Google Analytics Alternative

- Page 2

  • Bassenge. Daddy K à la salle la Passerelle : la soirée à ne pas manquer ce vendredi 29 mars !

    dj daddy k affiche.jpgLe célèbre DJ « Daddy K » sera à « La Passerelle » 29 mars prochain, pour une soirée exceptionnelle.

    En voici le programme :

    Daddy K (The Legend, Europe Best Dj Show, Support ACT Rihanna, 50 Cent, Radio Contact R'n'b)

    Jona B. (Party Fun - Oh Oui - Barocco Terrazza…)

    Fox (Nunu Club, Festimix,…)

    Biss (LE Bona, La Cueva,...)

    Jona O. (Xstyle)

    D-Frey

    ECO (GPS, Le Rallye Visé,…)

    NoisyBoy

    daddy k article.png

    Préventes dispo Prix :6€

    La friterie du parc @ Hermée

    Au gout du Jour @ Haccourt

    Le croq Midi @ Roclenge

    Antalya @ Visé

    Prix d’entrée sur place 8€

    Spécial Dj Will's and Jona O. Birthday!!! Fiestaaaaaa

    Sécurité assurée

    Espace extérieur couvert et chauffé pour nos amis fumeurs

    Sound and Lights by Xstyle

    Lazer, CO2 and Fire

  • Le chihuahua a été retrouvé ! Il avait été perdu à Bassenge le 21 mars dernier…

    chiuwawa1.jpgSuite à la demande de la voisine (Christel)  d’une bassengeoise qui avait perdu son chien le jeudi 21 mars rue Vinave, nous avions fait paraître très rapidement un avis de recherche sur ce blog.  Nous avions demandé à nos lecteurs et lectrices de partager l’info un maximum et tous les leviers étaient activés (Facebook, etc..). Aujourd’hui, nous pouvons crier « Victoire ! » : le petit chihuahua a été retrouvé !

    En effet, hier dans l’après-midi (25/03), nous avons reçu un mail qui nous signalait que le petit chihuahua avait été recueilli à Haccourt et qu’il était en bonne santé.

    chihuahua mail.pngNous avons donc ainsi pu mettre les personnes en contact directement.

    Et ainsi, une histoire qui finit bien.

    En quelques mois, nous pouvons donc avoir la fierté de dire que grâce au blog de Bassenge, quatre chiens perdus ont ainsi retrouvé leurs propriétaires (+ un petit chat).

    chiuwawa2.jpgPour s’avérer efficace, nous n’insisterons jamais assez sur la rapidité que demande la distribution de l’avis de recherche. Aussi, dès qu’un chien est disparu, faites-nous parvenir tous les renseignements le plus rapidement possible. Nous remercions toutes les personnes qui, en partageant les avis de recherches, ont contribué à retrouver les chiens disparus sur la commune de Bassenge.

     

  • La commune de Bassenge confrontée à un problème de chats errants.

    chat errant 5.jpgA la demande d’une dame wonckoise bénévole active dans le domaine du bien-être animal, nous nous sommes rendus, mercredi dernier dans l’après-midi, dans un des villages de la Vallée du Geer. Nous y avons rencontré de braves personnes victimes d’un afflux massif de chats errants. Depuis plusieurs années, les chats viennent trouver refuge dans leurs installations au centre d’un site agreste situé à quelques encablures de leur habitation. Pour nous, difficile de dénombrer les chats tant ils sont nombreux mais, selon notre guide Maud, ces chats de tous âges devraient être une bonne vingtaine à être disséminés, à l’intérieur des remises et du hangar et autant à évoluer à l’extérieur sur l’ensemble du site.

    Sur leur propriété, une quarantaine de chats errants… Ils vont, ils viennent…

    La dame explique : « Cela fait plusieurs années que le phénomène a commencé. Les chats errants se réfugient dans le hangar et les petites remises situées sur notre site. Ce lieu est devenu leur point d’attache. Je ne vais pas les laisser là, comme ça. Alors, tous les jours, je vais leur donner à manger et à boire, je les soigne, je leur apporte un peu d’affection. Je leur ai donné des noms. Pas à tous, car vous savez, ils sont trop nombreux et  ils vont, ils viennent… Il y en a deux qui sont ici depuis près de 8 ans certainement, mais je ne peux leur donner un âge, car je ne sais pas l’âge qu’ils avaient lorsqu’ils se sont installés ici… Dans quelques jours d’autres femelles, plus jeunes, vont encore mettre bas.

    chat errant 12.jpgMaud et Gina, de très gentilles personnes habitant la région (membres bénévoles association de bien-être animal), viennent souvent nous rendre visite et nous donner un coup de main car, mon mari et moi avançons en âge, et il nous est de plus en plus difficile de maîtriser la situation… d’autant qu’elle ne fait qu’empirer. Pour se débarrasser de leurs chats ou chatons, certaines personnes vont même jusqu’à les déposer durant la nuit  aux abords de notre site ! Pour nous, la situation est intenable. Trop, c’est trop. Nos installations n’ont pas fonction de refuge pour chats errants ! Nous craignons pourtant que cela ne se dise…

    Et subvenir aux besoins de tous ces chats nous coûte.  Certains sont malades, leur état nécessite la prise de médicaments.

    « Notre site n’est pas un refuge pour chats errants ». Devant la surpopulation de chats errants, sensibiliser la population et stériliser les chats sont les seules parades.

    La dame poursuit : « Pour arrêter le phénomène, il faudrait faire stériliser les chats, mais à 150 euros l’opération chez le Vétérinaire, pour nous, c’est inabordable ! J’ai déjà téléphoné plusieurs fois à la commune de Bassenge pour signaler le problème, aucune suite n’a jamais été donnée. J’espère vraiment que votre article pourra conscientiser les autorités communales et qu’une solution soit enfin trouvée… » 

    Nous ne pouvons également que l’espérer car, sur la commune de Bassenge, les deux bénévoles Maud et Gina ont déjà été appelées à la rescousse pour d’autres cas de surpopulation de chats errants.

    Note : Un projet d’arrêté royal (juin 2012) s'adresse aux communes, qui devront prévoir un point de contact permettant aux habitants de signaler les chats errants.

    montage chats errants.jpg

    Le dossier.

    En Belgique, le problème des chats errants est devenu assez récurrent. Alors, comment le maîtrise-t-on ?

    Nous vous invitons à lire, ci-dessous, tout d’abord l’article relatif aux projets de lois visant à endiguer la croissance de la population féline (juin 2012) et ensuite, celui de Gaïa.

    Bientôt un plan de stérilisation obligatoire des chats domestiques ?

    (Sources 8 juin 2012 source RTBF et Belga)

    8 juin 2012. Le Conseil des ministres a approuvé vendredi deux projets d'arrêté royal relatifs au plan pluriannuel "Chats", qui prévoient la stérilisation des félins domestiques en plusieurs phases.

    Le projet vise à endiguer la croissance de la population féline, qui augmente annuellement de 6%, explique la ministre de la Santé Laurette Onkelinx, en charge du Bien-être animal.

    Cette augmentation entraîne une surpopulation dans les refuges ainsi qu'une prolifération de chats errants, qui augmentent le risque de propagation de maladies contagieuses (la leucose, le sida félin, le coryza, la péritonite infectieuse féline ainsi que des zoonoses telles que la toxoplasmose, la teigne et la rage).

    Un arrêté royal approuvé vendredi constitue le fondement légal du Plan pluriannuel élaboré par le SPF Santé publique.

    A partir du 1er septembre 2012, tous les chats se trouvant dans un refuge belge devront être stérilisés, identifiés et enregistrés avant de pouvoir être adoptés.

    L'adoptant peut toutefois conclure un contrat avec le refuge jusqu'au 1er mars 2013 et choisir un vétérinaire de son choix pour la stérilisation, dans les six mois qui suivent l'adoption. Un tel contrat est encore possible jusqu'au 1er mars 2014 pour les chats âgés de moins de six mois au moment de l'adoption.

    A partir du 1er septembre 2014, cette mesure sera étendue aux éleveurs et aux particuliers. Il faudra alors que chaque chat soit stérilisé, identifié et enregistré avant d'être vendu ou donné. Seuls les chats destinés à un élevage agréé ou à des personnes à l'étranger pourront encore être vendus sans avoir été stérilisés au préalable.

    Signaler les chats errants…

    Un second arrêté royal s'adresse aux communes, qui devront prévoir un point de contact permettant aux habitants de signaler les chats errants, de manière à ce que ceux-ci puissent être capturés, stérilisés, relâchés ou, le cas échéant, euthanasiés.

    Les communes devront veiller à ce que les chats errants stérilisés soient nourris et puissent s'abriter en cas de conditions climatiques extrêmes. Elles devront tenir certaines données en ce qui concerne leur politique à l'égard des chats errants en remplissant un formulaire prévu à cet effet.

    Un grand nombre de refuges et d'associations de protection des animaux organisent d'ores et déjà des campagnes de stérilisation et de sensibilisation. C'est dans ce cadre que sera lancée la campagne "L'été du chat" le 14 juin prochain.

    Sur les 35 000 chats recueillis dans les refuges l'an dernier, 12 000 ont dû être euthanasiés, soit 2000 de plus qu'en 2010.

    En janvier dernier, les sociétés protectrices des animaux (SPA) avaient tiré la sonnette d'alarme, dans l'attente du plan "Chats" du SPF Santé publique, dont la mise en œuvre avait été retardée par la chute du gouvernement en 2010.

    Le plan bénéficie par ailleurs du soutien de l'association de protection de la nature Natagora, qui y voit aussi une manière de contenir le nombre de plus en plus élevé de petits rongeurs, oiseaux, lézards, etc, tués par des chats errants ou domestiques de plus en plus nombreux.

    Belga

    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_bientot-un-plan-de-sterilisation-obligatoire-des-chats-domestiques?id=7783592

    La Belgique compte 92 échevins du bien-être animal…

    En Belgique, une ville ou commune sur six (environ 16 %) dispose d'un échevin du Bien-être animal. Depuis les élections communales d'octobre 2012, notre pays compte ainsi 92 échevins portant cette compétence dans leurs attributions. C'est 33 % de plus (+56%) que pendant la législature précédente. En Wallonie, 21 administrations locales ont un échevin du Bien-être animal dans leurs rangs, dont un dans la Communauté germanophone (plus précisément à Eupen). C'est ce qui ressort d'une enquête de l'association de défense des animaux GAIA.

    En Wallonie/Bruxelles-Capitale

    Par province, les échevins menant une politique locale de bien-être animal sont au nombre de 9 dans le Hainaut, 5 dans la province de Liège, 4 dans le Namurois, 2 dans le Brabant wallon et 1 dans le Luxembourg. C'est également le cas de 2 communes de la Région de Bruxelles-Capitale (Ixelles et Molenbeek-Saint-Jean).

    En Flandre

    Trois provinces – celles d'Anvers, du Limbourg et du Brabant flamand – disposent d'un député du Bien-être animal. Et près d'une administration locale sur quatre compte un échevin du Bien-être animal au sein du Collège du Bourgmestre et des Echevins (69, soit 22 %).

    Progrès

    Michel Vandenbosch, le président de GAIA, commente : « Nous avons mené campagne avant les élections communales pour que davantage d'échevins du Bien-être animal soient nommés. Ceux-ci peuvent ainsi mener à un niveau local une politique de bien-être animal digne de ce nom, permettant par exemple de réduire de façon respectueuse la surpopulation des chats errants. Notre campagne a permis d'amener des avancées. »

    Liste à allonger

    Par ailleurs, il est possible que d'autres échevins du Bien-être animal s'ajoutent à la liste dans le courant de la législature. « C'est certainement nécessaire en Wallonie et à Bruxelles, et nous continuerons à le demander », conclut Michel Vandenbosch.

    Source : http://www.gaia.be/fr/actualite/la-belgique-compte-92-chevins-du-bien-tre-animal 

    chat errant 8.jpg

    chat errant 11.jpg

    chat errant 7.jpg

  • Glons. 13ème chasse aux œufs le dimanche 31 mars… Pensez à y inscrire vos enfants dès aujourd’hui…

    chasse oeuf.jpgLe dimanche 31 mars à 12h00 précises, aura lieu la 13ème chasse aux œufs à Glons dans le bois propriété de Mr et Mme Dallemagne-Palmers Thier Saint-Laurent. Cette grande chasse aux œufs s’adresse aux enfants de 1 à 12 ans. Les organisateurs insistent sur la ponctualité (12h00 pile) afin que tous les enfants puissent prendre le départ de la chasse en même temps.

    Ce sont de nombreux donateurs et sponsors qui permettent la mise sur pied de cette chasse aux cocognes qui, cette année, sera menée aux œufs de Pâques traditionnels mais également à diverses friandises. Les enfants de la chambre 57 de l’Hôpital de la Citadelle (service d’oncologie) bénéficieront, eux aussi, du butin de cette chasse aux « Cocognes » qui leur seront distribués le lundi 1er avril.

    Afin d’éviter tout gaspillage, il est demandé aux candidats participants de bien vouloir rentrer un bulletin de participation (voir ci-dessous) à imprimer et à déposer auprès de Q.Polard, rue Lulay, 44 à 4690 Glons (boîte aux lettres) avant le 27 mars !

    ------------------------------------------------------

    Inscription à la chasse aux œufs de Glons Pâques 2013

    Nom de famille :

    Nombre d’enfants âgés de 1 à 6 ans :

    Nombre d’enfants âgés de 7 à 12 ans :

     

    Illustration : papier-ciseaux-cailloux.blogspot.com

  • A proximité. Les étrusques débarquent au Musée Gallo-romain de Tongres…

    étrusques bandeau plus petit.pngMettre le lointain passé à la portée de tous, c’est le pari du Musée gallo-romain de Tongres. Cette fois, ce sont les Étrusques qui débarquent.

    On a déjà dit tout le bien que l’on pensait du Musée gallo-romain de Tongres. Bien conçu, bien pensé, offrant depuis sa rénovation une scénographie particulièrement efficace (entre autres pour les plus jeunes), il propose aussi chaque année une exposition temporaire de haut niveau. Après celle consacrée au site antique de Sagalassos (en Turquie) qui a attiré, l’année dernière, quelque 150 000 visiteurs, place cette année aux Étrusques et à leur «storia particolare».

    Toscane vient du nom latin des Étrusques

    «C’est une exposition réalisée en collaboration avec Leyde et Amsterdam, explique Anne Bourgeois qui fait partie de l’équipe pédagogique du musée, elle a déjà été montrée aux Pays-Bas, mais l’exposition belge est très différente. Par la scénographie et le point de vue.»

    En effet, aux Pays-Bas c’est particulièrement l’égalité entre hommes et femmes dans la société étrusque qui était mise en avant. A Tongres, c’est plutôt les échanges entre cette civilisation et les autres.

    étrusques illustration.pngTrès didactique, l’exposition commence d’abord par une évocation de ces Étrusques, peuple qui occupait un territoire correspondant à la Toscane, une partie de l’Ombrie et du Latium actuels. Le nom Toscane dérive d’ailleurs du nom latin des Étrusques.

    On ignore encore quelles sont les origines des populations qui vont former le peuple étrusque. Au début, ce sont de petites communautés qui vivent d’agriculture, de chasse, de pêche et d’élevage. Mais bientôt, des communautés plus importantes et des villes vont naître. Entre 750 et 500 avant Jésus-Christ, la civilisation étrusque est à son apogée.

    Ce sont ces années qui constituent le fil conducteur de l’exposition. À ce moment de l’histoire, les Étrusques ont en effet développé une civilisation importante. La découverte de métaux (cuivre, argent, mercure, étain etc.) dans son sous-sol a provoqué l’essor d’une riche aristocratie.

    Une classe sociale supérieure qui va nouer des contacts et multiplier les échanges avec les deux autres grandes civilisations méditerranéennes de l’époque, les Grecs et les Phéniciens (Liban et Syrie). D’autant que les Étrusques sont également des navigateurs nés et qu’ils ont de nombreuses relations commerciales via la Méditerranée.

    Ces échanges commerciaux mais aussi les brassages culturels et techniques dus à l’immigration vont influencer la civilisation étrusque sans jamais l’absorber. Elle gardera toujours sa singularité.

    Ainsi, les menuisiers, potiers, peintres, sculpteurs et orfèvres de Grèce et du Proche-Orient viennent s’installer en Etrurie et vont inspirer les Étrusques. Mais en même temps, ces derniers ne vont jamais négliger leurs propres traditions. Leur culture sera marquée par ces influences extérieures mais renforcera ses propres particularités.

    La première grande civilisation italienne

    Poteries, bijoux, vie sociale et culturelle, rites funéraires… De très belles pièces venues des Pays-Bas, d’Italie, du Vatican mais aussi du Cinquantenaire à Bruxelles montrent la richesse de cette première grande civilisation italienne. On y découvre, entre autres, de superbes bijoux en or fabriqués selon les techniques de granulation et de filigrane introduites par les Phéniciens et perfectionnées par les Étrusques.

    Des bornes interactives, des films émaillent le parcours, le rendant très vivant. De quoi découvrir un pan important de notre passé européen en s’amusant. Le propre d’une bonne expo historique finalement!

    Informations pratiques ici :

    http://gallo-romeinsmuseum.be/expositions_temporaires/les-%C3%89trusques---una-storia-particolare/informations-pratiques

    (Sources L’avenir et site Musée Gallo-romain de Tongres )

    étrusques bandeau.png

     

  • Avis ! Disparu ce jeudi 21 mars à Bassenge Chihuahua noir

    chiuwawa.jpgDisparu ce jeudi 21 mars à Bassenge chihuahua noir et blanc avec un peu de brun. Il a été vu pour la dernière fois jeudi 21/03 vers 17h15 dans la rue Vinave , il se dirigeait vers la rue de la paille ... Il répond au nom de : ARTHUR et a une tache de peinture blanche sur l'oreille droite . Pourriez vous partager ce message ! Merci

    chiuwawa 2.jpg

    chiuwawa.jpg

  • La neige est de retour... A quoi doit-on s'attendre pour la semaine à venir...?

    PHOTO neige illustration.jpgLe printemps se fait attendre et la neige refait son apparition. En région liégeoise, elle a déjà commencé à tomber et une couche de quelques centimètres recouvre le sol en certains endroits. La prudence est de mise sur les routes.
    Des précipitations hivernales (pluies verglaçantes et faibles chutes de neige) étant prévues samedi matin sur l’ensemble de la Wallonie, et cela pouvant rendre localement les routes glissantes, la Cellule d’Action Routière a été activée, indiquait vendredi soir le centre régional de crise de Wallonie.

    La vigilance est renforcée et la situation sur le réseau routier fait l’objet d’un suivi régulier afin de prendre toutes les mesures adéquates, indique le communiqué. À l’heure actuelle, aucune mesure de restriction relative à la circulation des poids lourds de plus de 13 mètres n’est envisagée.

    Tous les moyens en personnel et en matériel sont mobilisés pour assurer au maximum la sécurité des usagers et maintenir de bonnes conditions de circulation sur les voiries régionales, selon le centre régional de crise. Il est recommandé à tous les usagers de rester prudents et vigilants s’ils doivent prendre la route samedi matin.

    Les prévisions

    Dimanche, les nuages seront toujours épais avec des chutes de neige locales et un vent glacial et mordant toujours en provenance de l’Est. Les minima se situeront entre 0 et -5 degrés. La neige et le gel pourraient favoriser l’apparition de verglas par endroits.

    Dimanche, ni les nuages ni la neige ne devraient quitter le pays. Le vent non plus ne faiblira pas et sera toujours glacial et de secteur est. Les maxima atteindront -2 degrés sur les hauteurs ardennaises et environ 2 degrés ailleurs.

    La première moitié de la semaine prochaine sera relativement sèche avec des périodes ensoleillées et un vent puissant venant de l’Est. Le mercure plongera à nouveau pendant la nuit et la matinée (de -3 à -8 degrés). En journée, il ne remontera pas au-dessus des 3 degrés, une température anormalement basse pour la période de l’année. La nébulosité augmentera lors de la seconde moitié de la semaine, avec un réchauffement progressif probable de la température

    Illustration : photo Maryline Duchateau

  • Eben-Emael. Tambours pour la paix ce jeudi 21 : le reportage.

    tambours paix 1.jpgCe jeudi 21 mars, les élèves des écoles Saint-Joseph et de la Fédération Wallonie-Bruxelles d'Eben-Emael ont participé à la journée mondiale des " Tambours pour la Paix "
    C'est ainsi qu'une centaine d'enfants d'Eben-Emael se sont retrouvés à 11h30 sur le parvis de l'église du village pour chanter, lire des textes ou encore jouer du tambour, des maracas et autres trompettes.
    Il s'agit-là d'un événement qui trouve écho auprès de milliers d'enfants à travers le monde dans le but de sensibiliser un maximum de personnes aux horreurs de la guerre mais aussi et surtout au maintien de la paix.
    Robert Garcet, Architecte constructeur de la tour d'Eben-Ezer, n'aurait d'ailleurs pas renié cette initiative puisqu'il a écrit sur le drapeau flottant fièrement au sommet de sa tour un verset du prophète Esaïe (chapitre 2, verset 4) : " De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l'épée contre une autre et l'on n'apprendra plus la guerre."
    Cette action citoyenne a permis aux enfants de prendre conscience de l'absurdité de la guerre et du bonheur de connaître la paix.
    Les deux écoles se sont d'ores et déjà donné rendez-vous pour l'année prochaine.

    tambours paix 4.jpg

    tambours paix 3.jpg

    tambours paix 2.jpg

     

  • La petite pause humour du samedi : de folles traductions...

    traduction folle.jpgLe traducteur fou a encore frappé. Cette fois, il a fait fort. Voici les traductions qui apparaissent sur différents emballages de produits. Un vrai régal humoristique...

    A gauche, du riz brun 100 % blé entier ! Ci-dessous, des suggestions de préparations et, plus bas, quelques conseils de lavage.

    traduction folle 3.jpg

    traduction folle 2.jpg

  • En balade à Eben… Une invitation à prendre des chemins de traverse..

    eben église.jpgComme chaque année depuis plus de 25 ans, la salle St-Georges d’Eben vous convie à la marche ADEPS qu’elle organise le dimanche 24 mars 2013.

    Les parcours fléchés de 5, 10, 15 et 20 km vous feront découvrir les richesses, souvent ignorées, de la Vallée du Geer ebenoise.

    Les départs se font de 8 à 15 heures à la salle St-Georges (100 m plus loin que l’église d’Eben). Petite restauration, bières spéciales.

    Infos : 04/286.28.54 ou aladethise@voo.be

  • Liège. Ce week-end, le Collège Saint-Servais fête ses 175 ans !

    collège saint servais illustration.pngIl a formé Pierre Harmel, Philippe Bodson, Simenon…

    Il a formé des dizaines de milliers d’élèves dont plusieurs dirigeants de ce pays. Même s’il s’en défend, il a toujours eu la réputation d’école élitiste, formé par les pères jésuites. Il fête ce week-end ses 175 ans d’existence. De nombreux étudiants bassengeois fréquentent ce plus vieux Collège de Liège. Il nous paraissait donc normal que Bassenge Sudinfo se joigne à cette anniversaire en diffusant l’information sur Bassenge.

    Découvrez l'article complet ici ou en cliquant sur l'illustration :

    175 ans du collège Saint Servais.pdf

    collège saint servais illustration.png

  • Il avait braqué le Spar à Glons. La Police le cueille alors qu’il braquait la bijouterie Bens à Tilff.

    spar braquage.jpgFayçal (prénom d’emprunt) a 16 ans, il est originaire de Herstal. Ce mardi, lui et un complice âgé de 17 ans, résidant à Liège, ont volé une voiture pour ensuite braquer la bijouterie Bens située à Tilff, au niveau de l’avenue Laboulle. Les deux auteurs étaient munis d’armes factices.

    Voir la suite dans votre journal La Meuse de ce vendredi 22 mars 2013

  • Un Glontois dans l’enfer de Djibouti…

    glontois djibouti simon.pngVendredi, Simon Moureau (31), un Glontois professeur à Djibouti, un petit pays francophone de la Corne de l’Afrique, a participé au semi-marathon de la capitale djiboutienne. Récit de cette aventure de 21km sous le soleil africain. Source La Meuse 20 mars 2013)

    glontois djibouti.png

  • Glons : la pire des gares de la Basse-Meuse. Voici l'article complet.

    gare de glons l'article.pngGlons : la pire des gares de la Basse-Meuse. Voici l'article complet signé Damien Malvetti qui est paru dans le journal La Meuse d'hier 20 mars 2013. Rectificatif cependant : le projet REL est prévu pour 2018 et non 2014.

    gare de glons l'article.png