Google Analytics Alternative

- Page 2

  • Bassenge/Oupeye. Les coupures de courant s’enchaînent depuis trois semaines

    Les habitants en ont ras-le-bol des pannes à répétition
    Ce dimanche soir, plusieurs villages de Bassenge et Oupeye ont été privés d'électricité durant près d'une heure. Une situation récurrente ces derniers jours puisqu'on en est au moins à quatre coupures depuis le 20 octobre. Bonne nouvelle : une intervention de RESA est prévue ce mercredi ou vendredi.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mercredi 18 novembre 2020 (Bandeau - Photo prétexte)

  • Nuisances sonores - Survols Juprelle, Awans, Bassenge... etc... Qatar Airways opère des vols Maastricht-Liège pour… 38 km!

    Selon le site de la RTBF, ces avions (cargos) survolent la région deux fois par semaine.
    La Meuse rapportait la semaine prochaine que c’est une véritable aberration écologique qui vient d’être dénoncée par le conseiller communal liégeois Pierre Eyben (Vert Ardent). Un vol cargo de Qatar Airways en provenance de Doha s’arrête d’abord à Maastricht, avant de revenir vers Liège. Un vol de 9 minutes pour… 38 km !
    « Là, je crois qu’on bat véritablement un record du monde » s’étrangle Pierre Eyben de Vert Ardent. Un vol cargo de Qatar Airways en provenance de Doha a atterri le 3 novembre à Maastricht, puis a redécollé pour Liège à 19h50 où il est arrivé 9 minutes plus tard après avoir parcouru les 38 kilomètres entre les deux villes ! Est-ce qu’on imagine bien l’empreinte carbone épouvantable de ce saut de puce en avion ? »
    Source La Meuse : l'article complet à lire en suivant ce lien
    https://lameuse.sudinfo.be/467907/article/2019-11-05/qatar-airways-opere-un-vol-maastricht-liege-pour-38-km

  • Coronavirus. Voici la situation dans votre commune de Bassenge ce lundi 16 novembre

    Alors que les admissions à l’hôpital et les contaminations continuent de baisser en Belgique, qu’en est-il dans votre commune ? Voici la situation.
    Le bilan du jour
    Le nombre d’admissions à l’hôpital pour cause de Covid-19 continue de diminuer, de -22 %, et s’établit désormais à 463 par jour en moyenne (entre le 9 novembre et le 16 novembre), selon le bilan provisoire de l’Institut de santé publique Sciensano publié lundi. Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 6.518, dont 1.439 patients traités aux soins intensifs.
    Le nombre de contaminations confirmées baisse aussi. En moyenne, du 6 au 12 novembre, il y a eu 5.056,9 contaminations quotidiennes soit une baisse de 47 % par rapport aux 7 jours précédents.
    Les chiffres à Bassenge

    chiffres covid bassenge 16 novembre 2020.png

     

  • Circuits courts. Nouveau ! Installée à Glons, la Société Glutoso propose des "Box apéro"

    La Société Glutoso, que l'on connaît peut-être mieux par le restaurant-pizzéria "La Sirena" installé sur la grand route à glons, propose désormais des Box Apéros. Il y en a pour tous les budgets et pour tous les goûts. Cerise sur le gâteau, la livraison à domicile est gratuite !
    Voilà une initiative qui méritait certainement d'être partagée.
    Pour plus d'informations :
    WWW.GLUTOSO.COM
    Et la page Facebook :
    https://www.facebook.com/Glutoso/

  • INTRADEL a fourni à la Commune de Bassenge des films alimentaires à distribuer à sa population !

    Nous vous en parlions récemment et vous attendiez les modalités.
    Voici ce qu'on peut lire depuis peu sur la page Facebook de la commune de Bassenge.
    "Le film alimentaire réutilisable enduit à la cire d’abeille permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d'envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. Il évite l'utilisation de films alimentaires jetables. C'est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège vos légumes, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles! ♻
    Simple d'utilisation : emballer, laver et réutiliser.
    Pour en savoir plus, suivez le guide grâce à la vidéo de présentation et au tuto : comment fabriquer ou ré-enduire un film alimentaire réutilisable
    https://www.intradel.be/filmalimentairereutilisable.html
    TOUTEFOIS, NOTRE COMMUNE N’A REÇU QUE 400 PIÈCES, ils seront donc distribués UNIQUEMENT sur commande auprès de annick.sleypenn@bassenge.be ou au 04/286.91.49."

  • Bonne nouvelle ! Pensions en hausse de 22 % d’ici 2024

    ministre lalieux.png

    logo info.jpg

    D’ici 2024, les pensions connaîtront une hausse de 22 %. Ce relèvement progressif a été approuvé ce vendredi par le conseil des ministres. « Près de 815.000 citoyens bénéficieront de l’augmentation du montant de leur retraite à partir du 1 er janvier. La pension minimum et la GRAPA sont des instruments essentiels pour lutter contre la pauvreté des personnes âgées et préserver leur pouvoir d’achat », a souligné la ministre des Pensions, Karine Lalieux, dans un communiqué. Ce relèvement s’accomplira en quatre phases, à chaque premier janvier de 2021, 2022, 2023 et 2024.
    Concrètement, les montants brut pour une carrière complète en fin de législature s’élèveront à 1.580 euros pour une pension minimum au taux isolé, soit une hausse de 292 euros par mois pour un travailleur salarié ou indépendant et de 190 euros par mois pour un fonctionnaire statutaire. Au taux ménage, la pension minimum s’élèvera à 1.979 euros par mois, soit une hausse de 365 euros par mois pour un salarié ou un indépendant et de 238 euros par mois pour un fonctionnaire statutaire.
    Pour ce qui est de la Garantie de Revenus Aux Personnes Âgées (GRAPA), le montant de base brut en fin de législature s’élèvera à 983 euros par mois au taux ménage, soit une hausse de 213 euros par mois.
    Au total, ce seront près de 2 milliards d’euros qui seront consacrés au relèvement des pensions les plus basses, en plus de l’indexation automatique et de la liaison au bien-être.
    L'article complet est à lire dans votre journal La Meuse de ce samedi 14 novembre 2020

  • A Boirs, sous le pont de l'autoroute, le tronçon de voirie est fermé à la circulation

    Depuis cette semaine, le tronçon de voirie situé en dessous du pont de l'autoroute à Boirs est fermé à la circulation. Une déviation est mise en place et invite les usagers à rejoindre la grand-route.
    Des travaux sur la cabine haute tension située à proximité justifient la fermeture de ce tronçon à la circulation.
    Sa réouverture est annoncée pour le 16 novembre.

    déviation boirs 2.jpg

     

  • Accident à Boirs. Un tracteur dans le fossé

    Ce vendredi 13 novembre 2020, à l'entrée de l'autoroute à Boirs, un tracteur qui effectuait des travaux de fauchage a glissé dans le fossé. On ne déplore aucun blessé. Selon le dépanneur rencontré sur place ce matin à 10h00, extraire l'engin de sa position s'avèrera assez compliqué.

    tracteur fossé boirs.jpg

     

  • Bonne nouvelle ! Le Resto Social de l'asbl Racynes vient vers les personnes isolées, fragilisées par la crise du COVID

    Plus spécialement en ce qui concerne la Vallée du Geer, il passera à Glons et à Roclenge le mercredi.
    Par un communiqué, l'asb Racynes de Haccourt vient de faire savoir que, dès à présent, son Resto Social vient vers les personnes isolées, fragilisées par la crise du COVID pour qui les fin de mois sont difficiles.. Toutes les infos sur les illustrations. N'hésitez pas à contacter Caroline au 0499 13 16 10.

    racynes resto social.jpg

    racynes resto social 2.jpg

    Il est toutefois à noter qu'il vous est loisible aussi de venir emporter les repas à l’épicerie sociale de Racynes à Haccourt. Elle est ouverte les lundi, mercredi et vendredi, sur rendez vous au même numéro de gsm de Caroline (ci-dessus).

  • Bassenge. Intradel distribue des films alimentaires réutilisables dans 70 communes liégeoises!

    Dans le cadre des actions locales de prévention en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et 70 communes proposent une alternative zéro déchet aux films alimentaires jetables, avec le soutien de la Région Wallonne et de la Province de Liège. Il s’agit d’un film alimentaire réutilisable à la cire d’abeille. Au total, ce sont 40.000 pièces qui ont été distribuées aux communes liégeoises participantes, chargées de les offrir à leurs citoyens.
    Réduire sa quantité de déchets est aujourd’hui devenu une évidence, tant pour l’impact économique qu’écologique que cela représente. Mais il est toujours bon de sensibiliser au maximum la population à cette problématique via, notamment des actions menées dans nos communes par le biais d’Intradel, gestionnaire de récoltes. Ce dernier vient d’ailleurs d’annoncer une nouvelle initiative qui vient d’être mise en place, qui se veut à la fois ludique et favorable au « zéro déchet », car elle vise à réduire sa quantité de déchets liés aux emballages à usage unique (aluminium, cellophane, etc.).
    De quoi s’agit exactement ? D’un film alimentaire réutilisable, enduit à la cire d’abeille. Concrètement, « il permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d’envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. Il évite l’utilisation de films alimentaires jetables. C’est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège votre concombre, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles », détaille Intradel.
    Et, détail tout de même important, ce film alimentaire est aussi… local, puisque sa conception est belge, via la société WRAPI situé à Leuze-Eghezée.
    Ainsi, ce sont 70 communes de la province de Liège qui vont recevoir un tel produit. Au total, 40.000 films réutilisables vont leur être distribués. À chacun de ces communes, ensuite, de les redistribuer à ses citoyens.

    intradel film réutilisable.jpg


    Voici la liste des communes concernées :
    Amay, Ans, Anthisnes, Aubel, Awans, Aywaille, Baelen, Bassenge, Berloz, Beyne-Heusay, Blegny, Braives, Burdinne, Chaudfontaine, Clavier, Comblain-au-Pont, Crisnée, Dalhem, Dison, Donceel, Engis, Esneux, Eupen, Faimes, Ferrières, Fexhe-le-Haut-Clocher, Flémalle, Fléron, Grâce-Hollogne, Hamoir, Hannut, Herstal, Herve, Huy, Jalhay, Juprelle, Kelmis, Limbourg, Lincent, Lontzen, Marchin, Modave, Nandrin, Neupré, Olne, Oreye, Ouffet, Oupeye, Pepinster, Plombières, Raeren, Remicourt, Saint-Georges-sur-Meuse, Saint-Nicolas, Seraing, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Thimister-Clermont, Tinlot, Trooz, Verlaine, Verviers, Villers-Le-Bouillet, Visé, Wanze, Waremme, Wasseiges et Welkenraedt.
    Plus de détails à découvrir ici :

    https://www.intradel.be/filmalimentairereutilisable.html

  • Bassenge. Attention ! Le mercredi 11 novembre, jour férié, la collecte des déchets n'aura pas lieu.

    info intradel.png

    Pour les papiers-cartons, sacs bleus, sacs transparents, sacs jaunes de la zone 1, la collecte aura lieu le samedi 14 novembre 2020. Merci de ne sortir vos déchets que ce vendredi 13 après 18 heures ! (Source Bassenge.be)

  • A proximité - Original. A Houtain, la voix des citoyens compte : ils donnent leur avis sur le réaménagement d'une place

    place houtain projet participatif.jpg

    Il s’agit du tout premier projet participatif de la commune d'Oupeye. Au début de cette année, les villageois ont été invités à participer à des cafés citoyens.
    La commune avait également fait appel à un bureau d’architecte. Celui-ci, sur base des neuf axes retenus, avait imaginé une esquisse du réaménagement de la place. Et c’est sur elle, et plus précisément certains points, que les habitants peuvent se prononcer. « On leur demande de choisir le type de module de jeux pour les enfants ainsi que le nombre d’arbres fruitiers. » Les Houtainois ont jusqu’au 15 novembre pour se prononcer, mais il y a un certain engouement puisque nous avons déjà reçu 219 votes sur près de 800 habitants. Le vote se fait en ligne via citoyen.oupeye.be.
    L'article complet dans votre journal La Meuse de ce mardi 10 novembre 2020

  • Politique - Bassenge. Marie-Ange Simon (Bassenge demain) parmi cinq élus liégeois déchus de leur mandat

    marie ange simon bassenge demain montage.jpg

    Cinq élus locaux liégeois vont être déchus de leur mandat par le Gouvernement wallon. Ils n’ont en effet pas déclaré leurs mandats, fonctions et rémunérations pour l’année 2018, alors qu’ils y sont obligés dans un souci de contrôle et de transparence. En outre, 20 autres anciens mandataires de communes de notre arrondissement sont inéligibles pour la même raison. Explications.
    Dans le cadre de la bonne gouvernance, chaque mandataire politique doit remplir une série d’obligations. Ainsi, au niveau wallon, tout élu doit déclarer l’ensemble de ses mandats publics, fonctions et rémunérations. Pour les distraits, des rappels à l’ordre sont envoyés. Mais au final, pour les ultimes réfractaires, il y a des sanctions à la clé. Et celles-ci peuvent être sévères, puisque l’on évoque la déchéance du mandat politique ou encore une inéligibilité pour plusieurs années.
    25 déchéances en tout
    Tout d’abord, le Gouvernement wallon a formellement constaté que 25 titulaires d’un mandat local sont déchus de tous leurs mandats (originaires et dérivés). Cinq Liégeois sont directement concernés par la mesure.
    Il s’agit du conseiller communal de Soumagne Geoffrey Schenk (Groupe Citoyen GO), du conseiller communal IC de Comblain-au-Pont Valéry Surings, de la conseillère de la majorité à Bassenge Marie Simon (Bassenge Demain), du sulfureux élu local d’Oupeye Jean-Marc Czichosz (indépendant, ex-Parti populaire) et, enfin, du conseiller communal PS à la Ville de Liège Sofiane Meziane.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce lundi 9 novembre 2020

  • Consommation. Notre spécialiste a testé le salami Milano proposé dans les supermarchés

    Sur ce même blog, nous vous signalions récemment le nouveau commerce à Slins de la jeune Noémie Placenti qui propose des spécialités italiennes à un jet de pierre, seulement, de la Vallée du Geer.
    Le magazine Maxx a fait appel à elle pour donner son avis sur le salami Milano proposé dans les supermarchés.
    Noémie Placenti, les a testés à l’aveugle.
    Parce qu’il va probablement accompagner la raclette des prochaines semaines, Maxx teste, ce samedi, le salami Milano, un grand classique de la charcuterie italienne, un saucisson fait à partir de viande de porc et né à Milan, comme son nom l’indique.
    Le mélange est assaisonné avec du sel, du poivre noir en grains écrasé, du poivre blanc en poudre et du vin puis placé dans des boyaux naturels. On le mange coupé finement, idéalement à la machine. On le teste avec Noëmie Placenti qui vient d’ouvrir un camion de charcuteries et spécialités méditerranéennes à Fexhe-Slins (Juprelle), en région liégeoise. Elle vend bien évidemment des charcuteries et des fromages italiens. « Depuis que je suis toute petite, je fais les marchés avec mon Nonno qui vendait des produits italiens », explique la jeune femme qui a repris le flambeau et appelé son activité « Il Cappello », qui veut dire chapeau, en hommage à son Nonno qui en portait toujours un pour faire les marchés. Pour elle, « un bon salami Milano doit être coupé très fin et contenir des petits morceaux de poivre bien visibles ». Nous lui faisons donc découvrir des salamis achetés en grande distribution et généralement emballés sous vide. « Quand le salami est emballé sous vide, je trouve que c’est bien d’ouvrir un peu l’emballage avant de le manger pour le laisser respirer », ajoute-t-elle.

    Et voici le résultat des tests

    tests salami italien.png

    tests salami italien 2.png


    L'article complet est à découvrir dans le Maxx magazine de ce jour le suplément life style du Journal La Meuse

  • Vergers, allées d'arbres, haies, taillis... À vos pelles ! Voici les subsides promis pour vos plantations

    subsides plantations 2020.png

    Pour améliorer la biodiversité et aider la planète, c’est le moment de planter.
    À la Sainte-Catherine (25 novembre), tout bois prend racine. Cela vous laisse le temps de demander vos subsides pour planter des arbres et des haies. Voici ce que la Région wallonne peut vous verser comme petit incitant financier.
    La plantation de 4.000 km de haies ou d’1 million d’arbres en Wallonie, c’était l’un des projets phares du gouvernement wallon et de sa ministre Écolo de l’Environnement, Céline Tellier. Pour y arriver, les autorités comptent sur les pouvoirs publics mais aussi sur les citoyens. Ainsi, le gouvernement a-t-il prévu un incitant financier à ceux et celles qui planteront haies et arbres dans leurs jardins, champs ou propriétés.
    On connaît enfin les montants précis des subventions. Ils ont été publiés au Moniteur belge ce mercredi (lire ci-contre). Il s’agit des montants prévus pour le particulier. Si le travail est effectué par un entrepreneur, les subventions sont différentes. Il faut alors multiplier le montant forfaitaire prévu pour le particulier par 1,5, sans toutefois dépasser 80 % du montant total des factures.
    Plusieurs types de plantations sont pris en compte. Mais informez-vous bien sur les essences subsidiables. Il s’agit d’essences indigènes pour la plupart comme des ormes, châtaigniers, aubépines, charmes, chênes, cognassiers, érables, groseilliers, hêtres… Si vous vous lancez dans un verger, il devra s’agir d’arbres fruitiers de variétés anciennes de haute-tige (avec un tronc d’une hauteur minimale d’un mètre quatre-vingt). Par taillis linéaire, on entend la plantation d’un ou de plusieurs rangs d’arbres ou arbustes, d’une largeur maximale de dix mètres destinés à être recépée.
    Renseignez-vous bien car en échange de cette subvention, vous vous engagez à respecter certaines règles. Par exemple : interdiction de tailler votre haie entre le 1 er avril et le 31 juillet. Vous acceptez aussi que des agents du SPW viennent vous rendre visite afin de vérifier que vous avez utilisé les deniers publics à bon escient. La demande de subvention doit se faire 1 mois avant le début des plantations. Et il y a des volumes minimaux à planter. À vos bêches !
    Infos : wallonie.be ou SPW, Département de la Nature et des Forêt, Avenue Prince de Liège, 15 à 5100 Jambes
    http://biodiversite.wallonie.be/fr/subvention-a-la-plantation.html?IDC=6057