Google Analytics Alternative

communication Bassenge blogs Sudinfo

  • Covid19. Communiqué d’Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège

    logo bassenge sudinfo.pngMercredi 24 juin 2020 à 15h00 

    Lors de la conférence de presse suite au Conseil National de Sécurité de ce jour, Madame la Première Ministre a rappelé que les rassemblements sont interdits et que les événements vécus le week-end dernier créent de la colère et découragent les citoyens qui respectent les règles depuis des mois. Ne pas respecter les distances sociales est un risque pour soi et pour les autres. 
    « Quand je me protège, je te protège. » 

    Phase 4 du déconfinement : 

    Voici les principaux changements qui seront valables dès le 1er juillet 2020. 
    ✅ La bulle sociale sera élargie à 15 personnes maximum par semaine ; 
    ✅ Les activités de loisir seront autorisées : les piscines, centres de bien-être, cinémas, casinos, salles de fêtes, etc. pourront ouvrir à nouveau sous certaines conditions ; 
    ❎ Les boites de nuit et rassemblements de masse restent interdits ; 
    ✅ Les activités culturelles avec public seront autorisées selon un protocole et des conditions avec un maximum de 200 personnes max. en intérieur et 400 personnes max. en extérieur. Ces capacités maximales seront revues pour le 1er août selon l’évolution de la situation ; 
    ✅ Les manifestations devront respecter les mêmes règles (max. 400 personnes en extérieur), devront être statiques et respecter les règles d’hygiène. 
    ✅ Les règles seront assouplies dans les magasins concernant le nombre de personnes et le temps maximum ; 
    ✅ La limite de vendeurs sur les marchés sera levée ; 
    ✅ Pour la Fête nationale, un hommage sera organisé pour les victimes du covid-19. Les cérémonies seront adaptées selon la situation sanitaire ; 
    - En ce qui concerne l’organisation de l’année scolaire 2020-2021, les Ministres compétents vont communiquer dans une conférence de presse spécifique. 
    De manière générale, la Première Ministre a rappelé que nous devons absolument respecter les règles en profitant de l'été. 

  • Be-alert. Incendie actuellement sous contrôle à Millen (Riemst)

    logo bassenge sudinfo.pngLes fumées pourraient contenir de l’asbeste (amiante). Toutefois les analyses sont en cours. 
    Par principe de précaution, les habitants sont invités à fermer les portes et fenêtres et à couper les systèmes de ventilation. 

  • Le pouls de Facebook - Bassenge. Le bruit des avions indispose les habitants. Un changement par rapport à avant ?

    logo bassenge sudinfo.pngSur Facebook, le groupe «  Le Geer dans la Vallée du Geer » a vu dernièrement défiler une flopée de commentaires sur le survol des avions : plus fréquents, plus bruyants, plus bas…

    En est ressorti le constat unanime d’une augmentation des nuisances sonores en notre région sans trouver aucune explication rationnelle. Alors à quoi faut-il attribuer ce changement ?

    Un début de réponse sur le site de la SOWAER

    En effet, si obtenir une réponse demande à contacter les élus politiques, il n’est toutefois pas inintéressant de se rendre sur le site du Gestionnaire de l’aéroport.

    Sur ce site, deux plans sont publiés : celui d’exposition au bruit et celui du développement à long terme.

    https://www.sowaer.be/environnement/

    Voici le Plan d’Exposition au bruit (PEB)

    Il tient compte du trafic aérien estimé à moyen terme et fixe les mesures en faveur des riverains. Il est révisé tous les 3 ans.

    plan bruits avions 1.jpg

    Et voici le Plan de Développement à Long Terme (PDLT)

    Il fixe les limites maximales de développement de l’aéroport concerné et permet d’introduire des dispositions préventives dans la réglementation wallonne en matière d’aménagement du territoire.

    Un règlement d’urbanisme portant sur la qualité acoustique des constructions dans les zones B-C-D du PDLT a été adopté par mesure de prévention. Il impose pour toute nouvelle construction ou extension d’habitation dans ces zones de présenter des caractéristiques acoustiques suffisantes.

    plan bruits d'avions long terme.jpg

    La comparaison des deux plans est explicite. Comme on peut le constater, à sa pointe , la zone de survol des avions (D) s’est élargie et empiète largement sur la Vallée du Geer. Ce qui n'était pas le cas avant (voir premier plan). Nous avons pris contact avec le Conseiller communal Christopher Sortino (PS) afin d’obtenir quelques explications sur cette réalité.

    A suivre, donc…

  • A proximité. Informations aux citoyens. Sécheresse en Wallonie : le Centre Régional de Crise de Wallonie appelle à un usage raisonnable de l'eau de distribution !

    Il y a une demi-heure, la commune d’Oupeye vient de publier ce mardi 2 juin 2020, un communiqué à l’attention des habitants. Comme il relaye l’appel du Centre régional de crise de Wallonie, il s’applique également à Bassenge.

    Le Centre Régional de Crise de Wallonie a procédé à la fin du mois de mai à un état de la situation de sécheresse en Wallonie. Il en ressort que les très faibles précipitations de ces dernières semaines ont des effets concrets, en particulier sur la végétation, l’agriculture et les eaux de surface. Malgré cette situation, la distribution de l’eau reste actuellement assurée normalement.

    Ces dernières semaines, une hausse de la consommation a été enregistrée, notamment en raison du confinement et du beau temps, mais la distribution publique de l’eau se déroule cependant normalement sur une grande partie du territoire wallon.

    Afin de préserver les ressources en eau et pour garantir un approvisionnement normal au coeur de l’été, il est important que les citoyens fassent dès à présent un usage raisonnable de l’eau de distribution.

    Cette situation pouvant augmenter le risque d’incendie, la plus grande vigilance doit rester de mise. La sécheresse actuelle de la végétation favorise en effet les départs de feux de broussailles et de forêt, qui se sont d'ailleurs multipliés ces derniers jours.

    En forêt particulièrement, des règles de prudence sont à respecter : ne pas fumer, ne pas jeter de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe et bien entendu ne pas allumer de barbecues sauvages ou de feux d’artifice.

  • Dès le 3 juin. Vlan de retour dans votre boîte aux lettres !

    vlan.jpgLes journaux Vlan retrouveront le chemin de votre boîte aux lettres dès le 3 juin prochain. Après avoir cessé ses activités à la mi-mars, le groupe Vlan Media avait fait basculer son offre dans le 100 % numérique en proposant une édition uniquement digitale début avril.

    Le retour de la version papier des journaux en Wallonie et à Bruxelles est prévu pour la distribution à domicile, mais aussi dans le réseau de près de 2.000 présentoirs que compte le groupe Vlan Media, qui rappelle que le journal digital restera bien évidemment toujours consultable sur internet en vous rendant sur vlan.be/journal.

    Directement touché par la crise du coronavirus et le confinement qui en a découlé, le commerce local a été au cœur des réflexions de Vlan Media. La reprise d’activité du groupe a été pensée de manière à soutenir les commerçants locaux en leur proposant des promotions telles que des parutions offertes ou encore des formats doublés.

    Soutenir le commerce local

    Pendant le confinement déjà, Vlan a marqué sa volonté de rester proche des commerces locaux en les mettant à l’honneur au sein de ses éditions digitales. La reprise de la version papier s’inscrit donc logiquement dans la continuité de ce qui a été entrepris.

    D’après une étude réalisée par Vlan, le confinement a incité beaucoup de consommateurs à modifier leurs habitudes. Et certaines persisteront : 86 % des répondants ont affirmé qu’ils continueraient d’acheter local !

    Leader de la presse régionale gratuite, Vlan est lu par plus de 1,6 million de personnes chaque semaine, rappelle le groupe.

  • Dans votre journal La Meuse de ce lundi

    la meuse 25 mai 2020.jpgDans votre journal La Meuse ce lundi 25 mai 2020

  • Commune de Bassenge. Avis à la population

    logo bassenge sudinfo.pngCe lundi 18 mai 2020, la commune de Bassenge vient de publier l'avis suivant sur Facebook.

    Le Collège communal informe la population que tous les services de l'Administration communale seront fermés le jeudi 21 mai 2020.

    Pour rappel :

    Depuis ce 11 mai 2020, les services suivants de l’Administration sont accessibles

    Uniquement sur rendez-vous :

    - Population/Etat civil/ Sépulture/ Police administratives/ Etrangers/ distribution sacs poubelles : 04/286.91.40 population@bassenge.be.

    - Finances : 04/286.91.56 cassandra.lecomte@bassenge.be

    - Cabinet de la Bourgmestre : 04/286.91.49 annick.sleypenn@bassenge.be

    - Urbanisme : 04/273.78.76-77 lara.henket@bassenge.be

    - Travaux : 04/273.78.71-78 bernard.noe@bassenge.be. ou vanessa.demoulin@bassenge.be

    - CPAS : 04/258.88.10 sabine.greday@bassenge.be

  • Communiqué Bassenge. Le spectre des inondations resurgit

    inondations glons 2018 2.jpgSur la page Facebook de la commune de Bassenge, les autorités communales ont publié ce mercredi 29 avril 2020 un communiqué qui rappelle aux habitants qu’ils pourraient être exposés au risque d’inondations dans les semaines qui viennent. Ils les invitent à visiter le site internet de la "Wallonie" pour prendre les devants.

    Par les temps qui courent, cette information sur les calamités récurrentes que subissent les habitants vient certainement plomber encore un peu plus l’atmosphère…

    «  Bassenge : les confinés risquent aussi d’être inondés » : voilà qui aurait pu très bien servir de titre à cette note traitée, je le reconnais, sur un ton ironique.

    Roger Wauters

  • Coronavirus. Bassenge figure parmi les 20 communes wallonnes les plus touchées

    communes les plus touchées par le coronavirus.pngCoronavirus: voici les 20 communes les plus touchées de Wallonie : extrait d'un article du journal La Meuse de ce mercredi 22 avril 2020

    Ce mardi 21 avril, la Belgique compte 40.956 personnes positives au Covid-19. La province de Liège est la plus touchée par le virus. Elle totalise 5.043 personnes contaminées. Par nombre d’habitants, c’est la commune de Bouillon, en province de Luxembourg, qui est la plus « contaminée » de Belgique (avec 94 cas pour un peu plus de 5.400 habitants). Voici les 19 autres communes les plus infectées par rapport à leur nombre d’habitants…

    Malheureusement, Bassenge figure parmi elles… (Cliquez sur l'image en haut à gauche pour l’agrandir)

    Roger Wauters

    Pour découvrir les autres communes les plus touchées, ne manquez pas de lire l'article complet en suivant ce lien :

    https://www.lameuse.be/548170/article/2020-04-21/coronavirus-voici-les-20-communes-les-plus-touchees-de-wallonie

  • Aperçu dans une petite chapelle à Glons

    prière épidémie.jpgDans une petite chapelle de Glons, ce texte a été apposé récemment. Son titre « Prière en temps d’épidémie ».

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

    prière épidémie.jpg

  • Crise Covid 19. Foire aux questions : le document officiel et toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

    POINT INTERROGATION.pngLe document officiel NCCN version 8 _ 06/04/2020 - 12h00 (ci-dessous en bas d'article)

    Jusqu’à quand les mesures décidées sont-elles d’application ? Que signifie le déclenchement d’une phase fédérale pour les autorités locales ? Que se passe-t-il en cas de non-respect des mesures décidées? Commerces, magasins et classes moyennes, HORECA, Economie, Travail et professions libérales, secteur agricole, transports et déplacements, Finances… ?

    Jusqu’à quand les mesures décidées sont-elles d’application ?

    Les mesures exposées ci-dessous et dans le communiqué de presse de la Première Ministre sont d’application jusqu’au 19 avril inclus.

    Ces mesures peuvent être prolongées de deux semaines après évaluation. Les excursions scolaires de plusieurs jours sont néanmoins interdites jusqu’au 30 juin 2020.

    La situation est évaluée de manière régulière. Sur base de ces évaluations les mesures présentées ici pourront être réduites ou renforcées.

    Que signifie le déclenchement d’une phase fédérale pour les autorités locales ?

    La phase fédérale signifie que les Gouverneurs et Bourgmestres sont tenus d’appliquer les mesures générales décidées et de retirer leurs arrêtés pris précédemment, après la publication de l'Arrêté Ministériel. Le but est d’harmoniser les mesures sur l’ensemble du territoire belge.

    Que se passe-t-il en cas de non-respect des mesures décidées?

    En cas de non-respect des mesures (prévues par l’Arrêté Ministériel), les sanctions prévues par l’article 187 de la loi sur la Sécurité Civile du 15 mai 2007 seront d’application.

    Néanmoins l’accent est mis sur la prévention, le dialogue et le civisme de chacun.

    Les autorités locales restent compétentes pour l’ordre public conformément à l’article 135 §2 de la nouvelle loi communale, sans toutefois aller à l’encontre des mesures prises au niveau supérieur ou à l’encontre de l’esprit de ces mesures.

    Les services de police effectueront des contrôles permanents afin de s'assurer du strict respect des mesures.

    Le document officiel à découvrir en suivant ce lien :

    foire-aux-questions Covid 19.pdf

    Source Bassenge.be

  • Remerciements. Le mot du blogueur de Bassenge « Les confinés et les autres… »

    Le mot du blogueur de Bassenge

    En ces moments de crise, je tenais à dire que mes pensées vont à tous ceux dont le travail (emploi) peut les exposer, d’une manière ou d’une autre, au redoutable coronavirus.

    Leur abnégation, leur dévouement et leur courage appellent estime et reconnaissance.

    Je pense, évidemment d’abord, aux membres du corps médical mais je pense aussi à tous les travailleurs et travailleuses qui, non confinés, sont intégrés dans un maillage de services, publics et privés, et qui, exposés eux-aussi,  produisent un travail qui permet d’assurer les besoins vitaux de la population belge.

    Jamais l’Histoire n’aura connu une période comme celle que nous connaissons aujourd’hui, dans laquelle le travail de chacun et chacune de ceux-là a atteint un tel degré de noblesse.

    Jusqu’ici, ils faisaient partie du décor. On n’attribuait aucune importance à leur fonction. Et, pourtant, sans eux… C'est surtout ça, qu'on a bien compris.

    Ces personnes vaillantes et généreuses se reconnaîtront dans mes propos.

    Fidèles au poste. Elles sont là. Tous les jours.

    En ce mois d'avril 2020, il y a les personnes confinées, puis elles, les autres.

    C’est pourquoi je tenais à leur faire savoir que leur vont toute mon estime et mon admiration.

    Comme je leur adresse mes plus profonds remerciements.

    Roger Wauters

    Mardi 7 avril 2020

  • Bassenge. CPAS : service de courses de première nécessité (alimentaires et pharmacie) à destination des personnes isolées.

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngCommuniqué (Source Bassenge.be)

    Durant cette période de confinement, la Commune de Bassenge et son CPAS proposent un service afin d’effectuer les courses nécessaires (alimentaires et pharmacie) à destination des personnes isolées et/ou à risque.

    Nous vous demandons de faire preuve de solidarité et d’entraide, de privilégier le soutien par la famille et les amis.

    Ce service sera rendu en priorité aux personnes isolées et/ou à risque qui n’ont pas d’autres solutions.

    Pour en bénéficier il faut contacter le CPAS au 04/259.88.10 afin de communiquer votre liste de courses. Concernant la pharmacie, ce sera uniquement sur ordonnance, pas d’automédication.

    Le taxi social se chargera d’aller faire vos courses et vous les livrera devant le domicile en respectant les mesures de prévention.

    Une facture vous sera adressée par le CPAS pour le paiement de vos achats.

    Cette action sera mise en place dès ce lundi 23 mars 2020 et ce, jusqu’au 5 avril, ou plus en fonction des futures directives du conseil national de sécurité.

    Nous vous invitons à communiquer l’information concernant ce service autour de vous et particulièrement aux personnes isolées et ou à risques.

    Source Bassenge.be

  • Entraidons-nous. Sudpresse, avec Listminut, lance une plateforme d’aide et de services

    entraide sudpresse.pngDepuis le début de la crise sanitaire que nous connaissons, de nombreux groupes d’entraide naissent sur les réseaux sociaux. De Woluwe-Saint-Lambert à Liège en passant par Tournai ou Namur, les initiatives locales se multiplient et s’organisent, comme elles peuvent. En temps de crise, il est rassurant de savoir que nous pouvons compter les uns sur les autres et que notre pays ne faillit pas à sa réputation de peuple généreux

    Listminut, l’entraide comme ADN

    Sortir les chiens, faire les courses, réparations d’urgence ou encore garde d’animaux, tels sont quelques-uns des services proposés par les centaines de bénévoles qui ont rejoint la plateforme www.listminut.be/fr/coronavirus

    Listminut est une plateforme collaborative bruxelloise, née en 2013. À sa création, elle était la première entreprise à se baser sur l’économie collaborative et mettait en relation des particuliers avec des prestataires de services (jardinage, bricolage, garde d’animaux domestiques…). On peut dire que l’entraide est vraiment ancrée dans leur ADN !

    Avec leur base de données dépassant les 60.000 prestataires et face à la situation que nous connaissons, Listminut a eu l’idée de lancer un appel à la solidarité, pour rendre service bénévolement aux personnes dans le besoin. « Il y a eu un véritable élan de solidarité, de la part de nos prestataires, bien sûr, mais également d’anonymes qui avaient l’envie d’aider, d’une manière ou d’une autre », se réjouit Géraldine Vandamme, Responsable marketing au sein de Listminut.

    Et pour toucher un maximum de public, Listminut a contacté Sudpresse. « Nous avons choisi de nous associer à Sudpresse parce que nous sommes persuadés que, grâce à ce média, l’information touchera le plus grand nombre », poursuit Géraldine.

    Sudpresse, toujours plus proche de son public

    Sudpresse réfléchissait depuis quelque temps déjà à lancer une action solidaire pour la Belgique, le rapprochement avec Listminut s’est donc fait assez naturellement. « En tant que média leader sur l’information locale, il est de notre devoir de nous joindre à cet élan de solidarité. Nous voulons, par cette collaboration, rassurer nos publics et les aider à traverser cette crise au mieux », insiste Vincent Brossel, Directeur Marketing et Commercial du groupe Sudpresse. En ces temps de confinement et de distanciation sociale, Listminut et Sudpresse se veulent rassurants et les règles imposées par le Conseil National de Sécurité seront bien entendu respectées.

    Si vous avez besoin d’un coup de main, rendez-vous sur www.listminut.be/fr/coronavirus . Des centaines de bénévoles de votre région vous attendent pour vous rendre service. Et si vous souhaitez être bénévole, il n’est pas trop tard !

  • Liers - Cocasse. Chez Seronvalle, achetez des fraisiers... Korona !

    Les plants ont été commandés avant l'épidémie

    Il fait beau, le printemps est là et, avec cette période toute particulière, on va avoir un peu plus le temps de s'occuper du jardin. Et donc notamment de replanter des fraisiers. Et à Liers, chez Seronvalle, et sûrement ailleurs, on propose une variété de fraisier au nom bien d'actualité. 

    Si on peut boire de la Corona, d'ici quelques semaines, on pourra aussi déguster des Korona. Car si on connaissait la bière Corona, une variété de fraisiers porte elle aussi un nom qui ne peut que nous faire penser au tristement célèbre virus : la Korona. Et depuis ce mercredi, on peut notamment en trouver à la Maison Seronvalle. Un magasin qui a pignon sur rue à Liers et qui vend de l'alimentation pour humains et animaux, mais aussi des plantes à repiquer. Et donc, depuis mercredi, ces fameux fraisiers Korona. Comme ils s'en sont quelque peu amusés sur leur page Facebook « Nous avons reçu les fraisiers dont une variété qui porte mal son nom par les temps qui courent. »

    C'est involontaire

    Si chez Seronvalle on s'amuse de cette coïncidence, on nous assure qu'elle est totalement involontaire. « C'est vraiment le fruit du hasard, nous explique-t-on au magasin. Nous avons commandé nos plants au mois de novembre donc bien avant qu'on ne parle de ce nouveau virus. On veille chaque année à avoir un assortiment tel que nos clients puissent récolter des fraises de mai à septembre. Et donc, parmi l’assortiment de plants disponibles, nous avons reçu ces Korona. »

    Et le reste ?

    Ils peuvent continuer à vendre leur assortiment

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php?_ga=2.227203608.443308608.1584701239-1444590501.1450255007#Sudpresse/web,2020-03-20,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2020-03-20,BASSE-MEUSE,1|14