Google Analytics Alternative

- Page 3

  • Montagne Saint Pierre : 25 arbres fruitiers seront bientôt plantés…

    arbres-fruitiers.jpgLa Montagne Saint-Pierre va compter un nouveau verger. L’entreprise CBR va ainsi sponsoriser la plantation de 25 arbres fruitiers haute tige. Cette plantation s’inscrit dans le cadre du projet « Ruban fleuri » qui a pour but de créer de nouveaux vergers d’arbres fruitiers dans l’ensemble de l’Euregio Meuse- Rhin et de réintégrer la nature dans son contexte historique.

    La suite de l’article dans le journal La Meuse de ce samedi 19/01/2013

    Ou ici :

    http://pdf.lameuse.be/pdf/index.php?date=2013-01-19&edition=BASM&book=BASM_1&page=12&op=preview

  • Insolite. Une vidéo de sangliers traversant la Meuse à la nage !

    sangliers.jpgAprès la vidéo des chevreuils évoluant dans la campagne glontoise, voici l’étonnante vidéo de sangliers traversant la Meuse à la nage.

    En effet, il y a quelques jours en amont du pont de Wépion (jambes), des passants ont eu la surprise d’assister à la traversée de la Meuse par une horde de sangliers.

    Les animaux ont poursuivi leur chemin pour se rendre dans les bois de Dave en traversant la ligne de chemin de fer Namur-Dinant puis la grand-route. En peu de temps, cette vidéo a été partagée des milliers de fois sur Facebook… A vous de partager cet article... !

    (Source Facebook)

  • Bassenge : 230 m2 de plus pour l’Aldi. Vu son succès, la surface commerciale veut s’agrandir…

    aldi bassenge photo pierre neufcour.pngOuvert depuis à peine un peu plus de quatre ans, l’Aldi de Bassenge est déjà victime de son succès. Une demande d’extension vient donc d’être déposée sur la table du collège communal. Et certains seront déçus, il n’y aura toujours pas de boucherie.

    Pour une fois, ce n’est pas à cause d’un braquage ou une tentative de hold-up que l’Aldi de Bassenge fait parler de lui. Cette fois, c’est plutôt pour une bonne nouvelle. Ouvert dans le courant de l’année 2008, la grande surface devrait déjà s’agrandir.

    S’étendant actuellement sur un peu plus de 1.000 m2, Aldi souhaite lui ajouter 230 m2. Une extension qui serait réalisée à l’arrière du bâtiment.

    « Elle concernerait tant la partie magasin que la partie stockage », précise Fabienne Heptia, échevine de l’Urbanisme. « Et il n’y aura toujours aucune boucherie, respectant ainsi l’accord que nous avions passé lors de la législature précédente, lorsqu’Aldi a voulu venir s’implanter chez nous ».

    Les autorités communales ont en effet souhaité privilégier les bouchers déjà implantés dans la Vallée du Geer. « Et puis, il y en a aussi déjà une à l’Intermarché. Ça aurait fait beaucoup ». Et si cette extension est plutôt une bonne nouvelle, difficile d’en connaître la raison exacte, ni les chiffres de fréquentation du magasin et encore moins le nombre d’emploi qu’elle pourrait créer. La société n’a en effet pas voulu communiquer sur le sujet. Mais avant d’arriver à l’agrandissement, Aldi doit obtenir les autorisations.

    Une demande depermis d’urbanisme vient ainsid’être introduite. L’enquête publique a démarré ce mercredi et se clôture le 31 janvier. Le dossier peut être consulté auprès du service de l’urbanisme (38, rue du Frêne à Boirs) tous les jours ouvrables de 8h30 à 12h ; le vendredi de 15 à 18h et le samedi 26 janvier de 10 à 12h.

    Quatre ans au moins pour aboutir…

    C’est en 2004 qu’Aldi avait décidé d’ouvrir un magasin à Bassenge, rue Royale. Mais s’inscrivant dans un projet plus vaste, comprenant également deux immeubles à appartements et d’autres surfaces commerciales, le projet, porté par Benelux Masterbuilders, avait été une première fois refusé.

    Revu à la baisse et répondant aux différentes exigences de la commune, le projet avait finalement été autorisé à la fin de l’année 2005. Et si les travaux démarraient en 2006, ils ont rapidement été arrêtés durant de longs mois. Un des vendeurs de la société BMB, chargé de la commercialisation du projet, avait en effet été arrêté pour faux et usage de faux, alors que plusieurs acomptes avaient déjà été versés. BMB a alors décidé d’abandonner le projet, qui ne sera repris que plusieurs mois plus tard par une société de Malines.

    Ce n’est que finalement qu’en 2008 pour l’Aldi et 2011 pour les autres immeubles que les travaux seront terminés. Espérons que l’extension ne connaîtra pas autant d’aléas.

    (Source La Meuse 17/01/2013 Aurélie Drion)

  • Les mandataires et les membres de Parti socialiste de Bassenge vous invitent pour vous présenter leurs vœux pour 2013… Le Ministre Marcourt a confirmé sa présence à la soirée…

    parti socialiste de bassenge meilleurs voeux.jpgLes mandataires et les membres de Parti socialiste de Bassenge vous invitent le mercredi 23 janvier dès 18h00 pour vous présenter leurs vœux pour 2013. Cette soirée se déroulera en toute convivialité à la Salle les Amis Unis à Eben-Emael et chacun et chacune est bienvenu.

    Le Ministre Jean-Claude Marcourt rehaussera cette manifestation de sa présence.

    Il vous est demandé de bien vouloir confirmer votre présence par mail à :

    pierre.laruelle@teledisnet.be ou edmond.lagasse@teledisnet.be soit par téléphone : 0472/656.255


    parti socialiste de bassenge meilleurs voeux 2.jpg

    ministre marcourt et bénédicte bodson.jpg

    Le Ministre Marcourt et Bénédicte Bodson lors de la fête des plantations de Vin de Liège à Emael. Photo prise il y a quelques mois (Regor).

  • Exclusif ! Voici le programme complet du carnaval en Vallée du Geer !

    carnaval wonck 20.jpgDemandez le programme ! C’est tout frais, tout chaud. Le programme complet du carnaval 2013 en Vallée du Geer vient de sortir…

    Découvrez le programme ici ou en cliquant sur l'illustration ci-dessous :

    carnaval-brochure-programme-2013.pdf

    logo programme carnaval 2013.png

  • Samedi, souper raclette de la jeunesse St Georges a l’occasion du lancement du Carnaval…

    souper raclette.jpgSamedi 19/01, lancement du Carnaval : la Jeunesse Saint-Georges vous invite à son traditionnel souper raclette à la salle du Patro ! Adultes 13€ et enfants 6€. Le souper commencera dès 18h30 et sera suivi de sa soirée carnavalesque gratuite…

    Paiement vaut réservation au numéro de compte 068-2447348-65 avec votre nom en communication ou chez Frédéric Distexhe, Rue Haut Vinave, 44 à Glons entre 16 et 20h.

  • Exclusif ! Enfin, la preuve. Nous avons pu filmer les chevreuils de Glons..!

    chevreuils glonsDimanche dernier, fin de journée au soleil couchant, 6 chevreuils surgissent brusquement au sommet du Thier St Laurent à Glons. Leurs silhouettes se découpent nettement sur l’horizon. Apparition surprenante sur laquelle nous ne pouvions évidemment manquer de fixer l’objectif de notre caméscope. Certes les images ne sont pas parfaites, notre caméscope n'étant équipé que d’un zoom réduit, mais néanmoins, les animaux sauvages sont parfaitement reconnaissables. Enfin ! Les chevreuils de Glons sur une vidéo ! Le résultat de plusieurs mois d’attente et de traque.

    Soulignons, encore une fois, aux usagers de la route de Paifve, que la plus grande prudence est de mise. Ces animaux évoluent en groupe et nous avons envie de dire que « lorsque le groupe est lancé, il est lancé… ». Ces animaux évoluent à une vitesse extrême. Si jamais, il leur prend l’idée de traverser une route, et qu'ils surgissent : aïe ! Ainsi, vous voilà prévenus !

    Voici la vidéo exclusive :

    Voir aussi article précédent :

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/05/03/glons-usagers-de-la-route-attention-traversees-de-biches.html

  • Envoyez-nous vos photos de la Vallée du Geer sous la neige..!

    wellin sous la neigeDepuis hier, la neige est bien là dans notre Vallée du Geer.  Nous vous proposons de nous faire parvenir vos clichés de l’entité de Bassenge sous son manteau blanc.  Elles paraîtront, les prochains jours, dans une note spéciale…  Evidemment, les noms des auteurs des photos seront mentionnés…  A vos appareils et n’hésitez pas à faire preuve d’imagination…

    Adresse mail : Rog.wauters at Gmail.com

    Illustration : Wellin sous la neige. Photo de noytre collègue Philippe Alexandre de Wellin Sudinfo http://wellin.blogs.sudinfo.be/

  • Demain, une vidéo exclusive de Bassenge Sudinfo. Enfin, la preuve: nous avons pu filmer les chevreuils de Glons..!

    biches.jpgDemain, une vidéo exclusive de Bassenge Sudinfo. Nous avons pu filmer les chevreuils de Glons..!

    Publication demain matin !

  • La Belgique sous la neige: découvrez les photos des correspondants Sudinfo..!

    blogs régionaux sudpresse.pngDepuis lundi soir et la tombée des premières neiges, nos photographes, nos correspondants et les animateurs de nos blogs régionaux (100!) parcourent la partie sud du pays à la recherche d'informations. Ils photographient aussi. Regardez leur travail..

    http://www.lameuse.be/642361/article/actualite/belgique/2013-01-15/la-belgique-sous-la-neige-decouvrez-les-photos-de-nos-correspondants

    Et ici pour découvrir la carte des blogs régionaux sudpresse

    http://www.sudinfo.be/blogs

    blogs régionaux sudpresse.png

  • Neige et verglas prévus les jours prochains: le chaos sur nos routes?

    neiuge et verglas.jpgLe gel a sévi sur tout le pays et des chutes de neige intervenues cette nuit rendent parfois la circulation difficile, notamment sur le réseau secondaire. Mais « le gros » de la neige est prévu pour ce lundi soir et cette nuit. La circulation s’annonce très compliquée ce mardi matin. Redoublez donc de prudence !

    Toute l’info sur Sudinfo :

    http://www.sudinfo.be/641658/article/actualite/belgique/2013-01-14/neige-et-verglas-prevus-lundi-et-mardi-le-chaos-sur-nos-routes

    neige et verglas bassenge,verglas bassenge,neige bassenge

    Source meteox

  • Trains : une ligne Liège-Glons-Visé ? Possible, mais tout dépendra de la volonté politique…

    infrabelMalgré le plan d’Infrabel les travailleurs du rail ont de beaux projets dans leurs cartons.

    Diminutions des coûts, zéro investissement pour certains entretiens, suppression de lignes… les nouvelles sont loin d’être positives pour le rail belge et les débats ne sont pas encore bouclés relativement au plan d’investissements présentés par Infrabel (à valider par le ministre des Entreprise Publiques). Et si la première mouture semble littéralement démanteler le rail belge (particulièrement le sud-est du pays), les cheminots ont bel et bien des projets ambitieux pour la mobilité. Thierry Moers, secrétaire permanent à la CGSP, lève le voile sur ces dossiers qui ont l’avantage d’être “peu coûteux”.

    Desservir la vallée du Geer… cette possibilité semble être un doux rêve aujourd’hui. Il suffirait pourtant d’un petit maillon pour créer une mobilité efficiente dans l’ensemble de la Basse-Meuse. Car les voies existent ! Comme le soulignait Écolo il y a peu en effet, ce sont 5,000 km de voies qui furent abandonnées en 50 ans sur le territoire belge…

    Dans le nouveau plan, la desserte vers Anvers est supprimée, nous trouvons cela logique car il faut 2 h 20 depuis Liège”. Par contre, il y a une possibilité de relier la ligne de Liers à Visé. Comment ? “En créant une nouvelle liaison à Glons, de 900 m seulement ”. Elle relierait la ligne 24 qui dessert toute la vallée du Geer et, ensuite, Visé. Actuellement, cette voie existe bien mais elle n’est utilisée que pour le transport de marchandises. “Cela ne coûterait que 2 millions d’euros selon les estimations”. Autres avantages : permettre une boucle pour revenir vers Liège ou, simplement, créer une liaison Hasselt-Visé via Tongres et Bassenge.

    Un autre projet d’envergure est celui de la fameuse ligne 125 A, en rive droite. Comme la ligne 24, elle existe mais n’est utilisée que pour les marchandises. Comme pour la ligne de la Basse-Meuse, il suffirait d’un rien… “La ligne va jusqu’au Val Saint-Lambert, on pourrait l’amener jusqu’à Ivoz-Ramet. Il suffit d’électrifier 1 km de voies”. Des stations existent déjà, comme celle de Seraing, inutilisée.

    Et pour réaliser de pareils projets, c’est moins de l’argent qu’une volonté politique qu’il faut insiste le syndicaliste.

    (Sources Belga et DH 13/01/13)

  • Neuf éoliennes à Wonck ? L’article dans sa totalité…

    photo éoliennes.pngQui de Juprelle/Oupeye ou Bassenge accueillera le premier champ éolien de la Basse-Meuse, voire même de la région ? Les paris sont ouverts après l’annonce d’un projet de neuf éoliennes initié par Tecteo Energy. Il devrait s’implanter à Wonck. Une réunion d’information est programmée le 31 janvier prochain.

    Voici l’article dans sa totalité :

    éoliennes wonck.png

  • Wonck. Abattages massifs de peupliers : nous avons voulu en savoir plus…

    cohout 3.jpgLa chronique de Regor.

    Voulant en savoir plus sur ces abattages massifs, nous avons rencontré un professionnel de l’industrie du bois afin de recueillir son avis. Avec lui nous étions sur les lieux à Wonck. Ce spécialiste a toutefois préféré garder l’anonymat.

    « Comme vous pouvez le constater, le bois des peupliers abattus qui se présentent devant nous est sain et les grumes sont exploitables. Une étiquette cohout étiquette.jpgidentifie chacune d’elle. Entre autres informations, ces étiquettes mentionnent clairement le nom de l’entreprise qui les a acquises et qui s’est également chargée de l’abattage des arbres tout comme elle se chargera des opérations suivantes. En effet, à ma connaissance, la Société Cohout de Nieuwerkerken exerce ses activités en Belgique depuis plusieurs décennies et, depuis, elle les a largement développées dans les différentes étapes de transformation du bois.

    Il faut savoir que la Société acheteuse d’une peupleraie l’acquiert tel un lot pouvant présenter des arbres d’âges différents et donc de diamètres différents, temps de croissance oblige. On admet généralement qu’un peuplier (populus) à une longueur de vie de 100 à 150 ans voire plus pour certaines espèces, mais si, selon moi en ce cas qui nous préoccupe, la circonférence moyenne des arbres entre dans les conditions d’exploitation de leur bois, les arbres qui se présentent devant nous n'ont pas atteint ce grand âge…

    cohout 1.jpgOn retrouve ici, en l’occurrence, des premières culées dont certaines, à vue de nez, doivent faire plus de 70 cm de diamètre, tandis que d’autres, des arbres plus jeunes, doivent en faire au moins 50. Outre une quantité importante de premières culées (1ère culée = tronc exempt ou présentant peu de nœuds sur une longueur déterminée), une majorité de gros diamètres composent ce lot et les grumes de peuplier devraient être destinées au déroulage en vue de la fabrication de panneaux. Quant à celles aux diamètres inférieurs, elles devraient rejoindre d’autres filières comme la scierie (ouvrages en bois-caisseries) ou encore, pour les plus petites et les branches, entrer dans la fabrication de pâte à papier. En tout cas,  je peux comprendre que cette peupleraie de Wonck ait suscité l’intérêt d’une société comme Cohout dont on connaît la croissance des exportations de bois belges qu’elle effectue vers l’étranger ces dernières années. Le peuplier, cette essence dite « pauvre », était tombé quelque temps en désuétude, mais depuis quelques années, une demande de grumes de qualité existe bel et bien : elle émane principalement des pays de l’Est et de l’Asie.

    Que dire de plus si ce n’est que, légitimement, le propriétaire de la peupleraie tout comme la Sté Cohout, auront profité de cette demande venant de l’étranger pour saisir l’opportunité et en tirer profit ».

    cohout 2.jpgRencontre avec un agriculteur propriétaire de peupleraie à Wonck.

    Après avoir recueilli l’avis de ce professionnel du bois, nous avons rencontré, toujours à Wonck, un agriculteur propriétaire de parcelles boisées (peupliers) qui viennent de faire l’objet d’abattages. Il confirme.

    « On peut parler d’opportunité, effectivement. Ici, à Wonck, nous sommes plusieurs propriétaires à l’avoir saisie. C’est donc probablement la somme des différents abattages qui, au niveau de la modification du paysage comme vous dites, a interpellé certains wonckois. Mais, comme tout cultivateur, même si nous devons parfois nous conformer à certaines règles ou règlements, nous sommes propriétaires des parcelles et il n’appartient qu’à nous de déterminer quand tirer au mieux profit de nos cultures ou plantations ».

    Et à la question de savoir comment les propriétaires ont été contactés…

    « Il n’y a aucun secret : Cohout NV s’est enquis auprès des services de l’urbanisme à Bassenge afin de connaître les noms des propriétaires de peupleraies réparties sur la commune. Après en avoir pris connaissance, un de leur délégué a pris contact ensuite avec tous les propriétaires concernés. Les peupliers, étaient en pleine maturité et exploitables. Cette Société nous a fait une offre intéressante. Il se trouve que nous sommes plusieurs agriculteurs wonckois à avoir saisi la balle au bond. Mais il entre, bien sûr, dans nos intentions de procéder à des replantations»

    Quant à la destination finale des peupliers abattus à Wonck… Ce propriétaire rejoint l’avis du professionnel du bois.

    « La Société Cohout nous a parlé d’une opération de déroulage des grumes afin de réaliser des panneaux de multiplex avec des placages de peuplier. Pour se faire, les grumes de peupliers de Wonck vont être exportées en Chine… ! »

    Les peupliers de la Vallée du Geer achetés en Chine ?

    Tiens, tiens… Serait-ce une revanche prise sur les chapeaux de paille ?

    Voir aussi article précédent paru dans La Meuse et sur ce même blog:

    https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/01/11/wonck-abattage-massif-de-peupliers-les-explications-du-bourg.html 

    cohout 1.png

    cohout 2.png

    Regor 11 janvier 2013

  • Neuf éoliennes à Wonck ?

    éoliennes wonckQui de Juprelle/Oupeye ou Bassenge accueillera le premier champ éolien de la Basse-Meuse, voire même de la région ? Les paris sont ouverts après l’annonce d’un projet de neuf éoliennes initié par Tecteo Energy. Il devrait s’implanter à Wonck. Une réunion d’information est programmée le 31 janvier prochain.

    La suite dans votre journal La Meuse de ce samedi.

    Ou sur :

    http://pdf.lameuse.be/pdf/index.php?date=2013-01-12&edition=BASM&book=BASM_1&page=12&op=preview