Google Analytics Alternative

- Page 2

  • C’est parti pour 52.000 élèves. Inscriptions en première secondaire : ça débute lundi

    Lundi débutera dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1 ère secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre. Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-17,BASSE-MEUSE,1|14

    (Photo prétexte Regor - Bassenge : Ecole de la réussite asbl Bassenge On Move)

  • Coup de projecteur sur les treize centres de ski ouverts chez nous, en ce dernier jour des vacances de Carnaval!

    Treize centres de ski demeurent accessibles dimanche en province de Liège et de Luxembourg en ce dernier jour des vacances de carnaval. Une couche de 12 à 18 cm recouvre les Cantons de l’Est sur lesquels s’est recentrée depuis 72 heures l’offre de ski.

    Parmi les centres ouverts, ceux de Losheimergraben, situé à l’ancienne frontière belgo-allemande et Manderfeld, tous deux nichés dans la haute vallée de l’Our, loin de la cohue qui envahit systématiquement les hauts plateaux des Fagnes qui disposent de l’enneigement le plus important.

    Les pistes de ski de fond de Losheimergraben, de 5 et 8 km, traversent les forêts de la région entre autres par le Ravel. 300 paires de skis sont disponibles à la location. À Manderfeld, outre les circuits de 2, 4 et 6 km, la station propose des randonnées guidées, uniques en Belgique, en raquettes de neige à travers champs et forêts.

    On skiera aussi ce dimanche sur les hauts plateaux des Fagnes où l’enneigement avoisine les 20 cm. Les pistes du Signal de Botrange, de la Maison du Parc de Botrange, du Mont Rigi, de la Baraque Michel et du Mont Spinette accueilleront les fondeurs, également attendus dans les quatre centres de ski de l’Eifel (Rocherath, Elsenborn, Worriken et Weywertz).

    L’article complet à découvrir sur :

    http://www.sudinfo.be/id39833/article/2018-02-18/coup-de-projecteur-sur-les-treize-centres-de-ski-ouverts-chez-nous-en-ce-dernier

  • A proximité. Grand carnaval de Fexhe-Slins ce samedi !

    La 40ème édition du carnaval de Fexhe-Slins et de Slins a lieu ce samedi à partir de 14 heures dans les rues du village. Au programme : grand cortège carnavalesque avec de nombreux chars et groupes folkloriques, et rentrée du cortège sous le chapiteau installé aux Saules Corbesier. Notons encore que la journée de dimanche sera consacrée aux enfants avec un grand bal costumé pour les petits.

  • Nouvel examen théorique du permis. 80 % d’échecs : Sudpresse vous aide

    Depuis ce 1er janvier, le taux de réussite à l’examen théorique s’est effondré : 20 % dans les centres d’AutoSécurité et 23 % dans les centres d’AIBV. Les candidats qui font deux fautes graves sont automatiquement recalés. Auparavant, il suffisait d’avoir 41 sur 50. « 20 %, ce n’est pas beaucoup. Il faudra sans doute un temps d’adaptation pour faire remonter la moyenne », réagit le ministre wallon de la Mobilité.

    Pas question de remettre en question le retour du principe de la faute grave : « On parle ici de fautes avec des conséquences potentiellement dramatiques, comme brûler un feu rouge ou remonter un sens interdit. Je ne peux pas concevoir qu’une formation théorique soit validée si on fait deux erreurs de ce genre. Une, c’est déjà beaucoup », estime Carlo Di Antonio.

    Plus largement, les questions à l’examen ont été modifiées. « La matière à apprendre n’est pas plus difficile. Les questions sont davantage orientées vers l’analyse de situation. Il ne s’agit pas de simplement étudier par cœur des panneaux, mais de se rendre compte de conséquences si on n’en respecte pas un », précise Carlo Di Antonio.

    Deux pages chaque jour

    En partenariat avec l’Agence wallonne pour la sécurité routière, Sudpresse vous propose, dès ce lundi, de réviser le code pendant toute la semaine, avec chaque jour deux pages spéciales dont dix questions comme à l’examen… y compris les fameuses fautes graves, des thèmes tels que les règles de priorité ou les usagers vulnérables et bien entendu des tuyaux. « Certains accidents sont dus à la fatalité, mais beaucoup découlent de comportements dangereux, la vitesse, l’alcool… Cette série sur le permis va aider les parents et les jeunes conducteurs à se rendre compte des risques. L’obtention du permis est une étape importante dans la vie », conclut Carlo Di Antonio.

    L’article complet à découvrir ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-17,BASSE-MEUSE,1|2

  • Communication importante de l’AFSCA Rappel d’amandes d’abricots de la marque ‘Superfoodz’, ‘Erica’ et ‘Jacob Hooy’ Problématique : Niveau très élevé en acide cyanhydrique

    Suite à une notification de l’Autorité néerlandaise de sécurité alimentaire via le système d’alerte rapide RASFF, l’AFSCA a constaté que des amandes d’abricots ‘Superfoodz’, ‘Erica’ et ‘Jacob Hooy’ présentant une teneur très élevée en acide cyanhydrique ont également été distribuées en Belgique. Ces amandes (amande dans ce cas = l’intérieur du noyau de l’abricot) présentent un risque important pour les consommateurs. Les produits concernés ont entre-temps été retirés des commerces en Belgique. L’AFSCA rappelle les produits concernés et demande aux consommateurs de ne surtout plus les consommer.

    L’amande d'abricot contient de l'amygdaline, un composé naturel qui est transformé en acide cyanhydrique toxique ou cyanure lorsqu’elle est consommée. L’acide cyanhydrique provoque des maux de tête et des vertiges, mais peut également conduire au décès de l’individu. Evidemment, le risque pour la santé ne se pose pas quand on mange des abricots. Le noyau du fruit n’est pas consommé et donc, l’amande qu’il contient non plus. L’amande n'a en outre aucun contact direct avec la chair du fruit tel que classiquement consommé.

    Description des produits concernés par le rappel

     

    -              Dénomination de vente: Amande d’abricot

    -              Marque: Superfoodz

    -              Sachet de 300g

    -              A consommer de préférence avant le 10/05/2019

     

    -              Dénomination de vente: Amande d’abricot

    -              Marque: Erica

    -              Sachet de 100g

    -              A consommer de préférence avant le 20/04/2020

    -              Lot : 18763

     

    -              Dénomination de vente: Amande d’abricot

    -              Marque: Jacob Hooy

    -              Sachet de 1kg, 250g et 100g

    -              A consommer de préférence avant le 31/07/2019

    -              Lot : PN 17219/18767

    Information pour les consommateurs

    -              Il est demandé aux consommateurs de ne plus consommer ces produits et, le cas échéant, de les rapporter à l’établissement où ils ont été achetés.

    -              Que faire en cas d’intoxication aigüe ? Si vous ressentez des symptômes immédiatement après avoir mangé des noyaux d'abricot crus ou des amandes amères, vous devez contacter le plus vite possible le centre antipoison au 070 / 245.245.

    -              Les consommateurs peuvent contacter l’AFSCA pour poser des questions au Point de Contact, par email à pointdecontact@afsca.be  ou par téléphone au 0800/13.550.

    -              Pour information, les amandes d’abricots peuvent aussi être achetées en ligne, ce qui peut être source de danger. De par la nature extrêmement étendue du commerce en ligne, l’AFSCA ne peut pas assurer un contrôle sur l’entièreté du flux de marchandises, ni sur la fiabilité de l’ensemble des plateformes de vente en ligne, des fabriquants, des analyses éventuellement présentées sur le site web, etc.

    -              Plus d’information sur le risque lié à la consommation d’amandes d’abricots sur https://www.health.belgium.be/fr/news/manger-des-noyaux-dabricots-crus-peut-causer-des-intoxications

  • Energie. Huit éoliennes en projet sur Ans et Juprelle. Cette fois-ci, le dossier a plus de chances de se concrétiser

    Une nouvelle demande de permis sera prochainement introduite pour l’implantation d’éoliennes dans les campagnes de Wihogne et Xhendremael. Porté par Elicio, le projet a cette fois des chances d’être concrétisé. Un de ses concurrents tout proche a en effet reçu le feu vert de la Région wallonne

    Il y a cinq ans, Tecteo Energy introduisait une demande de permis pour installer douze éoliennes sur Ans et Juprelle, dans une zone agricole située entre Wihogne et Xhendremael. Dans le détail, quatre machines devaient être installées sur Ans et huit sur Juprelle. Mais ce projet avait suscité une vaste contestation auprès de la population, aidée par l’ASBL Vent de raison, qui milite contre l’installation éolien. Le projet avait alors reçu des dizaines de réclamations. Mais ce n’est pas cette contestation qui avait entraîné la suspension du projet. Deux éléments importants le freinaient : le radar de Glons et la proximité avec l’aéroport de Bierset. Dans les deux cas, la Défense, l’Otan et Belgocontrol estimaient que les éoliennes pouvaient produire des ondes qui allaient interférer avec le bon fonctionnement des radars.

    Un projet revu à la baisse

    Mais depuis, les choses ont évolué.

    Un article complet à découvrir dans votre journal La Meuse ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-16,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-16,BASSE-MEUSE,1|10

  • Emael. Les photos du jour

    Emael : rue du beau caillou. Ah… ça… ! Pour un beau caillou, c’est un beau caillou !

    emael rue du beau caillou.2jpg.jpg

    Les « Paniers de Martine » ? Impossible de les manquer.

    paniers de Martine emael.jpg

  • Région liégeoise – Politique et citoyenneté. Suivre en temps réel les projets communaux. Une plate-forme en ligne pour reconnecter les citoyens et la vie politique locale

    plate forme en ligne citoyens vie politique locale.jpgPermettre aux citoyens de suivre en temps réel l’évolution des différents projets initiés sur le territoire communal, tel est l’objectif d’un nouveau site internet. « WilWay », fondé par deux jeunes Liégeois, entend bien contribuer à fournir aux habitants des informations simples et transparentes via leur plate-forme. Une manière également de rapprocher les gens de la politique. Aywaille fait partie des cinq communes wallonnes pilotes qui vont mettre leurs premiers projets en ligne. 

    Prenez la mise en place d’une « zone bleue » pour réguler le stationnement dans le centre d’une localité, la construction d’une nouvelle plaine de jeux dans un quartier, l’installation d’un réseau d’égouttage dans une rue ou encore l’installation de nouvelles poubelles. Autant de projets qui touchent directement les citoyens de la commune. Le problème étant que les habitants ne sont pas toujours informés de ces projets de manière adéquate.

    (Re)connecter commune et citoyens

    Pour pallier ce manque, deux jeunes Neupréens, Aubry D’Inverno et Martin Collard, ont lancé une plate-forme en ligne baptisée « WilWay ». Ceux-ci sont partis de quatre constats : le désintérêt des citoyens pour la politique, les vues limitées sur la progression des projets, pas de sources de données centralisées et un manque d’outils de gestion des projets. D’où le lancement de la plate-forme web « WilWay », dont la mise en ligne officielle aura lieu ce mercredi à 18 heures. « Cela va permettre au citoyen lambda d’avoir une vue complète du projet, tout en donnant un outil de gestion simple à la commune », commente Aubry D’Inverno, l’un des cofondateurs.

    C’est le personnel administratif de la commune qui est chargé de compléter les différentes « cases » relatives au projet mis en ligne. Il est également possible de ne pas rendre cela « public » et de le garder « privé », juste pour les agents administratifs et communaux. Bien évidemment, l’objectif est de mettre en ligne un maximum de projets et, surtout, de les rendre accessibles facilement au grand public.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-14,BASSE-MEUSE,1|6

  • Pièces de 1 et 2 cent : le gouvernement veut en finir !

    Faut-il se passer définitivement des pièces de 1 et 2 cent ? Le débat a été réactivé par une étude du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), affirmant que 83 % des petits commerçants sont convaincus de la nécessité d’arrondir les prix à 0 ou 5 cent.

    Un arrondi qui est déjà d’actualité, puisque c’est la solution appliquée chez nous pour décourager l’usage de ces pièces. Mais les intéressés hésitent, de peur d’indisposer leurs clients.

    « Pour le moment, l’étude (du SNI, NdlR) constate que seuls 29 % des petits commerçants appliquent cette règle, souvent par crainte d’une réaction de leur clientèle », confirme le ministre des Finances, Johan van Overtveldt, interpellé il y a peu au Parlement. « Ces pièces représentent un coût considérable pour l’État, leur coût de production étant plus élevé que leur valeur faciale (…) Une évaluation de la législation est en cours. L’arrondi obligatoire est l’un des sujets discutés au gouvernement. »

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-14,BASSE-MEUSE,1|16

  • A proximité - Xhendremael. Un cheval percuté par un camion: appel à témoins lancé (Attention, les photos peuvent choquer)

    Un terrible accident est survenu ce lundi en région liégeoise. Un cheval s’est violemment fait percuter par un camion. La propriétaire du cheval blessé recherche le conducteur qui a pris la fuite. Attention : les images peuvent choquer.

    Par miracle, le cheval est toujours en vie. Il a été emmené lundi à la clinique vétérinaire du CHU de Liège et il y sera hospitalisé durant une semaine. Sa blessure, profonde, a été recousue. D’autres radiographies vont être effectuées aujourd’hui.

    La cavalière n’a pas été touchée mais elle est toujours sous le choc. Elle lance un appel à témoin pour retrouver celui qui a fait ça à son cheval.

    L’accident est survenu à Xhendremael, dans la commune d’Ans.

    Selon les témoins, il s’agirait d’un camion rouge et blanc, semi-remorque, immatriculé en Belgique.

    Toutes les photos sur Sudinfo en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/190903/article/2018-02-13/un-cheval-percute-par-un-camion-appel-temoins-lance-photos

  • Bassenge – Folklore. Un coût de 3.000 € pour le couple princier d’Emael. Fêter le carnaval, ça a aussi un prix

    carnaval emael couple princier 2018.jpgÀ Emaël, pas de dépenses démesurées pour prétendre au titre de couple princier du carnaval comme il en va du côté d’Eupen, de l’Allemagne ou encore en Hollande… Avec quelques milliers d’euros en poche, vous pouvez porter le titre de prince et de princesse pendant une année. Benoît 1 er et Kelly, le 64 ème couple princier, vont ainsi y consacrer quelque 3.000 €. 

    Le budget du couple princier est fonction des moyens de chacun comme l’explique Xavier Doome, président de la Société Royale des Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer. « Avec 2 ou 3.000 €, soit l’équivalent d’une semaine de vacances en famille, le couple princier peut faire face à toutes les dépenses de leur année de règne ».

    L’article complet est à découvrir dans votre journal La Meuse de ce lundi 12 février 2018

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-12,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-12,BASSE-MEUSE,1|10

  • Météo : un temps plus sec avant l’arrivée d’une nouvelle perturbation

    météo gel.jpgQuelques averses de neige sont encore attendues sur le sud-est de la Belgique dimanche matin avant le retour des éclaircies. Ces dernières seront toutefois de courte durée, les nuages devant réapparaître sur l’ensemble du pays en cours de journée. Les maxima seront compris entre +1 degré sur les hauteurs de l’Ardenne à +6 ou +7 degrés ailleurs, selon les prévisions de l’IRM.

    Dimanche soir et dans la nuit, le risque d’averses hivernales persistera même si de belles éclaircies devraient également faire leur apparition. Le thermomètre descendra jusqu’à -6 degrés en Hautes-Fagnes et +3 degrés en bord de mer.

    Lundi, il faudra se méfier de la possible formation de givre dans le centre à l’est du pays. Quelques champs de nuages bas pourront aussi traîner en Haute Belgique. De belles périodes ensoleillées alterneront ensuite avec quelques passages nuageux. Une averse (hivernale) ne sera pas exclue dans les régions proches des Pays-Bas. Les maxima se situeront entre -1 degré en Hautes-Fagnes et +6 degrés dans l’ouest ou localement dans le Hainaut.

  • Bassenge et Emael. Deux carnavals ce dimanche

    carnaval emael 2016.jpgLes carnavals continuent de plus belle en région de Basse-Meuse. La vallée du Geer sera le cadre ce dimanche de deux grands événements carnavalesques. Tout d’abord à Bassenge, avec l’ouverture du Canotier dès 10h30. Le grand cortège carnavalesque, au départ de la rue de la Paille, est prévu à 14h30 avec des animations tout au long du cortège. Et à Emael, dès 14h30 avec la sortie musicale et le cramignon costumé, suivis dès 18h par des animations sur la place avec les trois harmonies et le bal masqué à 21h00.

  • Pont de Lixhe : on sait ce qu'il s'est passé

    Les boulons d’une bielle ont lâché sous le pont. Il va falloir le remettre en place en le lestant de 140 tonnes, puis effectuer les réparations.

    L’article complet avec toutes les explications sur Visé Sudinfo, le blog Sudpresse de Visé en suivant ce lien :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/08/pont-de-lixhe-on-sait-ce-qu-il-s-est-passe-247505.html

  • Lixhe Circulation. Des déviations à proximité du pont de Lixhe : prudence !

    Suite aux dégâts constatés au pont de Lixhe, des mesures ont été prises par la police au niveau de la circulation locale.

    La police demande si possible de ne pas passer en voiture par cet endroit. Si cela doit être le cas, des déviations ont été prévues.

    Véhicules de – de 3,5t : emprunter la rue de la Digue, le quai du Halage et la rue Aux Chevaux. Ce sont des rues étroites. La plus grande prudence est demandée et des limitations de vitesse ont été instaurées. Des feux tricolores ont aussi été installés. Il faudra faire preuve de patience car leur alternance sera de 6 minutes.

    Véhicules de + de 3,5t : une grande déviation est imposée via les Nationales 618, 671 et 619.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-09,BASSE-MEUSE,1|4