Google Analytics Alternative

- Page 5

  • Réchauffement climatique : certains oiseaux quittent la Wallonie pour le froid !

    tarier pâtre.jpgProfessionnels et amateurs étudient chaque année la présence des oiseaux en Wallonie. Ce week-end, tous se sont intéressés à l’évolution des oiseaux présents dans nos jardins, où les granivores sont considérés comme en danger. Mais à côté de ces recensements annuels, une vaste étude a été menée pour déterminer l’influence du changement climatique sur les oiseaux de nos régions. Et là encore, on voit que le réchauffement progressif a déjà une influence déterminante sur certaines espèces. Ainsi, le pipit Farlouse, la grive litorne et la pie-grièche grise sont moins présents en Wallonie aujourd’hui. Les populations se déplacent vers le nord-est de l’Europe, où il fait plus froid et plus humide et où les prairies sont moins sèches en été que chez nous. « Le pipit était très présent dans le Condroz où on ne le voit pratiquement plus », note Jean-Yves Paquet, de Natagora.

    Le Tarier pâtre s’est installé. (photo ci-dessus à gauche)

    pipit farlouze.jpg(photo à gauche Pipit farlouze) À l’inverse, certaines espèces prospèrent en Wallonie avec le réchauffement constaté. C’est le cas du tarier-pâtre. « Amateur de prairies mais pas de culture, il s’est raréfié avec l’intensification de l’agriculture jusqu’aux années 80 », précise Jean-Yves Paquet. « Bien qu’on ne soit pas revenu en arrière en la matière, les effectifs du tarier ont quadruplé ces 30 dernières années : l’espèce profite à fond des périodes sèches et chaudes de nos printemps actuels qui lui permettent d’avoir jusqu’à trois nichées par an ! Idem pour l’hypolaïs polyglotte, une sorte de grive qui était totalement absente de notre pays avant 1979 : originaire d’Espagne et du sud de la France, elle est désormais bien répandue dans le sud du pays, notamment en Lorraine et en Famenne.» « Il est délicat de dire que le réchauffement est la seule raison de cette évolution », tempère le spécialiste. « Il existe en effet des contre-exemples comme le serin finch, très commun dans le sud de l’Europe et qui est en inquiétante régression chez nous. Cela tient à sa nourriture favorite, graines des mauvaises herbes des jardins et des friches, qui se raréfient chez nous ». Mais l’étude à grande échelle tend à prouver que le réchauffement climatique a un effet direct sur les oiseaux de Wallonie.

    Source La Meuse de ce mardi 3 février 2015 Un article de M.Royer

    pie grièche.jpg(photo à gauche ) pie-grièche grise

    Sources photos Wikipedia. « Lanius excubitor 1 (Marek Szczepanek) » par Marek Szczepanek — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lanius_excubitor_1_(Marek_Szczepanek).jpg#mediaviewer/File:Lanius_excubitor_1_(Marek_Szczepanek).jpg

    « European stonechat2 » par J. Malik Jmalik — English wikipedia. Originally uploaded 12:58, 6 May 2007 (UTC) by Jmalik (talk • contribs).. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:European_stonechat2.jpg#mediaviewer/File:European_stonechat2.jpg

  • Hier, petite averse de neige sur la Vallée du Geer. L’occasion de prendre quelques photos…

    emael sous neige 2.jpgCe lundi 2 février 2015, aux alentours de 16h00, une petite averse de neige s’est abattue sur la Vallée du Geer. L’occasion de prendre quelques photos du village d’Emael…

    regor photography,photos regor,regor,emael,village d'emael

    regor photography,photos regor,regor,emael,village d'emael

  • De nouveaux quais en gare de Glons pour éviter les accidents

    nouveau quai gare de glons.jpgUn nouveau quai à Glons pour qu’on ne traverse plus les voies n’importe comment.

    Neuf morts et sept personnes grièvement blessées : malgré une campagne d’information « choc », de trop nombreux inconscients ont encore traversé les voies ferrées durant l’année 2014. Pourtant, on ne peut pas dire qu’Infrabel reste inactif. Car en plus d’informer, le gestionnaire du réseau ferré réalise régulièrement des travaux pour tenter de faire diminuer ces comportements gare de glons.pngdangereux. C’est le cas à Glons.

    La suite dans votre journal La Meuse de ce mardi 3 février 2015

  • A proximité. Milmort : 100 emplois dans les locaux de l’ex Colgate-Palmolive…

    jost groupe.pngLes anciens locaux de l’entreprise Colgate-Palmolive ont désormais un nouveau propriétaire. Le site, qui était vide depuis l’annonce de la délocalisation des activités, sera bientôt occupé par la société logistique Jost Group. Entre 100 et 120 emplois pourront être recréés.

    La suite dans votre journal La Meuse de ce lundi 2 février 2015

  • Ce 2 février on fête la Chandeleur…

    crèpes.jpgOrigine et signification de la Chandeleur

    La Chandeleur est une fête chrétienne célébrée tous les 2 février, soit 40 jours après Noël. Le terme de Chandeleur vient de « fête des chandelles », lui-même traduit du latin festa candelarum. Il s'agit pour les fidèles de célébrer le fait que « Jésus est lumière », ainsi que la pureté de la vierge Marie.

    En effet, la Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple, la tradition juive voulant que chaque premier né mâle de la famille soit amené au Temple 40 jours après sa naissance afin d'être consacré au seigneur. Cette durée de 40 jours correspond à la période durant laquelle les mères étaient considérées comme impures par la loi juive après leur accouchement, interdiction leur était donc faite de se rendre sur un lieu de culte. Une fois ce délai écoulé, les mères pouvaient se rendre au temple afin d'y effectuer un sacrifice animal et recouvrer ainsi leur pureté.

    La Chandeleur dans la culture populaire : les crêpes

    Aujourd'hui, comme Mardi Gras, cette fête est associée aux crêpes que l'on cuisine à cette occasion. Tradition que l'on fait remonter à la coutume de distribuer des galettes aux pèlerins venant à Rome, ou plus simplement, pour se rappeler que la fin de l'hiver approche et que l'on a encore des réserves de nourriture. Cette pratique associant fête des Lumières à la consommation d'un dessert « gras » se retrouve aussi dans la tradition juive qui consiste à manger des beignets lors de la fête de Hanoucca (fête des Lumières du judaïsme).

    De plus, lorsqu'on cuisine la première crêpe, il est courant de la faire sauter plusieurs fois de suite afin de conjurer le mauvais sort pour l'année à venir. Une vieille tradition rapporte que les paysans avaient coutume de le faire en tenant une pièce de monnaie dans la main gauche (un louis d'or pour les plus riches) afin d'attirer sur eux bonheur et prospérité..

    (photo Wikipedia) (Source http://icalendrier.fr/)

     

  • Autodérision. Le dessin du jour… par Regor

    Autodérision… Voilà :

    dessin planning 1.jpg 2.jpg3.jpg

  • 5 000 emplois en vue à Liège Airport !

    liège airport.pngNouvelles compagnies, nouvelles zones d'activité économique, et toujours plus de clients... Tout autour de son airside area, le premier aéroport cargo de Belgique va créer plusieurs milliers d'emplois. Comment décrocher un emploi dans l'aérien ou la logistique ?

    Depuis le 29 mai, Liège Airport compte un nouvel occupant : ANA Airline Management. Cette compagnie aérienne africaine cargo opère cinq vols réguliers par semaine, auxquels s'ajoutent des vols charters et liège airport 2.pnghumanitaires ponctuels. Avec Ethiopian Airlines, AV Cargo et Qatar Airways, ANA Airline est la quatrième compagnie aérienne africaine à s'implanter à Liège. Près de 80 emplois directs et 200 indirects devraient être créés, à terme. Ces postes de travail se concentrent au sein de la société Lachs qui s'occupe de la manutention des opérations de la compagnie aérienne. Spécialisé dans le fret, l'aéroport liégeois voit transiter par ses pistes des avions-cargos chargés de poissons, de fleurs ou de courrier mais, depuis quatre ans, Lachs s'est aussi fait une réputation dans le milieu équestre. L'année dernière, elle a transporté 700 chevaux de compétition en trois semaines. Le transport de chevaux est un business très particulier, explique Fabrizio Giancola, DRH de la société. Il nécessite une chaîne logistique bien rodée. On fait plusieurs charters par an, 60 à 70 chevaux par vol et sans aucun incident, ce qui est très important quand on sait que la valeur moyenne de ces chevaux tourne autour du million d'euros. Avec l'arrivée d'ANA Airline, 52 personnes ont déjà été engagées. Des manutentionnaires et des caristes, mais aussi des employés opérationnels, chargés de superviser le chargement des avions, le tonnage, la sûreté et l'administration interne. Actuellement, on refait une réserve de recrutements. Mais on recherche surtout des gens opérationnels, avec la passion du métier, indique Fabrizio Giancola. Un plan de formation est toutefois prévu en interne, de manière à rendre les nouvelles recrues autonomes en un mois. (Source Référence.be)

    Qui sont les employeurs qui embauchent à Liège ?

    A découvrir ici :

    http://www.references.be/carriere/evoluer/technologie/5-000-emplois-en-vue-a-Liege-Airport#.VAfHy4xqcN4.facebook