Google Analytics Alternative

Culture, éducation permanente

  • Liège-Culture. Nos bons plans du week-end en région liégeoise

    bons plans.jpg

    « Bons plans du week-end » : quelques idées de sorties pour toute la famille en région liégeoise. Des activités variées et adaptées en respectant les règles sanitaires afin de continuer ensemble la vie culturelle liégeoise. Bon week-end à toutes et à tous !
    1.Liège : Ze Art Galeries
    Samedi - Galeries Saint-Lambert
    Les Galeries Saint-Lambert à Liège proposent un projet dédié aux artistes liégeois. Avec un objectif double : leur offrir une vitrine pour se faire connaître et organiser une mise aux enchères dont le produit de la vente sera intégralement versé à une association caritative de leur choix. Ce samedi dès 14h, c’est Pupa qui s’exposera et vous proposera un live painting au premier étage. Accès gratuit.
    2.Région liégeoise : la fête de la Pomme
    Samedi et Dimanche - Pépinières
    L’automne est la période idéale pour planter un arbre fruitier. Samedi et dimanche, à l’occasion de la Fête de la Pomme, les pépinières Oh Green (Hognoul et Saint-Georges) et Jardinerie de l’Amblève à Aywaille vous offrent un kilo de pommes à l’achat d’un arbre fruitier (pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers).
    Infos : www.pommepommepomme.be.
    3.Liège : expo Andy Warhol
    Samedi et dimanche - La Boverie
    L’exposition Andy Warhol est accessible dans le parc de la Boverie à Liège jusqu’au 28 février. Une expo qui rassemble les œuvres les plus célèbres du pape du pop art provenant des plus grands musées du monde et de collections privées.
    Samedi et dimanche de 10 à 18h. Entrée : 17€. Réservations : www.laboverie.com.
    4.Aywaille : parc animalier
    Samedi et dimanche - Le Monde Sauvage
    Vu que les parcs animaliers n’ont pas été visés par les dernières mesures de restrictions, le Monde Sauvage d’Aywaille vous ouvre ses portes tout ce week-end avec de nombreuses activités pour toute la famille. Le parc est accessible samedi et dimanche à partir de 10h à 18h. Entrée : 25€ (adultes), 20€ (de 12 à 15 ans) et 17€ (de 3 à 11 ans). Infos et tickets : www.mondesauvage.be.
    5.Liège : expo Toutankhamon
    Samedi et dimanche - Gare des Guillemins
    La grande exposition consacrée à Toutankhamon et dédiée à l’Egypte ancienne vous attend toujours à la gare des Guillemins. Une exposition qui vous invite à suivre la quête d’Howard Carter, l’archéologue à l’origine de la découverte du tombeau de Toutankhamon. Un voyge dans le temps à ne pas manquer.
    Entrée : de 10 à 15€. Samedi et dimanche de 10 à 18h30.
    6.Liège : expo Alberto Giacometti
    Samedi et dimanche v- Cité Miroir
    Une nouvelle exposition vous attend à la Cité Miroir à Liège.
    Dédiée au sculpteur Alberto Giacometti, « L’Humanité absolue » est à voir jusqu’au 17 janvier 2021. Cette expo comprend 35 chefs-d’œuvre uniques en bronze et des lithographies.
    Samedi et dimanche de 10 à 18h. Entrée : 10€. Infos et tickets : www.citemiroir.be.
    Et d'autres suggestions dans votre journal La Meuse de ce samedi 24 octobre 2020

  • Vient de sortir. "Les jours et saints de chez nous - Lès djoûs èt lès Sints d’amon nos-ôtes: la mémoire intime des Wallons". Un ouvrage signé José-Louis Thomsin

    Saviez-vous que pour soigner "li djênihe", (jaunisse), le malade devait uriner sur un balai - ce qui a donné le dicton "aller pihî so l’ramon"(aller pisser sur le balai) - ou prendre une infusion de "porcès d’cåve", - cochons de cave -, les succulents cloportes, que la pluie est annoncée par les poulets qui se grattent sous l'aile ? Qu'un mariage sera heureux si le cortège nuptiale rencontre un crapaud ou une araignée sur son trajet ?
    Que saint Gorgon était invoqué pour les maladies de la peau et surtout po l' måva pi (pour le pied d’athlète) qui est une infection à champignons qui touche la peau entre les orteils, et qu'on laissait tremper les pieds dans du purin d’ortie qui est aussi un excellent fongicide que l’on utilise dans le potager. De plus, si vous sentez des pieds, vous avez une excuse.
    Et que, si une jeune fille hésite entre plusieurs prétendants, elle allumera le 20 novembre jour de la Saint André, des bouts de chandelle à qui elle aura attribué les noms et constatera celui qui fait le plus long feu...
    Vous trouverez tout cela et bien d'autres choses, parfois pleines de sagesse parfois étranges, dans les 744 pages que José-Louis Thomsin consacre dans "Les jours et les saints de chez nous" - Lès djoûs èt lès sints d'amon nos-ôtes - et dans lesquelles vous trouverez des dictons météorologiques en wallon mais avec la traduction française, des coutumes familiales, comment se protéger de la sorcellerie et des croyances relatives aux jours de la semaine. Et chaque jour la présentation du "Sint ou Sinte" avec ses remèdes, ses croyances et ses proverbes.
    Cet ouvrage vous révélera l'âme cachée du peuple wallon, ses superstitions et ses craintes.
    Il est vendu au prix de 19 euros plus mais malheureusement, vu son poids et les 744 pages et Bpost ne faisant pas de cadeau, 6,90 de port. Mais vous pouvez l’acquérir au domicile de l’auteur, 136 Chaussée Brunehaut à Juprelle.
    Versement à effectuer à EdItions ALMI BE85 3400 4151 2806

  • Liège - Culture et loisirs. Voici les 7 bons plans de la rédaction pour ce week-end en région liégeoise

    illustration soldes.jpgDurant tout cet été, nous vous proposons chaque samedi nos « bons plans du week-end ». Quelques idées de sorties pour toute la famille en région liégeoise. Des activités variées à savourer en respectant les règles sanitaires afin de redémarrer ensemble la vie culturelle liégeoise. Bon week-end à toutes et à tous !
    1.Liège : ciné plein air – Samedi – Cinéma Sauvenière
    Le ciné en plein air continue à la brasserie du cinéma Sauvenière à Liège. Samedi soir dès 22h30, le film projeté sera « The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson. Entrée gratuite. Notre conseil : arrivez tôt.
    2.Liège : place aux livres – Samedi – Place Saint-Etienne
    Place aux livres, c’est tous les 1 er et 3 e samedis du mois sur la place Saint-Étienne à Liège. Située à l’arrière des Galeries Saint-Lambert, cette place piétonne s’anime de 10 à 18h avec la présence de 16 bouquinistes. Des centaines d’ouvrages à petits prix. Accès gratuit.
    3.Liège : expo hyperréalisme sculpture – Samedi et dimanche – Musée de la Boverie
    La grande exposition « Hyperréalisme Sculpture » se clôture ce week-end et vous attend une dernière fois samedi et dimanche au musée de la Boverie à Liège. Une expo consacrée au courant artistique apparu dans les années 1970 aux États-Unis, qui tourne le dos à l’abstraction et cherche à atteindre une représentation minutieuse de la nature. Infos : www.expo-corps.be.
    4.Soumagne : parc et piscine – Samedi et dimanche – Domaine de Wégimont
    Le domaine de Wégimont, sa piscine, son parc et ses plaines sont accessibles sur réservation. Le port du masque y est obligatoire pour les plus de 12 ans. Une sortie idéale en famille. Infos et réservations : www.provincedeliege.be/wegimont.
    5.Liège : exposition collective – Samedi et dimanche – Galerie 23
    Samedi et dimanche de 14 à 18h, la Galerie 23 située sur le boulevard de la Sauvenière à Liège ouvre les portes de sa grande exposition collective consacrée aux artistes qui y ont exposé leurs œuvres de 2018 à 2020. Accès gratuit. Infos : 0495/45.46.14 et www.galerie23.be.
    6.Liège : initiation à la fouille – Dimanche – Grand Curtius
    Tous les premiers dimanches du mois, les musées de la ville de Liège vous ouvrent gratuitement leurs portes. Le Grand Curtius propose ce dimanche de 14 à 17h, une initiation à la fouille archéologique pour les enfants de 6 à 12 ans, accompagnés de leurs parents. Infos : 04/221.68.32.
    7.Liège : les soldes d’été – Samedi et Dimanche – Galeries commerciales
    Les soldes d’été débutent ce week-end à Liège. La Médiacité (samedi jusqu’à 22h et dimanche de 11 à 19h), Belle-Île (samedi de 9 à 21h), Galerie Cora (samedi de 7 à 21h) vous ouvrent leurs portes pour l’occasion.

  • Enseignement. Éduquer les enfants au bien-être animal dès l’école primaire

    chat mignon.jpgJacqueline Galant (MR) lance l’idée et rappelle qu’un site internet donne déjà les outils aux professeurs 

    Comment faut-il se comporter avec son animal de compagnie ? Pour la députée Jacqueline Galant, la question mérite d’être traitée à l’école. Cynthia Chiarlitti, créatrice de la plateforme « Pense-Bête », soutient l’idée. 

    Et si on étudiait le bien-être animal à l’école ? C’est en tout cas la volonté de la députée Jacqueline Galant : « Nous avons désormais un code wallon du bien-être animal mais on constate qu’il y a encore de nombreux faits de maltraitance animale relayés par les médias. C’est pourquoi il serait intéressant de sensibiliser dès le plus jeune âge. Car en sensibilisant les enfants, nous touchons également leurs parents. »

    La députée regrette que les animaux ne soient considérés que sous l’angle purement scientifique. « Dans les cours de philosophie et de citoyenneté, la problématique n’est que brièvement abordée. Je voudrais que, dès l’école primaire, on puisse étudier l’animal en tant qu’être vivant avec des sensibilités. » C’est pourquoi elle demandera à la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir (PS), ce qu’elle pense de l’idée d’encourager les pouvoirs organisateurs à mettre en place des cours de bien-être animal dans leur établissement.

    Un site ludique et pédagogique

    Jacqueline Galant aimerait également que les enseignants soient sensibilisés à l’utilisation d’outils pédagogiques tels que la plateforme « Pense-Bête », lancée au mois de janvier 2019. Une proposition accueillie à bras ouverts par son initiatrice, Cynthia Chiarlitti, également professeure de communication à Liège. « Le projet est désormais complètement opérationnel et je voulais justement voir avec le ministère de l’Enseignement comment nous pouvions le faire connaître dans les écoles », sourit-elle.

    « Pense-Bête » se présente sous la forme d’un site internet (www.pense-bete.be ) dont l’objectif est de conscientiser les enfants au bien-être de l’animal de compagnie. L’enfant choisit son animal - un chien, un chat, un hamster ou un poisson rouge - et peut réaliser différentes activités pour apprendre à le comprendre, à réagir mais aussi pour voir s’il est prêt à en adopter un.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.264492808.641788394.1573737689-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2019-11-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-11-15,BASSE-MEUSE,1|16

  • Bassenge. Rentrée 2019/2020 : la nouvelle brochure des Activités extrascolaires pour enfants de 2 1/2 à 12 ans

    Bassenge. Rentrée 2019/2020 : la nouvelle brochure des Activités extrascolaires pour enfants de 2 1/2 à 12 ans

    A consulter ici : activités extrascolaire brochure 2019.png

  • L’Athénée Royal de Visé- Glons, une école dynamique à taille humaine

    logo-CEFA-glons.gifUne école dynamique ouverte sur le monde. C’est sans doute ce qui caractérise d’abord l’Athénée Royal de Visé-Glons. Établissement sans cesse en mouvement où les projets foisonnent à mesure de l’année, l’A.R.V. place l’élève au centre de son projet pédagogique. Objectif : faire de l’étudiant un acteur de son propre épanouissement personnel. « Notre population ne cesse de grandir à mesure des années », souligne Fabienne Roose-Pottier, l’énergique Préfète des Études. « On avoisine les 1500 élèves sans tenir compte des sections fondamentales, ce qui ajoute 500 personnes. Mais au sein de notre établissement, chaque élève compte. On est une grande école, certes, mais à taille humaine où chacun peut trouver sa place. C’est une des clés de la réussite de notre école. » Ce fil rouge est l’objet de l’attention de tous, les élèves, bien sûr, mais aussi l’ensemble des professeurs, des éducateurs et du personnel auxiliaire. Trois axes sont ainsi mobilisés dans le projet d’établissement. « Oui, on va et on revient sans cesse entre apprendre à apprendre, apprendre à être responsable et apprendre à entreprendre » confirme Madame la Préfète. 

    GLONS :

    Un CEFA, un centre d’éducation et de formation en alternance niché sur le site de Glons, permet aussi à ceux qui le souhaitent de mêler cours théoriques/pratiques en classe et apprentissage chez un patron en entreprise. Pour ceux qui viennent d’horizons lointains, un internat attenant à l’école est prêt à les accueillir. « C’est une bonne façon de confronter nos élèves, dès leur plus jeune âge, au monde qui les entoure. Nous voulons vraiment les préparer à l’avenir. C’est la raison pour laquelle nous sommes également attentifs à sortir nos étudiants de Visé. On le fait notamment via des échanges linguistiques avec des Allemands de la ville de Kaarst ou le programme Comenius grâce auquel notre établissement a été sélectionné pour participer à l’élaboration d’un projet en collaboration avec 6 pays partenaires » commente Fabienne Roose-Pottier qui chapeaute le tout. Qui dit diversité dit du coup mixité sociale, mais pas ghetto. « Notre école fait la part belle à tous les publics, mais ils ne sont pas isolés les uns des autres », assure encore Madame la Préfète. « Ils sont au contraire amenés à échanger et évoluer les uns avec les autres en harmonie… »

    L’article complet à lire en suivant ce lien

    https://www.sudinfo.be/id125248/article/2019-06-17/lathenee-royal-de-vise-glons-une-ecole-dynamique-taille-humaine

  • Culture – Bassenge. Ce samedi 15 juin, « L'Huître, je te quitte moi non plus » une pièce de théâtre à ne pas manquer !

    4 à  strophes photo.jpgCe samedi 15 juin, la troupe « Les 4 à strophes » présente une comédie savoureuse de Didier Caron à la salle La Passerelle à Bassenge. Rires garantis !

    « Bernard est fermé comme une huître et est jaloux comme un pou ! Il soupçonne sa femme Viviane de le tromper avec Olivier. Son couple semble aller droit dans le mur. Il élabore alors un plan machiavélique pour se venger et rendre sa femme jalouse : la quitter, pour qu'elle revienne vers lui. Pour cela, il embauche Cindy, jeune comédienne, pour jouer le rôle de sa maîtresse.

    Victime de sa propre stratégie, il se retrouve rapidement coincé entre Cindy qui prend un peu trop son rôle à coeur et Viviane, qui est loin d'avoir dit son dernier mot. Deux appartements, deux camps ! La tension monte, chacun se sent trahi au fil des alliances qui se font et se défont.

    Et chaque soir, la même question : qui dormira où ? »

    Une pièce de Didier Caron

    Par la troupe "Les 4 à Strophes" avec : Annick Sleypenn, Noëlla Dambiermont, Laurent Godart, Nicolas Van Lierde

    Réservations souhaitées (voir coordonnées affiche).

    Une organisation Reflets asbl.

  • Débarquement du 6 juin 1944 : nos paras sauteront sur Sainte-Mère-Église

    débarquement juin 44.pngPlus de 30.000 personnes, dont près de 500 vétérans, sont attendues aux principales cérémonies de commémoration du 6 juin 1944, date du débarquement allié en Normandie. Cette séquence mémorielle s’ouvrira mercredi matin à Portsmouth, en Angleterre, avec une cérémonie internationale en présence de la reine Elizabeth II et de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, dont la Première ministre britannique sur le départ, Theresa May, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Donald Trump. Les célébrations se poursuivront mercredi après-midi et jeudi de l’autre côté de la Manche.

    Un avion de transport belge C-130 Hercules et une soixantaine de para-commandos du débarquement normandie.jpg«Special Operations Regiment» (SOR) participeront ce 9 juin à un saut de masse près de la localité de Sainte-Mère-Eglise. Ils feront partie d’un dispositif fort de dix-sept avions gros porteurs de sept nationalités qui doivent larguer près de 1.400 parachutistes - un millier de militaires et 400 civils, dont certains en uniforme d’époque - non loin de ce lieu mythique dans l’histoire du Débarquement, situé dans le département de la Manche.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2019-06-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2019-06-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • Bassenge. Je Lis dans ma Commune : Opération « Le climat, nous participons! »

    Bassenge. Je Lis dans ma Commune : Opération « Le climat, nous participons! » (Source Bassenge.be)

    Je lis dans ma commune 2019.png

  • C’est le printemps ! Il est revenu le temps de se remettre au jardinage

    Après nous avoir offert de très belles journées cette semaine, le printemps se montrera un peu plus timide dans les jours qui viennent. Mais, si vous en avez le loisir, entre deux averses et sous un ciel généralement gris, c’est le moment de vous remettre au jardinage. (Photo bandeau illustration  - jardin Kreavert à Boirs)

    Les fleurs se développent de plus en plus, les protections hivernales vont pouvoir être progressivement retirées, et vous allez pouvoir vous adonner aux tailles de mars, réputées les meilleures, selon l’adage bien connu.

    Au verger.

    C’est le moment de greffer, tailler, planter… Depuis quelques mois, les arbres fruitiers attendent leur tour. Si la taille n’a pas encore été faite, ne tardez plus car les fruitiers mettent leurs feuilles, et déjà pour certains leurs fleurs.

    Au jardin d’ornement.

    Les fleurs de saison pointent leur nez et commencent à égayer le jardin : primevères, amélanchier, cognassier du Japon, prunus, mimosa, et évidemment l’incontournable forsythia jaune, annonciateur de l’arrivée du printemps ! Plantez les vivaces ainsi que les bulbes à floraison estivale et automnale. Semez les annuelles, uniquement sous abris : pétunias, verveines, sauges, œillet d’Inde, cosmos… Pour les arbustes, taillez toutes les haies, ainsi que le camélia défleuri, l’hibiscus, la glycine… Taillez aussi vos derniers rosiers. Terminez la plantation des arbustes caducs à racines nues et des arbustes persistants en motte.

    Au potager.

    Les semis sous châssis et les premières divisions de plants ouvrent le bal. En passant par la serre, on active les semis délicats qui s’impatientent déjà… Le potager commence à s’agiter : boutures et plantation des bulbes comestibles sont au menu.

  • Le livre du mois. « La vie secrète des arbres » Un livre qui devrait certainement plaire en Vallée du Geer

    la vie secrète des arbres.jpgAu vu de l’intérêt manifesté pour les arbres par beaucoup de nos lecteurs et lectrices en Vallée du Geer, ce livre que nous avons eu le plaisir de lire devrait leur apporter un bon moment de lecture. Nous en avons donc fait le livre du mois.

    « Après avoir découvert les secrets de ces géants terrestres, par bien des aspects plus résistants et inventifs que les humains, votre promenade dans les bois ne sera jamais plus la même… »

    Peter Wohlleben Auteur de l’ouvrage.

    Prodigieux conteur, acclamé dans le monde entier, Peter Wohlleben s’appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous la vie secrète des arbres.2jpg.jpgapprendre comment s’organise la société des arbres.

    Les forêts ressemblent à des communautés humaines. On y observe des couples amoureux, des enfants que les parents aident à grandir, des voisins qui se soutiennent et des pionniers audacieux. Les arbres se montrent solidaires, font preuve de mémoire et savent répondre avec ingéniosité aux dangers. Leurs racines, tel un réseau internet végétal, leur permettent de partager des nutriments, mais aussi de communiquer entre eux. Et, elles peuvent perdurer dix mille ans.

     la vie secrète des arbres.3jpg.jpgLa vie secrète des arbres a été numéro un des ventes en Allemagne avec plus de 750.000 exemplaires vendus. Il est traduit en 32 langues.

    Il est publié aux éditions « Les arènes »

    Il est disponible à la Bibliothèque Saint Victor de Glons (début mars)

    La vie secrète des arbres se prolonge sur arenes.fr en suivant ce lien :

    http://www.arenes.fr/livre/vie-secrete-arbres/

    Roger Wauters

  • Bonne rentrée à tous les enfants, adolescents (et autres…) sans oublier les enseignants

    Bonne rentrée à tous les enfants, adolescents (et autres…) sans oublier les enseignants

  • Nouveau à Bassenge : « Speech splash » bain de langue

    Nouveau à Bassenge : « Speech splash », bain de langue

    http://www.speech-splash.be/services/ateliers 

    bain de langue 2.jpg

  • Le plan cadastral est désormais disponible en ligne à tous

    Le plan parcellaire cadastral est désormais disponible en open source en ligne pour tout un chacun.

    Jusqu’à présent, seuls certains groupes cibles spécialisés, comme les géomètres et les administrations communales, y avaient accès. «Tout le monde peut dorénavant l’utiliser afin de visualiser et de localiser des biens immobiliers par exemple», se réjouit lundi le ministre des Finances Johan Van Overtveldt.

    http://www.lameuse.be/267501/article/2018-08-20/le-plan-cadastral-est-desormais-disponible-en-ligne-tous?from_direct=true

  • Asbl Bassenge On Move. Ecole de la réussite 2018 : ça commence lundi !

    Communiqué de l’asbl Bassenge On Move.

    Les cours sur mesure sont prêts. Les horaires ont été envoyés aux élèves. Les profs sont motivés. Cette année, notre ASBL répondra à 42 nouvelles demandes d'aide.

    On rappellera que ces cours existent depuis 2014. Qu'ils sont totalement gratuits et visent une seule chose : la solidarité entre Bassengeois. Car l'égalité des chances dans le domaine de l'éducation est au cœur de nos préoccupations.

    Nous souhaitons, à tous les élèves, une excellente semaine de révision et nos meilleurs vœux de réussite pour leurs examens.