Du côté de l’Union des Villes et des Communes, on voit ça sous un autre angle. « Ce n’est pas le rôle des communes de faire le travail de la justice », réagit Ambre Vassart, conseillère. « Dès lors, si une commune n’a pas les capacités humaines et matérielles de remplir cette nouvelle mission, elle peut ne pas le faire et il ne faut pas la blâmer ! »

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.219688665.1328740415.1569498809-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-09-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-09-27,BASSE-MEUSE,1|16

  • Environnement Bassenge. Petit jeu : « De quoi s’agit-il ? »

    POINT INTERROGATION.pngLe samedi 28 septembre 2019 prochain, à 14h00, un élément hydraulique va être actionné.

    Son impact sur l’environnement des Bassengeois(e)s reste une inconnue.

    De quoi s’agit-il ?

  • Zichen. L’incendie ne provoque plus de fumées que sur le site et il est pratiquement circonscrit

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngLes fumées provoquées par l’incendie de Mennestraat à Zichen ne se limitent plus maintenant qu’au site de la société. A 12h00, les pompiers étaient toujours occupés à circonscrire l’incendie. (Source Riemst.be)

  • Attention ! Message d’alerte de la commune de Riemst ! Dégagement de fumées suite à un incendie à Zichen!

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngATTENTION: Dans la Mennestraat à Zichen, un incendie d’entreprise a eu lieu à Roosen Borgh la nuit dernière, au cours duquel de la fumée s'est dégagée, elle se dirige maintenant vers le centre de Riemst. Les services d'urgence sont sur place et demandent à tous les résidents de Zichen et des alentours de garder les fenêtres et les portes fermées. Éteignez également les systèmes de ventilation. Évitez l'environnement et suivez cette page pour les mises à jour.

    MISE À JOUR 10h00: l'incendie est sous contrôle, mais les services d'urgence sont toujours en train de s'éteindre. La nuisance liée à la fumée peut persister pendant un certain temps. Il n'y a pas de victimes.

    MISE À JOUR 10h25: L'incendie concerne l'écorce des arbres et le bois déchiqueté. La fumée ne constitue donc pas un danger immédiat. Cependant, comme la fumée n'est jamais saine, nous vous demandons de garder les fenêtres et les portes fermées et de garder les systèmes de ventilation éteints aussi longtemps que vous ressentez des nuisances dues à la fumée ou aux odeurs.

    Le site de la commune de Riemst :

    https://www.riemst.be/nl/nieuws/brand-roosen-borgh-zichen

  • Arnaque en région liégeoise : un faux cabinet d’avocats leur réclame 470 euros

    arnaque région liégeoise.jpgCette semaine, plusieurs Liégeois ont été victimes d’une arnaque téléphonique. Un faux cabinet d’avocats leur  envoyait un coup de téléphone pour un abonnement qu’ils auraient souscrit avec une agence de voyages. Deux d’entre eux ont décidé d’expliquer la supercherie. 

    « Van den Brink », si ce nom vous dit quelque chose, c’est que vous avez été victime d’une arnaque. Ces derniers jours, plusieurs Liégeois nous ont alertés concernant des coups de téléphone suspects. Parmi eux, on retrouve Sébastien. Cet habitant de Slins raconte le moment où son téléphone a sonné : « C’est arrivé ce vendredi. À l’autre bout, j’ai entendu une voix d’une femme. Elle avait un accent flamand quand elle parlait ». Et le plus intéressant arrive : « Elle s’est présentée comme membre du cabinet d’avocats Van den Brink. Ça avait l’air sérieux ».

    « Ils étaient très agressifs »

    À Seraing, Eric, 38 ans, est victime de la même mésaventure : « Oui, moi aussi j’ai reçu le même coup de téléphone et je peux vous dire que ça avait l’air plus que sérieux ». Et pour cause, à l’autre bout de la ligne, des arnaqueurs avaient préparé tout un stratagème pour piéger leurs victimes.

    « Ils m’ont expliqué que j’avais parlé avec une agence de voyages l’année dernière. Apparemment, à ce moment-là, j’aurais souscrit à un abonnement pour recevoir un catalogue. J’avais alors 14 jours pour renoncer, mais je ne l’aurais pas fait », explique Sébastien. « Je vous avoue que ça m’a un peu inquiété. Elle avait beaucoup d’informations sur moi. Et en plus, on ne se souvient pas toujours des gens qu’on appelle pendant l’année. Il se passe tellement de choses ! Du coup, je me suis mis à lui poser des questions. Ça ne lui a pas plu ».

    Effectivement, le ton monte très rapidement et le cabinet d’avocats commence à menacer nos deux Liégeois : « Ils étaient très virulents et agressifs. Ils m’ont dit que si je ne payais pas 470 euros immédiatement, ils enverraient les huissiers chez moi. Et que je devrais alors payer 1200 euros ».

    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce lundi 16 septembre 2019

  • Bassenge : un élève et une éducatrice victime de coups

    Un suspect a été déféré au Parquet de Liège.

    La DH du 10 septembre dernier rapporte que le lundi 9 vers midi, la police s’est rendue au CEFA de Glons, à Bassenge. Un élève et une éducatrice avaient été victimes de coups portés par des anciens élèves de l’établissement.

    Le jeune homme victime de l’agression se trouvait avec des amis sur le trottoir devant l’établissement. Il a été pris à partie par trois individus. L’éducatrice a ouvert la barrière pour permettre à l’élève de rentrer dans l’enceinte de l’établissement, mais la scène de coups s’est poursuivie et l’éducatrice a reçu un coup de poing. Un suspect a été déféré au Parquet de Liège ce mardi.

    Source : la DH.

    Photo prétexte Google maps.

  • Des centaines d’objets volés à récupérer à la police de Liège

    Suite à une opération d’envergure, la police de Liège est parvenue à mettre la main sur des centaines d’objets volés dans des véhicules et des habitations en région liégeoise. Ceux-ci ont été entièrement répertoriés et la police vous permet désormais de les récupérer.

    Après une première session d’identification et de restitution d’objets volés au mois d’août, la Police locale de Liège permet à nouveau à la population de récupérer des objets volés retrouvés lors d’une opération policière d’envergure.

    Vous pouvez les récupérer

    La Zone de Police de Liège a tout répertorié et souhaite le faire savoir à la population pour permettre aux victimes de récupérer leur bien.

    Rendez-vous sur le site www.policeliege.be  pour y découvrir les photos des objets retrouvés numérotés et classés par catégories.

    Tous les autres renseignements en suivant ce lien ou dans votre journal La Meuse de ce mercredi 11 septembre 2019

    https://www.lameuse.be/436061/article/2019-09-11/des-centaines-dobjets-voles-recuperer-la-police-de-liege

  • Wonck. Inauguration de la Chapelle Sainte Anne après restauration : un événement convivial et très « rassembleur » (+ Vidéo)

    inauguration chapelle sainte anne, cérémonie chapelle sainte anneChronique de Roger Wauters

    Ils étaient très nombreux ce dimanche 1er septembre 2019 à avoir répondu à l’invitation lancée par Ali Aghroum à l’occasion de l’inauguration de la Chapelle Sainte Anne qui, comme on le sait, a été entièrement restaurée.

    Amis, sympathisants, bénévoles et artisans qui ont mis la main à la pâte, le groupe des Volon’terres et beaucoup d’autres personnes issues de différents horizons composaient un public éclectique venu manifester son enthousiasme devant la qualité des travaux de restauration entrepris - à l’identique et selon les règles de l’Art - pour faire de la Chapelle, qui était à l’abandon depuis des lustres, un véritable petit bijou.

    Mais c’est aussi et surtout à Ali qui en est devenu propriétaire que de nombreuses louanges ont été adressées : « Il l’avait promis. Il l’a fait. La Chapelle est magnifique ! »

    Cerise sur le gâteau, le Collège communal, au grand complet, a rehaussé l’événement de sa présence et une cérémonie liturgique qui fut célébrée par l’abbé Lucien Vanstipelen officialisa l’inauguration par une Bénédiction. (Vidéo)

    Je ne reviendrai pas en détail sur l’histoire abracadabrante de cette chapelle mise en vente aux enchères par le SPF Finances et acquise par mon ami Ali, si ce n’est pour signaler, en toute modestie mais par simple satisfaction que je partage avec toutes et tous, que c’est grâce au blogueur Sudpresse de Bassenge, votre serviteur, que mon ami a pu l’acquérir.

    La Chapelle Sainte Anne a été à la fois sauvegardée devant ses dégradations subies par le temps, gardée dans le patrimoine en devenant la propriété d’un bassengeois (un candidat anversois avait surenchéri) et, de par la magnifique restauration dont elle vient de faire l’objet, est regardée désormais comme un des plus beaux joyaux du petit Patrimoine de Bassenge.

    Une toute belle histoire… et un événement très « rassembleur »

    R.W.

    Une magnifique vidéo de Michel Philippet que nous remercions :

  • Information locale. Depuis 7 ans, Bassenge Sudinfo sur le podium des blogs régionaux les plus visités

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngAprès 7 ans d’existence, avec près de 6.000 articles et ses 32.000 visites mensuelles (août 2019) le blog Bassenge Sudinfo figure toujours dans le peloton de tête des blogs régionaux Sudpresse les plus visités.

    Ce mois d’août, il est devancé de peu par les blogs couvrant l’actualité des villes d’Ath et de Hannut.

    Voilà qui témoigne de la fidélité de ses lecteurs et lectrices auxquels le blogueur de Bassenge dit « Merci ! »

    Roger

  • Patrimoine - Bassenge. Inauguration de la Chapelle Sainte Anne ce dimanche 1er septembre à Wonck !

    porte chapelle sainte anne wonck.jpgAprès avoir fait l’objet d’une magnifique restauration, l’inauguration de la Chapelle Sainte Anne de Wonck aura lieu ce dimanche dès 11h00.

    Ali vous invite cordialement et chacun(e) est le bienvenu(e) !

    Pour représenter le Clergé, Lucien a confirmé sa présence à 13h00.

    Qu’on se le dise !

  • Le dancing Le Real à Tongres rouvre ses portes ce week-end

    Fermé à nouveau la semaine dernière sur ordre de la bourgmestre de Tongres, le dancing Le Real, chaussée de Liège, va rouvrir ses portes dès ce week-end. Il aurait, semble-t-il, été victime d’un quiproquo administratif.

    L’article à lire en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/429715/article/2019-08-28/le-dancing-le-real-tongres-rouvre-ses-portes-ce-week-end