Google Analytics Alternative

Commémorations, hommages et honneurs rendus

  • Bassenge. Journée du souvenir ce dimanche 5 mai 2019

    planeurs fort eben emael.pngLa Journée du Souvenir du 5 mai 2019 commémorera le 79ème anniversaire des tragiques combats des 10 au 12 mai 1940 dans la vallée du Geer, au fort d’Eben-Emael et le long du canal Albert.

    Dans ce cadre, des dépôts de gerbes auront lieu aux heures et endroits suivants :

    09h50 : Aux monuments aux anciens combattants Place Louis Piron à Roclenge

    10h05 : A la stèle devant chez Radoux à Wonck

    10h25 : Au monument aux Anciens Combattants au cimetière de Wonck

    10h35 : A la plaque à la mémoire du soldat Alfred Gemis à Wonck

    10h45 : Au monument aux Anciens Combattants devant l’église d’Eben

    10h50 : Au monument aux Anciens Combattants devant l’église d’Emael

    11h00 : Messe du souvenir en l’église d’Emael

    A partir de 12h : Monuments au fort d’Emael

    13h00 : Au monument des grenadiers, Chaussée des Grenadiers à Emael

    (Source Bassenge.be)

  • Tongres. Grâce au glontois Eugène Devue, l’aigle d’Ambiorix a retrouvé sa place sur le socle de la statue, aux pieds du chef des Eburons…

    aigle ambiorix 2019 4.jpgLe bourgmestre de Tongres a tenu parole. Comme il l’avait annoncé en mai dernier, Patrick Dewael a fait restaurer l’oiseau symbole du pouvoir romain qu’Ambiorix tenait soumis sous son pied droit. C’est le sculpteur- restaurateur Patrick Beusen qui en a été chargé ainsi que de la reconstitution des ailes à l’identique.

    L’installation officielle a eu lieu ce vendredi 1er mars 2019.

    Cet aigle avait été « kidnappé » il y a un demi-siècle, comme le rapportait la Meuse au printemps dernier, par un groupe de fêtards qui l’avaient enlevé de son socle et ainsi privé Tongres d’une partie de son patrimoine historique.

    Aidé par le hasard, Eugène Devue, un Glontois amateur d’histoire et d’archéologie, avait réussi 50 ans après les faits, à identifier l’un des « kidnappeurs » et avait pu finalement remonter la filière jusqu’à celui qui détenait toujours l’oiseau-roi et le gardait « respectueusement » depuis cinquante ans chez lui, ne sachant trop qu’en faire.

    Dans l’aventure, l’aigle avait perdu ses ailes mais se trouvait pour le reste en excellent état. C’est à un sculpteur limbourgeois que la restauration de l’oiseau avait été confiée. aigle romain statue ambiorix tongeren tongres bureau.jpgL’aigle a été remis dans la position exacte où l’avait placé au siècle dernier Berthin, le sculpteur et concepteur de la statue du roi des Éburons.

    Eugène Devue (à gauche sur photo ci-contre), invité à la petite cérémonie d’inauguration s’est réjoui de voir aboutir le projet et de constater que la discrétion promise a été respectée. Il n’y a pas eu de tentative d’enquête ou autre menace. Seule la presse a tenté d’en savoir plus sur les auteurs, mais le « découvreur » a respecté la parole donnée et n’a révélé aucun nom, malgré la curiosité fébrile de l’un ou l’autre journaliste.

    Tout est bien qui finit bien. Le patrimoine a été préservé. Les kidnappeurs qui ne pouvaient de toute manière plus être inquiétés dormiront mieux désormais. Ils n’étaient tout de même pas très à aigle ambiorix 2019 3.jpgl’aise, et gardaient mauvaise conscience, même après 50 ans. Les sottises de jeunesse laissent parfois des traces…

    Paix à tous, même à César, l'auteur du génocide qui avait pratiquement exterminé toute la population du pays en vengeance au massacre des légions de Sabinus et Cotta.

    aigle ambiorix 2019 2.jpg

    aigle ambiorix 2019.jpg

    Aigle d'ambiorix retouve par Eugène Devue.png

  • Bassenge – Funérailles. Le dernier voyage de David

    david stiergnon tex.pngLe jeune chauffeur du TEC avait mis fin à ses jours

    Ce mardi matin ( 20/11/2018), l’église Saint-Rémy de Roclenge-sur-Geer accueillait tout le chagrin de la famille, des proches et des amis de David Stiernon. Pour rendre hommage à David, disparu trop tôt, ses collègues avaient affrété un bus du TEC Liège pour rejoindre Roclenge (Bassenge). 

    Le 15 novembre dernier, durant la nuit, le jeune homme de 25 ans, papa de deux fillettes de trois et six ans, avait pris la terrible décision de mettre un terme à ses jours au domicile familial de Heure-le-Romain.

    Il exerçait pourtant le métier de ses rêves, chauffeur de bus au TEC Liège-Verviers, celui qu’il voulait faire lorsqu’il n’était encore qu’un enfant de neuf ans. Mais trois ans plus tard, David n’allait pas bien.

    Le décès du jeune David a provoqué un véritable électrochoc dans la profession. Plus personne, aujourd’hui, ne peut ignorer le rêve brisé de David Stiernon.

    L’article complet et le reportage à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mercredi ou en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-11-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-11-21,BASSE-MEUSE,1|8

  • Le 15 août, bonne fête aux Marie de Bassenge et dans le monde

    Jour férié de l'Assomption de Marie dans plusieurs pays de tradition catholique, dont la Belgique, la France, l'Italie, le Liban, etc.

    Bonne fête aux Marie ,Myriam ,Marie -Louis ,Marie-Gabrielle ,Marie-Laurence ,Marie- Ève, Mais Aussi Jean-Marie,André-Marie etc..........

    Bon 15 août à vous toutes et tous !!!!!!

    Le prénom Marie est dérivé de Miryam, un prénom d'origine hébraïque qui signifierait "goutte de mer".

    Avant d'être un dogme, l'Assomption de Marie était donc une croyance reposant sur des traditions et non sur des bases scripturaires reconnues des premiers temps de l'Église.

    L'Église catholique a considéré que cette tradition était conforme au dépôt de la Foi et « longuement mûrie par un siècle de théologie mariale omniprésente » depuis la proclamation du dogme catholique de l'Immaculée Conception, dont il n'existe cependant pas trace dans la Bible.

  • Bonne Fête nationale belge à toutes et tous !

    Petit rappel historique…

    Le 4 octobre 1830, la Belgique acquiert son indépendance des Pays-Bas. Le Congrès national belge se charge alors de choisir un roi au pays émergent. Louis-Philippe Ier, qui vient d'être élu roi des Français, refuse pour ne pas créer d'incidents diplomatiques avec les Anglais (ceux-ci ont toujours vu dans la neutralité militaire du territoire belge l'une des conditions de leur sécurité). Le trône est ensuite proposé à Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, respecté pour son glorieux passé militaire, notamment contre Napoléon Bonaparte. Le 26 juin, il devient officiellement le premier roi des Belges sous le nom de Léopold Ier. Son couronnement a lieu à Bruxelles, le 21 juillet 1831, date anniversaire de la fête nationale belge depuis.

    Un roi pour la Belgique

    La Belgique ayant arraché son indépendance au roi de Hollande en 1830, le prince Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha prête serment sur la Constitution le 21 juillet 1831, à Bruxelles, et devient le premier roi des Belges sous le nom de Léopold 1er. Sa descendance règne encore à Bruxelles en la personne du roi Philippe. L'anniversaire de cet événement est devenu fête nationale.

    ( Source mysticstaff.pythonanywhere.com)

  • Inondations-Bassenge. La photo du jour : c’est à eux que l’on doit les sacs de sable supplémentaires !

    Le 1er juin, tard en soirée, ils ont donné un coup de main à la commune pour remplir les sacs de sable.

    Ils méritent certainement un grand coup de chapeau !

    Avec Anne Fouarge, Louis Bruckwilder, Enzo Vancrayebeck, Olivier Vancrayebeck, Elisa Vancrayebeck, Said Tourmine et Charlotte Vancrayebeck.

    (Source Facebook)

  • Bassenge – Distinction. Le DMA Band est l’ambassadeur communal 2017

    dma band 3.jpgNous vous en avions déjà parlé, mais le journal La Meuse y consacre un article plus important ce jeudi. Le voici (suite à lire dans La Meuse)

    Mercredi dernier, les autorités communales de Bassenge ont tenu à mettre à l'honneur le DMA Band en le faisant ambassadeur communal 2017. Une distinction amplement méritée pour ce groupe qui fait rayonner Bassenge bien au-delà de nos frontières. Fondé en 1994, le DMA Band est composé de 35 musiciens. Il a pour vocation d'animer les podiums mais aussi les festivités de rue et défilés en tout genre. En 23 ans d’existence, il a réussi à se forger une solide réputation en Belgique et aux quatre coins de l'Europe. Il se produit ainsi régulièrement dans plusieurs festivals comme celui de Fanfare Internationale de San Sebastian en Espagne ou, en France, dans ceux de Condom, Montréal, Veauche, Bessines ou Rochechouart. Festivals dans lesquels il s’est plusieurs fois imposé, remportant ainsi de nombreux prix. On peut ainsi citer le titre de champion de Belgique remporté lors du Festival de Bandas de Dalhem en 2006. Plus récemment encore, en 2016, il a raflé de nombreux prix lors du Festival international de Bandas à Condom. Le groupe est revenu avec le 1er prix musical, le prix d'animation, le 2ème prix tradition et surtout la palme d'Or récompensant le meilleur groupe sur l'ensemble des épreuves, lui permettant ainsi d'être sacré champion d'Europe.

    Autant de succès que l'on doit à la qualité des musiciens, mais aussi de Davi Taccogna, son chef musique. Véritable surdoué, David a commencé la trompette à 12 ans.

    L’article complet dans votre Meuse de ce jour ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-04,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-04,BASSE-MEUSE,1|8

  • Rectificatif commémorations du 11 novembre à Bassenge

    commémorations 11 novembre 2017 rectificatif,rectificatif cérémonies commémoration 2017 bassengeNous avons récemment consacré un article/reportage aux cérémonies de commémoration de l’armistice du 11 novembre qui, à Bassenge, étaient organisées le dimanche 12 novembre. Cet article reposait sur une « Info Bassenge », publiée dans le magazine Le Geer et sur Bassenge.be, qui était signée d'un représentant des autorités communales et qui faisait état du parcours et de l’horaire des haltes aux monuments des villages de l’entité le dimanche 12 novembre. Or, on nous a fait savoir tout récemment que le samedi 11 novembre, était organisée une autre cérémonie, préalable, à laquelle ont participé aussi les autorités communales et qui prenait place à Bassenge devant le monument aux morts. Le public a été convié ensuite à partager le vin d’honneur offert par les autorités communales à la salle La Passerelle.

    L’information sur cette cérémonie bassengeoise (du 11 novembre) était publiée dans le Bulletin paroissial « Bonne Nouvelle » mais ne figurait pas dans le communiqué officiel figurant dans le magazine Le Geer et sur Bassenge.be.

    En notre Vallée du Geer, les commémorations se sont donc étalées sur deux jours : le 11 et le 12 novembre 2017.

  • Bassenge. Commémorations de l’Armistice du 11 novembre, le dimanche 12 novembre. Reportage VIDEO

    12 novembre 2017,comméorations 11 novembre bassenge 2017,armistice cérémonies bassenge 2017,commémorations bassenge 2017A Bassenge, les Commémorations de l’Armistice du 11 novembre prenaient place le dimanche 12 novembre. Reportage en VIDEO

  • Bassenge. Commémorations du 11 novembre… Ce 12 novembre

    Voici l’horaire des cérémonies commémoratives de l’Armistice du 11 novembre qui, à Bassenge, ont lieu ce dimanche 12 novembre 2017.

    cérémonies 11 novembre 2017 bassenge.png

    Armistice train.jpg

  • Le chrysanthème, une fleur joyeuse à la symbolique funèbre

    Chrysanthème.pngRose, jaune, ocre, violet, plein ou moucheté, le chrysanthème, avec ses couleurs vives, est d’allure joyeuse. Mais pourtant, la réputation qui lui colle à la tige est tout sauf heureuse. Fleur des défunts par excellence, elle orne les cimetières à l’arrivée de la Toussaint. Une tradition qui remonte à la première guerre mondiale, où se développe la coutume d’orner les tombes avec des fleurs. Mais la fête des morts se déroulant en automne, il était nécessaire de trouver une plante en pleine floraison à cette période de l’année. C’est ainsi que le chrysanthème, rare fleur à se déployer en automne, eut les faveurs de la population. Néanmoins, il est bon de souligner que la coutume est surtout d’actualité en France et en Belgique. Si chez nous, il est associé à la mort, au-delà des frontières, le chrysanthème a une tout autre signification. En Asie par exemple, la fleur est vénérée. Elle symbolise l’optimisme et la joie, et paradoxalement, la vie éternelle.

  • Bassenge. L’artiste Luc Boy va offrir son portrait à la future Reine

    luc boy.jpgLuc Boy vient de terminer le portrait de la princesse Élisabeth. L’artiste bassengeois va prochainement rencontrer la future Reine afin de lui offrir le cadeau d’anniversaire de ses 16 ans.

    Luc Boy n’est pas à son premier portrait royal. À l’occasion du jubilaire du Roi, le Palais lui avait demandé de réaliser un portrait original du Roi Baudouin. L’œuvre terminée, c’est le Roi en personne qui était venu la chercher à Bruges où le peintre habitait à l’époque. En voyant l’œuvre de Luc Boy, le Roi Baudouin avait versé une larme. Il avait été ému par les différents portraits dessinés au crayon, et surtout celui de sa mère, qui entouraient son portrait.

    La suite de l’article à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-30,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-30,BASSE-MEUSE,1|9

  • Décès du Bourgmestre-Député honoraire Ghislain Hiance : les funérailles auront lieu demain

    C’est demain qu’auront lieu les funérailles du Bourgmestre-Député Honoraire Ghislain Hiance. La liturgie des funérailles suivie de l’inhumation dans le caveau de famille au cimetière de Bassenge sera célébrée en l’église Saint-Lambert de Wonck le mardi 24 octobre 2017 à 10h30. Ce lundi 23 octobre, les visites se feront de 17h00 à 19h00 au Funérarium de la Maison Malpas à Glons. Le funérarium sera ouvert dès 13h00.

    faire part ghislain hiance2.jpg

  • Communiqué du « Comité de la Place de Roclenge » : hommage à feu Ghislain Hiance, Bourgmestre – Député honoraire, fondateur et Président d’Honneur du Comité

    Suite au décès de Ghislain Hiance survenu ce jeudi, Stéphane Camal, au nom du " Comité de la Place de Roclenge ", nous demande de publier la lettre-hommage suivante :

    « Mesdames, Messieurs,

    Le comité de la Place de Roclenge est à nouveau plongé dans une profonde tristesse. Jeudi matin, Ghislain Hiance nous a quitté pour rejoindre les plus belles étoiles afin de prendre un repos plus que mérité.

    Ghislain Hiance fut le fondateur du comité de la Place où, il y a 29 ans, cette idée n’émanait que de lui seul. Il s’est entouré des roclengeois les plus volontaires afin de permettre au Comité de devenir ce qu’il est actuellement...

    Toujours soucieux de notre réussite festive, il était chaque année à nos côtés et manifestait beaucoup de fierté comme d’émotion. Il était et restera à jamais notre Président d’Honneur.

    Cet homme exceptionnel va nous manquer.

    Mais nous te promettons cher Ghislain, cher Papa, cher Papy, que la fête à Roclenge continuera son chemin en ton honneur et avec fierté.

    Tu étais un modèle pour nous tous.

    Merci pour tout ce que tu as fait pour nous.

    Repose en Paix…

    Stéphane Camal au nom du Comité de la Place. »

  • Eben-Emael – Devoir de mémoire. Un inconnu identifié: voici Vossen

    soldat vossen, eben emael soldat vossen, fort eben emael soldat vossenLes recherches d’identification avancent bien pour le fort d'Eben-Emaël

    La semaine dernière, nous relayions l'avis de recherche lancé par l'association. Celle-ci souhaitait retrouver le plus d'informations possibles sur quatre des vingt-six soldats morts dans le fort lors de l'attaque des Allemands en mai 1940. 

    Après des années de recherche, l'ASBL était en effet déjà en possession d'informations et de photos des vingt-deux autres soldats. Notre articule à peine paru, Elmire Noëlle-Jacques, 80 ans, nous contactait. Cette native de Montegnée avait en effet connu, dans son enfance, le soldat Alphonse Vossen, un des quatre recherchés. Et si nous l'avons logiquement aiguillée vers le fort d'Eben-Emaël, les choses sont allées encore plus loin.

    Un de nos lecteurs a également pris contact avec l'ASBL et lui a envoyé le faire-part de décès du même Alphonse Vossen. On y apprend ainsi qu'il avait obtenu le grade de Maréchal des Logis, qu'il était l'époux d'Alice-Malvina Renier et le fils de Gérard Vossen et de Virginie Lurquin. Des informations et une photo précieuses qui vont donc permettre à l'ASBL de rendre hommage, comme il se doit, à ce héros mort pour la patrie. Le musée du fort va donc pouvoir être enrichi quelque peu et les panneaux présentant les 26 soldats morts dans le fort vont pouvoir être complétés. Article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce lundi 16 octobre 2017.

    soldat vossen, eben emael soldat vossen, fort eben emael soldat vossen