Google Analytics Alternative

Commémorations, hommages et honneurs rendus - Page 6

  • Glons. Cérémonie du 11 novembre : un nombreux public. Reportage + vidéo

    11 novembre 2013 glons.pngLes villageois étaient particulièrement nombreux, cette année, à assister à la cérémonie commémorative qui avait lieu à Glons au monument au soldat inconnu situé place de l’église. Notons également, parmi les personnalités, la présence de tous les échevins et échevines de la commune de Bassenge. Après les traditionnels hommages aux soldats qui ont payé de leur vie pour défendre notre liberté, le Bourgmestre Josly Piette prit la parole pour rappeler le devoir de mémoire mais, aussi, manifester sa volonté d’encourager et de développer, à Bassenge, la notion de « Passeurs de mémoire ». Des remerciements furent également adressés aux enfants et aux enseignants de l’école du Sacré Cœur de Glons  pour leur présence. Le mayeur invita ensuite le public à partager le verre de l’amitié à la salle Notre Maison à Glons.

  • Bassenge. Mérites sportifs 2013 : voici les nominés… + dessin signé Regor

    mérites sportifs 2013.jpgLe vendredi 20 septembre dernier avait lieu la soirée de remise des Mérites sportifs attribués par la commune de Bassenge. Ci-contre, les nominés (source Info Bassenge : Le Geer Magazine).

    mérites sportifs 2013.jpg

    Toutefois, s’agissant de sportifs (ves), véritables modèles pour la jeunesse bassengeoise, il nous paraît regrettable que la nature de leurs exploits ou de leurs performances n’ait pas été dévoilée au public et ainsi mise au grand jour. D’où, le dessin clin d’œil signé Regor.

    dessin mérite sportif complet.png


     

  • Commémorations Bassenge. Un Résistant tué le 7 ou le 8 septembre ? L’article dans La Meuse…

    ancien combattant garot date fausse !.pngComme nous vous le relations récemment, ce samedi 7 septembre à Glons, en présence de représentants des autorités communales bassengeoises et différentes délégations d’anciens combattants dont notamment celles venues de la région de Tongres, prenaient place différentes commémorations aux monuments élevés aux soldats résistants à qui nous devons tous aujourd’hui notre liberté et qui, tués à Glons, ont payé de leurs vies durant la guerre 40/45.

    Mais, voilà.  En ce qui concerne la date à laquelle le résistant Garot a été tué, il y a comme un os…

    L’épitaphe du monument Garot indique que le résistant a été tué le 8 septembre et le panonceau placé à proximité indique la date du 7 septembre.

    ancien combattant garot date fausse !.png

  • Commémorations Bassenge. Un Résistant tué le 7 ou le 8 septembre ? Quand une commune se mélange les pinceaux…

    garot 1.jpgCe samedi 7 septembre à Glons, en présence de représentants des autorités communales bassengeoises et différentes délégations d’anciens combattants dont notamment celles venues de la région de Tongres, prenaient place différentes commémorations aux soldats résistants à qui nous devons tous aujourd’hui notre liberté et qui, tués à Glons, ont payé de leurs vies durant la guerre 40/45. Ainsi, comme chaque année en vue de ces commémorations, les monuments glontois font l’objet d’une attention particulière. Nouveauté cette année, des panonceaux retraçant l’historique des événements dramatiques ont été placés à proximité des monuments. Coïncidence du calendrier, cette journée commémorative avait lieu le 7 septembre, jour même où comme l’indique un nouveau panneau placé à gauche d’une stèle de la route de Paifve, le 7 septembre 1944, le chef de section André Garot fut abattu par l’occupant.

    garot 2.jpgMais, voilà.  Il y a comme un os…

    Comme l’indique l’épitaphe du monument Garot, le résistant a été tué le 8 septembre et non le 7 comme indiqué sur le panonceau qui ainsi contredit la date inscrite sur le monument !

    Si ce n’était qu’il s’agit de commémoration officielle et du respect que l’on doit à ces héros, l’histoire se voudrait assez loufoque.

    Alors, maintenant, que faire ? Ben,  la commune va être obligée de charger ses services pour démonter le panonceau. De payer pour en faire réaliser un autre garot 4.jpg(composition texte, photo et tutti quanti…) et puis de le remonter sur le poteau.

    Encore un sujet bassengeois pour la rubrique satirique « ça va se savoir » du journal La Meuse ? Pourquoi pas ?

    Nous reviendrons sur cette journée commémorative, laquelle, entre parenthèses, n’a fait l’objet d’aucune information aux citoyens, ni à la presse.

    garot 3.jpg

    garot 5.jpg

  • Bassenge soutient la candidature de Maastricht en tant que Capitale européenne de la Culture 2018 ! Afin de l’officialiser, une cérémonie avait lieu ce dimanche au Broukay à Eben-Emael.

    cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018 7.jpgC’est en effet ce dimanche 25 août, dans l’après-midi de la dernière journée de programmation de l’Eujazz (Jazz festival 2013 – Euregio Maas-Rhijn) au Moulin du Broukay à Eben-Emael, qu’aux environs de 15h00, s’est tenue une cérémonie officielle et bien sympathique. La commune de Bassenge ayant décidé d’apporter son soutien (moral) à la candidature de Maastricht en tant que Capitale européenne de la Culture 2018, ce sont cette fois deux échevins de la Culture, celui de Maastricht et celui de Bassenge, qui prenant la place des « jazzmans », sont montés sur la scène pour s’échanger, symboliquement, leurs drapeaux respectifs. Après cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018.jpgavoir été accueillis sur scène par leur hôte du jour Marc Garcet du Broukay, Jacques Costongs échevin de Maastricht prit ensuite la parole pour se réjouir de ce geste amical de Bassenge, commune voisine. Il ne manqua pas de rappeler aussi que, pas plus tard que la semaine dernière, Maastricht reçut le soutien de la Ville de Liège tout comme d’ailleurs, parmi de nombreuses autres communes et villes de toute l’Euregio, celui de la République libre d’Outremeuse ! C’est avec beaucoup cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018 échevin Bruninx.jpgd’autodérision qu’il poursuivit en signalant que seules deux possibilités s’offriront le 6 septembre prochain, jour fatidique de la délibération, pour décider de la candidature de Maastricht en tant que Capitale européenne de la Culture 2018 : ce sera oui, ou non.

    C’est sous une salve d’applaudissements que l’échevin de Maastricht revint sur le cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018 4.jpgfait qu’il préféra nettement que ce soit le oui qui l’emporte…

    Prenant la parole à son tour, l’échevin de la Culture de Bassenge, Julien Bruninx, évoqua le fait qu’il était tout à fait naturel pour Bassenge d’apporter son soutien moral à la candidature de la ville de Maastricht, une ville avec laquelle, de tout temps et en différents domaines, elle a entretenu des rapports privilégiés, amicaux cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018 3.jpget sincères. C’est alors sous des applaudissements nourris que pour officialiser le soutien de Bassenge à la candidature de Maastricht, les échevins s’échangèrent leurs drapeaux respectifs.

    L’occasion aussi de souligner que cette édition du «  Jazz au Broukay 2013 », repris dans l’organisation eurégionale « Eujazz » fut d’un tout grand cru. Ce sont, cérémonie soutien Bassenge à candidature maastricht capitale européenne culture 2018 5.jpgnotamment, plus de 350 personnes qui assistèrent, samedi, aux concerts de Jazz Manouche.

    La programmation de l’Eujazz festival se poursuivra par des concerts à Aachen, du 3 au 5 octobre, et à Heerlen, du 3 au 30 novembre.

    Voir aussi :

    www.eujazz.com

  • Bassenge. Le jeu des « Micro-scoop ». Quel est ce monument ? Voici la réponse.

    micro-scoop monument bronne plan éloigné.jpgVous avez été deux à trouver la bonne réponse. Il s’agissait du monument élevé à la mémoire du Résistant Manu Bronne qui fut tué à cet endroit le 12 septembre 1944. En forme de croix, ce monument en pierre de taille est situé, sur la gauche, au sommet de la route de Paifve à Glons. Bravo à Richard Petit et à E. Heynen.

    L'énigme du monument vient d'être levée ! L'épitaphe a parlé.

    Depuis plusieurs mois, nous nous sommes penchés sur l’histoire du Résistant Manu Bronne (membre de l'Armée secrète) et sur l’épisode dramatique survenu à cet endroit en 1944. L’inscription, illisible sur l’épitaphe (lettres incisées fortement érodées) vient d'être déchiffrée grâce à un procédé « fait maison ». Aujourd’hui, nous sommes en mesure de publier l’entièreté du texte présent sur l’épitaphe (ainsi que différents logos et emblèmes) ! Un dossier complet est en passe d’être bouclé. Dans les semaines qui viennent, l’édition d’un cahier du Patrimoine devrait voir le jour.

    Appel. Informations, documents, photos et autres… sur le Résistant Manu Bronne sont bienvenus.

    En effet, même si nous sommes en possession de nombreux éléments, si vous possédez des informations supplémentaires sur le Résistant Manu Bronne (Avocat né à Boirs), des documents et autres photos… Elles sont toujours les bienvenues à l’adresse mail : Rog.wauters at Gmail.com 

    Bientôt d'autres "Micro-scoop" en Vallée du Geer...

    micro-scoop monument bronne gros plan.jpg

    micro-scoop monument bronne plan moyen.jpg

  • Bassenge : un hommage au Roi Baudouin

    hommage roi baudouin bassenge photo.pngA l’initiative de la Fraternelle Royale des Anciens Chasseurs Ardennais, une commémoration du 20ème anniversaire de la mort du Roi Baudouin a été organisée à Bassenge le dimanche 4 août. La dizaine de porte-drapeaux et quelques militaires étaient présents à la messe célébrée, au Petit Lourdes, par Lucien Vanstipelen. 

    Après la messe, tous sont partis en cortège déposer une gerbe de fleurs au monument aux morts. (photo La Meuse - Lem )

    hommage roi baudouin bassenge photo.png

  • Bassenge. Cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire de la mort de Sa Majesté le Roi Baudouin

    Baudouin 1969.jpgA l’initiative de la Fraternelle Royale des Chasseurs Ardennais de la section Liège-Verviers, la commune de Bassenge organise, ce dimanche 4 août à Bassenge, des cérémonies commémoratives de la mort du Roi Baudouin.

    Le programme se déroulera comme suit :

    A 11hoo : messe au Petit Lourdes.

    A l’issue de la messe, les participants seront conviés à se rendre aux monuments aux morts de la commune où des gerbes seront déposées. Le défilé sera encadré de porte-drapeaux. A la fin de la cérémonie, le verre de l’amitié sera offert par la commune à la salle Yalla rue Nouwen.

     (source Communiqué bulletin paroissial Bonne Nouvelle juillet 2013. Photo Wikipedia 1969)

  • Edition historique de La Meuse ce matin !

    la meuse édition historique.jpgDans votre journal La Meuse de ce lundi matin, la Reine Mathilde et le Roi Philippe : le bonheur de la Belgique (30 pages spéciales + poster). 

    la meuse édition historique.jpg

  • Pour tout savoir sur le 21 juillet : Fête nationale, abdication du Roi, prestation de serment du Roi Philippe…! Le dossier Bassenge Sudinfo.

    21 juillet 2013 logo.pngLa Belgique se prépare à une grande fête nationale qui, cette année, revêtira une importance particulière avec la prestation de serment du Roi Philippe. Nous avons levé un coin de voile sur les journées des samedi 20 et dimanche 21 juillet :

    Samedi 20/07 - 19h30 Concert "Prélude à la Fête nationale" au Palais des 21 juillet 2013 logo albert II et philippe.pngBeaux-Arts à Bruxelles, en présence des membres de la Famille royale - 21h Bal national organisé place du Jeu de Balle à Bruxelles, en présence du Roi, de la Reine du prince Philippe et de la princesse Mathilde

    Dimanche 21/07 - 9h Te Deum en la Cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles - 10h30 Cérémonie d’abdication du Roi Albert II au Palais royal de Bruxelles - 21 juillet 2013 logo albert II et philippe agenda.png12h 21 juillet 2013 logo albert II et philippe agenda.pngPrestation de serment du Roi Philippe devant les Chambres réunies au Palais de la Nation

    Pour tout savoir sur cette journée, ne manquez pas de visiter le site :

    http://www.21juillet.monarchie.be/

    Et découvrir tout le programme sur :

    http://www.21juillet.monarchie.be/content/agenda

  • Souvenons-nous… Il y a septante ans, le 9 juillet 1943, un avion bombardier Lancaster anglais s’écrasait sur Bassenge… Il avait été abattu par un chasseur Allemand.

    avion lancaster 2.jpgLa tragédie du 9 juillet 1943… Un article signé René Torsin.

    Il y a  70 ans, dans la nuit du 9 juillet 1943, un avion Lancaster de la Royal Air Force s’écrasait sur le territoire  de la commune de Bassenge. L’avion, immatriculé ED923 du 97 Squadron avait quitté la base anglaise de Bourn à 23.16 heures avec pour mission le bombardement de  Cologne.

    Mais, entre minuit et 01.00 heure, il croisa sur sa route, aux environs de Tongres, un Messerschmidt 110, chasseur de nuit allemand venant de la base de St-Truiden et piloté par le Lieutenant Erlinghagen. Quelques rafales de ses canons suffirent à descendre l’avion britannique. Le ED923 s’écrasa dans les quelques arbres situés entre la rue Gadiot et le chemin derrière l’actuel magasin Aldi. L’avion, volant à basse altitude, était déjà trop bas pour que tout l’équipage ait eu le temps de se servir des parachutes. Quatre corps calcinés furent découverts dans l’épave ; un corps derrière l’actuel bureau du tourisme, un autre affalé contre le mur de l’ancienne centrale téléphonique et le dernier pendu aux suspentes de son parachute dans un arbre. Il n’y eut aucun survivant.

    équipage lancaster 1.pngLes corps furent extraits et enlevés par des soldats allemands logeant à Wonck et enterrés au cimetière militaire de St Truiden (lequel n’existe plus). Ce n’est qu’en 1949 que le Commonwealth War Graves Commission (Service britanniques des tombes de guerre) les transfère au British Cemetery de Heverlee (Louvain) où ils reposent toujours. Les quatre corps calcinés retrouvés dans l’épave furent enterrés dans une tombe commune 9 C 4-7. Palmer, Harris, Datta et King. Holding reposent en 9 C 1, Stephens en 9 C 2 et Cameron en 9 C 3. Sur la photo : Le crew. 3ème de gauche Harris, 4ème le pilote Palmer et Datta, le 7ème King.

    L’équipage était composé de :

    Palmer Robert D Pilot Officer (Pilote) 26 ans

    Datta Ramesh Shandra Flying Officer ( navigateur) 32 ans (dans le civil Pharmacien)

    Harris Allan R Sergeant (Opérateur radio/mitrailleur) 23 ans

    Holding Charles H Sergeant (Mitrailleur)

    King Charles V Sergeant (Mécanicien de bord) 20 ans

    Cameron Douglas Sergeant (Mitrailleur)

    Stephens William Sergeant (Bombardier) 21 ans.

    Il est à noter que le Lieutenant allemand Erlinghagen ne survécut pas longtemps à son unique victoire. Le 31 juillet, à peine trois semaines plus tard, il tomba sous les tirs d’un Mosquito britannique à bord de son Me 110 G9+KN et s’écrasa à Kerniel près de Tongres. Il repose au cimetière militaire allemand de Lommel.

    Et « un passeur de mémoire » perplexe et quelque peu déçu. Un article de Roger Wauters.

    commémoration bassenge 3 décembre 2000.jpgCette tragédie, que nous venons de vous rappeler plus haut, a été mise au jour par monsieur René Torsin de Boirs (auteur de l’article ci-dessus) qui, en 2000, fut l’initiateur d’un grand événement commémoratif qui prit place le 3 décembre 2000 à Roclenge. Il en fut la véritable cheville ouvrière. René Torsin mena moult recherches et pris autant de contacts dans les services de l’Armée belge et anglaise, afin de monter cet événement qui fut organisé, en grande pompe, par les autorités communales bassengeoises. A cette occasion, la commune décida également d’ériger un monument à la mémoire de l’équipage anglais qui a payé de sa vie afin de garantir monument roclenge 3.jpgnotre liberté. Ce monument commémoratif (mémorial) figure en bonne place sur la Place Louis Piron à Roclenge à quelques encablures du kiosque et de la prestigieuse Maison communale..

    Monsieur René Torsin a aujourd’hui 81 ans. Nous l’avons rencontré tout récemment, et tout en répondant à nos questions, il dissimulait difficilement sa déception : « Le 3 décembre 2000, ce sont plus de 400 personnes qui participèrent aux cérémonies commémoratives et qui se recueillirent devant le nouveau monument érigé à la gloire des vaillants aviateurs anglais. Des délégations militaires sont venues de partout… Dans les années qui suivirent, chaque 11 novembre, les autorités communales honorèrent leur mémoire en s’arrêtant devant le monument. Or, depuis 2007, elles décidèrent de ne plus s’y arrêter. Elles privilégièrent alors le « monument au Soldat inconnu » de Bassenge et accompagnées d’une délégation britannique du NPC, elles y déposent une couronne… Pourtant aucun nom anglais ne figure sur ce monument ! Je ne comprends pas le motif de cette désertion du tragédie 3 décembre 2000 article.jpgmonument de Roclenge…».

    Et le « passeur de mémoire », initiateur de l’événement, traducteur, documentaliste, cheville ouvrière et maître de cérémonie le 3 décembre 2000, nous a paru dans l’expectative et assez déçu.

    Quant au monument, sa base présente un réceptacle destiné à recevoir des « poppies* », que nous appellerions chez nous « couronnes », et dont la mise en place, le jour de la commémoration, fait partie du protocole anglais. De par sa forme cylindrique, le réceptacle, incliné, fait penser à un enjoliveur de voiture appuyé contre le monument. Il le fera encore longtemps penser tant qu’un « poppie » ne viendra pas l’enjoliver les 11 novembre pour honorer les aviateurs anglais…

    Souvenons-nous… C’est à de jeunes combattants comme ceux-là qui ont payé de leurs vies que nous devons notre liberté.

    Roger Wauters

    *http://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_du_Souvenir

    avion lancaster 2.jpg

    Photo prétexte wikipedia.

  • Le Patrimoine de Bassenge s’enrichit d’un bronze du grand sculpteur belge Willy Anthoons : il représente un portrait du célèbre peintre Gaston Bertrand natif de Wonck.

    Anthoons 1943 bronze H.23 cm gaston bertrand.jpgGaston Bertrand, le grand peintre belge, est né à Wonck en 1910, le 2 septembre à 20 heures. Il est le fils de Gaston-Jean­Léon-Joseph-Lucien-Hubert Bertrand, second fils de Jean-Pierre Bertrand (46 ans, né à Houtain-Saint-Siméon près de Wonck le 25 août 1864) et de Marie­ Emilie-Hubertine Roebroeck (31 ans, née à Heer en Hollande le 13 septembre 1879). Le père exploite à Wonck une petite entreprise de tresses de paille. Gaston Bertrand décéda le 21 février 1994 et, conformément à ses dispositions testamentaires, légua tous ses biens à sa Fondation, les revenus en étant attribués à sa veuve.

    En 2005, au Centre Culturel de Glons, un vibrant hommage fut rendu au Peintre Wonckois…

    Pour ceux qui se souviennent, en 2005, la Fondation Gaston Bertrand de Bruxelles oeuvre gaston bertrand.pngen partenariat avec l’asbl Culturelle Reflets de Bassenge et la Bibliothèque St Victor de Glons rendaient un vibrant hommage au Peintre Gaston Bertrand natif de Wonck. Présentation de plusieurs de ses œuvres, de différents écrits et littératures composaient une magnifique exposition pour un grand événement-hommage au célèbre peintre qui rassembla, au Centre Culturel de Glons, un parterre de personnalités issues à la fois du monde de l’Art belge, des autorités politiques locales et régionales ainsi qu’un très large public.

    Depuis cette date, la Fondation Gaston Bertrand  a toujours émis le souhait de faire don d'une oeuvre au village natal de l’artiste et, en fin de ce mois de juin, elle vient d’offrir à la commune de Bassenge un portrait de Gaston Bertrand sculpté en bronze par Willy Anthoons en 1943.

    Tout comme les membres de la Fondation pensaient en effet qu’il était juste de rendre hommage à Gaston Bertrand en 2005 par le biais d'une exposition, ils estimaient aussi qu'un exemplaire de ladite sculpture trouve parfaitement sa place à Wonck-sur-Geer qui a vu naître Bertrand en 1910.

    Pour voir une autre œuvre du sculpteur Willy Anthoons, il vous faudra visiter les plus grands Musées d’Europe !

    monographie W. Anthoons.jpgUne monographie consacrée au sculpteur Willy Anthoons, et rédigée par Marcel Daloze, vient d'être publiée : l'oeuvre qui a rejoint le patrimoine de Bassenge y est reproduite, ainsi que des photographies d'Anthoons par Bertrand, une amitié qui liait en effet les deux hommes*.

    Si le dernier bulletin communal nous apprend que ce bronze vient de rejoindre la commune de Bassenge, l’article n’indique cependant pas l’endroit où cette œuvre exceptionnelle a trouvé une place. Pour les citoyens bassengeois, comme pour d’autres sensibles à la Culture comme d’ailleurs pour le tourisme patrimonial et culturel au sens large, c’est tout de même assez regrettable.  D’autre part, l’article paru dans le Bulletin communal indique que le peintre n’a jamais basculé dans l’abstrait, or, retenons toutefois, à contrario que, notamment, dans sa biographie publiée par la Fondation est stipulé : « Sur la demande formulée en 1949 par le chanoine Lanotte (le responsable des aménagements architecturaux et esthétiques des édifices religieux de l'évêché de Namur), Bertrand crée une série de projets de vitraux (Le royaume de Dieu) qui, dans le domaine de l'art sacré, semblent être les premières expériences belges d'après-guerre de type abstrait ». Toujours par rapport à cet article, soulignons également, que le bronze sculpté par Willy Anthoons est un portrait du peintre (la tête) et non un buste, comme indiqué. Un ouvrage très complet et très bien documenté sur le peintre Gaston Bertrand est disponible à la Bibliothèque Saint Victor de Glons. Edité par le Fonds Mercator, il a été écrit par Serge Goyens de Heusch (Historien de l'Art, professeur à l'Université de Louvain et la Sorbonne à Paris, notamment) il est préfacé par Philippe Roberts-Jones (Secrétaire perpétuel de l'Académie Royale de Belgique). 

    gaston bertrand.pngNotes :

    Gaston Bertrand fut le premier Président de la Fondation jusqu'à son décès en 1994. Georges Everaert, ami de longue date de l'artiste, lui succéda. Le 1er janvier 2000, le baron Roberts-Jones prit la Présidence de la Fondation.

    Le Conseil d'Administration de la Fondation se compose actuellement de :

    Baron Roberts-Jones, Président

    Gérald Everaert, Administrateur-Trésorier

    Didier Devillez, Administrateur

    Serge Goyens de Heusch, Administrateur

    Bernard Leroy, Administrateur

    Joël Roucloux, Administrateur

    Caroline Bricmont, Collaboratrice artistique

    http://www.fondation-gaston-bertrand.be/faccueil.htm

    Voir aussi Wikipedia :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Bertrand

    willy anthoons oeuvre.pnghttps://fr.wikipedia.org/wiki/Willy_Anthoons

    *willy anthoons sculpteur.pdf

  • Bassenge. Fête à l’occasion du départ à la retraite de notre curé Lucien : le reportage.

    fêt lucien 1.jpgLe dimanche 23 juin dernier, une grande fête avait lieu en l’honneur du départ à la retraite de notre curé Lucien. Pour commencer les différentes activités programmées pour la journée de dimanche,  une grande messe était donnée au Petit Lourdes devant une foule de près de 500 personnes. C’est là que nous avons planté nos caméras. Article du journal La Meuse, quelques photos et une vidéo.

    ce n'est qu'un au revoir lucien.png

    fêt lucien 3.jpg

    fêt lucien 2.jpg

    Le discours de Mme Katy

    fêt lucien 4.jpg

    Et "moment musical", en vidéo... 

  • Bassenge. Le curé Lucien a vécu reclus dans une grotte : nous sommes retournés sur les lieux…

    grotte lucien 2.jpgArticle « petit hommage » à notre ami Lucien.

    Lucien Vanstipelen : «  J’ai creusé une grotte dans laquelle j’ai vécu 3 ans.. ! », « Je me suis rebellé contre la société et j’ai déchiré mes papiers d’identité ».

    Le dimanche 23 juin à Bassenge aura lieu la journée du « Merci à Lucien ». C’est, en effet, en grande pompe que notre Curé Lucien sera honoré pour ses 35 ans de service dans la Vallée du Geer et la fin de sa mission. Une grande journée sera mise en place avec, dès 10h00, une messe au Petit Lourdes, laquelle sera suivie, à la salle La Passerelle, d’un apéritif offert à toutes et tous; une partie académico joyeuse, un repas ainsi que diverses activités figurant également au programme.

    Pour l’entièreté du programme, voir article ici :

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/05/29/fete-merci-lucien-les-inscriptions-sont-ouvertes-et-l-articl.html

    Lucien retraite 1.pngComme le relatait un article paru dans La Meuse le mois dernier, dans sa jeunesse, Lucien notre Curé ô combien atypique et sympathique, a vécu cinq ans comme un vagabond. Sans papiers, sans mutuelle, sans revenu assuré. Il a d’abord logé dans une tente plantée dans un jardin, puis il a creusé une grotte dans laquelle il a vécu trois ans en harmonie avec la nature et les animaux. «  Je m’y sentais tellement bien.. » a-t-il déclaré à notre confrère.

    Afin de rendre hommage, à notre manière, à notre ami Lucien avec lequel nous avons eu la chance de faire la connaissance à cette époque, nous sommes retournés sur les lieux pour y faire quelques photos.

    Bassenge. Le curé Lucien a vécu reclus dans une grotte : nous sommes retournés sur les lieux…

    grotte lucien 1.jpg

    grotte lucien 2.jpg

    grotte lucien 5.jpg

    grotte lucien 4.jpg

    grotte lucien 5.jpg

    grotte lucien 6.jpg

  • Fête « Merci Lucien » : les inscriptions sont ouvertes ! Et l’article dédié à Lucien dans La Meuse de ce mardi.

    lucien carnaval.jpgLe dimanche 23 juin à Bassenge aura lieu la journée du « Merci à Lucien ». En effet, c’est en grande pompe que notre Curé Lucien sera honoré pour ses 35 ans de service dans la Vallée du Geer et la fin de sa mission. Une grande journée sera mise en place avec, dès 10h00, une messe au Petit Lourdes, laquelle sera suivie, à la salle La Passerelle, d’un apéritif offert à toutes et tous; une partie académico joyeuse, un repas ainsi que diverses activités figurant également au programme (illustrations ci-dessous).

    Les inscriptions sont ouvertes… et des bras sont bienvenus…

    Afin d’organiser au mieux cette journée dont le programme s’avère déjà très copieux, il vous est demandé de vous inscrire le plus tôt possible au Secrétariat Paroissial (coordonnées sur illustrations ci-dessous). Rien ne vous empêche aussi de proposer vos services afin de donner un coup de main ce jour-là. Il n’y aura jamais assez de bras… Contact Isabelle Herman : 0479 26 29 90

    fête lucien 1 bis.jpg

    fête lucien 1.jpg

    Photo Yvon Hamers 1956

    fête lucien 2.jpg

    fête lucien 2bis.jpg

    L’article paru dans la Meuse d’hier 28 mai 2013 :

    Lucien retraite 1.png

    Lucien retraite 2.png