Google Analytics Alternative

- Page 3

  • Bassenge. Succès pour l’opération Bewapp ! Ils étaient plus de cinquante à avoir participé à la grande opération de nettoyage !

    nettoyage bassenge 2016.jpg2.jpg3.jpgIls étaient, excusez du peu, plus de cinquante à avoir été sur le pont, très tôt, ce samedi 16 avril 2016 pour participer à l’opération de nettoyage de la commune. Armés de pinces et de sacs, ils s’en sont allés collecter les résidus jonchant les abords des routes dans la bonne humeur et le cœur à l’ouvrage. A Glons, nous avons photographié les jeunes du Patro de Boirs en pleine action, et à Boirs, Joël Tobias, le Directeur général de Bassenge et Alex Marx Conseiller communal posant devant une partie de leur butin.

    Après cette grande opération de nettoyage, il faudra veiller à garder notre Vallée propre. Qu’on se le dise…

    nettoyage bassenge 2016.jpg

  • Chiens disparus ce samedi à Glons…

    chien glons 2016.jpgChiens disparus ce samedi 16 avril 2016 à Glons : si vous les voyez, merci de prévenir Stephanie Ruelle au 0477/60 12 93. Un golden retriever blanc répondant au nom d'Agathe et un briard noir répondant au nom de Figaro. Ils sont très gentils, calmes... Merci de partager un maximum!

    chien glons 2016.jpg2.jpg

  • Publication. Un Roclengeois a sauvé Maastricht de la destruction

    roger hiance.jpgRoger Hiance est un passionné d’histoire. Il s’intéresse tant à l’Empire qu’à la guerre 40-45. Après « Journal d’un petit village sous la botte allemande » et « Wonck Mai 1940 », cet auteur a voulu rendre hommage à Nicolas Beaurieux en relatant dans les moindres détails la réussite extraordinaire d’une périlleuse mission qui a non seulement valut à Maastricht d’échapper à un véritable déluge de fer et de feu, mais aussi au héros les félicitations du Général Eisenhower, le commandant suprême des forces alliées en Europe.

     

    Durant toute la guerre, Nicolas Beaurieux a saboté les voies ferrées qui passaient dans le fond de son jardin et encore bien d’autres choses. Au vu de son courage, les gradés de l’armée américaine lui ont alors demandé de porter un message au bourgmestre de Maestricht.

    « Nicolas Beaurieux a dû traverser à deux reprises les lignes ennemies, raconte Roger Hiance. Il a traversé le canal Albert à Lanaye, passé à côté de trous d’hommes, franchi les fils barbelés. Et... » Pour la suite, rendez-vous dans le livre. Mais d’où lui est venue l’idée de l’écrire? « Alors que j’écrivais « Journal d’un petit village sous la botte allemande », je cherchais des faits marquants réalisés par des résistants pour rédiger un chapitre. Et sous les conseils de mon père, j’ai interviewé un de ses amis, Nicolas Beaurieux. Il me relate son périple nocturne jusque Maestricht. Et, ces quelques pages m’ont valu de recevoir, de sa fille, les médailles, les diplômes, les lettres… de leur père défunt. »

    Ce livre compte quelque 160 pages richement illustré d’une soixantaine de photos et de reproductions de documents d’époque. Il est vendu au prix de 19 € chez l’auteur au 19 de la rue des Platanes à Wonck ou en versant 23 € (frais de port compris) au compte BE 52 240 0496 742

    (Lem La Meuse de ce lundi 18 avril 2016)

  • Dans La Meuse de ce lundi : un article signé Regor. Wonck. Nani avait été piétinée par un cheval de 800 kilos 7 mois après, elle va mieux

    Nani et zoé 2.jpgRegor

    On se souvient tous de ce dramatique accident qui, à Wonck en septembre 2015, avait valu à Nani une quinquagénaire, plusieurs fractures dont la plus grave fut celle du thorax (nombreuses côtes cassées) ainsi qu’une perforation d’un poumon.

    Sept mois après les faits, nous avons pris de ses nouvelles. C’est accompagnée de sa fille, Zoé, que Nani nous a reçus dans un manège à Millen, non loin de Glons. A la voir arriver vers nous, aucune séquelle n’apparaît ; sa démarche est normale et elle affiche un beau sourire. « Je suis en revalidation, je suis suivie par une kyné, et ça va.. » nous dit-elle d’emblée.

    Et elle poursuit « Dans la vie de tous les jours, certains gestes me sont pourtant encore pénibles, d’autres restent impossibles à faire à cause des douleurs ressenties dans le bras droit, mais je sens des améliorations tous les jours. »

    Durant de longs mois, Nani a fait preuve d’une grande force de caractère et aujourd’hui elle continue à prendre plaisir à s’occuper de chevaux dont Vegas, celui de Zoé, sa fille. Elle se rend régulièrement au manège de Millen pour leur prodiguer des soins, les brosser, les amener au pré… Exactement comme avant l’accident.

    ELLE NE MONTE PLUS À CHEVAL

    Sauf que maintenant, sa capacité physique ne lui permet pas de monter à cheval. Au cours de la conversation, elle glisse : «Vous savez, durant mon coma, mon entourage m’a beaucoup aidée, ils m’ont beaucoup parlé. C’est important, de parler à une personne qui est dans le coma. Aujourd’hui, je me souviens même de propos qui m’ont été tenus… Je ne peux recommander aux personnes qui rendent visites à celles qui se trouvent dans le coma que de leur parler beaucoup… Cela m’a vraiment aidée.»

    Au moment de prendre congé de Nani et de sa fille Zoé, la maman tient à ajouter, avec un sourire en coin « Dans quelques mois, je compte bien remonter à cheval »

    article la meuse 18 avril 2016.png

  • Gros engouement, hier à Bassenge, à l’occasion de la sortie du livre de Roger Hiance sur le Résistant Nicolas Beaurieux !

    roger hiance.jpgElles se sont comptées par dizaines, hier après-midi en la petite salle Yalla à Bassenge, les personnes venues acquérir le nouveau livre de Roger Hiance qui retrace l’épopée du Résistant roclengeois ayant permis d’éviter la destruction totale de la ville de Maastricht en septembre 44.

    Si l’après-midi fut consacrée à la séance de dédicaces, elle fut aussi l’occasion de se retrouver entre amis et connaissances qui n’ont pas manqué de déviser, bien sûr, sur la sortie du livre et l’acte héroïque posé par le résistant roclengeois mais aussi, d’une manière plus globale, d’évoquer la guerre 40-45 ainsi que les manifestations et commémorations qui ont pris ou prennent place dans notre région. 

    Roger Hiance sortie bouquin 3.jpgDans la salle, une petite vitrine d’objets personnels du Résistant comme différents documents viennent apporter le côté didactique. Ces documents originaux permettent ainsi de prendre la mesure de l’exploit héroïque comme en témoignent des lettres de remerciements adressés au résistant pour son exploit par de plus hautes autorités dont, parmi elles, celle du Général Eisenhower. Enfin, cerise sur le gâteau, la lettre transmise au Bourgmestre de Maastricht le 12 septembre 44 par le Résistant, celle-là même qui a permis d’éviter la destruction totale de la Ville par les Américains figure en bonne place parmi les documents.

    Une nouvelle séance de dédicaces prend place ce dimanche après-midi ; nul doute que les personnes seront encore nombreuses à venir rencontrer l’auteur wonckois Roger Hiance et acquérir ce magnifique Roger Hiance sortie bouquin 1.jpgouvrage.

    Regor

    Voir aussi l’article que nous consacrions il y a quelques jours à la sortie de cet ouvrage.

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2016/04/14/culture-bassenge-sortie-du-livre-de-roger-hiance-en-septembr-185589.html

    Roger Hiance sortie bouquin 4.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 7.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 5.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 6.jpg

  • Glons. Hobbies – Passions – Collections ce weekend au Centre Culturel de Glons

    2016-hobbies-passions-collections-1.jpgC’est ce weekend que se tient l'exposition " Hobbies Passions Collections " au Centre Culturel de Glons, rue Saint Pierre. Tous les renseignements sur l’illustration ci-contre. Ouverture officielle ce samedi 16 avril 2016 dès 12h30.

  • A Wonck, la quinquagénaire avait été piétinée par un cheval de 800 kilos : nous avons pris des nouvelles de Nani…

    Nani et zoé.jpgOn se souvient tous de ce dramatique accident qui, à Wonck en septembre 2015, avait valu à Nani une quinquagénaire, plusieurs fractures dont la plus grave fut celle du thorax (nombreuses côtes cassées) ainsi qu’une perforation d’un poumon.

    Afin de prendre de ses nouvelles, nous lui avons rendu une petite visite ce mercredi 13 avril 2016 après-midi. C’est accompagnée de sa fille, Zoé, que Nani nous a reçus dans un manège à Millen, non loin de Glons. A la voir arriver vers nous, aucune séquelle n’apparaît ; sa démarche est normale et  elle affiche un beau sourire. « Je suis en revalidation, je suis suivie par une kyné, et ça va.. » nous dit-elle d’emblée.

    Nani et zoé 2.jpgEt elle poursuit « Dans la vie de tous les jours, certains gestes me sont pourtant encore pénibles, d’autres restent impossible à faire à cause des douleurs ressenties dans le bras droit, mais je sens des améliorations tous les jours… »

    Durant de longs mois, Nani a fait preuve d’une grande force de caractère et aujourd’hui elle continue à prendre plaisir à s’occuper de chevaux dont Vegas, celui de Zoé, sa fille. Elle se rend régulièrement au manège de Millen pour leur prodiguer des soins, les brosser, les amener au pré… Exactement comme avant l’accident. Sauf que maintenant, sa capacité physique ne lui permet pas de monter à cheval. Au cours de la conversation, elle glisse « Vous savez, durant mon coma, mon entourage m’a beaucoup aidée, ils m’ont beaucoup parlé. C’est important, de parler à une personne qui est dans le coma. Aujourd’hui, je me souviens même de propos qui m’ont été tenus… Je ne peux recommander aux personnes qui rendent visites à celles qui se trouvent dans le coma que de leur parler beaucoup… Cela m’a vraiment aidée. »

    Au moment de prendre congé de Nani et de sa fille Zoé, la maman tient à ajouter, avec un sourire en coin « Dans quelques mois, je compte bien remonter à cheval »

    Devant l’émotion suscitée par ce terrible accident dans toute notre région et même bien au-delà tout comme le nombre d’articles qui y ont été consacrés dans les médias, apprendre que Nani va bien, que son état de santé s’améliore et qu’elle est en voie de guérison totale constitue une excellente nouvelle qu'il nous paraissait normal de partager et faire savoir.

    Nous consacrerons bientôt un article sur Zoé (17 ans) et son cheval Vegas (5ans) qui vivent une rare relation fusionnelle…

    Regor

    vegas zoé plage.jpg

    Note : à Duinkerke, en France, la présence d'animaux est autorisée sur une plage bien spécifique.

  • Bassenge. Ce samedi 16 avril 2016 en matinée sera organisée l'Opération Grand Nettoyage de Printemps – BEWAPP Wallonie.

    bewapp 2016.pngComme les deux dernières années, pour cette manifestation consacrée au nettoyage des rues et sentiers de la commune, nous avons besoin de l’aide de tous, et de vous en particulier. En fonction du nombre de personnes qui seront présentes plusieurs itinéraires seront établis. Rendez-vous à 9h, à Boirs, au croisement de la rue du Brouck et du chemin du halage où vous serez accueillis par une petite tasse de café et la matinée se terminera vers 12h-12h30 par une petite collation. (Source Communiqué Bassenge.be)

    Voir aussi :

    https://www.facebook.com/BeWAPP.Wallonie

  • Concert de Xavier Stubbe ce samedi à 14h30 à la salle La Passerelle à Bassenge

    concers xavier stubbe.jpg«Vie super chouette» : un concert pour jeune public de Xavier Stubbe. Un spectacle plein de surprises… à partager avec les copains ou en famille…

    Tout le monde veut une vie super chouette, une vie au goût cacahuètes… Mais au fait : qu’est-ce que c’est « La vie super chouette » ?

    Un univers à la fois tendre, poétique, drôle, dynamique et participatif.

    On vous attend nombreux, petits et grands pour passer une super chouette après-midi.

    L'ouverture des portes se fera à 14h30 et le spectacle débutera à 15h.

    P.A.F.: 6€ / enfant et 8€ par adulte

    Une organisation du Centre Culturel de Bassenge.

    L’événement sur Facebook :

    https://www.facebook.com/events/1778320055729148/

    Le teaser :

  • Culture Bassenge. Sortie du livre de Roger Hiance « En septembre 1944, un résistant belge sauve la ville de Maastricht de la destruction »

    roger hiance.jpgA l’occasion de la sortie de son livre, Roger Hiance, auteur bien connu, dédicacera son ouvrage ces samedi et dimanche 16 et 17 avril 2016 à la salle Yalla, près de la chapelle du Petit Lourdes à Bassenge. Cet ouvrage, remarquablement documenté, retrace l’épopée de Nicolas Beaurieux, résistant roclengeois*, qui, au péril de sa vie, a traversé les lignes ennemies pour faire parvenir un message de la plus haute importance aux alliés ; un acte qui a permis ainsi de sauver Maastricht de la destruction.

    Il vous est conseillé de réserver le livre en versant la somme de 19 euros sur le compte BE52 24004967 4209 de Roger Hiance, rue des platanes 19 4690 Wonck – Bassenge ou en téléphonant au 04-286 44 86

    Photo : une plaque commémorative sur la façade de la Maison communale de Roclenge.

    *Surnommé Nicolas Dodole. Il habitait Rue du Brou (source Belmémorial)

    nicolas beaurieux.JPG

  • Glons - Rue provinciale. Les coussins berlinois remplacent les chicanes : le test n’était pas concluant

    coussin berlinois rue provinciale glons.2jpg.jpgL'article de La Meuse de ce mardi 12 avril 2016, signé Aurélie Drion. Nous y reviendrons dans une prochaine chronique.

    Il y a un an, la commune installait des chicanes dans une partie de la rue Provinciale à Glons. L’objectif était d’y faire baisser la vitesse des véhicules, souvent en infraction. Des aménagements qui ont rapidement été contestés par certains, et c’est peu dire, mais aussi régulièrement dégradés. Ils sont en cours de remplacement. 

    La saga des dispositifs ralentisseurs de la rue Provinciale touche-t-elle à sa fin ? En mai 2015, la commune faisait installer des chicanes pour y faire diminuer la vitesse. Des bornes en béton qui ont très vite été décriées. Certains se sont inquiétés des accidents qu’elles pourraient provoquer, d’une mauvaise signalisation ou encore de la présence d’une de ces chicanes sous le pont du chemin de fer et donc de son manque de visibilité. La contestation a été telle que, quelques jours après leur installation, des graffitis aux noms fleuris ont été peints sur la route. Une pétition a même été lancée sur le net, demandant le retrait du dispositif.

    Et si des adaptations ont été apportées au dispositif par la suite, celles-ci n’ont pas convaincu. Et en premier la police puisque cette dernière a conseillé d’enlever les chicanes pour installer des coussins berlinois. Ce qui est en cours de réalisation. Josly Piette, bourgmestre de Bassenge, explique toutes ces modifications. « En 2014, alors que la route n’était pas encore devenue communale, nous avions reçu une pétition des riverains qui demandaient que des aménagements soient faits pour sécuriser l’endroit. La Province n’a jamais rien fait, pas même abaisser la vitesse à 50 km/h au lieu de 70 km/h. Quand la route est devenue communale, nous avons d’abord décidé de limiter la vitesse à 50 km/h et, voyant que ça ne suffisait pas, nous avons décidé d’aménager des dispositifs ralentisseurs. On a demandé conseil au service Mobilité de la Région wallonne qui a préconisé les chicanes. Celles-ci ont donc été installées pour une période probatoire de 6 mois. À l’issue de celle-ci, la police a conseillé leur retrait et le placement de coussins berlinois. Ils sont en cours d’aménagement. Il y en aura juste après la sortie du radar et juste après le pont. Et on a veillé à ne pas les placer à hauteur des habitations pour éviter les nuisances liées à ce genre d’aménagement ».

    Pour ne pas couper totalement la circulation, l’installation de ces coussins est réalisée par demi-voirie. Une fois que l’autre côté de la route sera terminé, et donc le dispositif 100 % opérationnel, une signalisation adéquate sera installée.

    (Source La Meuse mardi 12 avril 2016 - Aurélie Drion)

    dessin rue provinciale.jpg

  • 2.000 euros d'amende pour un dépôt sauvage de déchets !

    dépôts sauvage bassenge juprelle avril 2016.jpgLa Meuse – Luxembourg rapporte hier dans ses colonnes que début avril, un Virtonais s’est vu infliger une amende très salée de 2.000 euros suite à un dépôt de déchets sauvage, l’équivalent de dix sacs-poubelle, dans les bois de Rabais. L’individu, identifié grâce à une enquête, devra également s’acquitter d’un montant de 500 euros liés au nettoyage des lieux par les ouvriers de la ville. Etienne Chalon, l’échevin de l’Environnement, espère que cette sanction servira d’exemple.

    2.000 euros dont la moitié avec sursis plus une facture de 500 euros pour le nettoyage, c’est l’amende salée qu’a reçue un Virtonais pour avoir déposé ses déchets dans le bois de Rabais, à proximité de la chapelle du Bonlieu. «  Il y avait l’équivalent de dix sacs-poubelle  », commente Étienne Chalon, l’échevin virtonais de l’Environnement. «  Vu que le dépôt avait été effectué dans les bois, c’est le DNF qui s’est occupé de l’enquête mais l’agent constatateur de la ville a participé à l’examen des déchets.  » L’examen du dépôt sauvage virtonais a permis rapidement l’identification de l’auteur. «  Elle a été réalisée grâce à du courrier  », explique l’échevin. «  Nous avons alors convoqué la personne. Il a rapidement reconnu les faits expliquant cependant que c’est un copain qui s’était occupé de ses déchets… Quoi qu’il en soit, le DNF a dressé un PV et l’a envoyé au fonctionnaire sanctionnateur de la région en réclamant une amende minimum de 500 euros au vu de l’importance du dépôt. De notre côté, nous avons dressé une facture de 500 euros pour le traitement des déchets.  »

    L’échevin a aussi tenu à démontrer la bêtise de ce genre de dépôt. «  J’ai fait un calcul.  Les déchets retrouvés correspondaient à l’équivalent de dix sacs-poubelle. Néanmoins, seul l’équivalent d’un sac devait se trouver dans un sac de la ville, coûtant 1,20 euro. Le reste devait aller dans le parc à conteneurs. Connaissant l’adresse du fautif, j’ai réalisé le trajet depuis son domicile au parc soit 3,5 km. Le trajet jusqu’aux bois de Rabais est de 5 km…  » Bref, se rendre au parc à conteneurs lui aurait coûté 1.000 fois moins cher ! (photo prétexte Regor)

  • Wonck. Petite visite chez Ali, à la ferme des hirondelles où les abeilles solitaires se réveillent… (Vidéo)

    ali abeilles.pngPetite visite ce dimanche 3 avril 2016, à la ferme des hirondelles à Wonck où les abeilles, qui se réveillent, se comptent déjà par milliers. Vidéo :

  • Petits et grands contre le cancer à Glons

    jogging televie glons.jpgQuelque 300 participants, de tous âges, se sont mobilisés pour la lutte contre le cancer, à Glons. Samedi matin, ils ont organisé leur 1er jogging pour le Télévie. Et, ils ont réussi leur pari. Parallèlement, ils ont aussi vendu 1.700 gaufres dans leur village et les villages voisins. De succulentes gaufres faites maison. Au total des deux événements, ils vont remettre un chèque de plus de 2.000 euros !

  • Allergiques, sortez vos mouchoirs : les beaux jours ramènent les pollens…

    pollen 2.jpgSi vous souffrez de rhinite allergique, vous avez sans doute déjà épuisé quelques dizaines de mouchoirs sous les timides premiers rayons de soleil… En avril, le bouleau - arbre dont les pollens sont les plus allergisants du début de saison et dont on a massivement replanté nos terrils - explose sa floraison (photo illustration). Et ce n’est que le début de l’enfer puisqu’après ce « bétulacée », suivront, mi-mai, les premières graminées et herbacées.

    L’article complet ici :

    http://www.sudinfo.be/1545384/article/2016-04-08/allergiques-sortez-vos-mouchoirs-les-beaux-jours-ramenent-les-pollens%E2%80%A6