Google Analytics Alternative

- Page 3

  • Emael. Petite visite aux vignobles de Vin de Liège… La récolte s’annonce abondante !

    vin de liège 4 romain.jpgCe vendredi 18 juillet 2015 au matin, nous avons rendu une petite visite aux vignobles de « Vin de Liège » à Emael. Nous avons pu deviser avec Romain Bévillard, le viticulteur et œnologue de Vin de Liège qui, le sourire aux lèvres, nous a expliqué : « Nous sommes occupés aux opérations de relevage des jeunes branches qui croissent horizontalement et les attachons aux fils supports. Cette année, tout se passe bien, les vignes ont profité d’un bon ensoleillement, elles ont bénéficié de températures clémentes et les grains se développent sans problème particulier. La récolte s’annonce abondante. » Selon Romain, les travaux de relevage devraient se prolonger toute la semaine prochaine.

    Voilà de bonnes nouvelles qui devraient en ravir plus d’un…

    vin de liège 1.jpg

    vin de liège 2.jpg

    vin de liège 3.jpg

  • Emploi. Le SPF Finances engage 1352 personnes en 2015

    spf emploi.pngLe SPF Finances recherche 1352 nouveaux collaborateurs. Ces recrutements ont lieu via les réserves déjà existantes mais également grâce à de nouvelles sélections.

    Un nouveau site internet, www.jobfin.be , est maintenant accessible afin d’aider les candidats à trouver leur place au SPF Finances. Jobfin contient les offres d’emploi, les contrats de premier emploi, les stages en entreprise, les jobs étudiants.

    Les prochaines sélections :

    • En ce moment, le SPF Finances recrute des business analyst.

    • Bientôt, le SPF Finances cherchera des dataminers et d’autres business analysts.

    Chaque année, environ 1200 agents quittent le SPF Finances, la plupart partant à la pension. Les recrutements vont donc permettre de compenser ces départs. (source Belga)

    www.jobfin.be

    spf emploi.png

  • La mer du Nord toujours plus polluée

    mer du nord.jpgMalgré quelques points positifs, l’état de la mer du Nord n’est pas très réjouissant. Les scientifiques de l’UGMM (Unité de gestion du modèle mathématique de la mer du Nord), y observent un appauvrissement de la faune des fonds marins et un enrichissement excessif en plomb, mercure et PCB.

    La suite sur :

    http://www.lameuse.be/1334447/article/2015-07-17/la-mer-du-nord-toujours-plus-polluee

  • Glons. Pierres menaçantes à l’église… L’article complet avec les explications du Bourgmestre…

    église glons chute pierres 3.jpgDans La Meuse de ce jeudi 16 juillet, un article signé Aurélie Drion revient sur les mesures de sécurité prises pour l’église de Glons que nous évoquions récemment sur ce blog.

    En voici la teneur.

    Il y a quelques jours, notre blogueur Regor de Bassenge Sudinfo révélait que des mesures de sécurité avaient dû être prises autour de l’église de Glons. Dernièrement, des grilles avaient été installées autour de l’édifice église glons chute pierres 7.jpgavec des panneaux qui ne laissaient pas de place au doute « Attention chute de pierres ! ».

    Une situation d’autant plus étrange que de gros travaux de réfection avaient été entrepris sur le bâtiment, voici une bonne quinzaine d’années. Alors, malfaçons ? Pas du tout nous affirme-t-on du côté de la Fabrique d’église : « La partie concernée par ces mesures de sécurité n’a pas fait l’objet de rénovation. Ces travaux avaient concerné la tour et les toitures et ils avaient été faits correctement. Ici, ce sont les parties latérales qui posent problème. Il y a quelques semaines, nous nous sommes rendu compte que des pierres de taille pourraient éventuellement se détacher et tomber. Nous avons donc immédiatement prévenu la commune, qui est responsable du bâtiment. Par mesure de sécurité et de précaution, elle a directement installé ces barrières ».

    Contacté, Josly Piette, bourgmestre de Bassenge, a confirmé ces propos. « Je ne connais pas l’ampleur du problème. Un expert doit encore être désigné pour évaluer la dangerosité de ces pierres. Si c’est le cas, des travaux devront être budgétisés et réalisés. En attendant, les barrières resteront là. »

    église de Glons 2.jpgEt le bourgmestre de terminer en se voulant rassurant. « Les pierres menaçantes se situent sur les ailes superficielles de l’église. Le chœur n’est pas touché et les offices peuvent donc s’y dérouler sans problème et en toute sécurité ». (Source La Meuse 16 juillet 2015)

    Note de Regor. Au vu de cet article, la situation est donc claire : il y a quinze ans, plus d’un million d’euros (à confirmer car le montant pourrait être nettement supérieur) ont été injectés par la commune pour des travaux de rénovation de l’édifice et ceux-ci ne concernaient que la tour et les toitures. Aux dires des interviewés, les différentes façades n’étaient pas concernées.

    D’autre part, si l’expert désigné confirme la dangerosité présentée par les pierres menaçantes dont la commune signale d’ailleurs leur possible chute, des travaux devront être budgétisés et réalisés. Quelle sera leur importance ? Là est toute la question. 

  • Basse-Meuse nuisances sonores. Plus d’avions dans la Basse-Meuse…

    avion.jpgBierset n’a pas modifié sa procédure d’approche mais le vent joue des mauvais tours...

    La commune flamande de Riemst a-t-elle réussi à faire modifier la procédure d’approche de l’aéroport de Bierset ? C’est la rumeur qui circule dans la région de la Basse-Meuse ces derniers temps en raison d’un nombre inhabituellement élevé d’avions passant au-dessus de Herstal et d’Oupeye. Alors info ou intox ?

    avions ciel roclenge 2.jpgCes dernières semaines, une partie des habitants de la Basse-Meuse a été dérangée par un nombre important et inhabituel d’avions passant au-dessus de leur tête. Rapidement, certains en ont imputé la cause à… Riemst. Car on l’ignore peut-être mais cette commune flamande, proche de la zone d’approche, a déjà introduit de nombreuses actions contre l’aéroport de Bierset et ses vols de nuit.

    Avec la récente augmentation des vols au-dessus de la Basse-Meuse, et plus précisément à Hermée et à Haccourt, il n’en fallait pas plus pour que certains Bassis-mosans pensent que Riemst avait obtenu la modification du plan d’atterrissage.

    LE VENT COMME RESPONSABLE

    Pourtant, la vérité est tout autre. Le cabinet du ministre wallon des Aéroports, Carlo Di Antonio, a confirmé qu’aucune modification n’avait été apportée à la procédure d’atterrissage.

    Par contre, il faut chercher le responsable du côté du… vent. Traditionnellement, les avions qui se posent à l’aéroport de Bierset le font dans le sens Nord-Est, c’est-à-dire en entamant leur approche au-dessus de Bassenge, Houtain, Fexhe-Slins, Juprelle et Ans avant d’atterrir. Sauf que, lorsque le vent est justement de secteur Nord-Est, les avions ne peuvent plus atterrir dans ce sens habituel. Par mesure de sécurité, ils doivent le faire en venant du Sud-Ouest.

    Idem pour les décollages qui au lieu de se faire en direction du Sud-Ouest doivent se faire dans la direction Nord-Ouest et donc, en survolant la Basse-Meuse. Et ces dernières semaines, le vent a joué les capricieux et a été, à de nombreuses reprises, de secteur Nord-Est. Du coup, la Basse-Meuse a été survolée par des avions qui décollaient de Bierset, une phase bien plus bruyante que l’atterrissage. À ceux-ci s’ajoutent d’autres avions, ceux à destination de l’aéroport tout proche de Maastricht. Car, toujours en raison d’un vent de secteur Nord-Est, les avions ont dû effectuer leur atterrissage via une trajectoire inhabituelle pour rejoindre la piste 03.

    Lorsque le vent souffle normalement, les avions – qu’ils aillent à Bierset ou à Maastricht – suivent les plans à la lettre. L’utilisation du sens inhabituel ne représente que 10 à 15 % des décollages de Bierset. (Source La Meuse 16 juillet 2015)

    Epinglé dans cet article : vous le saviez ?

    « Traditionnellement, les avions qui se posent à l’aéroport de Bierset le font dans le sens Nord-Est, c’est-à-dire en entamant leur approche au-dessus de Bassenge, Houtain, Fexhe-Slins, Juprelle et Ans avant d’atterrir. » Regor

  • Glons. Pierres menaçantes à l’église…

    église glons chute pierres 3.jpgDans La Meuse de ce jeudi 16 juillet, un article signé Aurélie Drion revient sur les mesures de sécurité prises pour l’église de Glons que nous évoquions récemment sur ce blog. Au coeur de l'article, les explications du Bourgmestre Josly Piette.

  • Kanne. David, jeté à l’eau : une pétition a été lancée. Elle a déjà recueilli 3.000 signatures !

    Pont de kanne 2 article.pngDepuis plus d’une semaine, une vidéo choque à juste titre l’opinion publique. On y voit David, un jeune ado liégeois de 15 ans, jeté du pont de Kanne, situé entre Liège et Maastricht, par un groupe de jeunes de son âge. Mais David ne sait pas nager, le crie haut et fort et pourtant, le plongeon est inévitable. Les supplications du jeune glacent le sang et la vidéo a vite fait le tour des médias, qui se sont émus de la situation.

    Parallèlement, Marie-Christine Léonard, une connaissance de la famille, a lancé une pétition sur le site citoyen « Avaaz.org ». Son objectif : conscientiser les jeunes, mais surtout leurs parents, afin que de tels gestes ne soient plus jamais posés. « Je connais la famille de David », explique-t-Pont de kanne 4 article.pngelle. « C’est un garçon gentil comme tout ! Ces jeunes ont profité de sa gentillesse. J’ai été choquée par l’attitude des jeunes, qui se trouvaient sur la berge, et qui se moquaient de voir David en difficulté. Ce que je redoute, c’est que les auteurs, même si on les connaît, s’en tirent sans être punis. Je veux attirer l’attention de la justice, mais aussi des parents. Il faut les responsabiliser. Vous savez, aujourd’hui, on reporte trop souvent l’éducation des jeunes sur l’école et les professeurs. Alors que nous devons être les premiers responsables de ce que nous inculquons à nos jeunes. »

    Et la pétition de Marie-Christine, lancée il y a quelques jours à peine, fait mouche. Hier, à l’heure de boucler cet article, on flirtait avec les 3.000 signatures récoltées.

    « Je ne connaissais pas Avaaz. Mais les objectifs fixés par le site augmentent par palier. Là, je dois atteindre les 3.000 signatures. Ce serait bien que ça monte encore. »

    Une pétition que la Liégeoise voudrait également voir signée par des jeunes.

    « Je suis persuadée que tous les ados ne sont pas à mettre dans le même sac. Pont de kanne 3 article.pngBeaucoup sont responsables et ont été choqués par les agissements de leurs copains. Les généralités sont dangereuses… C’est aussi pour eux que j’ai fait cette pétition, et je compte sur eux avant tout pour la signer. Ce sera alors aux parents de David de voir ce qu’ils veulent en faire. C’est que je veux, moi, c’est une prise de conscience. David aurait pu y rester, c’est très grave ce qui s’est passé. »

    PAS DE COMMENTAIRE AU PARQUET

    L’enquête, quant à elle, poursuit son cours. Le dossier a été transmis au parquet de Tongres, territorialement compétent dans cette affaire qui, pour rappel, se déroule à Riemst.

    Contacté par nos soins, le parquet jeunesse tongrois se refuse pour l’instant à faire tout commentaire sur le dossier. (source La Meuse mercredi 15 juillet 2015)

    Si vous voulez signer la pétition, rendez-vous à cette adresse : http://tinyurl.com/q2qr79w

    Pour revoir la vidéo :

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2015/07/10/david-15-ans-balance-a-l-eau-du-haut-du-pont-de-kanne-l-arti-155994.html 

  • Insolite. A proximité. Rocourt : championnat du monde de courses d’escargots

    escargot.jpgUn championnat du monde de courses d’escargots investira la brasserie « Brasse & Vous » à Rocourt, le 21 juillet prochain.

    Luc De Bruyn, alias «Lucky l’Héliciculteur-Brasseur» ou «l’éleveur de champions» revient à la tête de l’organisation, après le succès de ses précédents championnats dont le dernier remonte à 2010.

    On retrouvera les Petits Gris, très vifs, les Gros Gris, le Blond des Flandres, le Bourgogne (plus endurant) et les Demoiselles. Chaque participant placera son escargot à la base d’une perche verticale de 42,195 cm. A noter qu’un mélange de trèfle, chou et salade améliore les performances.

    Les inscriptions seront ouvertes le jour-même, et les bénéfices distribués à des œuvres caritatives. En récompense: du beurre à l’ail et des recettes de cuisine. L’événement, ponctué d’animations musicales et de dégustations, s’annonce assez festif. (Source La Meuse 15 juil. 2015)

  • A proximité. Vu à Hasselt… (Photos)

    pigeon ramier hasselt 1.jpgAyant été en balade à Hasselt en ce début de mois de juillet, nous avons glané, çà et là, quelques photos. Tout d’abord celle d’un pigeon ramier évoluant en plein centre de la Ville, ce qui n’est pas chose courante. Celle ensuite d’une Galerie qui innove en combinant exposition d’œuvres d’Art et vente de vins de différentes origines. Et enfin, des ruches installées sur des mâts dans les jardins publics du centre-ville.

    Pour découvrir la Galerie Xwineart :

    http://www.xwinexart.be/

    pigeon ramier hasselt 1.jpg

    hasselt 2 expo 3.jpg

    hasselt 2 expo 4.jpg

    hasselt 2 expo affiche.jpg

    hasselt ruche.jpg

    hasselt ruche 2.jpg

  • Glons. Rue provinciale, replacement des dispositifs ralentisseurs. Comble de malheur : un muret s’est brisé en plusieurs morceaux…

    muret brisé 1.jpgCe mardi 14 juillet 2015 matin, durant une manœuvre de replacement des dispositifs ralentisseurs, ô comble de malheur, un muret de béton s’est brisé. Les débris ont été chargés dans le camion de la commune et les travaux se sont arrêtés durant plus d’une heure. A la décharge des ouvriers, à force de placements et de déplacements de blocs en béton, les risques de casses augmentent… Forcément.

    muret brisé 2.jpg

    muret brisé 3.jpg

  • Météo. Gris mais sec…

    météo tempête.jpgAujourd’hui, le ciel sera gris partout dès le matin, mais seules quelques bruines intermittentes seront çà et là observées. L’après-midi, un faible front froid frôlera le nord du pays, où quelques pluies seront à craindre. Sur l’extrême Sud, quelques éclaircies apporteront un peu de couleur dans le ciel gris. Les maxima seront en hausse et atteindront 19 à 22 degrés. La nuit prochaine, la perturbation s’évacuera par le nord-est, emportant les nuages. De larges éclaircies s’imposeront dès lors par le sud-ouest en cours de nuit et le temps sera sec partout. Les minima iront de 12 à 15 degrés.

  • Rue provinciale Glons. Ce lundi matin, tous les dispositifs ralentisseurs ont été enlevés pour permettre le passage de la course cycliste « Le tour de la Province de Liège »

    rue provinciale 13 juillet 2015 1.jpgLe Tour de la Province de Liège, épreuve cycliste pour élites sans contrats et espoirs internationaux passera par la Vallée du Geer aujourd’hui.

    Ce lundi 13 juillet 2015 à l’aube, les équipes de la commune de Bassenge sont intervenues pour procéder à l’enlèvement de tous les dispositifs ralentisseurs disséminés sur toute la longueur de la rue provinciale à Glons. Les murets les plus importants ont été placés sur les trottoirs ainsi que dans la propriété de la ferme Dupuis tandis que les bornes de béton, plus légères, ont été emportées. Le « camion balayeuse » s’est chargé du nettoyage de la voirie. Rue provinciale, c'est la seconde fois que les dispositifs sont enlevés pour permettre le passage d'une course cycliste. Un troisième enlèvement devrait avoir lieu le 26 juillet prochain toujours pour cette même raison.

    rue provinciale 13 juillet 2015 2.jpg

     

    rue provinciale 13 juillet 2015 3.jpg

    rue provinciale 13 juillet 2015 4.jpg

    rue provinciale 13 juillet 2015 5.jpg

    rue provinciale 13 juillet 2015 6.jpg

  • Périmètre de sécurité autour de l’église de Glons : « Attention, chute de pierres ! »

    église glons chute pierres 1.jpgBillet de Regor. Il y a quelques semaines, un périmètre de sécurité a été dressé devant l’église de Glons. Une situation pour le moins interpellante devant l’ampleur de l’investissement consenti, il y a quelques années, pour la restauration de l’édifice religieux. En effet, chacun s’en souvient, le coût des travaux de restauration de l’église fut un véritable gouffre financier pour la commune. Aujourd’hui encore, les finances en ressentent toujours les effets. Au moment des travaux, il se racontait dans les chaumières de Glons que l’église fut construite sur une ancienne zone marécageuse et que la stabilité de l’église serait en cause…

    église glons chute pierres 2.jpgToujours est-il que décision avait été prise par les autorités communales de faire procéder à sa restauration par une entreprise spécialisée (Franki). Plusieurs dizaines de millions de francs belges y avaient été injectés. Et voilà qu’en ce mois de juin 2015, les pierres risqueraient de tomber sur la tête des passants ? Un glontois de souche nous a expliqué : « Dans le quartier, et la canicule que nous connaissons n’arrange pas les choses, le relief du sol subit régulièrement des modifications, en témoignent d’ailleurs certaines façades fissurées. Les nappes phréatiques s’assèchent… » Malgré l’ampleur des travaux et les importants investissements consentis, l’église continuerait-elle à « bouger… » ?

    Toujours est-il que devant l’église de Glons le danger est bien là : «  Attention chute de pierres ! »

    Regor

    église glons chute pierres 3.jpg

    église glons chute pierres 4.jpg

    église glons chute pierres 5.jpg

    église glons chute pierres 6.jpg

    église glons chute pierres 7.jpg

    église glons chute pierres 8.jpg

  • A proximité. 6.000 participants au Beau Vélo de RAVeL à Ans, Juprelle et Awans (photos)

    beau vélo ravel 2.jpgTrès belle opération, ce samedi, à travers les communes d’Ans, Juprelle et Awans. Les célèbres samedis du Beau Vélo de RAVeL y faisaient étape et la balade, sous le soleil, a connu un franc succès, populaire et familial.

    http://www.lameuse.be/1330475/article/2015-07-11/6000-participants-au-beau-velo-de-ravel-a-ans-et-awans-photos

    beau vélo ravel 3.jpg

  • Sécurité alimentaire : les camps scouts échappent au contrôle de l’Afsca

    scouts.pngCantines, marchés, magasins à la ferme, grands et petits producteurs… peu de secteurs échappent à l’œil particulièrement vigilant de l’Afsca.

    Pourtant, à l’inverse, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire ne contrôle pas les camps des mouvements de jeunesse et autres stages de sport qui se déroulent durant les vacances. « L’Afsca n’y va pas car il s’agit d’organisations privées, et temporaires », explique Yasmine Ghafir, porte-parole de l’Afsca. « Nous n‘intervenons qu’en cas de plainte ». C’est ainsi que l’Afsca est descendue la semaine dernière à Vielsalm, dans un camp où des enfants avaient été pris de malaises. Dans un premier temps, on avait suspecté une intoxication alimentaire. Après enquête, leur malaise semble plutôt dû à une insolation…

    FORMATIONS POUR LES CHEFS

    L’Afsca intervient pourtant préventivement par rapport à l’organisation de ces camps, en éditant une brochure intitulée « Pour un camp sans souci alimentaire », dans laquelle se retrouvent tous les conseils de prudence. « En juin, nous envoyons cette brochure, avec les documents relatifs au camp, à tous les responsables de groupe », explique Alexandra Caissy, porte-parole des Guides catholiques de Belgique. « Elle vient compléter notre « carnet de l’intendance », qui suit les recommandations de l’Afsca et dans lequel nous expliquons le respect de la chaîne du froid, et du chaud, comment préparer un repas équilibré, comment gérer la cuisine d’un camp dans un bâtiment, et sous tente… »

    Et avant cela, toutes les fédérations organisent des formations. Et « celle relative à l’hygiène et à la sécurité alimentaire doit absolument avoir été suivie par au moins un des animateurs de chaque camp », explique Geoffroy Crepin, de la fédération Les scouts. « Des formations très pratiques », insiste-t-on du côté des guides, « qui vont de la liste des courses aux intolérances alimentaires, en passant évidemment par le respect de l’hygiène ». (Source La Meuse 10 juillet 2015)

    Voir aussi le site scouts.be en cliquant sur le lien ci-dessous.

    http://www.lesscouts.be/