Google Analytics Alternative

- Page 4

  • Glons. La rue Georges Depaifve devenue rue à rétrécissement… Ou à rétrécissements ?

    rue georges depaifveDurant la semaine qui vient de s’écouler, le Service des travaux de Bassenge a procédé au remplacement, tout au long de la rue Georges Depaifve, des piquets situés aux extrémités des surfaces de parking réservées aux véhicules des riverains. Les nouveaux piquets de couleur rouge ont remplacé les précédents (jaune) lesquels avaient probablement fait leur temps et, accompagnés de nouvelles bordures de béton, ils ceinturent les espaces de parking dont les contours avaient été définis il y a plusieurs années déjà. A chaque bout de la rue Depaifve, des signaux A7 ont été placés. Premier constat.

    Une configuration particulière…

    A l’époque du traçage au sol de ces espaces réservés aux parkings qui sont situés en alternance tout au long de la rue, de nombreux usagers glontois et autres avaient fait remarquer que les zones en enfilade étaient très longues et que, de surcroît, la distance entre elles s’avérait trop réduite et ainsi de souligner que cette configuration particulière à la rue Georges Depaifve (pour ne pas dire farfelue) avait pour conséquence un problème récurrent de croisement des véhicules. Cet état de fait alimente encore bien souvent les conversations… Deuxième constat.

    signal rétrécissement.jpgPlacement de deux signaux A7 (rue à rétrécissement)

    Vendredi dernier, le Service des travaux a procédé au placement de deux signaux A7 à chaque bout de la rue. Voici donc la rue Georges Depaifve devenue, en 2012 et pour la première fois, une rue à rétrécissement.

    Ou à rétrécissements ? Troisième constat.

    Nouveaux piquets, nouvelles bordures en béton dissuasives et nouveaux signaux.

    Un problème éludé. 

    Quant aux usagers, vous voilà donc prévenus. 

    Regor

    rue georges depaifve

    rue georges depaifve

    rue georges depaifve

    georges depaifve 5.jpg

    georges depaifve 7.jpg

     

  • Marché de Maastricht : 850 euros pour un poisson…

    thon maastrichtAu marché de Maastricht de ce vendredi matin, le marchand de poissons Van der Zwan de Roermond mettait en vente un poisson quelque peu différent de ce qu’il a coutume de proposer. En effet, à côté des soles, plies, harengs et autres espèces que le poissonnier a coutume de proposer à sa clientèle, un thon faisant non moins de  1,83 m de long était disposé sur une table non loin de là ! Pas de chance pour celui qui aurait manifesté le désir de l’acheter : le poisson de 56,5 kilo pêché dans Les Maldives et importé via Scheveningen avait déjà été vendu le jour avant et son acquéreur n’était autre que le propriétaire du nouveau « restaurant Sushi » implanté au centre de Maastricht.

    Selon la Maison Van de Zwan, il s’agirait du plus grand thon jamais proposé à la vente aux Pays-Bas. Nous ne pouvons que le croire. En effet, le restaurateur de Maastricht a dû débourser 850 euros pour l’acquérir.

    gros poisson 1.png

    énorme thon

    (Sources Maastricht dichtbij nl)

    http://maastricht.dichtbij.nl//node/20885#

  • Emael. Lundi, en la salle Les Amis Unis, Cabaret Spectacle dès 14h30…

    les amis unis emael, salle les amis unis emaelCe lundi, en la salle Les amis Unis, un Cabaret Spectacle sera joué dès 14h30.

    Voici le programme et les modalités.

    Pour tout renseignement : René Deckers 0479/322649

    cabaret emael.jpg

  • Gestion de la réserve naturelle du coteau du tunnel à Wonck : rendez-vous ce samedi…

    réserve naturelle coteaux wonck, réserve naturelle wonckOdeur d’origan, affleurements crayeux, paysage de vallée ou encore sifflements de locomotives... voilà planté le décor succinct de la journée de gestion de ce samedi 6 octobre à la « Réserve Naturelle Natagora du Coteau du Tunnel » (Bassenge).

    Au programme : débroussaillage, ramassage du foin et coupes des rejets de bouleaux...

    Le rendez-vous est fixé à 8h50 devant la gare des autobus du T.E.C. à Bassenge (rue Grand-Route à Wonck) ou à 9h00 directement à l'entrée de la réserve naturelle pour les habitués.

    En fonction de la météo, possibilité de cuisson sur feu de bois (barbecue).

    Vous êtes également les bienvenus et vous pouvez passer pour leur dire un petit bonjour...

    (Communiqué Natagora Alexandre Bernier )

  • RUS Glontoise : futur SDF du foot liégeois ?

    responsables foot glons.jpgGlons devrait fêter ses 75 ans d’existence la saison prochaine. À moins que le Collège Communal de Bassenge le lui en prive...

    Suite à son refus de fusionner avec le club voisin de Roclenge, la RUS Glontoise est dans de sales draps. “ Le Collège Communal veut nous faire quitter nos installations ”, résume le président Mellet.

    Le 10 juillet dernier, le Collège Communal a envoyé un courrier au nouvel homme fort de Glons. Dans ce dernier, on peut lire que le club bassi-mosan a refusé de signer la convention d’occupation des installations dont la Commune se dit propriétaire. “ C’est incroyable car voilà 74 ans que nous occupons les lieux. Sans la moindre contrariété. D’ailleurs, nous sommes en possession d’une convention d’occupation du terrain signée en 2006 par l’ancien Bourgmestre et valable pour une durée de 27 ans. Notre Bourgmestre actuel (NDLR: Josly Piette) s’est empressé de tenter de mettre fin anticipativement à ce bail pour des motifs des plus farfelus que nous avons rejetés, preuves à l’appui ”, réagit le comité.

    Pour faire valoir ses droits, la RUSG a désigné un bureau d’avocats. Une entreprise que le Collège Communal lui reproche car cela a occasionné des frais communaux supplémentaires. Face à ce que le Collège appelle “ de la mauvaise volonté ”, ce dernier a signifié le renom qui prendra effet le 1er juillet 2013.

    Le CDH, le parti du Bourgmestre de Bassenge, a publié récemment son bilan (entre les années 2006 et 2012). Dans celui-ci, on peut notamment lire que le terrain de football de Glons est entretenu régulièrement par du personnel communal. “ C’est faux! Nous devons tout faire nous-mêmes ”, s’insurge le président.

    Un terrain synthétique?

    On apprend également que la Commune a déposé un projet subsidiable par Infrasport afin de construire un terrain synthétique sur celui de Glons! “ Cela ne nous a jamais été communiqué officiellement. Mais en tout cas, cela montre clairement que le Collège Communal veut nous mettre dehors. Nous n’allons pas nous laisser faire. Nous allons nous battre avec nos armes pour vivre un 75e anniversaire dans la joie et la bonne humeur ”, conclut le président glontois.

    Photo : Olivier Colella (le coach), accompagné de Guy Mellet, son président. Y.G.

    foot glons la meuse.png

    (Sources : Sudpresse La Meuse jeudi 4 octobre 2012)

  • Police : la Zone Basse-Meuse se cherche un nouveau Chef de corps…

    police basse meuseL'annonce est parue au Moniteur le 24 septembre. La Police de la Basse-Meuse engage un nouveau chef. Depuis le départ à la retraite du commissaire divisionnaire Jean-François Adam, l'intérim était assuré par le commissaire Alain Lambert, un ancien de la police communale d'Oupeye. La procédure de recrutement vient donc d'être officiellement lancée. Ci-dessous, le texte paru au MB.

    Avis aux candidats : dépêchez-vous, il ne vous reste plus beaucoup de temps pour postuler.

    Police locale de la Zone de Police « Basse-Meuse » (5281)

    Vacance de l'emploi de Chef de zone

    Zone pluricommunale Basse-Meuse : Bassenge,

    Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye, Visé

    Conformément à l'article 4 de l'arrêté royal du 31 octobre 2000, fixant les conditions et les modalités de la première désignation à certains emplois de la police locale, il est fait appel aux candidats Chef de zone pour la Zone pluricommunale de police « Basse-Meuse »

     

    Les effectifs totaux s'élèvent à 179 équivalents temps plein. Les conditions d'admission sont donc celles de l'article 2, 3, du même arrêté royal (catégorie 150-300).

    Les candidatures doivent être adressées dans un délai de seize jours débutant le jour de la présente publication au Président du Collège de Police, M. Mauro Lenzini, rue des Ecoles 4, à 4684 Haccourt. Elles seront accompagnées d'un curriculum vitae et d'un exposé succinct des qualités et de la motivation du candidat pour l'exercice de la fonction à pourvoir.

    Le profil de l'emploi est celui de l'arrêté ministériel du 11 janvier 2006 fixant la description de fonction d'un chef de corps et les exigences de profil qui en découlent, disponible sur le site internet http://www.just.fgov.be   ou sur simple demande adressée au Président à l'adresse susvisée.

    (source Visé Blog Sudinfo)

    http://www.just.fgov.be 

     

  • A proximité. Les hirondelles de Lanaye sont sauvées…

    hirondelles LanayeLes hirondelles de Lanaye sont sauvées…! Bassenge Sudinfo tient à remercier les amis des oiseaux : Rinaldo Bontempi, Charles Carels, Patricia Graff et Ali Aghroum ainsi que Pierre Neufcour, ami et collègue blogueur de Visé, pour la diffusion de l’info.

    Article à découvrir sur VISE BLOG SUDINFO :  http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2012/10/03/les-hirondelles-de-lanaye-sont-sauvees.html

  • Alerte inondations: le Brabant wallon touché et les grosses masses nuageuses arrivent chez nous...

    pluie danny santos flick'R.jpegDes pluies diluviennes sont tombées cette nuit, et jusqu'à 35 litres par mètre carré devraient encore tomber d'ici midi. La région de Ath et de Tubize sont déjà touchées par des inondations. Suivez notre " live " sur Sudinfo.

    http://www.lameuse.be/551758/article/regions/tournai/2012-10-04/alerte-inondations-les-regions-d%E2%80%99ath-et-de-tubize-touchees

  • Météo : des trombes d'eau ces mercredi et jeudi…. Un risque d’inondations n’est pas exclu…

    averses de pluie, inondationsDurant les prochaines 24 heures la Belgique sera copieusement arrosée par des précipitations parfois orageuses liées à une perturbation assez active qui va onduler sur nos régions. Il y a des risques d'inondation et d'aquaplanage.

    Les quantités de précipitations pourront avoisiner 15 à 30 litres d'eau par mètre carré mais par endroit 40 à 50 litres seront possibles. Ce sont de grosses quantités puisque la moyenne pour Uccle sur tout le mois d'octobre est de 75 l/m².

    Des dégâts des eaux ne sont donc pas exclus et le risque d'aquaplanage sera bien présent. Autre élément dérangeant : c'est le vent qui va souffler en fortes rafales de 50 à 70 km par heure.

    Toutes les provinces belges sont placées à la mi-journée en alerte météo jaune concernant les quantités de pluie annoncées. Concernant le risque d'orage les provinces de l'ouest du pays sont dans le jaune également.

    Les masses de pluies venant de l'Ouest : source Meteox 12h15

    météo bassenge, inondations bassenge, risque inondations, averses bassenge, orgages bassenge


    (Source RTBF mercredi 3/10) (photos prétexte Danny Santos Flick'R et meteox capture écran)

  • Les élections locales approchent à grands pas ! Voici un site web pour tout comprendre…

    site web élections 2012.pngEn page d’accueil du site http://elections2012.wallonie.be/ le Ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville préface :

    Le 14 octobre 2012, vous serez amenés à poser un acte démocratique essentiel, celui du vote pour choisir vos représentants à la fois au niveau communal et provincial.

    Bourgmestre, Echevins, Conseillers communaux, de C.P.A.S., Députés et Conseillers provinciaux, autant de personnes qui seront à la base de décisions clefs pour leurs concitoyens.

    Mais le 14 octobre, peut-être serez-vous aussi appelés à endosser la responsabilité de membre d'un bureau de vote. Peut-être même avez-vous déjà décidé de vous présenter sur les listes.

    Quoi qu'il en soit, qu'il s'agisse d'une première expérience ou non, vous vous poserez, j'en suis sûr, plus d'une question.

    De l'agenda électoral aux références légales en passant par de bien pratiques FAQ, vous trouverez ici un accès rapide et intuitif à une multitude d'informations globales ou précises mais surtout présentées de façon didactique.

    Candidat, opérateur électoral ou citoyen-électeur, ce site a été conçu pour vous. Pour répondre à vos interrogations, faciliter votre démarche citoyenne et vous permettre de la mener à bien dans les meilleures conditions possibles.

    Préparons-nous, ensemble, à faire entendre notre voix!

    Le Ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville

    http://elections2012.wallonie.be/

    site web élections 2012 2.png

     

     

  • Bio. Des milliers de tonnes de faux produits bios écoulés en Europe..!

    label bio ab" Comme si les fraudes n'existaient pas, la réglementation européenne autorise désormais toutes les dérives…" Ainsi débute un article paru dans la presse française. Un article du Canard enchaîné paru au mois d’août dernier que nous avons tenu à partager avec nos lecteurs.

    C'est une affaire dont la presse n'a pas fait ses choux gras. En décembre, la police italienne a démantelé un énorme trafic de faux produits bio. Les margoulins, soupçonnés d'être liés à la mafia, avaient trouvé la combine: acheter en Roumanie des céréales et des fruits secs bon marché, transformés en produits bio grâce à de faux documents, et revendus quatre fois plus cher à des grossistes qui n'y voyaient que du feu. Neuf pays européens, dont la France, ont profité de ces marchandises pleines de pesticides, dûment étiquetées « bio ».

    Depuis cinq ans que durait le trafic, des milliers de tonnes de faux produits bio auraient ainsi été écoulées pour un paquet d'oseille, au moins 220 millions d'euros. Parmi les fraudeurs, cinq dirigeants italiens d'entreprises agroalimentaires et ça ne s'invente pas - deux responsables d'organismes de certification censés contrôler la filière bio...

    Question : quelles quantités de céréales, pâtes alimentaires, farine de froment, raisins secs ou huile de tournesol faussement bio les consommateurs français ont-ils ingurgitées ?

    Huit mois après ce joli coup de filet, on n'en sait que pouic. Comme d'habitude, la Répression des fraudes, dont la mission est de traquer les tricheurs, est dans les choux. Incapable d'apporter la queue d'une précision. Au ministère de l'Agriculture, on parle de 7 000 tonnes importées en deux ans.

    Ça la fiche mal quand on sait que 32 % du bio qui est dans notre assiette est importé. Même si les prix sur l'étiquette sont de 20 à 50 % plus élevés, les ventes de bio, chez nous, ont quadruplé en dix ans.

    Pour ne pas tuer la poule aux œufs d'or - un marché annuel de 4 milliards -, les tenants français de l'agriculture biologique font valoir que leur filière est archi contrôlée.

    « AB », ah bon ?

    Au fait, comment ça marche, les contrôles du bio en France ? Neuf organismes certificateurs sont chargés de repérer les tricheurs parmi les 22 500 producteurs et 7 400 transformateurs qui arborent le fameux logo « AB ». Ces gendarmes du bio épluchent les dossiers de candidature et renouvellent, ou pas, les licences octroyées pour un an. On compterait chaque année une petite centaine de suspensions ou de retraits de licence. Dans sa chasse aux filous, la Répression des fraudes intervient en deuxième ligue, sur les étals. Ou plutôt sur le papier, parce qu'elle n'a pas les troupes suffisantes pour veiller au grain. D'ailleurs, quand on demande le nombre et le résultat des contrôles à la chef de cabinet du patron, responsable de la com', c'est silence radio.

    Mais, qu'on ne s'y trompe pas, la vraie menace qui pèse sur le bio, ce n'est pas la fraude mais une entourloupe parfaitement légale, et même encouragée par l'Europe : le bio « industriel ». Un oxymore inventé par de puissantes coopératives agricoles liées aux géants de l'agroalimentaire.

    Une nouvelle réglementation, pondue par Bruxelles, a rendu possible cette dérive. Quand vous achetez votre poulet bio, vous n'imaginez pas un instant qu'il ait pu être élevé dans un poulailler de 25 600 places. C'est pourtant ce qu'autorise, depuis 2009, le logo « AB » revu par la Commission européenne. Et, du côté des pondeuses bio, il n'existe aucune limite de taille pour les ateliers.

    Privilège du bio, les poulets profitent toutefois, dès leur âge adulte, d'un parcours extérieur où ils peuvent s'ébattre en journée sur... 40 cm2 chacun. Mais la promiscuité leur tape sur les nerfs, et ils sont souvent « ébecqués » pour ne pas s'étriper. Enfin, le poulet bio a désormais droit, une fois par an, à des antibiotiques et, sans aucune limite, aux traitements antiparasitaires.

    Poulet ou pigeon ?

    Autrefois, la réglementation imposait qu'au moins 40 % du menu des volailles soit cultivé dans la ferme. Aujourd'hui, l'éleveur bio n'a plus à se décarcasser pour faire pousser lui-même blé ou maïs : il peut acheter toute la pitance à l'extérieur. Exit, le sacro-saint « lien au sol »qui garantissait la traçabilité et une transparence sur le contenu de la gamelle.

    Tout cela permet de faire du poulet bio en système « intégré », pour le plus grand bonheur des monstres coopératifs qui ont investi le créneau. Comme Terrena (4 milliards de chiffre d'affaires annuel) ou Maïsadour (1,2 milliard), filiale du géant suisse de l'agrochimie Syngenta. Simple exécutant, l'éleveur bio se contente d'engraisser en quatre-vingt-un jours des volailles qui ne lui appartiennent pas, nourries avec des aliments fournis par la coopérative. Comme son cousin industriel, le poulet estampillé « AB » se goinfre désormais de soja importé, certes bio, mais qui peut contenir jusqu'à 0,9 % d'OGM sans perdre son label. Un aliment hypercalorique moins cher que le maïs ou le blé. Sauf qu'en s'approvisionnant à bas coût sur les marchés internationaux on n'y voit pas toujours plus clair sur la qualité du produit. Il y a quatre ans, Terrena s'est fait refourguer par les Chinois 300 tonnes de tourteaux de soja bio contaminé à la mélamine...

    La qualité aux fraises

    Le consommateur, lui, ne décèle aucune différence sur l'étiquette quand il achète son poulet bio. Le gallinacé élevé dans une ferme traditionnelle, où il picore ce qui pousse sur place, et la volaille produite en élevage intensif ont droit au même logo « AB ».

    Avec les fruits et légumes bio, au moins, il ne devrait pas y avoir de mauvaises surprises. Eh bien, si ! Grâce à l'Europe, on peut produire hors-sol dans des serres géantes. La mode du bio a même gagné la province de Huelva, en Espagne, l'usine à fraises de l'Europe, avec 7 000 hectares de serres qui produisent toute l'année. « Un des plus gros maraîchers du coin, qui faisait de l'intensif, produit aujourd'hui des fraises bio en exploitant les mêmes immigrés et avec quasiment les mêmes techniques agricoles dans les mêmes serres », raconte Philippe Baqué, coauteur du décapant livre La bio entre business et projet de société. Au lieu de plonger les racines dans du gravier ou de la laine minérale, on utilise du sable, isolé du sol par une enveloppe en plastique, le tout irrigué au goutte-à-goutte. Et rebelote : aucune différence de logo entre une tomate bio cultivée en plein champ par un producteur local et une autre élevée hors-sol et hors saison.

     

    Jérôme Canard

    Le Canard enchaîné

    Mercredi 22 août 2012 09:10

    http://www.lecanardenchaine.fr/

  • Bassenge Blog Sudinfo fête son premier anniversaire… !

    happy birthday bassenge blog.pngEn ce début octobre, Bassenge Sudinfo fête son premier anniversaire. Mois après mois, vous êtes de plus en plus nombreux à avoir suivi les actualités de Bassenge mais à nous avoir aussi tenus au courant de  l’organisation de vos manifestations afin que nous puissions en informer nos lecteurs. Vous êtes tout aussi nombreux à nous avoir fait part de vos remarques, de vos commentaires et de vos suggestions. Parmi vous, certain(e)s même ont participé activement ou ont collaboré, qu'il s'agisse de rédactions d'articles, de reportages photos, vidéos ou autres... Nous vous en remercions et sachez que nos colonnes vous sont ouvertes...

    Voici les chiffres officiels (contrôle Sudpresse-Blogspirit) de Bassenge Sudinfo.

    Mois

    Visiteurs uniques

    Pages vues

    Pages par jour moyenne

    Visites par jour (moyenne)

     Octobre 2011

     1 691

     7 754

     250

     98

     Septembre 2012

     9 306

     60 368

     2 012

     626

    Bassenge Sudinfo : 626 visites par jour de moyenne !

    Un grand merci pour votre fidélité, vos visites et vos remarques constructives !

     

    Regor et Anne

  • Communales Bassenge 2012. Intentions de votes: la fin du sondage sur Bassenge Sudinfo…

    sondage communales bassenge 2012.pngComme nous vous l’annoncions tout récemment, nous avons décidé de retirer, dès aujourd’hui, le sondage sur les intentions de votes aux communales qui était présent dans la colonne de droite du blog. En effet, nous arrivons dans la dernière ligne droite avant les élections et il appartient maintenant aux électeurs bassengeois de se forger une idée sur base des programmes avancés par chaque parti.

    Voici le sondage tel qu’il se présentait ce 2/10 à 10h30.

     

    sondage communales bassenge 2012.png

    Le prochain sondage portera sur le débat télévisé du 9 octobre et posera la question : Quel est le candidat(e) qui vous a le plus convaincu ?

  • Grève SNCB ce 3 octobre : embarras de circulation, congés et système D sont au menu…

    grève sncbLe front commun syndical de la SNCB a décrété une grève nationale de 24 heures à partir du mardi 2 octobre 22h00. En conséquence, plus aucun train ne circulera sur le réseau ferroviaire belge jusqu’au mercredi 3 octobre à 22h00 et les usagers devront trouver un autre moyen de se rendre au travail ou se rabattre sur des alternatives, comme les congés ou le télétravail.

    Lire la suite de l’article sur La Meuse.be :

    http://www.lameuse.be/538255/article/actualite/belgique/2012-10-01/sncb-embarras-de-circulation-conges-et-systeme-d-au-menu-de-la-greve-du-3-octobr

  • Le cramignon 1900 de Wonck de 2012 : un tout grand cru… Le reportage + vidéo

    cramignon 1900 wonck, cramignon wonckS’inscrivant dans les évènements qui font la richesse du folklore de la Vallée du Geer, le traditionnel Cramignon 1900 se déroulait ce samedi 29 septembre dernier à Wonck devant un très nombreux public.

    Le soleil était rendez-vous pour rehausser les couleurs des soieries, faire briller les hauts de forme et réchauffer les cœurs…

    D’élégantes dames aux jupes festonnées, bustiers de couleurs sobres et chapeaux à voilette recouvrant parfois partiellement le visage formaient des couples avec de fiers messieurs portant hauts de forme, habits à queue de pie, chemises à faux col et gilets rayés. Après avoir été salués l’un après l’autre par la foule sur le parvis de la salle l’Union et sous la conduite du meneur de cramignon arborant le fameux bouquet bariolé, les couples se tenant par la main s’en sont alors allés serpenter allègrement les rues du village aux sons d’airs joyeux et endiablés joués par une sympathique fanfare locale. Différentes haltes figuraient au programme histoire de souffler un peu et de permettre à toutes et tous de se désaltérer…

    cramignon 1900 11.jpg

    Une magnifique journée placée sous le signe de la réjouissance, de la convivialité, de la joie, de l’allégresse et du partage qui, chaque année, en fait un évènement marquant dans la Vallée du Geer ; à la fois par le soin apporté au choix des costumes, par sa tenue mais aussi parce qu’il nous permet de remonter le temps pour aller à la rencontre de nos aïeuls et qu’il se veut ainsi une magnifique ode au folklore et au riche passé de notre chère Vallée du Geer.

    cramignon 1900 12.jpg

    cramignon 1900 wonck

    cramignon 1900 13.jpg 

    LA VIDEO signée Regor pour Bassenge Sudinfo

    Et les photos (moments choisis) dans l'album colonne ci-contre à droite...