Google Analytics Alternative

- Page 3

  • 33 degrés ce mercredi : le jour le plus chaud !

    météo bikini.jpgOn n’est jamais content. On se plaignait du mauvais temps, aujourd’hui, on se plaint de la chaleur. Certes, pour une bonne raison, c’est le record de l’année pour le moment. Le météorologue David Dehenauw nous le confirme.

    Avec 33 degrés annoncés en Campine, ce mercredi 20 juillet est donc actuellement le jour le plus chaud de l’année 2016. Mais aussi un des plus lourds, avec très peu, voire pas de vent.

    Record de l’année certes mais sûrement pas encore celui de tous les temps. Sachez ainsi que sur le site de l’IRM, on relève que le 19 juillet 1947, il faisait 38,8 degrés à Uccle. Ouf…

    MAI ÉTAIT EXCEPTIONNEL

    Notez encore, même si nous n’en avons pas l’impression que, jusqu’à présent, juillet n’a pas été (trop) catastrophique. La température moyenne, les quantités de précipitations et la durée d’insolation ont été normales, peut-on lire, toujours sur le site de l’IRM.

    « Vous l’avez peut-être déjà oublié mais sachez que juillet est déjà meilleur que juin qui était vraiment mauvais », sourit David Dehenauw. Enfin, mauvais en Belgique. Parce que, au niveau mondial, juin 2016 a été le plus chaud jamais enregistré sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880. C’est l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) qui l’a annoncé mardi.

    Par contre, en Bzlgique, et c’est sans doute de cela dont on se souvient, le mois de mai a été, lui, vraiment exceptionnel avec 106 heures d’ensoleillement. Le météorologue nous prévoit de jolies températures pour la fin de la semaine et le week-end.

    Mais c’est aujourd’hui qu’il faudra vraiment en profiter. Vous êtes à la mer du nord ? La température de l’eau (annoncée) est de 19 degrés. Cela dit, les nuages sont déjà attendus pour la fin de journée. Les averses orageuses pourront même être fortes surtout dans la moitié est du pays, avec un risque de grêle et de fortes rafales.

    SEC MAIS PAS PARTOUT

    Dès jeudi, on peut s’attendre à du 23 voire 25 degrés dans le centre du pays. Mais il fera plus nuageux et on doit d’ailleurs se préparer à d’autres orages en fin de semaine. « Je pense tout de même qu’il fera sec sur Bruxelles pour le 21 juillet mais ce ne sera pas le cas partout. On peut déjà d’ailleurs s’attendre à de la pluie sur la façade est du pays. » (Source La Meuse mercredi 20 juillet 2016)

  • Deux enfants, de 9 et 12 ans, quittent leur domicile à Rekkem pour chasser des Pokémons à Mouscron !

    Grosse frayeur chez les Janssens dimanche matin. Alors qu’Alex (12) et Thomas (9) étaient normalement dans la maison, ils ont soudainement disparu. Pendant plus d’une heure, les parents et le grand-frère ont cherché après eux, ils seront retrouvés du côté de Mouscron. Les deux enfants étaient tout simplement partis à la chasse aux Pokémons...

    pokemon go.jpgAlors qu’ils venaient d’installer l’application Pokémon Go, les enfants de Lieve et Patrick Janssens, des habitants de Rekkem à la frontière avec Mouscron, ont déjà causé une grosse frayeur à leurs parents écrivaient nos confrères du journal flamand Het Laatste Nieuws. Dimanche matin, les deux garçons de 9 et 12 ans, ont pris la poudre d’escampette en douce, sans prévenir personne.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://mouscron.blogs.sudinfo.be/archive/2016/07/19/deux-enfants-de-9-et-12-ans-quittent-leur-domicile-a-rekkem-195570.html

  • A proximité. Le géant de la tong s’installe au Trilogiport. Entre 80 et 100 emplois vont être créés dès septembre

    tong.jpgBonne nouvelle ! Inauguré le 13 novembre dernier, le Trilogiport va enfin accueillir sa toute première société. Tempo Log, qui distribue les tongs Havaianas, doit ainsi inaugurer ses installations à la fin du mois de septembre et créer dans la foulée entre 80 et 100 nouveaux emplois ! 

    Tempo Log sera donc la toute première société à s’implanter dans le Trilogiport, si l’on excepte, bien entendu, les concessionnaires qui doivent développer et exploiter la plateforme multimodale. Tempo Log sera chargée de stocker et distribuer les sandales d’été Havaianas. Cette marque brésilienne est essentiellement connue pour ses tongs aux semelles et brides en caoutchouc, même si elle s’est développée et propose désormais des espadrilles et des sandales.

    Et c’est donc depuis Hermalle-sous-Argenteau que ces Havaianas seront envoyées, on l’imagine à travers toute l’Europe grâce à Tempo Log. « Ils ont déjà obtenu leur permis de bâtir et d’ailleurs le bâtiment est en cours de parachèvement », nous explique Serge Fillot, bourgmestre ff d’Oupeye. « Dans la logique des choses, ils viennent de lancer la procédure pour obtenir leur permis d’environnement, qui va leur permettre d’exploiter leurs installations. Si tout va bien, elles devraient être inaugurées le 29 septembre prochain ».

    Et dire que Serge Fillot se réjouit de cette venue n’est pas peu dire. « J’en suis bien sûr très heureux puisque ma hantise était que le Trilogiport reste vide et qu’on ait investi 125 millions d’euros là-dedans pour rien. Mais non seulement Tempo Log est en train de s’installer mais, en plus, on nous annonce déjà la venue d’une seconde entreprise ».

    DE NOUVEAUX EMPLOIS

    Et rien qu’avec Tempo Log, ce sont de 80 à 100 emplois qui vont être créés, une extension des installations ayant même déjà été envisagées. « Ce qui est encore plus important, c’est que ces emplois ne seront pas des emplois délocalisés mais bien de tous nouveaux jobs créés dans la région puisque Tempo Log est une toute nouvelle société. Et en plus, cerise sur le gâteau, la quasi totalité des mouvements se feront par bateaux et non par camions. D’un point de vue environnemental, c’est donc top ».

    FILIALE D’UNE SOCIÉTÉ MARSEILLAISE

    Créée le 4 mai de cette année, Tempo Log est en réalité une filiale de Arenc Logistique, un holding français qui regroupe une quinzaine de sociétés spécialisées dans le transport et la logistique. Celles-ci ont d’ailleurs été récemment regroupées sous le groupement d’intérêt économique Tempo One. Et derrière Arenc Logistique, Tempo One et maintenant Tempo Log, il y a un seul et même homme, Joseph Arakel, un chef d’entreprises marseillais qui a bâti son empire en partant de rien et qui, aujourd’hui, est également connu dans sa région pour ses actions philanthropiques et sa passion pour saint François d’Assise.

    Et si Tempo Log est la première société implantée en Belgique de Joseph Arakel, il devrait en créer rapidement une seconde. D’après nos informations, la deuxième entreprise qui doit s’installer au Trilogiport aurait en effet un lien avec Tempo Log. (Source La Meuse mardi 19 juillet 2016)

    Note : Cet article relate l'implantation d'une nouvelle société en notre région où il est question d'embaucher. Il est inutile de nous faire parvenir vos CV et autres demandes d'emplois. C'est malheureusement trop souvent le cas.

    Regor

  • Santé. Moustiques : on risque l’invasion ! À cause des fortes pluies et des chaleurs

    moustique.jpgÇa gratte, ça irrite ! Les piqûres de moustiques vont se multiplier dans les prochains jours, vu les températures élevées qui nous sont annoncées. Les larves sont en effet très nombreuses dans les flaques persistantes des dernières semaines. En plus des 26 espèces de moustiques présentes en Belgique, le moustique-tigre pourrait aussi remonter jusqu’à nos terres.

    Avec ses rayures blanches, le moustique-tigre est particulièrement reconnaissable. Et s’il se cantonnait, jusqu’au début des années 2010, aux régions tropicales, les habitants du sud de la France ont pris l’habitude de le voir été comme hiver. Mais chez nous aussi, lorsque les températures estivales sont élevées, ce moustique n’hésite pas à voyager ou à se faire transporter pour venir piquer, plutôt les jambes, avec le risque de véhiculer certaines maladies exotiques dont la dengue.

    « L’hiver est trop frais chez nous pour qu’il s’y adapte mais, l’été, il arrive régulièrement qu’il nous rende visite en Belgique », explique le professeur Marc Coosemans, de l’Institut de Médecine tropicale d’Anvers. « Ce qui pose problème, c’est notamment l’importation de gros pneus, dans lesquels les œufs des moustiques-tigres collent et remontent nos routes, ou encore les serres de bambous et de plantes d’ornement, dans lesquelles les œufs se cachent ».

    Et si le moustique-tigre représente une menace, les 26 espèces de moustiques connues en Belgique vont de toute façon proliférer ces prochains jours. « Il y aura une abondance de moustiques : dans les corniches, les réservoirs d’eau, les fortes pluies ont créé des flaques et avec la chaleur, la ponte a été importante et il y a beaucoup de larves », souligne le Professeur Coosemans.

    DANS LES FLAQUES

    ET LES CORNICHES

    Les inondations des mois de mai et juin n’ont pas aidé non plus. L’eau a stagné à de nombreux endroits, dans la nature mais aussi dans les jardins d’habitations, les jouets extérieurs des enfants, les bacs des jardinières, etc. Tous ces endroits doivent être vidés et nettoyés, sous peine d’y voir éclore les œufs de moustiques et s’y développer leurs larves.

    En Belgique, c’est le culex pipiens qui est le plus courant.

    « C’est lui qui entre dans les maisons », mais d’autres espèces notamment dans les sous-bois piquent même durant la journée. Il est donc important de s’en protéger.

    « Ce sont les enfants qui font le plus de réactions aux piqûres et elles diminuent avec l’âge. Mais si on est piqué par une espèce que notre corps ne connaissait pas, à l’étranger ou en Belgique, cela peut causer également de vives réactions y compris chez l’adulte »  (Source La Meuse mardi 19 juillet 2016)

  • A proximité. A la rencontre d’une harde de chevaux de race « Konik Polski » : ils évoluent en totale liberté dans la réserve naturelle « Eijsder Beemden » à Eijsden… Photos + Vidéo

    chevaux konik polski2.jpgC’est, en effet dans la réserve naturelle « Eijsder Beemden» que nous avons pu approcher ces chevaux rustiques et les observer durant tout un temps (La réserve est située à la sortie d’Eijsden en se dirigeant vers Maastricht)

    Rappelons tout d’abord que le Konik polski est une race de petit cheval très rustique d'origine polonaise, rappelant un poney semi-sauvage. Il est connu pour ses caractères primitifs, notamment sa robe souris et la raie de mulet parcourant son dos. Proche de son ancêtre sauvage le Tarpan, le Konik est utilisé pour la gestion écologique de nombreux parcs et réserves naturelles, grâce à sa rusticité et à son comportement resté proche de celui de ses ancêtres.

    Nos observations sur le comportement du groupe nous permettent d'avancer que lorsqu’il s’agit de changer d’herbage, tous les membres suivent les injonctions d’une jument dominante, et c’est toujours l’étalon qui ferme la marche comme si à lui incombait de veiller à la sécurité de tous. Ce phénomène est bien visible dans la dernière séquence de la vidéo tournée ce dimanche 17 juillet 2016 après-midi.

    Pour tout savoir sur le cheval konik polski

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Konik

    Remarque importante ! Attention si vous envisagez d’aller les observer, certaines recommandations s’imposent (lire ci-dessous):

    chevaux konik polski règlementjpg.jpg

    Tous les renseignements sur :

    http://www.montagnesaintpierre.org/natuur_landschap/gebied03.html

  • Exclusif – Ministre de l’environnement. 3 millions d’euros pour acheter des poubelles. Et aussi des cendriers de rue et des aspirateurs de déchets

    carlo di antonio.pngPour pouvoir bénéficier des subsides wallons, les communes devront élaborer un « plan d’aménagement des poubelles ».

    La Wallonie manque de poubelles. Carlo Di Antonio, le ministre wallon de l’Environnement, a tiré les conclusions du dernier Grand nettoyage de printemps. Quelque 31.000 sacs représentant un total de 130 tonnes de déchets sauvages avaient été ramassés par 40.000 bénévoles, dont le ministre qui avait enfilé ses gants pour l’occasion. Des canettes, des sacs en plastique et des emballages de snack faisaient partie des détritus les plus fréquents, ainsi que des mégots de cigarette.

    Un budget de 3 millions d’euros vient d’être dégagé afin de soutenir les communes wallonnes dans l’achat de poubelles, de cendriers de rue et d’aspirateurs de déchets. Un appel à candidature est donc lancé à destination des administrations intéressées par la ministre en place de ces infrastructures de propreté publique. Les communes ont jusqu’au 1 er septembre pour introduire un dossier.

    « Cette mesure s’inscrit dans la mise en application du Plan wallon en faveur de la propreté publique, baptisé Be Wapp pour une Wallonie plus propre », précise Carlo Di Antonio, qui a fait de la propreté publique l’une des priorités du gouvernement wallon. Le but est d’offrir aux citoyens les moyens de se débarrasser proprement de leurs déchets dans les lieux publics. L’aide financière aux communes est d’ailleurs conditionnée à l’élaboration d’un « plan d’aménagement des poubelles ». Ce plan doit assurer une organisation optimale d’infrastructures, à savoir couvrir les lieux pertinents, prévoir un placement adapté à la situation de terrain, adapter le nombre et le modèle des poubelles aux besoins. Un guide d’accompagnement est fourni aux communes.

    7.500 € POUR UN ASPIRATEUR

    L’aide vise à soutenir l’achat de poubelles ou de cendriers à hauteur de 60 %. Le montant de l’intervention est plafonné à 10.000 euros pour les communes de moins de 10.000 habitants. Les plus grandes agglomérations recevront jusqu’à 25.000 € (de 10.000 à 30.000 habitants) et 50.000 € pour les communes de plus de 30.000 habitants. Les communes pourront choisir leur modèle de poubelle pour que les nouvelles unités cadrent avec le parc existant.

    Quant aux aspirateurs de déchets, le montant maximum de la prime est fixé à 7.500 euros par appareil. Les communes de moins de 30.000 habitants ne recevront une subvention que pour un seul appareil. Les villes plus peuplées pourront faire une demande pour maximum deux appareils.

    Lorsque tout le monde sera équipé, il y aura vraiment plus d’excuses pour jeter un sachet de chips par terre… surtout que le ministre Di Antonio a durci, l’année dernière, les sanctions minimales contre les incivilités environnementales. Le montant de l’amende est passé de 50 à 100 euros. À l’inverse, si vous avez envie de vous retrousser les manches pour un environnement plus propre, la prochaine édition du Grand nettoyage de printemps se déroulera du 25 au 27 mars 2017. (Source La Meuse lundi 18 juillet 2016)

  • Temps estival pour ce début de semaine avec des pointes allant jusqu'à 35 degrés: retour des averses à partir de jeudi

    météo chaud soleil.jpgLa journée de lundi sera chaude et estivale, selon les prévisions de l’IRM. Quelques cumulus se formeront à l’intérieur du pays. Mardi et mercredi, les températures seront proches ou supérieures à 30°. Le temps sera ensuite un peu moins chaud à partir de jeudi avec quelques averses prévues.La suite en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1625352/article/2016-07-18/temps-estival-pour-ce-debut-de-semaine-avec-des-pointes-allant-jusqu-a-35-degres

  • A proximité. Petite promenade au marché hebdomadaire d’Eijsden, à deux pas de chez nous….

    marché eijsden 5.jpgCette fois, c’est à Eijsden, village hollandais situé entre Mouland et Maastricht que nous vous emmenons. Nous avons visité le petit marché qui se tient tous les jeudis après-midi (à partir de 14h00) sur la place Vroenhof. Nous y avons compté une petite dizaine d’échoppes. Mais, l’essentiel y est : boucherie, poissonnerie, fruits, légumes, fromages….  Ainsi que d’autres spécialités diverses. Il appartient, évidemment, à chacun, en fonction de ses attentes, d’observer l’offre des différents produits, leurs prix et la qualité proposée et de comparer ceux-ci avec les marchés belges. En ce qui nous concerne, nous avons jeté notre dévolu sur les fromages de Hollande, bien sûr, sur quelques fruits exotiques en promotion ainsi que sur de grosses olives vertes et marché eijsden 4.jpgtomates séchées baignant dans leurs sauces respectives à base d’ail, d’épices et de condiments provençaux.

    A titre d’exemple, un bon melon de Cavaillon acheté 1 euro, vous donnait droit à un second gratuit. Il en était de même pour les ananas du Costa Rica. Juteux à souhait, bien mûrs, nous nous sommes régalés. Et il en reste encore… !

    Voilà certes un petit marché qui mérite la visite ne fut-ce que pour son petit côté « dépaysement » ou « escapade en Hollande » alors, qu’en fait, le marché se trouve à un jet de pierre de chez nous…

    Parlant d’escapade voire de périple, pour ceux qui en veulent encore plus, à partir de Lanaye, un bac traverse la Meuse et fait la navette. Constamment, en cette saison. Et, on peut y embarquer les vélos.

    Regor

    Note : le peu de monde sur les photos se justifie par le fait que nous étions sur le marché pile à 14h00, heure d‘ouverture. Il fut nettement plus fréquenté quelques temps après…

    Toutes les photos dans l’album colonne ci-contre à droite ou en cliquant ICI

    marché eijsden.jpg

    eijsden marché bac.jpg

  • Stop aux stéréotypes sexistes et machistes dans le sport

    «On est une équipe de jeannettes, on joue comme des nanas»: ce commentaire de Stéphane Pauwels à propos de nos Diables rouges lors de l’Euro 2016 est l’exemple parfait des clichés sexistes qui continuent de sévir dans le sport. Et le football est loin d’être le seul exemple, bien au contraire. Enorme paradoxe alors qu’on nous rabat les oreilles avec le slogan «le sport, c’est bon pour la santé»…

    Article complet à lire ici :

    http://www.lameuse.be/1621211/article/2016-07-12/stop-aux-stereotypes-sexistes-et-machistes-dans-le-sport

  • Evénement tragique du 14 juillet à Nice. Regor de Bassenge Sudinfo présente ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes.

    bougie gif.gifRegor de Bassenge Sudinfo présente ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes.

  • Météo: nuages dominants durant le week-end avant le retour du soleil mardi

    Il fera généralement gris samedi, avec de la bruine par intermittence. Une nébulosité qui se maintiendra dimanche et lundi avant un retour du soleil mardi et mercredi, prévoit l’IRM.

    La suite sur :

    http://www.lameuse.be/1624318/article/2016-07-16/meteo-nuages-dominants-durant-le-week-end-avant-le-retour-du-soleil-mardi

  • Communiqué de l’AFSCA. Rappel de La William. Rappel de la sauce Curry 300ml. Problématique : Qualité microbiologique non garantie.

    la william sauce curry.jpgSuite à un contrôle de l’AFSCA, La William demande à ses consommateurs de ramener la sauce Curry 300ml avec une date de durabilité minimale de 10/09/2017.

    La qualité microbiologique du produit concerné ne peut pas être garantie totalement jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’emballage.

    La William accorde la plus grande attention au respect des normes de qualité et de sécurité les plus strictes et a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer de la vente et de rappeler auprès des consommateurs ce produit.

    Description du produit :

    • Dénomination : Curry La William – 300ml
    • Numéro de lot : DDM 10/09/2017
    • Date de Durabilité Minimale,DDM (à consommer de préférence avant le/fin) : 10/09/2017
    • Type d’emballage : verre
    • Poids : 300ml
    • Période de vente : Depuis 17/06/2016 jusqu’aujourd’hui

     

    • Les magasins concernés par ce rappel sont:
    • Les magasins de COLRUYT

    Information pour les consommateurs :

    La William demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le rapporter en magasin. Les produits ramenés seront remboursés. Ce rappel ne concerne en aucun cas les autres produits de La William.

    Les symptômes possibles sont des douleurs abdominales et des dérangements intestinaux. Ceux-ci peuvent se déclarer dans un délai d’un à plusieurs jours après la consommation. Les symptômes sont généralement légers et ne perdurent pas dans le temps.

    La William prie ses consommateurs de bien vouloir s’excuser pour cet inconvénient.

    Pour plus d’amples informations, n’hésitez pas de contacter le service qualité au n° +32 52 30 96 70.

    La William

    Blauwenhoek 41

    B-1840 Londerzeel

  • A proximité. Escapade à la réserve naturelle De Kevie à Nerem sous les rires moqueurs des grenouilles… rieuses…

    de kevie paysage 4.jpgDes grenouilles rieuses ? Oui. A la réserve naturelle De Kevie près de Tongres où nous nous sommes promenés mardi, cette espèce de grenouille abonde. Il faut tout de même savoir que c’est la plus grande grenouille d’Europe, avec une taille pouvant atteindre les 17 cm. Et, en effet, les rires des grenouilles nous ont accompagnés tout au long de la promenade pour faire de celle-ci une des plus joyeuses. Et, durant laquelle nous avons fait de belles découvertes. Comme ces romarins et menthes sauvages qui ont envahis des zones entières dans de vastes prairies et cette quantité incroyable d’escargots, accrochés aux arbres, ils sont de tous calibres et arborent une palette de couleurs pouvant rivaliser avec celle des papillons, si ce n’était qu’elles sont moins flashy. Puis, au de kevie vaches galloway 2.jpgdétour d’un méandre du Geer, un héron à l’affut, guettant sa proie. Un peu plus loin un groupe d’oies blanches et, parmi elles, quelques bernaches. Après avoir traversé un bosquet, nous découvrons, sur la droite, des vaches de race Galloway broutant calmement avec leur progéniture, alors qu’un papillon vulcain se pose sur une fleur jaune qui, de par la forme, la structure et la finesse des pétales, ressemble à s’y méprendre à un coquelicot.

    La particularité de ce parcours de promenade est de traverser la réserve de part en part en suivant le cours du Geer via un petit chemin qui, serpentant, le borde.

    La promenade a duré deux bonnes heures, haltes comprises ; et il y en a de kevie grenouille rieuse.jpgeu quelques-unes !

    De nous avoir vus, durant un moment de chaleur accablante, tomber successivement les foulards, la veste, le pull ; les accrocher à nos tailles pour former une sorte de pagne composé d’étoffes aux couleurs bigarrées, on ne sait pas si les grenouilles rieuses en rient encore aujourd’hui… Mais, il y a fort à parier. Vous savez, ces grenouilles-là, un rien les fait rire.

    Regor

    Voir aussi :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Grenouille_rieuse

    Toutes les photos dans l'album colonne ci-contre à droite ou en cliquant ICI

    de kevie papillon.jpg

    de kevie paysage 3.jpg

  • Liège – Commerce. Humblet ferme ses portes après 125 ans. C’est la fin d’une institution

    L’enseigne était connue et quel est celui ou celle d'entre nous qui ne s'y est rendu au moins une fois ! Mauvaise nouvelle pour les amateurs d’animaux : Humblet, l’animalerie incontournable du centre-ville, annonce sa fermeture. Plus que la fin d’un commerce, c’est véritablement une page de l’histoire liégeoise qui se tourne. Ouvert depuis 1890, le magasin Humblet était une institution. 

    Des rayons remplis de marchandise au flot incessant des clients, rien ne laisse présager la fermeture prochaine du magasin Humblet. Une fermeture qui a fait l’effet d’un choc, tant l’animalerie fait figure d’incontournable dans le paysage du commerce liégeois.

    Il faut dire qu’en 125 ans d’existence, le magasin Humblet a vu défiler des générations de Liégeois, curieux d’admirer les animaux proposés dans ce qui fut longtemps le supermarché des animaux exotiques.

    Chauves-souris, reptiles, singes, canards… Sans oublier chiens, chats, rongeurs et poissons. Avant que la réglementation ne change, c’est une véritable ménagerie qu’on retrouvait ici.

    Un commerce auquel la loi sur le bien-être a mis fin, entraînant avec elle une partie de la clientèle.

    3200 CHIENS ET CHATS PAR AN

    Ainsi que le propriétaire Raymond Humblet l’a confié à nos collègues de L’Avenir, « fut un temps où notre boutique était la plus grande spécialisée d’Europe. Les gens venaient d’Amérique pour la voir ! Nous vendions jusqu’à 1.200 chiens et 2.000 chats par an. Puis il y a eu l’arrivée des Tom & Co. Les ventes ont commencé à diminuer. De 42 employés, nous sommes passés à 6 aujourd’hui. Nous avons ouvert un département dédié aux vêtements récemment… Mais là aussi, avec le commerce en ligne, les ventes ont rapidement diminué. »

    La fermeture du magasin ? Une fin naturelle, selon lui.

    « J’ai 72 ans et je gère ce magasin seul… C’est une fin naturelle. Nous allons progressivement liquider les stocks. Et la fermeture se fera au plus tôt fin 2016 ; au plus tard en juin 2017. »

    Si pour le moment, aucun repreneur éventuel ne s’est manifesté, Raymond Humblet tient à prévenir les intéressés : « il y a le commerce, d’une part. Et le bâtiment, de l’autre. Il faudrait sans doute quelqu’un qui soit prêt à reprendre l’ensemble… ». (Source La Meuse jeudi 14 juillet 2016)

     

  • Les chats domestiques devront obligatoirement être stérilisés dès 2017 en Wallonie

    Le ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, va proposer en septembre un arrêté royal rendant obligatoire la stérilisation de tous les chats domestiques, à l’exception de ceux destinés à l’élevage. Il devrait entrer en vigueur au printemps 2017, a annoncé le ministre en réponse à la campagne menée mardi, jour de son anniversaire, par l’association de défense des animaux Gaia.

    La suite en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1621272/article/2016-07-12/les-chats-domestiques-devront-obligatoirement-etre-sterilises-des-2017-en-wallon