Google Analytics Alternative

- Page 2

  • Dans le tiroir aux souvenirs… En 1985… Fait divers tragique à Bassenge : un chien voulant ranimer son maître victime d'une thrombose, le mord mortellement.

    Un chien, qui d'après l'analyse de la SPA et du journaliste n'a pas l'air féroce, mais risque l'euthanasie. Un spécialiste de la psychologie animale nous éclaire davantage sur le sujet.

    L'émission à voir en suivant le lien ci-dessous ! (Archives Sonuma)

    http://www.sonuma.be/archive/fait-divers-et-psychologie-canine

    Fonds : RTBF

    Emission : CE SOIR

    Genre : EMISSION D'INFORMATION

    Diffusion : 28-02-1985

    Lieux : Bassenge, Belgique

    Intervenant(s) :

    Willy Lesur (Journaliste), Christian Druitte (Présentateur)

    http://www.sonuma.be/archive/fait-divers-et-psychologie-canine

    archives sonuma bassenge,sonuma bassenge,fait divers bassenge,chien mord son maître abssenge

  • Kanne. Bénédiction des chiens et des chevaux dimanche dernier : le reportage (Vidéo)

    Le dimanche 20 novembre dernier, avait lieu la bénédiction annuelle des chiens et des chevaux à Kanne. Cet événement se déroulait sur la petite place de l’église en présence d’un public nombreux. Un reportage vidéo de Jean Geelen de Kanne.

  • Branche tombée - tempête Glons. Le glas a sonné pour le vieil arbre : il va être abattu

    arbre tombé glons.jpgNous consacrions, hier, un article à la chute d’une branche suite à la violence des vents. Nous posions la question de savoir si l’état de putréfaction de l’arbre ne constituait pas un danger d’autant qu’une grosse branche surplombe la rue Lulay. Le propriétaire nous a donné quelques explications. L’arbre va être abattu incessamment. Ceci étant, l’arbre, plus que centenaire, figure dans l’inventaire des arbres remarquables de Wallonie. Il est donc considéré comme classé. A ce titre, toute intervention – élagage, abattage – nécessite l’introduction d’une demande au Service de l’Urbanisme de la commune qui, travaillant de concert avec le SPF Wallonie (Patrimoine naturel), octroiera les autorisations nécessaires. Conscient du danger, suite à la première chute de branche il y a quelques temps déjà, le propriétaire avait introduit cette demande. Dès l’autorisation reçue, ce qui ne saurait tarder, le propriétaire fera appel à une entreprise spécialisée afin d’abattre le vieil arbre. Voilà de quoi rassurer tout le monde…

    Ci-dessous, le plan de situation de l'arbre classé (point rouge).

    arbre remarquable glons rue lulay.png

  • Bassenge. La Résidence Les Saules se modernise

    Près de 900.000 € de travaux sont prévus pour l’agrandir et la rénover 

    La Résidence Les Saules poursuit sa modernisation. Après une extension assez importante inaugurée en juin 2010, IsoSL va procéder à une autre salve d’agrandissements et de rénovations. Les travaux doivent démarrer en 2017. 

    La Résidence « Les Saules » est gérée, depuis 2003, par IsoSL, l’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège. Elle accueille 72 personnes âgées puisqu’elle dispose de 27 lits Maison de repos et 45 lits Maison de repos et de soins. Une capacité d’accueil assez importante qui ne l’a pas toujours été : avant la reprise par ISoSL, Les Saules ne comptait que 55 lits. Une première phase d’extension a donc été entreprise pour créer 17 lits supplémentaires pour un montant de 1.269.500 euros hors TVA (dont 753.000 € subsidiés par la Région wallonne).

    Et si cette extension a été terminée en 2010, une seconde vague de réaménagement est d’ores et déjà programmée. Avec rénovation et, une fois de plus, agrandissement. Mais si la capacité d’accueil ne sera pas augmentée, le confort des pensionnaires et du personnel va, lui, être considérablement amélioré.

    Les deux ailes de la résidence vont ainsi être élargies de quelques mètres vers la cour intérieure, sans création d’étages supplémentaires. Cet élargissement sera suffisant pour permettre de totalement réorganiser l’intérieur. Dans l’aile A, les chambres vont ainsi être agrandies et seront désormais pourvues d’une salle de bain individuelle. Les fenêtres seront aussi élargies afin d’amener plus de lumière. Dans l’aile B, cet élargissement va quant à lui permettre d’agrandir les espaces communs de vie. Le salon et le restaurant seront séparés et étendus. De même, de nouveaux locaux de rangement et une chambre froide seront créés et compléteront la cuisine.

    D’autres fonctions complémentaires seront également améliorées au sein de la structure existante : salon de coiffure, réorganisation et augmentation du nombre de toilettes à destination des résidents, nouveaux locaux de rangement… Enfin, le parking de la résidence sera lui aussi revu pour en améliorer sa capacité d’accueil. Ce vaste projet est actuellement soumis à enquête publique. Le dossier peut être consulté jusqu’à ce 28 novembre au service de l’Urbanisme de Bassenge.

    Estimés à près de 862.000 euros hors TVA, les travaux devraient démarrer en août 2017. (Source La Meuse mardi 22 novembre 2016)

  • Bassenge et environs proches. Vague de vols : le point sur la situation

    Suite à l’article paru avant-hier sur ce blog qui avait pour sujet la vague de vols perpétrés à Juprelle, plusieurs témoignages ont déferlé sur Facebook pour attester de vols commis aussi en Vallée du Geer.

    Ainsi convient-il de faire le point sur cette vague de vols.

    Il y a deux jours, deux maisons ont été visitées à Boirs rue d’Once. Il y a un mois environ, c’était à Houtain que les malfrats avaient pénétré dans quelques maisons. A Juprelle, nous l’évoquions, des vols par effraction dans des habitations ont été commis dans différents villages de l’entité.

    Les communes limbourgeoises voisines ne sont pas en reste… En effet, les journaux limbourgeois voient leurs colonnes alimentées, ponctuellement, par des faits de ce genre.

    Des similitudes dans le modus operandi

    Dans les vols, il faut constater, en effet, certaines similitudes et constances. Fenêtres brisées, portes d’entrée fracturées au pied de biche, et des méfaits opérés la nuit tombée en l’absence des habitants. Armoires et tiroirs ouverts, fouillés. Butin commun aux différents vols perpétrés : argent, bijoux, matériel informatique. Plusieurs vols ont été commis alors que les habitants avaient quitté, momentanément, leur domicile pour se rendre au restaurant, chez des amis, etc… Ce qui amène donc à considérer que les malfrats, non seulement, opèrent des repérages minutieux mais mènent également des observations soutenues sur les habitudes des habitants. Pour exemple, dans un cas à Boirs comme un autre à Juprelle, avant les vols, une camionnette blanche avec deux jeunes à son bord, a stationné, plusieurs fois, et assez longtemps dans le quartier. Des personnes témoignent aujourd’hui de sa présence et disent avoir considéré ces agissements comme suspects. Trop tard, évidemment.

    Il faut, bien entendu, se garder de tout sentiment de peur ou de crainte car il s’agit de cas relativement épars ; mais il appartient tout de même à chacun d’être vigilant et de bien ouvrir l’œil afin d’être attentif à tout agissement suspect. Communiquer sur facebook permet aussi de se rassembler autour d'un fait de société et parer à toute éventualité. Pour les numéros de contact avec la Police, voir la rubrique ad-hoc, à droite sur le bandeau de ce blog.

    Tous les conseils pour vous prémunir contre les risques de vols en cliquant sur le lien ci-dessous:

    https://www.besafe.be/fr/conseils/comment-diminuer-le-risque-d-tre-victime-de-cambriolage

  • Tempête Glons. On l’a échappé belle ! Dans la rue principale de la bourgade, une grosse branche se rompt et s’abat sur le sol. D’un diamètre imposant, elle faisait une bonne vingtaine de mètres…

    On l’a échappé belle car on ne déplore aucun blessé ni aucun dégât majeur. Dans une propriété privée de la rue Lulay, suite aux grands vents de ce weekend, une grosse branche d’un arbre plus que centenaire s’est rompue et s’est abattue sur le sol. Heureusement, elle est tombée dans le jardin de la propriété privée et non sur la rue principale de Glons avec le trafic que connaît celle-ci. Il y a quelques mois seulement, suite à un orage, une grosse branche de ce même arbre s’était rompue, elle aussi. Tout semble indiquer que l’arbre entier est en phase de putréfaction. Situation d’autant plus interpellante que la branche majeure surplombe la rue Lulay. (Photo bandeau Quentin Polard. Autres Regor)

    arbre rue lulay.jpg

    arbre rue lulay 2.jpg

    arbre rue lulay 3.jpg

  • Commune de Bassenge. Eclairage Public : invitation à une action citoyenne.

    poteau électrique.jpgCommuniqué de la commune de Bassenge. RESA, le gestionnaire du réseau d’éclairage viendra pour l’entretien trimestriel chez nous à Bassenge du 28/11/2016 au 2/12/2016. Afin d’assurer le service maximal et ainsi garantir notre service nous sollicitons votre collaboration. Nous vous demandons de nous communiquer par toutes les voies possibles le n° du poteau défectueux ainsi que le nom de la rue avant le 25/11 à 12h00 au plus tard.

    Ce n° se trouve sur la face avant, (donc côté rue), du poteau.

    En vous remerciant d’avance pour votre participation,

    le Collège communal de Bassenge .

    poteau électrique.2jpg.jpgRue Royale n°4, 4690 Bassenge

    Tél: 04/286.91.40 Site : bassenge.be

  • Météo: alerte de tempête, des rafales de vent jusqu'à 100 km/h!

    Le vent sera très fort dimanche avec des rafales comprises entre 70 et 90 km/ h voire localement jusqu’à 100 km/ h, avertit l’IRM. L’ensemble du territoire est en alerte orange jusqu’à 15h00 à l’ouest et 17h00 à l’est du pays, dans les provinces de Limbourg, Liège et Luxembourg.

    La suite des prévisions sur :

    http://www.lameuse.be/1722631/article/2016-11-20/meteo-alerte-de-tempete-des-rafales-de-vent-jusqu-a-100-km/h

  • Subsides. 785 nouvelles poubelles pour la région liégeoise

    Quatorze communes vont recevoir des poubelles publiques, des cendriers de rue et des aspirateurs

    Le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio, vient de débloquer 3,53 millions d’euros pour améliorer la propreté en Wallonie. Dont 440.000 euros rien que pour la région liégeoise, qui va pouvoir acheter aspirateurs, poubelles et cendriers de rue.

    Carlo Di Antonio (cdH), le ministre wallon de l’Environnement, vient de débloquer un budget de 3,53 millions d’euros en vue d’améliorer la propreté dans le sud du pays. Un budget qui va permettre l’installation de 6.776 nouvelles poubelles publiques et de 1.400 cendriers de rue dans 170 communes, ainsi que l’achat de 94 aspirateurs de rue.

    Parmi ces 170 communes, 14 de l’arrondissement de Liège qui vont recevoir, au total, 440.000 euros de subsides wallons pour acquérir au moins 10 aspirateurs, 785 nouvelles poubelles et 103 cendriers de rue. Certaines communes n’ont en effet pas encore communiqué au cabinet Di Antonio ce qu’ils comptaient faire de ce cadeau inespéré. D’autres poubelles ou cendriers de rue devraient donc voir le jour dans les communes qui n’affichent pour l’instant aucune commande alors qu’elles ont obtenu des subsides wallons.

    Le ministre Di Antonio entend ainsi répondre aux critiques de Wallons, dont 40 % estiment que leur région est sale, notamment à cause du nombre insuffisant de poubelles.

    Un cadeau qui complète évidemment l’offre déjà disponible en la matière, cartographiée pour la première fois grâce à l’inventaire réalisé par les communes elles-mêmes.

    Selon les chiffres communiqués par le ministre Di Antonio, une ville comme Seraing dispose actuellement de 385 poubelles.

    Les cendriers de rue sont par contre beaucoup plus rares dans les communes de l’arrondissement de Liège. Selon ces mêmes chiffres, seule Aywaille s’est déjà un peu équipée en la matière, avec 39 cendriers.

    Ailleurs, peu ou pas du tout d’équipement similaire.

    Les subsides annoncés par le ministre sont donc d’autant plus bienvenus. À l’échelle de la Wallonie, ils vont permettre de plus que doubler le parc existant. De 1.156 cendriers actuellement installés dans les rues des localités wallonnes, on va ainsi passer 2.556 unités. De quoi améliorer sans conteste la propreté de la Wallonie. (Source La Meuse samedi 19 novembre 2016)

    " Plusieurs communes n'ont pas encore rentré leurs commandes "

    Billet de Regor. Il semblerait donc bien que Bassenge n’ait pas encore rentré ses commandes. Pourtant, ce serait bienvenu. Certaines poubelles publiques font défaut depuis des mois. L’on se souvient, en effet, de celles situées sur des aires de repos auxquelles des vandales avaient bouté le feu. Ce fut le cas, au printemps 2016 à Boirs, rue de l’île, ainsi qu’à Wonck, plus tard dans l'été, juste après la ferme des hirondelles (via Jecore).

  • A proximité – Juprelle. Une vague de vols dans toute la commune !

    Thomas Michiels, gestionnaire du blog Juprelle – Sudinfo rapportait dernièrement en ses colonnes que, ces derniers jours, des vols à répétitions se produisent dans la commune de Juprelle. En ce qui concerne Bassenge Sudinfo, nous en avons encore eu confirmation ce matin (vendredi 18 novembre 2016) par le témoignage d’une dame de Juprelle à qui on a dérobé les bijoux alors qu’elle était allée, tout simplement, au restaurant. Les malfrats sont entrés dans sa maison en brisant une vitre.

    Puis, il y a aussi le témoignage de cette dame résidant à Boirs, rue d’Once, qui publie ceci sur Facebook (vendredi 18 novembre 2016) :

    « Faites attention !

    Une camionnette blanche circule dans nos rues. La police a le début du numéro de plaques, si vous voyez cette camionnette vous êtes prié de téléphoner à la police.

    Ils viennent de venir voler chez nos voisins Renée R. & Edouard V. rue d'once en face de la rue de l'Ile à Boirs, ils ont retourné la maison d'en haut jusqu'en bas. Toutes les armoires ont été visitées et le coffre forcé. Si quelqu'un, en passant, a vu quelque chose entre 17.50 et 18.50 veuillez aussi le signaler.

    Cela n'est pas possible que personne n'a rien vu alors que la porte de l'entrée devant en bois est carrément défoncer au pied de biche :(

    De plus, on me signale que deux jeunes ont circulé dans les rues et se cachent quand ils voient quelqu'un arriver. Merci pour nos voisins qui sont très choqués »

    Lire l’article entier en suivant le lien ci-dessous ou en cliquant ICI

    http://juprelle.blogs.sudinfo.be/archive/2016/11/10/une-vague-de-vols-dans-toute-la-commune-206998.html

  • A proximité – Kanne. Bénédiction des chiens et chevaux ce dimanche 20 novembre dès 11h30 (Vidéo de présentation)

    A Kanne, ce dimanche, aura lieu la bénédiction des animaux et, comme l’indique le communiqué (vidéo), les chiens et les chevaux sont essentiellement concernés. Elle se tiendra sur la Kerkplein (en face de l’église) à 11h30.

  • Mauvaise nouvelle pour votre portefeuille: le prix de la patate va devenir très salé !

    Mauvaise nouvelle pour les grands consommateurs de pommes de terre et de frites. La récolte 2016 est d’ores et déjà très mauvaise pour les producteurs belges et cela aura par la force des choses un impact sur le nombre de pommes de terre et donc sur les prix. C’est la loi du marché : si la demande est supérieure à l’offre, les prix partent à la hausse. L'article complet en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1721080/article/2016-11-17/mauvaise-nouvelle-pour-votre-portefeuille-le-prix-de-la-patate-va-devenir-tres-s

    prix patates,patates plus chères,patates belges,prix des frites

    Note. En 2013, j'avais publié cet article qui relatait l'augmentation du prix des pommes de terre (prix doublé). Voir lien ci-dessous. Une saison très pluvieuse en était la cause... Au contraire cette année, c'est la sécheresse qui justifie l'augmentation du prix des patates. 

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/07/31/les-patates-ont-double-de-prix-par-rapport-a-l-an-dernier-en.html 

    Et j'avais créé cette illustration (Regor Creative communication). Sera-t-elle bientôt à nouveau d'actualité ? 

    patates plus chères.jpg

  • Roclenge. Ce weekend, " Portes ouvertes " chez « L’épicier gourmand » !

    L’épicier gourmand vous invite à ses traditionnelles portes ouvertes ces samedi 19 et dimanche 20 novembre. Ouverture à partir de 11h00. Tous les renseignements sur l’illustration.

    épicier gourmand portes ouvertes 2016.jpg

  • 300 triporteurs sur nos routes en 2017. Bpost renouvelle sa flotte de manière durable

    Bpost a dévoilé les nouveaux éléments de sa flotte de véhicules, jeudi, sur le circuit de Spa-Francorchamps, à l’occasion d’un challenge international entre opérateurs postaux. 300 triporteurs électriques circuleront ainsi sur nos routes dès 2017. Ils sont destinés à remplacer progressivement les 1.800 vélomoteurs de bpost qui s’inscrit ainsi dans une stratégie de développement durable. 

    Bpost a pris possession du circuit de Spa-Francorchamps, mercredi et jeudi, dans le cadre de l’IPC Drivers Challenge. Cette course d’Eco Driving organisée par l’International Post Corporation (IPC) met en compétition les opérateurs postaux de 9 pays européens. Elle est axée, comme son nom l’indique, sur une conduite écologique et économique plutôt que sur la vitesse. Tout comme la version nationale du challenge qui s’est déroulée concomitamment.

    REMPLACEMENT PROGRESSIF

    L’occasion idéale pour bpost de présenter les nouveaux éléments de sa flotte de véhicules. Elle se composera ainsi de 300 triporteurs électriques qui circuleront sur nos routes dès 2017, en plus de quelques tricycles électriques. « On croit vraiment aux véhicules légers électriques pour le transport courrier et paquets. C’est pourquoi on vient d’acheter 300 triporteurs électriques pour 2017. Ils vont remplacer les mobylettes », annonce Thibault d’Ursel, responsable développement durable chez bpost. « Il faut savoir que bpost devient une entreprise de paquets. Ils prennent de plus en plus de place. Les mobylettes et les vélos deviennent trop étroits. »

    L’entreprise postale belge dispose d’une des plus grosses flottes de véhicules en tout genre de Belgique avec, entre autres, 1.800 vélomoteurs dont le remplacement par des triporteurs s’effectuera progressivement. Ce nouveau véhicule présente différents atouts pour les facteurs. Déjà, il est pourvu d’un grand coffre amovible qui permet de charger des colis en plus du courrier. Grâce à ses 3 roues, il est aussi plus stable.

    Mais l’élément décisif est qu’il fonctionne à l’électricité, ce qui en fait un mode de transport moins nuisible pour la planète, comme l’explique Thibault d’Ursel. « Bpost est la poste la plus verte du monde selon le classement de la Fédération des postes internationales pour la quatrième année. C’est extrêmement important pour nous de travailler sur la réduction de notre impact écologique sur la planète. Nous avons un objectif clair en termes de réduction d’émissions de CO2. En tant qu’entreprise semi-publique, nous avons un rôle de modèle à jouer. »

    Pour ses grands véhicules (6.546 camionnettes et 401 camions), bpost n’a pas encore engagé de changements, si ce n’est deux Renault Kangoo électriques en phase test. « Il n’y en a pas encore qui soient suffisamment costauds, fiables, ou en tout cas payables. Mais on voit une très belle évolution sur les petits véhicules », ajoute le responsable développement durable bpost. Notons enfin que la Team transport Charleroi s’est imposée dans le challenge national, tandis que la Poste finlandaise (Posti) l’emporte niveau international.( Source La Meuse vendredi 18 novembre 2016)

  • Avertissement IRM: attention aux coups de vent, voire aux orages, à partir de ce jeudi soir !

    Avertissement IRM: attention aux coups de vent, voire aux orages, à partir de ce jeudi soir !

    Vous vous en êtes sûrement aperçu ce jeudi matin : il pleut et il y a du vent. D’où une situation chaotique sur les routes (un pic de 360 km de bouchons constaté ce matin). Attention pour votre retour du boulot ce soir : cela risque d’être encore pire..

    Toutes les prévisions sur :

    http://www.lameuse.be/1720524/article/2016-11-17/avertissement-irm-attention-aux-coups-de-vent-voire-aux-orages-a-partir-de-ce-je