Google Analytics Alternative

- Page 4

  • Aujourd’hui on commémore l’Armistice. Une pensée et des honneurs rendus (+ Vidéos : les origines de la première guerre mondiale par Henri Guillemin)

    L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5h15 marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.

    Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18,6 million de morts, d'invalides et de mutilés dont 8 millions de civils. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

    Plus tard, le 28 juin 1919, à Versailles, sera signé le traité de paix de Versailles, qui met réellement fin à l'état de guerre.

    Cette photographie a été prise après la signature de l'armistice à la sortie du « wagon de l'Armistice » du train d'État-Major du maréchal Ferdinand Foch (deuxième à partir de la droite).(Source Wikipedia)

    Armistice train.jpg

    Et, au fait, qu’est-ce qui a provoqué l’entrée en guerre en 14 ?

    Henri Guillemin nous l’explique.

    L'autre avant-guerre - 1871-1914 - L'ordre moral - Henri Guillemin

  • Armistice: voici la liste des magasins ouverts ce vendredi 11 novembre en Belgique

    En ce jour férié, de nombreux établissements fermeront leurs portes. Voici donc une liste presque exhaustive des principaux magasins ouverts, ou non, ce vendredi en Wallonie.

    http://www.lameuse.be/1715880/article/2016-11-10/armistice-voici-la-liste-des-magasins-ouverts-ce-vendredi-11-novembre-en-belgiqu

  • Flash info ! Toutes les volailles détenues à des fins commerciales doivent être confinées en raison du virus de la grippe aviaire !

    L’agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) indique jeudi que tous les éleveurs professionnels de volailles doivent confiner leurs animaux. Cette décision a été prise par le ministre fédéral de l’Agriculture, Willy Borsus, à la suite de l’apparition du virus de la grippe aviaire de type H5N8 dans les pays limitrophes de la Belgique et ailleurs en Europe

    Des dizaines d’oiseaux sauvages contaminés par le virus H5N8 ont été retrouvés morts en Hongrie, Allemagne, Pologne, Autriche, Suisse, Croatie et aux Pays-Bas, indique l’Afsca dans son communiqué. Le virus, très contagieux, n’a pas encore été découvert en Belgique. Il est transporté par les oiseaux migrateurs qui séjournent en Sibérie les mois d’été et migrent vers le sud pour passer l’hiver.

    Les routes migratoires passant par la Belgique et le virus se transmettant facilement aux volailles par les oiseaux sauvages, le ministre fédéral de l’Agriculture a décidé, sur base de l’avis de l’Afsca et en concertation avec le secteur, d’imposer à partir de jeudi le confinement de toutes les volailles, sauf les autruches, d’éleveurs professionnels sur l’ensemble du territoire belge. Il est aussi recommandé aux amateurs d’isoler leurs animaux des oiseaux sauvages.

    Par ailleurs, les éleveurs et amateurs doivent alimenter et abreuver leurs volailles à l’intérieur. Aucune eau de surface non traitée ne peut être utilisée.

    « Je tiens à rassurer les consommateurs qu’il n’existe aucune risque pour eux. La viande et les œufs de volailles peuvent être consommés en toute sécurité», précise M. Borsus, cité dans le communiqué. Source La Meuse.be jeudi 10 novembre 2016)

    Le communiqué complet de l'AFSCA : Communiqué de l'AFSCA Grippe aviaire.pdf

  • Nouvel empoissonnement du Geer ce lundi 14 novembre 2016. Rendez-vous en dessous du pont de Boirs à 11H.

    Les pêcheurs du Bas-Geer procéderont à un nouvel empoissonnement du Geer ce lundi 14 novembre 2016. Rendez-vous est donné en dessous du pont de Boirs à 11H. La population est invitée à venir assister à l'empoissonnement. Celles et ceux qui le souhaitent, peuvent donner un coup de main en aidant à porter les bassines.

    Voir aussi le reportage ( + vidéo) sur l’empoissonnement précédent qui avait lieu au mois de février de cette année 2016 en cliquant sur le lien ci-dessous :

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2016/02/25/apres-plus-de-trente-ans-pouvoir-a-nouveau-pecher-dans-le-ge-180337.html

    empoissonnement février 2016.jpg

  • C’est décidé ! Vente d’animaux : pub interdite en Wallonie

    Ce mercredi, le Parlement wallon a voté le projet de décret du ministre wallon de l’Environnement et du Bien-être animal Carlo Di Antonio (cdH) relatif à la publicité visant la commercialisation d’espèces animales.

    Le but poursuivi par le ministre Di Antonio est d’encadrer davantage cette publicité en Wallonie afin de lutter contre les acquisitions impulsives d’animaux, qui se soldent dans la plupart des cas par un abandon.

    Chaque année, plus de 30.000 chats sont abandonnés dans les refuges belges, entraînant également de nombreuses euthanasies au sein des refuges, faute de place disponible.

    Désormais, la publicité de la commercialisation de toute espèce animale ne pourra plus se faire qu’au travers d’une revue spécialisée ou d’un site internet. L’interdiction vise tous les autres supports : journaux, toutes-boîtes, magazines, sites internet généralistes, réseaux sociaux, valves dans les lieux publics…

    AMENDE ADMINISTRATIVE

    Le ministre Di Antonio précise que les refuges agréés pourront toujours publier des annonces visant le replacement de leurs protégés et que le décret ne touche pas les animaux du secteur agricole.

    Il sera toujours possible pour un particulier de vendre ou de donner un animal, mais par le biais de sites internet spécialisés et revues spécialisées.

    En cas de non-respect de cette nouvelle réglementation (infraction de catégorie 3), une amende administrative pourra être infligée par le Fonctionnaire sanctionnateur wallon.( Source La Meuse jeudi 10 novembre 2016)

  • Environnement - Boirs. Dépôts sauvages d’un nouveau genre : au moins 6 pains entiers jetés dans la nature

    C’est en se promenant avec sa petite fille dimanche dernier sur le Thier Begot à Boirs que ce papa a fait cette incroyable découverte. Pas moins de 6 gros pains entiers, coupés en tranches, paraissant encore propres à la consommation, jetés sur un dépôt sauvage composé de canettes et autres flaconnages… Le papa nous a écrit en expliquant que sa petite fille (7 ans) a été véritablement choquée devant ce triste tableau et qu’il n’avait pu, malheureusement, lui donner quelque explication. La seule parade qu’il a pu trouver : lui dire qu’il allait prendre des photos et nous les faire parvenir afin que cela se sache.

    Des actes inconcevables autant qu’honteux. Dans un pays civilisé ?

    Note : ce dépôt sauvage est situé sur un terrain privé laissé à l'abandon depuis bien longtemps.

    Regor

    thier begot 2.jpg

    thier begot 4.jpg

    thier begot 5.jpg

  • Dès ce vendredi à Bassenge : exposition 40/45 Résistants de la Vallée du Geer

    C’est à partir de ce vendredi 11 novembre que « Les passeurs de mémoire » et le Centre Culturel de Bassenge vous proposent une exposition sur la résistance en Vallée du Geer durant la guerre 40/45. Elle se tiendra à la salle La Passerelle du vendredi 11 au mardi 15 novembre. Tous les renseignements sur l’illustration ci-dessous.

    exposition résistants vallée du geer.jpg

    exposition résistance vallée du geer,exposition la passerelle résistance en vallée du geer 40 45

  • Glons. Soirée Classic Rock and Blues ce samedi 12 novembre. Une organisation de l’asbl Reflets

    Ce samedi à Glons, dans le magnifique cadre du Centre Culturel de la rue Saint Pierre, l’asbl Reflets propose, dès 20h00, une soirée « Classic Rock and Blues . Elle sera animée par « Loveless Age ». Tous les renseignements sur l’illustration.

    reflets soirée folk 2016.jpg

  • Bassenge – Judiciaire. Un braquage à la kalachnikov fait trois blessés à Wonck

    attaque à main armée wonck novembre 2016.4.jpgDébut de soirée cauchemardesque vendredi pour une famille de Wonck (Bassenge). Trois hommes ont fait irruption dans une maison de la rue du Ruisseau. Voyant que les occupants résistaient, ils ont ouvert le feu à la Kalachnikov. Le fils de 26 ans a pris une balle dans l’orteil, la mère a été blessée par de nombreux éclats de plomb, et le papa a essuyé un coup de crosse sur le crâne. Les malfrats sont repartis bredouilles !

    La suite en suivant le lien ci-dessous !

    http://www.lameuse.be/1712169/article/2016-11-06/un-braquage-a-la-kalachnikov-fait-trois-blesses-a-wonck

  • Mobilisation. Les femmes sortent en rouge ce lundi

    femme en rouge 7 novembre 2016,mobilisation femmes en rougeInitié en France, le mouvement du 7 novembre à 16h34 devrait trouver un écho en Belgique ce lundi, plusieurs associations et groupes féminins mettant en avant cette mobilisation. L’idée : les femmes sont invitées à porter du rouge, ce lundi, pour dénoncer les inégalités salariales dont elles sont victimes.

    BÉNÉVOLES MALGRÉ ELLES

    Les Françaises ont en effet calculé qu’elles pourraient arrêter de travailler si elles étaient payées autant que les hommes le 7 novembre à 16h34. À partir de cette heure-là, à poste égal, une femme travaille donc bénévolement jusqu’au 31 décembre…

    Le mouvement français s’inspire de l’action des Islandaises, qui s’étaient « mises en grève » le 24 octobre à 14h38 pour protester contre une inégalité salariale de 14 % dans leur pays entre hommes et femmes. En 2015, un rapport de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes et le SPF Emploi en Belgique estimait qu’une femme gagnait en moyenne 9 % de moins qu’un homme par heure de travail. La différence est plus sensible dans le secteur privé que dans les emplois publics et plus forte chez les ouvriers que pour les employés ou cadres. (Source La Meuse lundi 7 novembre 2016)

    femme en rouge 7 novembre 2016,mobilisation femmes en rouge

  • A proximité. Awans – Economie. Un nouveau complexe commercial géant !

    Les Binet ont dans leurs cartons un projet de « Roua Shopping Center 2.0. » 

    Seulement deux ans après l’ouverture de son Roua Shopping Center, la société BMB envisage déjà d’aménager les huit hectares qui se trouvent à l’arrière de ce complexe commercial. Et grâce à l’aménagement d’une route permettant de relier Ikea et le Shopping Hognoul, l’ensemble proposera près de 100.000 m² de surfaces commerciales, soit l’un des plus grands pôles commerciaux de Wallonie. 

    Avec ses 14.000 m² de surfaces commerciales et ses parkings qui ne désemplissent pas, le Roua Shopping Center est un vrai succès qui a poussé Christian et Alain Binet à plancher sur un autre projet. « À l’arrière du Roua Shopping Center et jusqu’à l’autoroute, il y a huit hectares de terrain », explique Christian Binet, administrateur délégué de BMB. S’il y a deux ans, ils envisageaient un temple du sport moteur, ils ont changé d’avis. « Notre idée est d’en faire un Roua Shopping Center 2.0. Un espace qui allierait du commerce et des bureaux ». Imaginé par l’architecte Stéphane Jourdain, à qui on doit le renouveau de Seraing, le projet est plus qu’ambitieux.

    27.000 m² de surfaces commerciales.

    Six nouveaux bâtiments de tailles variables seraient construits. Le plus grand de ces bâtiments, le « shopping mall » ferait 21.000 m² répartis sur 3 niveaux avec, au rez-de-chaussée, 200 places de parking. Le recouvrement sera ultramoderne avec une couverture faite de métal et de verre. Deux verrières, véritables puits de lumières, seraient aménagées au centre du bâtiment. Les cinq autres bâtiments feraient entre 800 et 2.000 m². À chaque fois des places de parking extérieures seront également prévues. « Une dizaine d’enseignes sont déjà intéressées dont 80 % qui ne sont pas encore implantées en Belgique ».

    Des tours de bureaux

    Au fond du terrain, le long de l’autoroute, le projet prévoit la construction de trois tours de bureaux. D’une hauteur de rez-de-chaussée plus six étages, elles proposeraient chacune 7.000 m² d'espace de travail. Un parking en silo sur quatre niveaux et végétalisé serait également construit et réservés aux 1.000 employés qui devraient y travailler. Quant aux abords, l’architecte a veillé à offrir un cadre arboré aux travailleurs.

    Une liaison entre les complexes

    Avec Ikea, le Shopping Hognoul et le Roua Shopping Center, la circulation sur la N3 est déjà régulièrement problématique.

    La réalisation éventuelle du Roua Shopping Center 2.0. n’arrangerait pas les choses. Mais une voirie de liaisons entre ces quatre complexes pourrait apporter une solution. « Nous avions déjà proposé de réaliser une voirie qui relierait le rond-point de la Chaudronnerie et le site Ikea », poursuit Christian Binet. « Le conseil communal nous l’avait refusée parce que trop en ligne droite ». Des remarques dont a tenu compte Stéphane Jourdain puisque cette liaison sillonnerait les deux Roua Shopping Center, avant de rejoindre le site Ikea. « Cette liaison permettrait un maillage entre les quatre complexes et l’ensemble deviendrait dès lors l’un des plus grands complexes commerciaux de Wallonie ».

    Tout ça ne se fera évidemment pas sans autorisation. Et d’après Christian Binet, la majorité MR/PS leur mettrait des bâtons dans les roues. « Pour ce genre de projet, c’est la Région qui est compétente pour nous délivrer le permis. Et heureusement. Car pour nous freiner, la commune a lancé la réalisation d’un Rapport urbanistique et environnemental sur la zone. Alors que nous sommes propriétaires à près de 90 % de ces terrains qui sont inscrits en zone d’activité économique mixte. Notre projet s’inscrit donc pleinement dans l’affectation de la zone ». (Source La Meuse vendredi 4 novembre 2016)

  • Cela se confirme: les premiers flocons de neige de la saison sont attendus pour le début de semaine prochaine

    Annoncés voici deux semaines, les premiers flocons de neige devraient être pile poil au rendez-vous. Le rafraichissement des prochaines heures devrait favoriser la création d’averses hivernales. Celles-ci devraient toutefois se concentrer sur la région sud-est du pays.

    Toutes les prévisions en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/1711267/article/2016-11-05/cela-se-confirme-les-premiers-flocons-de-neige-de-la-saison-sont-attendus-pour-l

  • En Vallée du Geer, « On » tire sur les chats avec des plombs : des explications complémentaires.

    Hier, nous avons contacté la Vétérinaire Gonzalès afin d’en savoir un peu plus sur cette affaire de tirs sur les chats.

    Regor de Bassenge Sudinfo : « Sait-on dans quel coin, plus particulièrement, "on" tire sur les chats dans la Vallée du Geer ? Peut-on situer, les endroits, les villages, les quartiers ? »

    La Vétérinaire Gonzalès: « Non pas précisément. Le chat de ce matin est de Boirs, mais j'en ai eu d'un peu partout de la Vallée. Mon post sur Facebook se veut d'ailleurs très "général". » Et elle poursuit : « J'ai remis le plomb au propriétaire du chat qui, justement, est policier et a déjà déposé une plainte contre X, j'imagine. Ce n'était pas une petite bille ronde issue d’une de cartouche de fusil de chasse. Je n'y connais rien en armes, ni en différents plombs. Mais on le voit très clairement sur la photo si ça peut aider ... »

    Et effectivement, à bien analyser la forme du plomb visible sur la photo, il serait issu d’une carabine. Devant cette affaire sordide, ces tirs qui visent les chats un peu partout en Vallée du Geer, de nombreuses questions se posent…

    Montage Regor, source Wikipedia

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plomb_(projectile) 

  • Basse-Meuse – Elections 2018. Deux conseillers en plus dans 3 communes

    Le jour des élections communales de 2018, les habitants de Dalhem ne devront plus élire 17, mais 19 conseillers communaux. À Awans et Bassenge, le nombre d’élus passera de 19 à 21, à Aywaille de 21 à 23 et à Oupeye de 27 à 29. La raison ? La hausse démographique que connaissent ces communes depuis quelques années.

    C’est en effet le nombre d’habitants d’une commune qui détermine le nombre d’élus qu’il y a au conseil communal. Il y en a ainsi 19 dans les communes de 7.000 à 8.999 habitants, 21 dans les communes de 9.000 à 11.999 habitants ou encore 29 dans les communes de 25.000 à 29.999 habitants.

    Et si à Awans, Aywaille ou Dalhem, le nombre d’habitants nécessaire pour avoir deux élus supplémentaires a été franchi au début de la législature, à Bassenge et Oupeye, c’est tout récent. Bassenge compte ainsi, depuis quelques semaines, 9.015 habitants. Quant à Oupeye, ce n’est qu’il y a quelques jours que le cap des 25.000 habitants a été atteint. Ce vendredi, il y avait 25.005 Oupeyens. Alors, s’il est vrai que dans les deux cas, on est à la limite pour avoir deux élus supplémentaires, le nombre de conseillers sera déterminé en fonction du nombre d’habitants qu’il y a dans une commune au 31 décembre 2017. Or, à Oupeye comme à Bassenge, la tendance est à la hausse depuis plusieurs années. Philippe Dodrimont, bourgmestre en titre d’Aywaille se dit satisfait « Ce n’est pas mal d’avoir deux conseillers en plus quand on a, comme à Aywaille, une commune aussi étendue. Et même si dans la gestion quotidienne de la commune ça ne changera rien, il n’y a aura pas d’échevin supplémentaire, ça permettra aux villages d’être mieux représentés ».

    Quant à Oupeye, elle compte bien fêter son 25.000 ème citoyen le 27 mai prochain, lors d’une grande fête populaire. (Source La Meuse samedi 5 novembre 2016)

  • Herstal: notre drone a survolé le chantier du viaduc qui entre dans sa dernière phase (vidéo)

    Lancés en mai 2014, les travaux de rénovation et d’élargissement du viaduc de Herstal (E40) arrivent enfin à leur fin. Dès ce lundi, le chantier entrera dans sa sixième et dernière phase. Une phase qui doit se terminer au début du printemps 2017. Grâce à notre drone, nous vous offrons une vue d’ensemble du chantier.

    La dernière phase des travaux de rénovation et d’élargissement du viaduc de Herstal démarre donc ce lundi. La partie qui va être touchée par ce chantier est la partie aval, c’est-à-dire celle qui supporte habituellement les voies de circulation vers Bruxelles.

    Cette dernière phase de travaux va entraîner, une nouvelle fois, des modifications dans les conditions de circulation. L’ensemble du trafic va ainsi être basculé, dès ce week-end, sur la partie amont du tablier, c’est-à-dire les voies qui accueillent généralement le trafic vers Aix-la-Chapelle. C’est cette partie du tablier qui est déjà entièrement rénovée et qui a été élargie d’une voie, pour ainsi créer un nouvel accès à l’autoroute.


    Viaduc Herstal dernière phase de travaux par sudpresse

    La suite de l’article ici :

    http://www.lameuse.be/1711132/article/2016-11-04/herstal-notre-drone-a-survole-le-chantier-du-viaduc-qui-entre-dans-sa-derniere-p