Google Analytics Alternative

- Page 3

  • Bientôt Bpost livrera vos courses à domicile…

    bpost bassengebpost va bientôt procéder à quelques tests pour la livraison groupée à domicile de courses et tous types de commandes. Ces tests seront effectués, entre autres, à Sint-Niklaas et Turnhout, ainsi qu’à Grammont et dans un autre endroit à déterminer en Wallonie. bpost a déjà conclu des accords de partenariat avec quelques chaînes nationales et avec des fournisseurs et partenaires locaux. Si ces tests fournissent de bons résultats, bpost étendra ce service graduellement à partir de 2013.

    Ce projet revêt une importance stratégique pour bpost, car le service de livraison à domicile peut, à terme, compenser la baisse des volumes de courrier. Il répond à l’intérêt croissant pour l’« e-commerce » dans notre société et au souhait des clients de recevoir leurs courses et paquets chez eux, à l’heure de leur choix. Les marchandises seront collectées pour eux et livrées à l’endroit et au moment qui leur convient. Les clients éviteront ainsi de longs déplacements et leur qualité de vie s’en verra améliorée. Cette solution est également plus écologique, car un seul déplacement rassemble plusieurs transports.

    bpost met sur pied une plateforme nationale ouverte, permettant aux consommateurs de prendre rendez-vous pour faire livrer chez eux ou ailleurs les courses et paquets commandés auprès de commerces locaux, de prestataires de services, de grandes surfaces ou de sites d’e-commerce. Le client peut en outre demander que toutes ses commandes soient rassemblées, afin d’être livrées en une seule fois, et charger bpost de l’enlèvement des marchandises qu’il souhaite lui-même envoyer ou qui doivent être retournées. Cette plateforme offrira également la possibilité d’effectuer en toute simplicité le paiement sécurisé des marchandises et de leur livraison.

    À partir d’avril 2012, bpost effectuera des tests locaux pour vérifier la faisabilité de ce projet et acquérir l’expérience nécessaire afin de l’accorder au mieux avec les souhaits et besoins des utilisateurs, ménages, indépendants et entreprises.

    Les tests seront réalisés en collaboration avec les partenaires et commerçants locaux.

    À Saint-Nicolas, le test se déroulera de début avril à décembre 2012, en collaboration avec InCityS, un réseau urbain virtuel permettant aux citoyens de solliciter toutes sortes de services. Quelques dizaines de prestataires de services et commerçants locaux seront présents sur ce marché virtuel. InCityS est une initiative de Fifthplay, filiale du groupe Niko. Parallèlement, plusieurs chaînes nationales testeront également le service à Saint-Nicolas. 800 familles seront sélectionnées pour participer à ce test. Elles pourront demander des livraisons en soirée (entre 17 h et 21 h), et sur rendez-vous (un rendez-vous hebdomadaire par famille).

    À Turnhout, le test démarrera à la mi-avril. Il se poursuivra jusqu’en décembre 2012, en collaboration avec les autorités communales dans le cadre de son projet Living & Care Lab (LiCaLab). Des prestataires de services et de soins, un fournisseur de repas froids, des commerçants locaux et des chaînes commerciales participeront au test. Quelque 150 clients et patients à mobilité réduite pourront demander qu’on leur livre sur rendez-vous (trois fois par semaine) des repas froids, des courses, du matériel paramédical et du linge repassé. Ces rendez-vous peuvent être fixés entre 9 h 30 et 12 h, et de 14 h à 16 h.

    D’autres tests ont été planifiés, notamment à Grammont, en collaboration avec Compass Group, pour le compte du CPAS local. Des repas chauds, préparés par Medirest qui fait partie du Compass Group, seront livrés quotidiennement à quelque 75 bénéficiaires du CPAS. Lors de cette livraison, les contenants vides des jours précédents seront également enlevés.

    Un quatrième test aura lieu en Wallonie, dans un endroit devant être précisé. D’autres tests, plus spécifiques, suivront en cours d’année. 

    Johnny Thijs, CEO de bpost, attend beaucoup de ce projet. « Il existe un formidable potentiel pour cecamionnette bpost, livraison bpost service. 75 % des Belges optent pour la livraison à domicile des biens qu’ils achètent en ligne. En 2020, notre pays comptera 2,2 millions de personnes âgées souhaitant vivre chez elles le plus longtemps possible. Nous pourrons leur apporter notre aide dans ce cadre, et assister les organismes de soins auxquels elles feront appel. »

    Dans sa communication adressée aux collaborateurs de bpost, Johnny Thijs souligne que « grâce à ce service à domicile, bpost rappelle et renforce sa longue relation de confiance avec les citoyens. Nous disposons d’un excellent réseau, réparti sur tout le pays, et nous savons où se trouvent nos clients. »

    Johnny Thijs conclut sa communication comme suit : « Il peut s’agir là de notre projet de croissance par excellence pour l’avenir. J’espère pouvoir le lancer définitivement à la fin de cette année 2012. »

     

    Source : http://www.bpost2.be/blog/fr/2012/02/15/bpost-livre-vos-courses-a-domicile/

  • Une maison hantée à Wonck ?

    maison hantée wonckBassenge : mystère…

    Située près du cimetière, elle fait fantasmer les villageois. La grosse maison abandonnée de la rue Haute-Voie est-elle hantée, comme le racontent de nombreux villageois ? Ou toutes ces histoires à frissons ne font-elles pas parties du fantasme populaire ?

    Jadis, cette maison qui surplombe la vallée du Geer a dû être la fierté de ses propriétaires. Idéalement située sur les hauteurs de la colline, à l’arrière de la grand-route et dans un parc arboré, cette propriété a de quoi séduire.

    Mais voilà: elle est à l’abandon depuis de très, très nombreuses années. Il faut dire qu’une réputation sulfureuse entoure cette maison: certains la disent hantée, d’autres pensent qu’elle était occupée par une sorcière.

    maison hantée wonck

    Toujours est-il qu’elle fait le bonheur des enfants qui aiment les histoires qui font peur.

    Serge Fraikin habite à proximité et connaît bien l’endroit: “ Depuis que je suis enfant, cette maison est à l’abandon, mais de là à croire que des esprits la hantent, il y a un pas. Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour faire la part belle aux délires les plus fous. La maison est située à l’écart du village, dans une petite rue à très faible circulation et en surplomb du cimetière de Bassenge. Il n’en fallait pas plus pour que l’imaginaire villageois fonctionne à plein tube. »

    Une affaire d’héritage…

    La réalité est tout autre: pas l’ombre d’un fantôme, pas de trésor caché, pas d’esprit vengeur ou frappeur, pas même un petit feu follet à l’horizon...

    Et c’est Lucien Vanstipelen, le curé du village qui raconte comment une maison abandonnée peut tout à coup devenir l’objet de tous les mystères et des fantasmes les plus fous: “ J’ai connu la dame qui y habitait et qui est décédée voilà de nombreuses années. Elle n’avait pas d’enfant et était nantie mais avare. Cela faisait déjà jaser. À sa mort, ses neveux se sont partagé l’héritage mais ne se sont pas entendus sur la propriété de la maison. Il y a donc eu indivision et abandon de la maison. Mais les choses se corsent car au fil du temps, les héritiers tombent malades les uns après les autres. Il n’en faut pas plus pour que l’on attribue ces ennuis de santé à des esprits retors. ”

    On nettoie…

    Ajoutez encore qu’au fil du temps, la maison s’est couverte de lierre, que le jardin est devenu le paradis des ronces et vous avez tous les ingrédients d’une histoire à faire peur. Mais depuis quelque temps, les esprits se sont mis au travail car dans le parc les arbres sont élagués, les ronces arrachées et les détritus rassemblés. Cette belle propriété aurait-elle enfin droit à une nouvelle vie ?

    Voir l’album photo dans la colonne droite ci-contre.

     

    (Source La Meuse vendredi 3 mars)

  • La Montagne St Pierre recherche des ambassadeurs…

    montagne saint pierre, tourisme bassenge, environnement naturelLe réseau pédestre international de la Montagne Saint-Pierre offre plus de 130 kilomètres de promenades attrayantes. Il se compose de 18 boucles dont la longueur va de 4 à 12 kilomètres. Ces boucles partent de sept points d’information répartis sur les communes de Maastricht, Eijsden, Riemst, Bassenge, Visé et Oupeye. Toutes les promenades sont pourvues d'un fléchage homogène à l'aide de panneaux portant des couleurs et des symboles spécifiques, fixés sur des piquets en châtaignier.

    Depuis son inauguration le 25 septembre 2005, ce réseau pédestre quatre étoiles bénéficie d'un grand intérêt de la part de la population locale, mais aussi de touristes venant de plus loin. Ainsi, plus de 8.000 coffrets et 17.000 cartes des itinéraires pédestres ont déjà été distribués. Il importe donc que, pour ce vaste public de promeneurs, le fléchage et le reste de l'infrastructure soient maintenus en parfait état à l'aide d'inspections et de réparations régulières.

    montagne saint pierre, tourisme bassenge, environnement naturel

    Depuis le début du projet, les partenaires de « Montagne St Pierre » rêvent d'impliquer plus étroitement la population locale dans la préservation du réseau pédestre.

    Avec cet appel, ils désireraient concrétiser ce rêve.

    Ils rêvent d'un grand groupe de bénévoles enthousiastes (au moins 50 personnes) provenant des Pays-Bas, de Flandre et de Wallonie, désireux d'inspecter à intervalles réguliers un tronçon d'une promenade de la Montagne Saint-Pierre et de communiquer leurs constatations à leur coordinateur. Cela peut se faire seul ou en compagnie de personnes de son choix, ou encore se joindre à un autre groupe de bénévoles.

    Aimeriez-vous vous promener dans une zone incomparable de la région frontalière ? Vous pouvez vous libérer quelques heures chaque mois ? Vous souhaitez contribuer à un projet unique en son genre ? Inscrivez-vous sans plus tarder en remplissant le formulaire sur le site http://www.montagnesaintpierre.org/ambassadeur.php. Si vous correspondez au profil recherché, ils vous inviteront sans tarder à une soirée d'information qui se tiendra le mercredi soir 18 avril 2012.

    À cette occasion, vous recevrez plus d'informations, vous pourrez poser des questions et confirmer définitivement votre candidature.

    Un superbe sac de randonnée vous est offert !

    Aucune rémunération n'est prévue pour ces activités. Par contre, tous les ambassadeurs seront invités, au moins une fois par an, à une réunion sympathique, autour d'un morceau de tarte et d'une tasse de café. Tous les ambassadeurs recevront en outre un superbe sac de randonnée contenant tout le matériel requis pour l'inspection (livret d'information reprenant les itinéraires, bloc-notes, stylo à bille et papier, etc.). Les personnes qui s'engagent à inspecter une promenade au moins une fois par mois pendant un an recevront aussi (à la fin de la première année ?) une confortable veste de randonnée.

    Si vous souhaitez obtenir plus d'informations au préalable, vous pouvez contacter l'adresse info@sintpietersberg.org

    montagne saint pierre, tourisme bassenge, environnement naturel

     

  • Les blogs locaux Sudinfo soufflent leur première bougie...

    Bassenge blogs sudinfoIl y a un an, Sudpresse se relançait sur le terrain de l’hyperlocal avec une nouvelle plate-forme de blogs et surtout des blogueurs hyper motivés. Un an plus tard, on peut parler de réel succès!

    Ils sont déjà une bonne cinquantaine et leur nombre ne fait qu’augmenter, semaine après semaine. Les blogs régionaux de Sudinfo, marque info de Sudpresse (éditrice de La meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale) ont été lancés voici un an et sont une véritable innovation en matière de couverture de l’information régionale dans la presse francophone belge. Voir l'article complet sur Sudinfo : http://www.sudinfo.be/342348/article/culture/medias/2012-03-06/nos-blogs-locaux-sudinfo-soufflent-leur-premiere-bougie-bon-annif%E2%80%99-nos-blogueurs 

    En ce qui concerne Bassenge Blogs Sudinfo, même si ses statistiques de visites son proches de celles de ses " confrères et consoeurs " qui tiennent le haut du pavé, le blog a débuté en octobre seulement. Agé de cinq mois, il devra donc attendre la fin de cette année pour souffler sa première bougie.

  • Le carnaval de Glons : le compte à rebours a commencé...

    jeunesse st georges glons, carnaval glonsOrganisé par la Jeunesse St Georges, le 6ème cortège carnavalesque de Glons se déroulera ce samedi 10 mars dès 14h00.

    Partant du quartier de la gare, le cortège empruntera l’itinéraire suivant : Route de Paifve, rue de la gare, Saint Laurent, Saint Pierre, Georges Depaifve, Place de Brus, Route Provinciale, rue Henri Van der Wielen et Lulay.

    Différents options de stationnement se présentent comme par exemple, les cours adjacentes à la rue Georges Depaifve et la rue Lulay, la cour de l’école du Sacré Cœur, les espaces situés dans le quartier St Pierre devant le Centre Culturel, l’ancienne pharmacie, plus haut près de l’école de la Communauté française. D’autres alternatives existent également comme l’aire de stationnement rue sous la Vigne, le parking du Patro et celui de la Salle notre maison situés tous deux rue Ramoux.

    « Vivement que la fête commence ».

    Le compte à rebours a commencé...

    Attention : le règlement communal sur les cortèges carnavalesques en pdf joint (source site de la Jeunesse St Georges)

    carnaval règlement communal bassenge

    http://www.jsg.be/Documents/Carnaval/R%C3%A8glement2012.pdf

    (Sources communiqué toutes boîtes Jeunesse St Georges et le site www.jsg.be. Merci à Chloé pour le renseignement sur l’heure de départ)

  • La pause humour : le plat du jour… Pour bien commencer la semaine...

    bebida4.jpgLa p’tite pause humour.

    Ce lundi, pour bien débuter la semaine, nous vous proposons le plat du jour que Bassenge Blogs Sudinfo a spécialement concocté à votre intention : une délicieuse préparation à base de soja et d'oeufs.

    Ce plat sera idéalement accompagné d’une liqueur très particulière.

     Le plat du jour à base de soja et d'oeufs de vache :

    oeufs de vaches.jpg

    Accompagné de sa délicieuse liqueur :

    rotulo pequeno.jpg

    bebida4.jpg

    Une liqueur issue d'extraits de merdas de confiance et qui donc ont fait l'objet d'une rigoureuse sélection... Comme l'indique le certificat ci-dessous :

    2licordemerda.jpg

    Bon appétit..!


  • A l’affiche dans la Vallée en ce début mars…

    agenda début marsA Glons, ce mardi 6 mars, une « Journée des femmes » sera organisée par la section locale de Vie Féminine.

    Elle aura lieu à la salle du Patro rue Ramoux à Glons.

    Au programme :

    A 10h00, Conférence et débat sur le sujet « Où sont les femmes dans la vie publique ? ». Cette conférence sera donnée par  Françoise Goffinet Attachée à l’institut pour l’égalité des femmes et des hommes en politique, dans la fonction publique, dans les petites et grandes entreprises, dans le secteur associatif.

    A 14h00, « Mon présent est ailleurs » par Claire Ruwet : écriture, composition et interprétation. A travers la magie d’un conte, Claire entraîne l’assistance dans un voyage en Wallonie et en Afrique.

    Un repas sera également proposé. Prix de la journée : 9 euros tout compris.

    Pour renseignements : 0474-497049

    moules fritesA Emael, le samedi 10 mars dès 18h00, le comité « Les amis unis Emael asbl » organise un grand « Souper-moules ». Préparées par le restaurant « Delicia de Zichen » les moules seront de qualité « Gold ». Des boulettes seront également au menu. La soirée sera animée par la discothèque Evolution.

     

    Le tarif :

    - Moules frites : 19 euros

    - idem enfants : 10 euros

    - Boulets frites compote : 10 euros

    - idem enfants : 6 euros.

    Inscriptions chez René Deckers, allée de la grande dame, 31 à Emael 04/2863786 – 0479/322649

    Le payement se fera à l’inscription. La date ultime d’inscription est le 7 mars à 20h00.

    théâtre wallonA Eben, les samedi 17 et 24 mars à 20h00 sera jouée la pièce « Belote et… rebelote », une représentation de théâtre wallon, à la salle de la S.R. Les fanfares d’Eben. Il s’agit d’une comédie en trois actes de Jean Pierre Yans.

     

    Dans les jours qui viennent, d'autres articles de présentation dans cette rubrique " A l'affiche ".

  • Bassenge Blogs Sudinfo en quelques chiffres…

    Bassenge blogs sudinfoMis en ligne pour la première fois au mois d’octobre 2011, le blog a trouvé aujourd’hui sa vitesse de croisière. Au mois de février, son taux de lecture moyen s’élevait à 417 visites/jour (visiteurs uniques) pour 35.441 pages vues sur un mois ! Un pic de 543 visites ayant été atteint en un seul jour. Grâce à ce taux de pénétration, ces derniers mois auront vu la page d’accueil de Bassenge Blogs Sudinfo figurer régulièrement dans le peloton de tête des 50 blogs régionaux Sudinfo.

    Aujourd’hui, de nombreux communiqués nous parviennent régulièrement et nous nous efforçons de les relayer afin de les porter à la connaissance du  plus grand nombre. N’hésitez-donc pas, vous aussi, à nous faire parvenir vos informations. En effet, un blog d’informations hyper-locales se nourrit d’infos que nous allons chercher mais aussi et peut être même avant tout des communiqués que vous nous faites parvenir.  

    Beaucoup nous ont fait part de leur satisfaction mais également de leur étonnement d’avoir pu découvrir, grâce aux articles paraissant dans Bassenge Blogs Sudinfo blog, combien notre commune était riche en événements et en activités tout comme plus globalement la vie communale, s’articulant autour d’un nombre important de spécificités, leur paraissait intense et dense.

    Et puisque cet article s’adresse à nos lecteurs et que l’opportunité se présente, une question : « Quelles seraient les nouvelles rubriques que vous voudriez voir aborder en ce blog ou que vous voudriez nous suggérer ? » Les commentaires sont bienvenus. Merci pour votre fidélité.

    Cordialement, Regor.

  • Mémoires vives à Bassenge : les écoles embrayent, les actions s’amplifient…

    mémoires vives bassenge, patrimoine mémoriel bassengeLe parcours « Mémoires vives en Vallée du Geer », le volet sensibilisation des jeunes… Article - Reportages Album photos et vidéo.

    Après le nettoyage (doux) du monument de l’esplanade mémorielle du cimetière de Roclenge par les enfants de l’école St Joseph de Roclenge, intervention que nous relations dans un article daté d’une quinzaine de jours, ce sont des enfants de cinquième et sixième années de deux écoles d’Emael qui cette fois ont mis la main à la pâte ce vendredi 2 mars. Et c’est le monument mémoriel aux victimes des deux guerres situé sur la place d’Emael qui a fait l’objet de toutes les attentions de la part des jeunes.

    Sous la conduite de leurs institutrices, un groupe composé d’une douzaine d’enfants issus de l’école St Joseph et de  l’école fondamentale autonome de la Communauté française d’Emael ont procédé conjointement au nettoyage du majestueux monument. Ce n’est ni l’ardeur ni l’huile de bras qui faisaient défaut ce vendredi après-midi. Sous la direction de Madame Mireille Baijot, les élèves de l’école St Joseph d’Emael - Antoine Leenaerts, Régis Dubuisson, Marion Bolzée, Jeremy Huybrechts et Indra Vandebosch - et sous celle de Madame Laurence Wery les enfants de l’école fondamentale de la communauté française d’Emael - Alexandra Bruyère, Coralie Pawelek, Emma Tambour, Georgia Sträter et Gilles Alvanrez Menedez - ont réalisé un magnifique travail de nettoyage et toutes et tous ont certainement mérité qu’un grand coup de chapeau leur soit tiré !

    mémoires vives bassenge, patrimoine mémoriel bassenge

    Nul doute que l’échevin du Patrimoine Julien Bruninx, présent durant ces différentes opérations, leur remettra comme de coutume un petit calicot rouge qui les consacrera jeunes « Passeurs de mémoire » en reconnaissance à la fois pour leur implication, pour leur travail mais aussi pour le respect manifesté envers ceux à qui nous devons tous notre liberté.

    Voir aussi le reportage photo réalisé par Dominique Pâques - album photos dans la colonne à droite

    La vidéo : 

  • Un castor retrouvé à la cockerie d'Arcelor à seraing… Une vidéo assez cocasse qui vaut le détour…

    castor, castor vallée du geer, castor bassenge, dégâts castorsEn Vallée du Geer, le castor a souvent fait parler de lui. Aujourd’hui, c’est à Seraing qu’il anime les conversations. Un castor a été retrouvé dans l’enceinte de l’usine Arcelor.

    Une vidéo drôle et cocasse d’une conversation téléphonique mais un sujet qui néanmoins soulève une question importante : « A qui faire appel lorsqu’un animal sauvage est trouvé (en bonne santé ou blessé) ? »

    La réponse après la vidéo (source Sudpresse) 

    Un castor retrouvé à la cockerie d'Arcelor à seraing - Sudpresse.be
    Un castor retrouvé à la cockerie d'Arcelor à seraing

     

    Réponse : Lorsqu'un animal sauvage est trouvé, contactez un centre CREAVES. Les CREAVES sont des centres agréés par la région wallonne destinés à recueillir, soigner et, après revalidation, remettre en liberté les animaux sauvages blessés ou malades recueillis par l’homme. http://www.creaves.be/ ou la cellule bien-être animal du service public fédéral
    Un grand merci à Damien Malvetti de Sudpresse pour la vidéo et pour l'information.         

  • Attention : Batraciens sur les routes !

    attention batraciensLa migration des batraciens a commencé. Le 20 février, les premiers éclaireurs ont été observés en plusieurs endroits du pays. Bientôt des milliers de Tritons, de Grenouilles rousses et de Crapauds communs les rejoindront sur les sites de reproduction car la météo des prochains jours est très propice aux migrations. 

    Ces migrations devraient se prolonger jusqu'au début du mois d'avril pour les régions les plus froides de Wallonie.

    Vous pouvez venir en aide aux batraciens en participant à l’une des 116 opérations de sauvetage organisées aux quatre coins du pays !

    En 2011, de telles opérations ont permis de sauver près de 200.000 amphibiens d’une mort certaine !

    À la fin de l’hiver, les amphibiens entament leur migration vers les mares et les étangs qui les ont vusgrenouilles naître.

    Leur but : s’y reproduire à leur tour.

    Ces déplacements débutent généralement fin février - début mars, par temps doux et humide, dès la tombée du jour. Grenouilles, crapauds et tritons peuvent ainsi parcourir plusieurs kilomètres à travers bois et prairies. Lorsque les conditions climatiques sont favorables (température autour de 7°C et pluie), ces migrations peuvent impliquer des milliers d’individus par nuit.

    Routes meurtrières

    Si leur itinéraire croise une route, c’est l’hécatombe ! Chaque printemps, des dizaines de milliers de batraciens périssent sur les routes de Wallonie, écrasés par les voitures.

    Nos amphibiens font partie de notre patrimoine naturel, ils jouent un rôle important dans nos écosystèmes et sont une source d’émerveillement pour ceux qui savent les observer... Alors, faisons en sorte que cette migration ne soit pas leur dernière...

    Ralentissez !

    La nuit, à proximité des "routes à amphibiens", le premier réflexe à adopter pour sauver un grand nombre de ces animaux est de rouler à vitesse réduite, et au besoin feux de détresse allumés !

    En dessous de 30 km/h, on évite en effet que les amphibiens ne soient aspirés et projetés contre le soubassement des véhicules, voués à une mort certaine. Soyez également très attentifs aux volontaires qui participent au ramassage des amphibiens !

    Participez !

    Vous pouvez les aider et participer à l’une des opérations de ramassage des amphibiens, organisées le long de tronçons de route, pour éviter qu’ils ne se fassent écraser.

    116 opérations de sauvetage sont prévues en Wallonie et à Bruxelles par de nombreuses associations. La liste des opérations est disponible sur www.batraciens.be

    logo_natagora3.gif(source communiqué Natagora)