Google Analytics Alternative

- Page 6

  • Juprelle - Slins. L’histoire du combat de Rocour et du Mémorial érigé à Slins (Dalles)

    mémorial bataille de rocourt.4jpg.jpgSuite à l’article que nous consacrions aux aménagements opérés par la commune de Bassenge sur le Mémorial de Juprelle  érigé pour commémorer les 250 ans de la bataille de Rocourt en 1746 (ici), nous avons rencontré mardi José-Louis Thomsin, Historien local résidant à Paifve (Vivre à Juprelle), qui avec sa gentillesse coutumière, nous a fourni quelques explications sur ce mémorial et nous a orienté vers la documentation y relative ( Voir toute l’histoire du mémorial ici ). Il nous a également soumis un article qu’il avait consacré à la Bataille de Rocourt et qui fut publié dans le journal "Le Héraut" en 1986. Voilà une foule de renseignements qui permettront à nos lecteurs et lectrices de mieux connaître, à la fois, l’histoire de la josé louis thomsin.jpgBataille de Rocourt ( des milliers de morts) et celle du Mémorial érigé à Slins (Juprelle) en 1996 pour commémorer l’anniversaire de ses 250 ans.

    Regor

    (Photo José-Louis Thomsin)

    mémorial de dalles slins juprelle, histoire bataille de rocour, monument slins, monument juprelle

  • Le billet de Tchantchès. Quand Bassenge veut annexer Juprelle !

    billet de tchantchès mai 2016.png« Valet, mon cama Regor de Bassenge m’en a raconté une bien bonne histoire sais-tu. Figure-toi que depuis la semaine dernière, la commune de Bassenge a engagé des travaux, d’une certaine importance, sur le mémorial de la bataille de Rocourt. Un mémorial qui a été construit en 1996 dans la rue Provinciale pour célébrer l’anniversaire des 250 ans. Et derrière le monument commémoratif proprement dit, un nouveau soutènement des terres est réalisé à l’aide de billes de chemin de fer afin de mettre le monument en valeur. Bref, un travail conséquent, sais-tu bien ! Mais il y a comme un hic, et pas des moindres, puisque ledit mémorial est en fait sur la commune de… Juprelle et non celle de Bassenge. Et bien valet, je me demande quand même si le binamé mayeur Josly Piette n’avait nin trop forcé sur le frisse pèkèt au moment de valider ces travaux ! » ( Source Le Billet de Tchantchès dans La Meuse de ce mercredi 4 mai 2016)

    mémorial bataille de rocourt.4jpg.jpg

  • Glons Rue Provinciale. Le monument commémoratif de la bataille de Rocourt fait l’objet de nouveaux aménagements. Mais, il y a comme un hic…

    mémorial bataille de rocourt.2jpg.jpgDepuis la semaine dernière, la commune de Bassenge a engagé des travaux, d’une certaine importance, sur le mémorial de la bataille de Rocourt qui a été construit en 1996 dans la rue Provinciale (venant de Glons à droite en montant) pour commémorer l’anniversaire des 250 ans (1746/1996). Derrière le monument commémoratif proprement dit, un nouveau soutènement des terres est réalisé à l’aide de billes de chemin de fer afin de mettre le monument en valeur. Le travail est conséquent.

    Mais voilà… Il y a comme un hic ! Le mémorial est la propriété de la mémorial bataille de rocourt.jpgcommune de Juprelle et non celle de Bassenge…

    Érigé en 1996 par Jean Delheusy, citoyen résidant au lieudit « Dalles » sur le territoire de Juprelle - épaulé par quelques amis -, le mémorial est propriété de la commune de Juprelle.

    Contacté ce mardi matin, l’échevin du Patrimoine de Juprelle Jonathan Grevesse, tombant des nues, nous a dit ne pas avoir été informé par la commune de Bassenge des travaux envisagés sur cet élément du Patrimoine appartenant à sa commune de Juprelle.

    Se tromper de monument, ça n’arrive pas tous les jours…« Only happend in Bassenge ? »

    Bientôt, grâce aux archives d’un aimable citoyen de Juprelle (historien), nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur l’historique de ce mémorial de Slins.

    Regor

    mémorial bataille de rocourt.4jpg.jpg

    mémorial bataille de rocourt.6jpg.jpg

    mémorial bataille de rocourt.5jpg.jpg

    mémorial bataille de rocourt.3jpg.jpg

    plan juprelle.png

     

  • Juprelle. La commune vend ses meubles

    meubles juprelle vente.pngLes offres écrites sont à envoyer au collège communal de Juprelle.

    Drôle d’annonce que celle parue dans le dernier numéro du bulletin communal de Juprelle. On peut en effet y voir la mise en vente des anciens meubles de la salle des mariages, notamment. 

    Vous êtes à la recherche de pavés de rue, d’un pulvérisateur pour tracteur, d’un camion d’occasion, de poutres en bois ou d’anciens meubles ? La petite annonce que vient de passer la commune de Juprelle dans son dernier bulletin communal pourrait donc vous intéresser. « Ce n’est pas la première fois que nous mettons en vente certaines choses », commente Christine Servaes, bourgmestre de Juprelle. « À chaque fois que le stock devient trop grand dans les hangars du service des Travaux, on vend ainsi l’excédent de pavés. Et pour le bois de chauffage, c’est assez habituel ».

    Mais ce qui l’est moins, c’est la vente de meubles. « C’est même la première fois. Généralement, on récupère tout ce qu’on nous donne et on le garde. Nos meubles de bureaux proviennent ainsi notamment de la Justice de paix ou de chez Ethias. Mais pour la salle des mariages, cela faisait plus de 40 ans que nous n’avions pas changé le mobilier et nous ne voulions pas y installer du mobilier abîmer ou de seconde main. Pour la première fois donc depuis bien longtemps, on a acheté du mobilier et on se débarrasse de l’ancien ».

    Voici ce qui est à vendre :

    > Un lot de pavés de rue 18x20 (faire offre à partir de 20 €/m²) ;

    > Un lot de pavés de rue 15x15 (faire offre à partir de 20 €/m²) ;

    > Des poutres en bois 30x20 longues de 2,40 m, 3 m ou 3,40 m (35 €/mct) ;

    > Des poutres en bois 15x15 longues de 2,10 m, 2,40 m, 2,70 m et 3 m (15€/mct) ;

    > Environ 15 stères de bois de chauffage (faire offre à partir de 40 €/stère) ;

    > Un pulvérisateur pour tracteur (faire offre à partir de 1.000 €) ;

    > Un camion Mercedes type 1820 simples ponts tri benne année 02/1997 et 225.000 Kms (faire offre à partir de 12.000 €) ;

    > Et les meubles de l’ancienne salle des mariages (table, bancs, chaises…).

    Si vous êtes intéressés, il est possible de venir voir les articles en prenant rendez-vous auprès de l’administration communale (04/278.66.54). Les offres sont à renvoyer rapidement par écrit au Collège communal.(Source La Meuse mardi 3 mai 2016)

  • Boirs-Aménagement. Demande de permis pour le parking d’éco-voiturage

    éco voiturage illustration 2.pngL’aménagement d’un parking d’éco-voiturage sous le viaduc de Boirs est entré dans une phase décisive puisque la commune de Bassenge vient d’introduire une demande de permis d’urbanisme.

    Ce parking, cofinancé par la commune, le TEC et la Province, doit compter près de 30 places dont deux réservées aux personnes à mobilité réduite.

    Il disposera également de bornes de rechargements pour les voitures électriques ainsi que d’une zone d’arrêt pour les bus. Son accès se fera par la rue Thier Begot et sa sortie directement via la rue de l’État (N618).

    Soumis à enquête publique, le dossier peut être consulté jusqu’à ce 17 mai au service de l’Urbanisme (rue du Frêne 38) et ce, tous les jours ouvrables de 8h30 à 12h et les samedis de 10 à 12h. (photos prétextes) (Source La Meuse mardi 3 mai 2016)

  • Grosses perturbations, à nouveau, dans les TEC: le point dans chaque région

    tec grève.jpgLes actions menées ce mardi par la CGSLB contre plusieurs mesures décidées par le gouvernement fédéral en marge de son contrôle budgétaire perturbent le réseau des bus Tec dans toutes les provinces de Wallonie, ressort-il du site internet infotec.be. Dans certains dépôts, moins de la moitié des bus sont sortis. Les Tec Liège-Verviers, Hainaut et Charleroi sont particulièrement touchés.

    Toutes les infos ici :

    http://www.sudinfo.be/1563382/article/2016-05-03/grosses-perturbations-a-nouveau-dans-les-tec-le-point-dans-chaque-region

  • À nouveau la circulation des bus perturbée ce mardi à Liège: c'est au tour du syndicat libéral maintenant !

    tec.jpgAprès la FGTB le mardi 19 avril, la CSC le mercredi 20 et le secteur public le mardi 26, place demain au syndicat libéral, le CGSLB ! Ce 3 mai est en effet sa journée d’actions et il est fort probable qu’il y ait à nouveau de fortes perturbations dans la circulation des bus.

    http://www.lameuse.be/1562929/article/2016-05-02/a-nouveau-la-circulation-des-bus-perturbee-ce-mardi-a-liege-c-est-au-tour-du-syn

  • Vallée du Geer - Arbres remarquables. Printemps : à Glons, un géant s’est réveillé…

    châtaignier cimetière glons3.jpgUn arbre colossal. Un châtaignier centenaire. Un ancêtre imposant. Situé sur un coin du cimetière de Glons, il surplombe une prairie situé «Sous la vigne ». Quel âge a-t-il exactement ? 200 ans ? Plus ? C’est sûr que le châtaignier en aura vu des enterrements. Il en aura vu des cortèges amener les défunts à leur dernière demeure. Sans parler des fêtes de la Toussaint où les glontois se rendent au cimetière pour honorer les morts. Il en aurait des histoires à raconter, le vieil arbre. En ce début mai, c’est le printemps. L’arbre est resplendissant. Réveillé après ce long hiver, ses feuilles commencent à pousser.  L’ancêtre affiche une bonne santé, même si une branche présente quelques signes de dépérissement. Mais ce n’est guère que la seule. C’est le genre d’arbre que certains auraient envie de prendre dans ses bras pour capter toute son énergie. Mais l’enlacer ne serait pas chose aisée. En effet, si l’on prend la mesure de la circonférence de son tronc, à 1,50 mètre de sa base comme le préconise la Division Nature et Forêt de la Région Wallonne, elle fait 4,52 châtaignier cimetière glons4.jpgmètres ! Soit un diamètre de 1,44 mètre !

    Un géant, un arbre remarquable qui occupe une belle place dans le Patrimoine Naturel de la Vallée du Geer et dont celle-ci peut s’enorgueillir.

    Bientôt un article sera consacré à deux autres géants de la Vallée du Geer.

    Regor

    Toutes les photos dans l'album colonne ci-contre à droite ou en cliquant ICI.

    châtaignier cimetière glons9.jpg

    4.52 mètres de circonférence !

    châtaignier cimetière glons12.jpg

  • Juprelle. 25ème anniversaire pour la Confrérie de l’Ortie

    confrérie ortie juprelle.jpgPour son 25ème anniversaire, la Confrérie de l’Ortie avait invité José-Louis Thomsin, le Piquant Fondateur. C’est avec humour qu’il a retracé l’origine de la confrérie. Ensuite, une dizaine de membres de confréries amies ont été intronisés. Ils étaient accompagnés de Richard Renaud et Bernard Sergent de la confrérie des Goûteurs de tête de veau de Montmachoux en France. Un verre de pékèt aux orties à la main, ils ont lu le serment en wallon. (La Meuse lundi 2 mai 2016)

  • Le premier mai, la tradition est d'offrir un brin de muguet. Pourquoi ?

    muguet 2.jpgDéjà dans la Rome antique, les célébrations en l'honneur de Flora, la déesse des fleurs se terminaient le premier mai, jour où les Celtes célébraient le début de l'été en dressant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits et ils échangeaient - déjà - des brins de muguet.

    La coutume fut relancée en France par le roi, Charles IX, qui avait reçu en 1560 un brin de muguet du Chevalier Louis de Girard de Maisonforte, et dès le 1er mai 1561, le roi se mit alors à distribuer des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant: "Qu'il en soit fait ainsi chaque année". La coutume était née.

    Le muguet, en 1941, a remplacé l'églantine rouge, symbole de la "Journée internationale des Travailleurs" qui fut remplacée par la "Fête du Travail et de la Concorde sociale" par le Maréchal Pétain et son gouvernement de Vichy.

    José-Louis Thomsin

    Bon premier mai à toutes et tous !

    Regor

  • Le premier mai, la tradition est d'offrir un brin de muguet. Pourquoi ?

    muguet 2.jpgDéjà dans la Rome antique, les célébrations en l'honneur de Flora, la déesse des fleurs se terminaient le premier mai, jour où les Celtes célébraient le début de l'été en dressant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits et ils échangeaient - déjà - des brins de muguet.

    La coutume fut relancée en France par le roi, Charles IX, qui avait reçu en 1560 un brin de muguet du Chevalier Louis de Girard de Maisonforte, et dès le 1er mai 1561, le roi se mit alors à distribuer des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant: "Qu'il en soit fait ainsi chaque année". La coutume était née.

    Le muguet, en 1941, a remplacé l'églantine rouge, symbole de la "Journée internationale des Travailleurs" qui fut remplacée par la "Fête du Travail et de la Concorde sociale" par le Maréchal Pétain et son gouvernement de Vichy.

    José-Louis Thomsin

    Bon premier mai à toutes et tous !

    Regor

  • Le soleil va enfin envahir la Belgique cette semaine: 25 degrés pour le week-end prochain!

    météo grenouille.jpgAlors qu’avril s’est terminé hier entre fraîcheur et grisaille, on peut s’attendre à un mois de mai beaucoup plus réjouissant et chaleureux au niveau climatique. Le météorologue Luc Trullemans annonce 25 degrés pour le weekend prochain ! Les prévisions en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1561847/article/2016-04-30/le-soleil-va-enfin-envahir-la-belgique-cette-semaine-25-degres-pour-le-week-end