Google Analytics Alternative

- Page 2

  • A proximité. Il tombe sur un dépôt sauvage à Hermée: c’était du matériel de culture de cannabis!

    Une découverte pour le moins surprenante mais tout aussi scandaleuse a été faite ce lundi, à Hermée, à l’entrée d’un verger ! On y a trouvé une bonne quinzaine de piles de pots en plastique ainsi que des sacs contenant tout le matériel nécessaire à une… plantation de cannabis !
    « Plutôt surprenant »
    Du côté de la zone de police de la Basse-Meuse, on n’était pas au courant des faits. Une fois informés, des policiers se sont rendus sur place, ne pouvant que confirmer la découverte. Et si la zone de police démantèle régulièrement des plantations, elle est rarement confrontée à ce genre d’abandon. « Fort heureusement, ce genre de dépôt est plutôt rare chez nous. Il y a déjà dû y en avoir mais de manière très isolée », nous confirme le commissaire Jean-François Duchesne, chef de zone adjoint.
    L'article complet à lire en suivant ce lien :
    https://www.lameuse.be/642094/article/2020-09-16/il-tombe-sur-un-depot-sauvage-hermee-cetait-du-materiel-de-culture-de-cannabis

  • Bassenge. Opération de nettoyage de l'environnement le samedi 26 septembre prochain

    logo bassenge sudinfo.pngAlors qu'elle avait habituellement lieu au printemps, l'opération annuelle de nettoyage organisée par la commune a dû être postposée au mois de septembre pour cause de coronavirus.
    C'est ainsi qu'elle prendra place le samedi 26 septembre prochain.
    Un " Info Bassenge ", distribué toutes-boîtes, reprend toutes les informations et les modalités pour y participer.

  • Actualités / Bassenge. Quelques nouvelles

    (Photo bandeau : source Syndicat Initiative de Bassenge)

    Administration communale. Covid 19 : «Les tests sont négatifs»
    Milieu de semaine dernière, nous vous informions de la fermeture temporaire des services Population et Finances de l’administration de Bassenge, en raison d’un cas de Covid positif confirmé chez un membre du personnel. Pour l’heure, c’est une permanence sur rendez-vous qui est maintenue pour les démarches urgentes, en attendant que la dizaine de personnes placées en quarantaine puisse rentrer sans risque de contamination. « Tous les tests, dont le mien, sont revenus négatifs », précise la bourgmestre. « Pour ceux qui le souhaitent, un second pourra être fait ce lundi en vue de stopper le télétravail qui a été mis d’application mais, quoi qu’il arrive, c’est ce 18 septembre que le retour est prévu. »


    Le marché de Noël dans les grottes de Wonck est annulé !
    Le marché de Noël dans les grottes de Wonck est devenu une réelle tradition, à Bassenge, depuis plus de vingt ans maintenant. Covid oblige, malheureusement, les autorités ont finalement pris la décision d’annuler cette édition 2020, puisqu’en ces lieux particuliers, les mesures sanitaires seront difficiles, voire impossibles, à respecter. Mais une alternative est en réflexion, à l’extérieur cette fois.
    Tant le collège que le syndicat d’initiative qui organise l’événement ne souhaitent pas en rester là. Ensemble, ils étudient la possibilité d’organiser un autre événement durant ce même week-end (mi-décembre), « mais en extérieur ». « Tout dépendra de l’évolution des mesures de sécurité mais nous ferons notre possible pour maintenir un événement qui sera le reflet de la magie de Noël sur notre entité. Le lieu est encore en réflexion actuellement », a conclu Valérie Hiance.


    abri vélos tourisme bassenge.jpgTourisme Bassenge : un nouvel abri pour vélos
    Sur la Place Louis Piron de Roclenge, un nouvel abri pour vélos vient d'être installé à proximité de la devanture du bureau du Syndicat d'initiative. Le montage a été réalisé par le service des travaux. Il vient ainsi rejoindre le mobilier extérieur (table pique-nique) pour composer un beau petit havre aux accents champêtres. Rappelons, s'il le fallait encore, que le bureau du S.I. regorge de documentations diverses, histoire notamment de vous proposer différentes promenades pédestres ou à vélo à partir de la Place Louis Piron.

    miss liège 2020.png

    Qui sera la nouvelle miss Liège ? Parmi 4 candidates, Aleyna Aslan, de Glons, est en lice !
    Aleyna Aslan, 19 ans, de Glons (Bassenge), étudiante en publicité, se prépare en allant chercher tout ce qu’il faut pour le concours. « La robe pour être la plus belle et le maillot car j’ai envie d’être la plus présentable possible afin de convenir aux critères d’une bonne Miss et d’avoir plus confiance en moi. Les objectifs que je me fixe cette année sont de réussir à être dans les dauphines et, pourquoi pas, avoir la couronne sur ma tête. Cette aventure me tient à cœur car j’investis beaucoup de mon temps, comme je le peux. Même si je ne suis pas reprise pour Miss Belgique ou même Miss Liège ou dauphine, je serais quand même fière de moi. »

    Aleyna candidate miss belgique.jpg

    Aleyna Aslan

    https://www.lameuse.be/639826/article/2020-09-12/qui-sera-la-nouvelle-miss-liege-portrait-de-nos-quatre-candidates

    (Sources : les articles complets sont à lire dans La Meuse de ce lundi 14 septembre + Facebook)

  • Météo. 31 degrés annoncés mardi prochain : encore un record

    canicule météo.jpgPhilippe Mievis de MeteoBelgique l’avait annoncé en ce début de mois : « Le mois de septembre devrait encore être concerné par l’un ou l’autre blocage avec un agréable temps d’arrière-saison (…) A priori, la période la plus favorable au temps stable devrait grosso modo coïncider avec la seconde décade, voire le début de la dernière ».
    La semaine prochaine, surtout le 14 et le 15 septembre, le thermomètre risque de s’affoler, si on se réfère aux prévisions de l’Institut Royal Météorologique. On annonce des maxima à Uccle de 30 degrés lundi et de 31 degrés mardi ! « Il fera en effet chaud », confirme David Dehenauw tout en précisant qu’il faudra faire attention aux orages. L’homme, amateur de records, en voit un se profiler à l’horizon. « On pourrait bien atteindre un record de date tardive de jour de chaleur dans la saison », précise le météorologue, confirmant ce qu’avait annoncé son ami Luc Trullemans. Ce dernier avait expliqué que le record décadaire de la température maximale à Uccle est de 31,2º relevé le 13 septembre 2016. « Si le seuil des 30ºC devait être atteint ou dépassé en début de semaine, ce serait, pour la station d’Uccle, un record de date tardive de jour de chaleur (max >=30ºC) dans la saison ». (L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce samedi )

  • A proximité. A Tongres, la discothèque le « Real Club » ferme ses portes

    Très prisée par les Liégeois, la discothèque le Real Club a connu ses heures de gloire dans les années 80 et 90. Maintes fois reprise, la célèbre enseigne située à Tongres a annoncé hier la fermeture de ses portes et la cessation de ses activités. Des suites et une conséquence directe de la crise sanitaire qui touche tout un secteur totalement à l’arrêt depuis mars.
    C’est une véritable institution du monde de la nuit qui a annoncé hier, sur les réseaux sociaux, la fermeture de ses portes. Si le club a connu ses heures de gloire durant les années 80 et 90, le Real Club renaîtra ensuite de ses cendres à plusieurs reprises, tel le phénix, ces dix dernières années. Devenu Nunu Club puis ensuite repris par des Liégeois sur le nom du Real Club depuis 2013, la discothèque n’aura pas survécu à la crise sanitaire.
    « Le loyer mensuel est de 7.000€ », nous explique Geoffrey, depuis 7 ans la cheville ouvrière des soirées au Real. « Malgré les aides, nous ne pouvons pas tenir sur une si longue période sans aucune activité ni aucune rentrée, avec un tel loyer. Chaque mois, la perte est énorme. Nous n’avons pas d’autre choix que de fermer définitivement les portes du Real. C’est une page de 55 ans qui se tourne pour les clients. » (Source La Meuse)

  • Bassenge: les services Population et Finances fermés, suite à un cas de Covid positif

    valérie hiance.jpgDepuis ce mardi matin, une partie de l’administration communale de Bassenge a fermé ses portes : à savoir les services Population et Finances. Une permanence est néanmoins assurée. En cause, une personne détectée positive au coronavirus et qui, dès lors, a entraîné la mise en quarantaine de l’ensemble du personnel. La bourgmestre Valérie Hiance est elle aussi concernée.
    Lundi matin, un membre du personnel du service Population au sein de l’administration communale de Bassenge, a été contactée par le tracing afin de l’avertir d’un contact avec une personne venant d’être détectée positive au Covid-19. Ni une ni deux, cette personne a donc été renvoyée chez elle et a pris contact avec son médecin d’autant, qu’au fil de la journée, elle a commencé à ressentir quelques courbatures. « Elle a immédiatement contacté son médecin et été placée en quarantaine », explique la bourgmestre Valérie Hiance. « Et c’est donc bien finalement un résultat positif qui est tombé le soir-même. Je n’ai voulu prendre aucun risque, que ce soit pour le personnel de notre commune mais aussi pour les citoyens. Toutes les personnes ayant été en contact avec le membre infecté ont été placées en quarantaine. On en compte au total une bonne dizaine. »
    En ce compris la bourgmestre elle-même. « Moi-même, comme tous les autres, avons contacté nos médecins et passé un test dont nous attendons les résultats. Pour l’heure (ce mercredi après-midi, NDLR), un seul résultat m’est parvenu, et il est négatif. Nous sommes encore dans l’attente pour les autres. J’ai aussi pris contact avec les services du Gouverneur pour m’assurer de toutes les bonnes mesures à prendre. Nous voilà donc tous en télétravail. Tel sera le cas encore, même si tous les tests nous reviennent négatifs », détaille-t-elle. « Il y aura alors ensuite, début de semaine prochaine, la possibilité d’en réaliser un second qui s’il s’avère encore négatif, pourrait nous permettre un retour. Mais attention, toujours sur avis médical. Au pire, le homeworking sera d’office maintenu jusqu’au 18 septembre, après une attente de 14 jours. »
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce jeudi 10 septembre 2020

  • Communiqué du Collège de la commune de Bassenge suite à un cas de Covid au sein du personnel communal

    coronavirus.jpgCommuniqué sur Facebook.
    Suite à un cas de COVID déclaré au sein de notre personnel communal, le Collège communal a décidé de prendre toutes les mesures de précautions nécessaires afin de protéger le personnel et les Bassengeois venant à l’Administration.
    Tout notre personnel communal a été testé et se trouve en quarantaine en attendant les résultats.
    Toutefois, deux employés, non concernés par l’exposition au COVID, assurent des permanences au service population afin de pouvoir répondre aux demandes urgentes.
    Nous vous remercions donc de prendre rendez-vous, uniquement si votre demande ne peut attendre. Dès que nous aurons l’autorisation des médecins, qui assurent le suivi, les services réouvriront, sur rendez-vous, comme auparavant.
    Nous vous remercions de votre compréhension.
    (Source Facebook)

  • A proximité. Tour de Tilice : une première journée de vendanges placée sous le signe de la convivialité ! (Photos)

    tour de tilice 1.jpgNous vous en parlions récemment. Un nouveau vignoble a vu le jour à Fexhe-Slins, à quelques encablures de la Vallée du Geer.
    (Voir article ICI )
    A la Tour de Tilice, samedi dernier était un grand jour. Pour la première fois, le verbe vendanger était conjugué au présent.
    Malgré la pluie battante qui marquait le début de la matinée, le temps maussade et la grisaille qui accompagnaient les vendangeurs et vendangeuses durant toute la journée, c'est la convivialité, le partage d'un moment unique et celui du travail bien fait qui l'ont emporté. Comme en attestent les photos, l'excellent accueil et l'attention portée par les propriétaires à toutes ces personnes qui ont donné de leur temps, méritent certainement d'être soulignés.
    Aussi, pour celles et ceux qui seraient intéressés de participer à la prochaine vendange, sachez qu'elle aura lieu le 19 septembre prochain.
    Tenté de vendanger du Chardonnay ? Alors...

    Rendez-vous sur la page Facebook de la Tour de Tilice :
    https://www.facebook.com/DomaineTourdeTilice

    tour de tilice 2.jpg

    tour de tilice 4.jpg

    tour de tilice 5.jpg

    tour de tilice 6.jpg

    tour de tilice 7jpg.jpg

    tour de tilice 8.jpg

    tour de tilice 9.jpg

    tour de tilice 10.jpg

    tour de tilice 11.jpg

  • Plusieurs lignes du TEC Liège-Verviers perturbées par un arrêt de travail

    tec.jpgPlusieurs lignes du TEC Liège-Verviers, dont certaines desservent des écoles, sont perturbées lundi matin par une grève de chauffeurs de la société privée « Garage du Perron », opérant pour le compte de la société wallonne du transport.
    « L’arrêt de travail serait dû à des problèmes d’horaire et de désinfection des véhicules », indique la porte-parole du TEC Liège-Verviers.
    La grève touche les lignes 138, 106, 107, 108, 109, 110 et 238, avec des répercussions sur le transport scolaire à Herve, notamment. (Source La Meuse.be)

  • Télévie. Soutenez cette équipe d’amis cyclistes du club Geer et Meuse !

    Communiqué des "Cyclos de l'espoir":

    De g à dte sur la photo : Pierre Poulain, Francis Defourny, Philippe Thiry, Michel Colas, Eric Danthine (époux de la dentiste glontoise Anne Tuts).

    Ensemble, plus forts, à l'assaut des pentes namuroises et de la Citadelle ! 120 km et 1350 m de dénivelé !
    Notre objectif : nous surpasser, rouler solidaires et utile afin de faire progresser la recherche et soutenir tous ceux qui luttent contre le cancer, proches et inconnus ! Nous mouillerons nos maillots pour relever ce défi et être dignes de votre soutien moral et financier ! Soutenez-nous dans ce défi cyclo pour donner de l'espoir à tous les malades ! Merci à vous !
    Pourquoi soutenir le Télévie ?
    L'objectif du Télévie est de récolter des fonds pour progresser dans la lutte contre la leucémie et le cancer, chez l'enfant et chez l'adulte.
    Pourquoi aider en particulier la recherche sur les leucémies, sur les cancers?
    Parce que ces maladies touchent des enfants beaucoup trop souvent et bien sûr de nombreux adultes et que, si de grands progrès ont été accomplis, une personne cancéreuse sur deux meurt encore de la maladie. Les défis que doit relever la médecine sont toujours plus ardus : chaque jour, des enfants, des femmes et des hommes meurent parce que l'on ne comprend pas assez les mécanismes de certaines maladies. Dès lors, on est incapable de les combattre efficacement.
    Le Télévie... c'est informer le public sur les enjeux et lui demander son aide pour mieux lutter contre la maladie... notamment grâce au don de moelle osseuse.
    N'hésitez-pas à parrainer le club cycliste en vous rendant sur le lien ci-dessous:
    https://parrainage.televie.be/projects/les-cyclos-de-l-espoir?fbclid=IwAR2SbsEOQTCjADCZ4H2yoJMsLv0qc0ajvRmgET4U5U_jGBoCumb-eRXrOG8

  • Précautions à prendre. Coupure d'eau à Roclenge : un avis de la SWDE

    eau roclenge.jpgLa SWDE vous informe que suite à des travaux indispensables à effectuer sur le réseau l'alimentation sera interrompue à Roclenge S/Geer (rue des Bannes et du Chesnay) le lundi 7 septembre 2020 de 09h00 à 15h00.

  • A proximité. Nuisances sonores à Bierset : Ans demande des comptes au gouvernement wallon

    avions bierset.jpgLe collège communal ansois a envoyé un courrier au gouvernement wallon ainsi qu’à la SOWAER. Il explique que les nuisances sonores autour de l’aéroport n’ont fait qu’augmenter ces dernières années. Il réclame qu’une nouvelle étude d’incidences soit réalisée, au plus vite.
    Après les commune d’Awans, de Donceel et de Juprelle, c’est au tour de la commune d’Ans de se faire entendre dans le dossier des nuisances sonores générées par l’aéroport de Bierset. Le collège communal vient ainsi d’envoyer un courrier au gouvernement wallon ainsi qu’à la SOWAER pour lui demander des comptes. Selon lui, le plan d’exposition au bruit prévu dans le cadre des nuisances sonores de LiegeAirport devait être revu depuis 2019.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce vendredi 4 septembre

  • Eben-Emael. Animations au Moulin du Broukay : à vos agendas !

    Les samedis 26/09, 10/10, 07/11, 21/11 et 05/12/2020 venez découvrir les animations pour petits et grands au moulin de Broukay :
    Pour les enfants, ils vous proposent l'animation Archéo.
    Dans cette animation les enfants vont :
    -Visiter l'habitat d'un homme du Paléolithique avec la démonstration d'un feu
    -Chasser à l'aide de sagaie et d'arc
    -Visiter une maison Néolithique
    -Réaliser une poterie
    -Reproduire les peintures rupestres
    Pour les parents, ils vous proposent l'animation Géologie.
    Dans cette animation les parents vont :
    -Découvrir les mines de silex
    -Visiter la Tour d'Eben-Ezer et son parc qui abrite l'exposition d'Art Fantastique.
    La durée de l'animation est de 3 heures, les animations débuterons à 13H30 au Moulin du Broukay et se termineront à 16H30.
    Une réservation est obligatoire, le prix pour ces journées est de 8€/personne.

  • Nuisances de Liege Airport à Juprelle: des sonomètres à disposition de la population

    Les plaintes des citoyens se font de plus en plus nombreuses, particulièrement du côté de Slins (NDLR : Commune jouxtant Glons).
    L’activité grandissante au sein de Liege Airport commence à irriter certaines communes, qui ont intenté un recours judiciaire pour obtenir une nouvelle étude d’incidences. A Juprelle, on a opté pour une autre solution. Chaque citoyen pourra en effet bientôt objectiver les nuisances sonores grâce à un sonomètre.
    Depuis quelques mois, les reproches à l’encontre de Liege Airport se multiplient. Les communes situées au nord de l’aéroport liégeois sont particulièrement montées au créneau, estimant que les nuisances sonores, liées à de nouvelles routes empruntées par les avions ou à un accroissement de l’activité, accusent-elles, les touchent maintenant davantage. Des accusations dont on se défend, tant du côté de Liege Airport que de la Sowaer. Où on évoque certes une augmentation du nombre de vols, liée au fait que Liege Airport a été choisi comme plateforme Covid par l’OMS, mais surtout une différence de perception au sein de la population survolée vu la proportion croissante d’avions gros porteurs dans le ciel liégeois. « Ce dont se plaignent les riverains provient du fait qu’il y a plus d’avions ‘Heavy’ en journée. Ils sont donc plus perceptibles pour les riverains tant visuellement qu’auditivement. Mais les trajectoires sont contrôlées quotidiennement par nos services ainsi que les normes de bruit et elles sont bien respectées. Les avions opèrent toujours selon les mêmes procédures sauf cas exceptionnel », soulignait la Sowaer dans nos pages.
    Mais les communes ne sont pas convaincues pour autant. Plusieurs d’entre elles ont donc décidé de porter l’affaire en justice, pour réclamer une nouvelle étude d’incidences, seule à même de faire toute la lumière sur l’impact direct de l’aéroport sur son environnement. D’autant qu’Alibaba se profile désormais à l’horizon (voir ci-dessous). Mais à Juprelle, où les plaintes de citoyens sont également de plus en plus nombreuses, particulièrement du côté de Slins, on a opté pour une autre solution.
    « On n’envisage pas de recours pour l’instant, avoue la bourgmestre de Juprelle, Christine Servaes. Un recours, c’est bien, mais c’est hypothétique, et ça peut prendre des années avant qu’il n’aboutisse. De notre côté, nous avons préféré mettre un sonomètre à disposition des citoyens qui pensent subir des nuisances sonores. »
    Watching Alibaba demande le renfort des communes
    Watching Alibaba, la plateforme qui s’oppose à la venue du géant chinois de l’e-commerce à Liege Airport, prône quant à elle le recours en justice. Elle demande en effet maintenant aux autres communes impactées de suivre l’exemple de Donceel, Fexhe-le-haut-Clocher et Awans, qui ont d’ores et déjà annoncé leur intention de réclamer une nouvelle étude d’incidences suite au développement important que connaît actuellement l’aéroport liégeois.
    L'article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mercredi 2 septembre 2020

  • A proximité. Tongres : le marché aux antiquités reprend

    marché tongres tongeren antiquités.pngComme l'indique le site internet de la Ville de Tongres, le marché aux antiquités et brocantes peut recommencer le dimanche 6 septembre.
    Le plus grand marché d'antiquités et aux puces du Benelux peut redémarrer à partir du dimanche 6 septembre. Bien que toujours soumis à conditions, avec des entrées et des sorties séparées et une restriction de visiteurs sur le parcours à sens unique. Les masques buccaux sont obligatoires pour les visiteurs et les exposants.
    Le marché des antiquités a pu redémarrer pour la première fois en juillet avec un assouplissement plus précoce des règles corona. Après deux semaines, cependant, cette mesure a été repoussée. La situation est redevenue plus favorable et le marché peut reprendre en toute sécurité.
    "Tous les dimanches matin à partir de 7h, antiquaires et exposants déballent leurs objets les plus originaux. Antiquités, brocante, design ou rétro: pendant le marché des antiquités de Tongres, vous entrez dans un monde rempli d'objets uniques, chacun avec sa propre histoire. Parcourez d'anciennes cartes postales, des disques vinyles, des mannequins, des verres en cristal uniques, de l'argent et de la poterie, des meubles faits main, des jouets vintage et des objets de collection rares..."
    https://www.tongeren.be/antiek-en-brocantemarkt-kan-weer-opstarten-op-zondag-6-september
    (Sources Tongeren.be)