Google Analytics Alternative

- Page 2

  • Deux photos signées Regor de Bassenge Blog Sudinfo publiées dans La Meuse et Le Tchantchès…

    sapin 2.jpgIl y a quelques jours, dans ma rubrique « Humour et autodérision », je faisais paraître deux photos en ce même blog. L’une prise à Glons, l’autre à Roclenge. J’ai donc été très honoré de les voir publiées, pour celle de Glons, dans les pages du journal La Meuse de ce vendredi 20 janvier (édition grand Liège) et, pour celle de Roclenge, sur le blog thématique La Meuse Sudpresse « Le Tchantchès ».

    Journal La Meuse (version papier) :

    « Os et arêtes. Voici la photo prise quelque temps avant les fêtes de fin d’année à Glons. On y voit une boucherie-charcuterie affichant une énorme publicité pour une...poissonnerie. Peut-être faisait-il une allergie aux os?

    C’est une des photos que l’on peut découvrir sur le blog consacré à la commune de Bassenge

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be ou lameuse.be/bassenge de Roger Wauters ».

    La page dans laquelle apparaît la photo : La meuse Photos Regor.pdf

    photo regor journal la meuse

    Le Tchantchès

    « C’est mon cama Roger Wauters qui a publié cette photo, prise lundi à Roclenge, sur son blog www.lameuse.be/bassenge. C’est le sapin de Noël de la Place Louis Piron... Installé à la Ste Catherine, période que l’on sait propice à la plantation des arbres, et grâce au temps exceptionnel de cette période hivernale, le fameux sapin de Noël de la Place Louis Piron aurait-il repris? En tout état de cause, le 12 janvier, date de la récolte des sapins de Noël dans la commune, les ouvriers n’ont pu que constater à quel point ses racines étaient déjà profondément ancrées dans le sol. Les ouvriers l’ont tronçonné. Il a été ensuite collecté. Le morceau de tronc restant servira-t-il de table mange debout pour différentes manifestations sur la Place?

    À la Sainte-Catherine, le sapin de Noël reprend racines... »

    photo regor journal la meuse

    Petite note :

    Entre nous, des photos, j’en ai encore beaucoup d’autres dans mes cartons. Et particulièrement motivé par ces « gratifications », j’aurai donc le grand plaisir de vous les faire découvrir régulièrement  dans ma chronique qui traite d’humour et d’autodérision en Vallée du Geer… Finalement, je me sens un peu hoûre, moi aussi, lorsque priorité est donnée à l'autodérision. Une hoûre, mais à ma manière...

    Merci aux nombreux lecteurs qui permettent à ce blog de vivre...

    Roger – Regor

    Le site de La Meuse : http://www.lameuse.be/

  • Journées mondiales des lépreux. A Bassenge, elles commenceront dès ce vendredi 18h00 au Petit Lourdes

    action damien, journées mondiales des lépreux bassengeCette année encore, la communauté paroissiale fera appel à votre générosité et vous proposera des pochettes de marqueurs  à la sortie des messes. Les médicaments pour un traitement complet d’un lépreux coûtent 40 euros.

    Les pochettes de marqueurs de 4 couleurs, vendues au prix de 6 euros, vous seront proposées les 21, 22, 28 et 29 janvier. Toutefois, elles vous seront également proposées dès ce vendredi 20, à 18hoo à la Chapelle du Petit Lourdes à Bassenge.

    En fonction des nouveaux horaires de messes, les jours de vente des pochettes de marqueurs s’étaleront donc comme suit :

    Glons : le dimanche 29 janvier 10h45action damien, journées mondiales des lépreux

    Boirs : le dimanche 22 janvier 10h45

    Roclenge : le samedi 21 janvier 17h45

     

    Bassenge : le vendredi 20 janvier 18h00 et 22 janvier 9h30 à la chapelle du Petit Lourdes

    Wonck : le samedi 28 janvier à 18h00

    Eben : le dimanche 29 janvier 9h30

    Emael : le samedi 21 janvier 19h00

    Nous nous associons aux équipes de vendeurs pour, d’avance, vous dire merci ! 

  • Photos prises en Vallée du Geer : entre humour et autodérision…

    Humour et autodérision... Attention, cet article est à prendre au second degré !

    Deux photos glanées en Vallée du Geer :

    1. Photo prise quelque temps avant les fêtes de fin d’année à Glons.

    humour, auto-dérision, insolite

    Un boucher - charcutier reconverti en artisan poissonnier ?  Peut-être faisait-il une allergie aux os ?

    2. Prise le lundi 16 janvier à Roclenge. Le sapin de Noël de la Place Louis Piron…

    humour, autodérision, insolite

     

    humour, autodérision

    Installé à la Ste Catherine, période que l’on sait propice à la plantation des arbres, et grâce au temps exceptionnel de cette période hivernale, le « fameux » sapin de Noël de la Place Louis Piron aurait-il repris ?

    En tout état de cause, le 12 janvier, date de la récolte des sapins de Noël dans la commune, les ouvriers n’ont pu que constater à quel point ses racines étaient déjà profondément ancrées dans le sol.

    Les ouvriers l’ont tronçonné. Il a été ensuite collecté.

    Le morceau de tronc restant servira-t-il de « mange debout » pour différentes manifestations sur la Place ?

  • Pollution du Geer au mazout : l’auteur interpellé.

    pollution geer, mazout dans le geerCette fois, le pollueur a été identifié. Pour lui, la facture risque d’être extrêmement salée.

    Depuis lundi matin, les différents villages de la Vallée du Geer baignent dans une entêtante odeur de mazout. C’est la seconde fois en une semaine que le cours d’eau fait l’objet d’une pollution au mazout. Mais cette fois, l’origine de la dispersion intempestive a été identifiée par le Service Environnement Nature.

    Ce lundi matin, ce n’est pas dans un parfum de printemps que baignait la vallée du Geer mais dans unepollution geer, mazout dans le geer odeur pestilentielle d’hydrocarbures. Paul Sleypenn, échevin des Travaux, de l’Environnement et de la Propreté à Bassenge explique: “ Dès que la pollution nous a été signalée, nous avons contacté SOS Environnement et Nature. Rapidement, la protection civile est arrivée sur place pour placer des barrages et contenir la dispersion du mazout. La semaine dernière déjà, nous avons eu à subir une telle pollution mais nous n’avions pas pu identifier l’origine de la pollution. Tandis que cette fois, la source de la contamination est établie ”. Le Geer, qui sert trop souvent de dépotoir aux indélicats, n’avait pas besoin d’une autre pollution au mazout.

    Marc Gilliquet, directeur du Département police et contrôles de l’environnement, explique: “ Ce lundi matin, nos services ont constaté une pollution au mazout à hauteur du village de Boirs. La protection civile a tout mis en œuvre afin de limiter les dégâts de cette pollution et a pu remonter jusqu’à son origine. À ce stade, on peut imaginer que le contrevenant n’imaginait pas l’importance de son acte. Un procès-verbal a été dressé à l’encontre du pollueur et transmis au Parquet. Selon la décision de justice, le pollueur sera amené à payer, au minimum, la facture de la Protection civile. Il faut rappeler qu’il est extrêmement rare qu’une pollution au mazout soit délibérée. Elles sont souvent dues à des citernes qui fuient ou à des accidents. Ces pollutions sont spectaculaires et très gênantes d’un point de vue olfactif. Toutefois, le mazout est bien moins dangereux pour l’environnement que bien d’autres polluants inodores et invisibles. En effet, le mazout flotte sur la rivière et ne contamine que les eaux de surface. Tandis que d’autres produits peuvent empoisonner les eaux souterraines et causer d’importants dégâts à la faune et à la flore. De plus, une pollution au mazout n’a pas besoin d’être importante pour être spectaculaire: quelques dizaines de litres suffisent pour que la pollution soit visible et pour qu’elle empeste l’environnement ”.

    pollution geer, mazout dans le geerPaul Sleypenn ajoute que “ normalement les barrages sur le Geer pourraient déjà être levés en fin de journée ce mardi. Le mazout que les produits absorbants n’auront pu récupérer se diluera dans la rivière au fil des jours. Dès lors, l’odeur pourrait persister encore plusieurs jours. ”

    La protection civile à l’ouvrage. Photos : Philippe Degimbre

    (Source Journal La Meuse du mercredi 18 janvier 2012)

  • Ce samedi 21 janvier à Glons, traditionnel souper – carnaval - de la Jeunesse Saint Georges.

    cercle saint georges glons, carnaval cercle saint georges glonsLe souper aura lieu en la salle du Patro de Glons, rue du Curé Ramoux.

    Au menu cette année : raclette à la roue avec son assortiment de charcuteries et de crudités, le tout suivi d’une soirée "ambiance Carnaval".

    Dès 18h30, la Jeunesse St Georges vous y attend nombreux, pour vous plonger dans le rythme du carnaval et inaugurer ainsi cette saison carnavalesque bassengeoise 2012 qui s’avère très prometteuse…

    souper carnaval cercle saint georges


    Programme, renseignements et inscriptions : ici Carnaval - Souper 2012 (pdf).pdf 

    Le site de la jeunesse St Georges : http://www.jsg.be/lecarnaval.html

  • Le 27 janvier, le Collège communal convie la population à une réception de Nouvel An.

    réception nouvel an bassenge, collège communal bassengeCe vendredi 27 janvier, le bourgmestre et les échevin(e)s de Bassenge invitent la population de la commune à une grande réception de Nouvel An. Elle aura lieu dès 19 heures à la salle Paroissiale, rue Nouwen à Bassenge. Pour débuter la soirée, un verre de bienvenue ainsi que deux tickets seront offerts à tous les participants. À 21 heures, un buffet sandwich sera mis gracieusement à la disposition des personnes présentes. Cette soirée sera l’occasion pour la population de passer un agréable moment et de rencontrer les membres du Collège communal.

    réception nouvel an bassenge, collège communal bassenge

    réception nouvel an bassenge, collège communal bassenge

    (Sources : La Meuse et invitations toutes-boîtes)

  • 12e «Réveillon Fantastique» au Moulin du Broukay à Eben

    moulin du broukay, réveillon fantastiqueL’équipe organisatrice de l’exposition internationale d’Art Fantastique dans le parc de la tour Eben-Ezer à Eben-Emael, a le plaisir de vous inviter à son 12e réveillon fantastique.

    Quoi de mieux qu’un réveillon fantastique quelques semaines après que les flonflons se soient arrêtés pour marquer la fin d’une période?

    Le 21 janvier 2012, dès 19 heures, le Moulin du Broukay aura le plaisir de vous accueillir ainsi que vos amis, vos parents, vos connaissances pour une soirée de réveillon. Au menu: la musique, la gastronomie du Broukay, les vins d’Europe et d’ailleurs, et l’ambiance fantastique que vous emmènerez avec vous...

    Pour que tout se passe bien, l’équipe du Moulin du Broukay, vous a préparé:

    Apéritif et ses verrines

    Duo de saumon aux asperges vertes et son émulsion de beurre citronné à l’aneth

    Emincé de magret de canard au poivre vert crème

    Quenelles de légumes en mirepoix et chicon braisé

    Cwennes de gatte aux herbes fraîches

    Soupe de clémentines «Napoléon», ciselé de menthe

    Glace vanille Bourbon

    Café.

    La participation aux frais de 29 euros/personne (boissons non comprise) sera recueillie lors de la soirée.

    Le 21 janvier à 19h au Moulin du Broukay à Eben-Emael. Inscription par courriel:

    info@artfantastique.be ou par fax au 04/ 351.81.87 ou par tél. au 04/286.56.46.

     

    (source communiqué AIGS)

  • Rotary Vallée du Geer : ce 11 janvier, remise d'un chèque à l'association Mistral gagnant...

    Rotary Vallée du GeerCe mercredi 11 janvier 2012 le Président du Rotary Vallée du Geer, Monsieur Maloir a remis un chèque de 1.000 € en soutien à cette Association.

    Madame Marcourt et Monsieur Bihin ont confirmé que cet argent fera le bonheur d’un ou plusieurs enfants et ont promis d’informer le Rotary VdG de l'usage concret qu’il sera fait de ce don.                     

     http://www.mistralgagnant.be

    Toutes les news du Rotary Vallée du Geer sur le site : https://sites.google.com/site/rotaryvalleedugeer/home/Fil-des-actualites

     

    (source site du Rotary Vallée du Geer)

  • Pollution du Geer. Ce lundi 16 janvier, la suite du feuilleton...

    pollution geer, mazout dans le geerNous venons d'être informés d'un nouveau cas de pollution du Geer qui a eu lieu ce lundi 16 janvier au matin. Selon nos informations, un particulier aurait vidé sa citerne de mazout dans le Geer à Boirs. La protection civile est intervenue sur les lieux (pont de Roclenge)


     

    pollution geer, mazout dans le geer

    pollution du geer, le geer

    pollution du geer

    Photos : Philippe Degimbre

    La vidéo prise à 16h30 (Regor)

  • Ils avaient volé des bijoux à Glons, la Police de Tongres les arrête à Mal…

    vol à glons, deux gitans arrêtés à malLe site Nieuws.be (du journal Het Nieuwsblad) vient de rapporter dans ses archives du mois de décembre que deux jeunes gitans ont été arrêtés à Mal (Tongeren) le mardi 28 décembre dernier.

    Aux alentours de 18h00, un citoyen avait signalé à la Police locale de Tongres la présence d’un véhicule suspect garé sur la Viséweg à Mal (village voisin de Glons). Une équipe d’intervention avait été directement dépêchée sur les lieux.

    Deux gitans, âgés respectivement de 17 et 13 ans ont été interpellés.

    A bord du véhicule, les policiers ont découvert deux longs tournevis à bouts larges et des gants. Ils ont mis la main sur le butin : des bijoux dissimulés dans une étoffe. L’enquête a démontré que les bijoux avaient été volés, peu de temps auparavant, à Glons en Région Wallonne.

    Les voleurs ont déclaré provenir d’un camp de gitans installé en Allemagne.

    Les Parquets de Tongres et de Liège ont été contactés et les voleurs transférés auprès du tribunal de la jeunesse de Liège.

    (Source Nieuws.be. Traduction Regor – Bassenge Blog Sudinfo)

  • Sortez Cover en concert le 20 janvier à Emael : notre patience récompensée…

    sortez cover emael, orchestre sortez coverL’orchestre Sortez Cover, qui s’est déjà produit quelques fois en notre région l’année dernière, redémarrera cette nouvelle année en beauté avec un premier concert qu’il donnera le vendredi 20 janvier en la salle Sainte Cécile, rue de la Vallée,  4690 Eben - Emael (Bassenge).

    Sortez Cover, c’est une grande formation composée de 10 musiciens professionnels ainsi que 2 chanteurs (Gwenaëlle Degréve et Mateo Fernandez) aux voix sublimes. L’orchestre aborde un large répertoire balayant plusieurs décennies allant de Roy Orbison aux Black Eyed Peas, en passant par Abba, Village People, Donna Summer, Gilbert Montagné, Puggy, Gossip, Michael Jackson, Goldman, Téléphone, AC/DC, etc…

    Plus de 100 titres, des nouveautés et 4h de concert…

    En Vallée du Geer, en Basse Meuse et même en différentes régions de Belgique (la naissance de la formation est assez récente) chaque concert de Sortez Cover attire, à chaque fois, un très large public. Le bouche à oreille fonctionne à merveille et, les fans de l’orchestre se faisant toujours de plus en plus nombreux, de nombreux commentaires alimenteront  à profusion les colonnes des réseaux sociaux où les concerts, sur lesquels ils ne tarissent pas de louanges, seront aussi souvent décrits comme des moments inoubliables et  privilégiés…

    sortez cover emael, orchestre sortez cover

    Gwenaëlle Degréve

    sortez cover emael, orchestre sortez cover

    Mateo Fernandez

    La formation réunit Gwenaëlle Degréve (chant), Mateo Fernandez (chant), Julien Genette (guitare), David Lomazzi (batterie), Raphaël Robyns (trombone), Fabien Carpentier (basse), Jérôme Detaille (saxophone), Antoine Colin (trompette), Adrien Larock (keyboard), Pierre-Emmanuel Maréchal (percussions).

    Sortez Cover : en Vallée du Geer, on adore. On en redemandait et on se réjouit.

    Bientôt notre patience récompensée.

     

    Regor

     

    Une Vidéo comme mise en bouche. Extrait d’un concert.


    Sortez Cover par AndenneTV


    Entrée : PAF : 6€

    Eben Emael : le vendredi 20 janvier  en la salle Salle Sainte Cécile , rue de la Vallée,  4690 Eben - Emael (Bassenge). Le début du concert est annoncé à 22h30.

    L’évènement sur Facebook :

    https://www.facebook.com/events/197957760288941/

    Photos Moureaux J.

     

  • Le Geer : une poubelle ? Même cette comparaison ne suffit plus...

    pollution du geer,le geer bassengeHonteux, inouï, inconcevable, démentiel, criminel même : il n’y a pas de mot.

    pollution geer, le geer bassenge

    Mercredi dernier, alors que nous réalisions un reportage à Bassenge sur les dégâts occasionnés par le Castor sur quelques arbres bordant les berges du Geer, qu’elle ne fut pas notre surprise de découvrir, à quelques mètres de là, des centaines voire même des milliers d’emballages de médicaments ! Difficile d’en évaluer le nombre…

    Du Valium 5 mg. Et, uniquement du Valium.

    pollution du geer, le geerAprès la crue, le Geer, qui aujourd’hui est rentré dans son lit, a laissé sur le bord d’un champ voisin quelques sacs plastiques de couleur grise qui, éventrés, laissent se répandre sur le sol quantité d’emballages plastiques ayant contenu du Valium. Impossible de déterminer si certains contenaient encore des cachets.

    Une telle quantité et uniquement du Valium 5mg. Cette « découverte » soulève évidemment bon nombre de questions. Pourtant, émanant de la commune de Bassenge, les slogans d’appel au civisme sont récurrents. « Le Geer n’est pas une poubelle ».

    pollution du geer, le geer

    Ressaisissons-nous. Il faut s’y mettre. Il est grand temps.

    Alors… Et vous, qu’avez-vous déjà trouvé comme « saloperies » dans le Geer ou sur ses bords ?

    Les commentaires sont ouverts. Voir aussi l'album photos ci-contre

    Et la liste de vos « découvertes » fera l’objet d’un prochain article en ce même blog. Un Buzz en perspective ? Plutôt que de rester les bras ballants, ça vaut peut-être le coup d’essayer. 

    En tout cas, c’est ma conviction.

    Regor

     

  • Liège : un mois après, l’enquête se poursuit

    liège, un mois aprèsUn mois après le geste fou de Nordine Amrani, les enquêteurs continuent de rechercher la provenance des armes utilisées par le tueur.

    Il y a un mois jour pour jour, Nordine Amrani quittait en voiture son entrepôt du quartier Saint-Léonard, à Liège, et après avoir stationné son véhicule au centre-ville, se rendait à pied place Saint-Lambert. Dans son sac à dos, des grenades, un fusil automatique de marque FN, des centaines de munitions. Le résultat de cette aveugle expédition est malheureusement connu : six personnes ont été tuées, une centaine d’autres blessées, beaucoup plus encore traumatisées. « Au total, spécifie la Ville de Liège, 124 personnes ont été admises dans onze hôpitaux de la région liégeoise. Toutes sont sorties sauf une, qui devrait néanmoins rentrer à la maison dans les prochains jours. » Assistants sociaux et psychologues ont eux aussi été sollicités puisque « au total, 1.124 personnes ont bénéficié d’un suivi médico-social, auxquelles il faut ajouter les agents de police et les intervenants médicaux qui se sont vu promettre ce même accompagnement. »

    « Dans la plupart des cas notamment dans les écoles, poursuit la Ville de Liège, la vie a repris son cours. Dans quelques dizaines de cas, le suivi se prolonge. Il arrive, enfin, que certaines personnes se manifestent encore aujourd’hui pour la première fois. Les personnes ayant déjà vécu un traumatisme, sont souvent demandeuses d’une intervention dans la durée puisqu’à qu’à l’impact direct de la fusillade s’ajoute le souvenir de violences antérieures. » Les intervenants sociaux ont notamment relevé que les difficultés de communication survenues dans les minutes puis les heures qui ont suivi la fusillade – rumeurs, propagation d’informations contradictoires, saturation des réseaux de téléphonie – ont ajouté de la confusion à l’insécurité et ont compliqué la tâche des secouristes.

    Enfin, à ces violences physiques et psychologiques, il faut ajouter les atteintes aux biens : une quarantaine de personnes se sont adressées à la permanence juridique organisée par le Barreau de Liège et dix-huit antres ont pris leurs informations du service social communal. Ces demandes de renseignements portent essentiellement sur les possibles voies d’indemnisation.

    L’enquête se poursuit

    L’auteur de la fusillade, a-t-on très vite su, a mis fin à ses jours d’une balle dans la tête après avoir été blessé par une de ses grenades. Ce qui ne signifie pas que l’enquête est clôturée : il s’agit notamment pour la justice de déterminer la provenance des armes utilisées et d’en savoir plus sur le décès de Tatiana Rocano, exécutée par Nordine Amrani quelques dizaines de minutes avant qu’il se rende place Saint-Lambert. Deux points d’interrogation qui se rejoignent puisque, comme le révélait la RTBF vendredi, le Smith & Wesson 41 Magnum utilisé par Nordine Amrani pour tuer sa première victime puis une heure plus tard, pour mettre fin à ses propres jours, aurait été volé avec d’autres armes à feu dans une armurerie de Verviers en septembre 2009. Ce qui prouverait que malgré ses antécédents – une perquisition menée quelques années plus tôt dans l’entrepôt que possédait Nordine Amrani à Liège s’était soldée par la saisie de plants de cannabis mais surtout de milliers de pièces détachées d’armes à feu – le tireur était resté en contact étroit avec des receleurs et des acteurs clefs du grand banditisme. L’origine des grenades utilisées, elle, ne semble pas encore avoir pu être déterminée.

    Hommage

    A côté de ces devoirs d’enquête, s’efforçant presque de les oublier, la vie a depuis lors repris ses droits au centre-ville : les abribus ont été réparés, les centaines de gerbes de fleurs qui avaient été déposées en hommage aux victimes ont été déplacées mais elles pourraient, dans un avenir proche, être remplacées par une gerbe ou une stèle commémorative.

    (source Le Soir 13 janvier 2012)

  • Iles de Paix : les modules vous seront proposés ce week-end...

    îles de paixCe week-end, les bénévoles des Iles de Paix vous proposeront des modules et des cartes postales (5€ le sachet). Ces 13, 14 et 15 janvier ce sera la 42ème campagne.

    Vous pouvez aussi effectuer un don au CCP 000-0000049-49.

    Plus d'infos sur les Iles de Paix ou rejoindre une campagne sur le site des Iles de Paix  http://www.ilesdepaix.org/

     îles de paix

  • Vallée du Geer : le castor refait parler de lui…

    castor, castor vallée du geer, castor bassenge, dégâts castorsDébut des années 2000, je constatais avec un certain effroi les dégâts occasionnés par les castors à l’ancienne frayère de Lanaye. Peu de temps après, c’était au tour d’Emael de les subir. Puis ce fut Glons, ensuite Sluze. En 2005, mes observations comme mes questionnements firent l’objet d’un dossier assez complet que je consacrais à l’étude du castor en notre Vallée. Le premier réalisé sur le sujet. Un dossier qui intéressa à la fois la commune de Bassenge, Natagora et certains médias comme feu le quotidien liégeois « Le Jour » qui y consacra une page entière.

    (Mon dossier est disponible sur demande).

    Force est donc de constater, qu’en 2012, l’espèce (réintroduite illégalement)  a pris définitivement ses quartiers chez nous. Comme en Belgique d’ailleurs.

    Quelques individus réintroduits. Quelques familles. Quelques colonies. Et, aujourd’hui, on recense plus de cinq cents individus en notre pays. Une expansion croissante.

    Et le castor est une espèce protégée.

    castor, castor vallée du geer, castor bassenge, dégâts castors

    Mais surtout pas de panique…

    Alertée par une bassengeoise : « Le castor a dévoré plusieurs de mes arbres et est en train de détruire complètement 2 pêchers de 15 ans qui commençaient enfin à donner des fruits !

    Il ne nous reste plus qu'à regarder nos arbres disparaître les uns après les autres... et les déchets s'accumuler là où les troncs bloqueront leur passage sur le ruisseau ».

    Je me suis rendu sur les lieux. Voir photos dans l’album ci-contre.

    En tant qu’observateur devenu « spécialiste » de la question (j’ai également repris certains contacts), je répondrai à cette dame comme j’informerai les lecteurs de Bassenge blog sudinfo en écrivant:

    « Animal farouche, le castor ne se déplace que la nuit et affectionne les saules (il se nourrit du cambium et cette substance le soigne - principe actif la salicine-) même s’il prend plaisir à goûter à d’autres essences. Les jeunes castors se feront les dents sur de jeunes éléments et les petites branches coupées par les adultes.

    Le castor ne s’échinera pas à forcer les clôtures et sa zone d’alimentation se limitera à quelques arbres et arbustes qui bordent le Geer. Si les traces de son passage son bien visibles sur les berges, son habitat est installé en zone éloignée de toute activité humaine, le plus souvent aux abords d’un champ de maïs et les travaux de labours comme une culture alternée le forceront à se déplacer ailleurs pour trouver de la nourriture. Pour protéger les arbres auxquels vous tenez, entourez-les d’un treillis de poules à la base du tronc. Compte tenu du débit rapide du Geer, le castor n’y construira jamais de barrages. Depuis plus de dix ans, il n’en a d’ailleurs jamais construit ».

    Beaucoup de spécialistes font état de l’intérêt du Castor comme régulateur efficace de la faune et de la flore. D’où l’acte, illégal mais controversé de sa réintroduction qui a fait et fera probablement encore couler beaucoup d’encre.

     Regor

     

    castor, castor vallée du geer, castor bassenge, dégâts castors

    Le dossier complet obtenable sur simple demande à rog.wauters@gmail.com